MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

je me sens mal dans ce nouveau corps

C
36 ans 14
bonjour
je suis nouvelle, je me suis inscrite sur ce forum car j'ai besoin de parler et peut etre me faire des amies car dans ma vie je n'en ai jamais  
eu beaucoup.
Je me sens mal depuis quelques temps... je n'ai pas toujours été ronde, j'étais même plutot mince: 1m73 portant du 36/38.

J'ai pris du poids comment dire, je ne sais pas pourquoi. J'ai toujours été très sportive depuis toute petite. Il y a un an j'ai pris 22 kg alors que je pratiquais 2heures de sport par jour ainsi que 6 heures de natations par semaine.
Les medecins ne comprennent pas cette prise de poids surtout que je mange bien équilibré mais en me faisant plaisir de temps en temps ( je n'ai jamais été ce genre de filles se privent et suivent des régimes!)

Aujourd'hui je pèse 82 kg et je porte du 44. Je n'arrive pas à aimer ce corps. Pourtant je sais bien que je n'ai pas le choix puisque les medecins ne savent pas comment m'aider (la derniére fois j'ai eu le droit à : "oui mais vous savez le sport ne fait pas maigrir" hum oui super mais ça ne fait pas grossir, prendre de la graisse notamment sur le ventre!)

en plus de ça je suis très fatiguée, je tombe très souvent malade (parfois ça dure plus d'un mois) et je ne peux plus pratiqué de sport comme avant et j'ai des soucis pour le travail.
Je ne maigris pas, j'ai fait de nombreux examens et des analyses mais rien...Depuis que j'ai changé de pilule j'ai quand même arrêter de prendre du poids mais les divers medecins que j'ai consulté disent que cela n'a rien à voir car la pilule ne fait pas grossir selon leurs dires et d'après mes analyses...

Je ne m'aime pas, je n'accepte pas ces bourrelets superflus ces joues qui rendent mon visage complétement bouffi déjà qu'il est naturellement rond.Quand je me vois dans le miroir ou en photo je ne supporte pas. Je n'ai pas l'impression d'être moi, pour moi ce corps n'est pas le mien. Je ne me sens ni belle ni sexy ni attirante et je fais des blocages par rapport à mon petit ami. Lui me dit que je suis toujours belle, sexy etc... mais ça ne change rien, certain(e)s me diront d'aller voir un psy mais c'est déjà le cas depuis plusieurs mois et ça ne change rien, au contraire depuis quelques semaines c'est de pire en pire.
Depuis la semaine dernière je suis tombée dans la boulimie, je voudrais arrêter mais c'est plus fort que moi.
Comment faire pour enfin m'accepter et apprendre à m'aimer?
:cry:
T
47 ans 14
Un petit coucou juste pour te dire de ne pas te décourager, il y a forcément quelque chose en toi qui ne va pas, ça ne reléve peut être pas de la médecine, c'est peut être juste un mal être, tu n'as pas eu un grand choc dans ta vie sentimentale ou autre, c'est indiscret je sais mais des fois...Le fait juste de penser qu'à ça, tu bloques ton métabolisme. Courage.. :) Moi, j'ai un anneau gastrique depuis 2006 et ça commence à foirer grave alors tu vois, restes positive!!!
32 ans Québec 465
Cette soudaine prise de poids n'a pas l'air normale. Et je sais que les médecins disent toujours que la pilule ne fait pas engraisser, mais j'en doute beaucoup. J'ai entendu tellement de témoignages de filles comme toi qui n'avaient jamais pris un gramme et étaient actives et mangeaient équilibré, et tout-à-coup, en commençant la pilule ou en changeant de pilule, elles prenaient des 10kg en un mois. Et elles aussi, leur médecin leur disait que la pilule n'avait rien à y voir. Mais ce n'est pas seulement les kilos, tu es malade des semaines durant, ça n'a rien de normal non-plus... Bon, je ne suis pas médecin, mais quand même...

Ce que je pourrais te conseiller c'est de continuer le sport autant que tu peux (sans abuser), parce que non seulement c'est bon pour la santé, mais ça sécrète de l'endorphine, ça aide avoir les idées plus heureuses, un antidépresseur naturel. Et pour la boulimie... Je n'ai jamais eu de troubles alimentaires, tout ce que je peux te dire c'est que tu risques de te rendre plus malade qu'autre chose avec ça. Pour des conseils de personnes qui vivent ou ont vécut la même chose, je te suggère la section des TCA du forum.

Bon courage à toi, j'espère que les choses vont rentrer dans l'ordre.
32 ans Québec 465
*désolée s'il y a doublon, mais j'ai encore des bugs ce soir*

Un autre truc, je présume qu'ils ont vérifié ta glande thyroïde? Parce que l'hypothyroïdie peut occasionner un gain de poids inexplicable et de la fatigue en plus d'autres symptômes comme l'irrégularité des règles, avoir souvent froid, rythme cardiaque ralenti qui cause l'essoufflement etc.
65 ans nice 3117
la pilule peut faire grossir quoique en disent tes toubibs ! certains médocs aussi (cortisone, psychotrope , et bien d'autres ) apres comme te le dit libellule la thyroide évidemment mais je pense, j'espere qu'ils t'ont fait faire un bilan hormonal ??
C
36 ans 14
merci de me répondre. :)

en effet j'ai déjà fait plusieurs fois les analyses pour la thyroïde et ça s'est avéré négatif. J'ai fait de nombreux examens mais rien d'anormale a part mon problème d'anémie et une carence en vitamine D.

Dernièrement, j'ai eu un frottis et je vais devoir faire une écho ovarienne, en cas d'un kyste qui pourrait être une raison à cette prise de poids. Le frottis n'a rien donné.

En tout cas pour ce qui est de la pilule je reste persuadée que ça peut faire grossir car lorsque j'ai changé il y a quelques mois de pilule, j'ai arrêter de grossir... Mais j'ai rdv ac un gynécologue dans quelques mois pour trouver une autre solution que la pilule.

Je vous remercie, vous me remontez le moral! :)

Je vais continuer le sport mais je pratique plus que 3 à 5 par semaine (dans mes bonnes semaines c'est à dire sans fatigue ou maladie!) je ne peux plus faire de aérobique HIA car je commence à avoir de sérieuses douleurs aux os alors je fais de la zumba et de la gym douce et un peu de yoga pour me détendre^^. J'aimerais me remettre à aller à la piscine mais je n'ose pas avec ces kilos :( et encore moins toute seule ...

Pour la boulimie j'en ai parlé à mon copain et à mon psy. Le fait d'en avoir parlé à mon chéri, il m'aide et me soutient davantage même s'il ne comprend pas vraiment.
Je pense qu'il s'agit juste d'un crise passagère car je recommence à me nourrir normalement mais c'est vraiment très dur.

Cette semaine j'ai encore été malade et j'ai passé pratiquement tout mon temps alité, j'en ai vraiment marre. Je suis d'accord avec toi libellule, ce n'est pas normal.
De toute façon je retourne chez le médecin la semaine prochaine.
encore merci à vous
C
36 ans 14
Tatisse,
je te souhaite bon courage à toi aussi et j'espère que tes soucis vont s'arranger.

Pour ce qui est de chocs dans ma vie, je n'ai pas vraiment eu ce que l'on peut appeler une vie facile autant familiale que sentimentale et cela depuis mon enfance mais c'est un sujet sur lequel je ne veux pas m'attarder, trop de choses horribles et je n'ai pas envie d'y penser ou de voir ressurgir ces souvenirs. Je le fais assez avec mon psy lol

bises
T
47 ans 14
Je comprend et je suis désolée pour toi bien que sans le vouloir j'ai peut être mis le doigt sur quelque chose que tu rejettes depuis des années et qui ressurgit seulement maintenant sans que tu le veuilles, je te dis ça comme ça car ma meilleure amie a eu un problème similaire. Maintenant les filles ont raisons aussi ce n'est pas normal que tu sois malade continuellement, je pensais également a la thiroïde.Tiens nous au courant. Bises.
S
36 ans 121
crystale a écrit:
bonjour
je suis nouvelle, je me suis inscrite sur ce forum car j'ai besoin de parler et peut etre me faire des amies car dans ma vie je n'en ai jamais eu beaucoup.
Je me sens mal depuis quelques temps... je n'ai pas toujours été ronde, j'étais même plutot mince: 1m73 portant du 36/38.

J'ai pris du poids comment dire, je ne sais pas pourquoi. J'ai toujours été très sportive depuis toute petite. Il y a un an j'ai pris 22 kg alors que je pratiquais 2heures de sport par jour ainsi que 6 heures de natations par semaine.
Les medecins ne comprennent pas cette prise de poids surtout que je mange bien équilibré mais en me faisant plaisir de temps en temps ( je n'ai jamais été ce genre de filles se privent et suivent des régimes!)

Aujourd'hui je pèse 82 kg et je porte du 44. Je n'arrive pas à aimer ce corps. Pourtant je sais bien que je n'ai pas le choix puisque les medecins ne savent pas comment m'aider (la derniére fois j'ai eu le droit à : "oui mais vous savez le sport ne fait pas maigrir" hum oui super mais ça ne fait pas grossir, prendre de la graisse notamment sur le ventre!)

en plus de ça je suis très fatiguée, je tombe très souvent malade (parfois ça dure plus d'un mois) et je ne peux plus pratiqué de sport comme avant et j'ai des soucis pour le travail.
Je ne maigris pas, j'ai fait de nombreux examens et des analyses mais rien...Depuis que j'ai changé de pilule j'ai quand même arrêter de prendre du poids mais les divers medecins que j'ai consulté disent que cela n'a rien à voir car la pilule ne fait pas grossir selon leurs dires et d'après mes analyses...

Je ne m'aime pas, je n'accepte pas ces bourrelets superflus ces joues qui rendent mon visage complétement bouffi déjà qu'il est naturellement rond.Quand je me vois dans le miroir ou en photo je ne supporte pas. Je n'ai pas l'impression d'être moi, pour moi ce corps n'est pas le mien. Je ne me sens ni belle ni sexy ni attirante et je fais des blocages par rapport à mon petit ami. Lui me dit que je suis toujours belle, sexy etc... mais ça ne change rien, certain(e)s me diront d'aller voir un psy mais c'est déjà le cas depuis plusieurs mois et ça ne change rien, au contraire depuis quelques semaines c'est de pire en pire.
Depuis la semaine dernière je suis tombée dans la boulimie, je voudrais arrêter mais c'est plus fort que moi.
Comment faire pour enfin m'accepter et apprendre à m'aimer?
:cry:


Bonjour

je faisais à peu près le même poids que toi il y a un an et je ne me sentais pas "horrible"
franchement tu es grande et un 44 c'est loin d'être énorme ;) donc n'en fais pas une obsession

quel type de pilule prends-tu ? essaye avec une micro dosée si ce n'est pas celle que tu prends actuellement
le problème peut venir de la pilule malgré ce que disent les médecins j'ai vu des amies prendre du poids à la suite d'une pilule inadaptée
F
35 ans 3
Bonjour à toute, désolée je suis nouvelle par ici, je viens dans un premier temps réagir à ce post l'ayant trouvé par hasard ;)

Je peux te comprendre sur le fait de ne pas te reconnaitre. Pour ma part suite à des problème hormonaux, il y a 5 ans j'ai pris 20 kg en 2 mois suite à un traitement hormonal qui aurait du durer 6 mois en vue d'une opération (pour mon endométriose).
De mon côté j'ai toujours été "potelée" avec une poitrine et des formes bien développée et ce depuis que j'ai eu mes règles (à 10 ans), très tôt malheureusement, ce qui amène bien souvent à des problèmes d'ordre hormonaux par la suite.

J'ai donc passé mon adolescence avec quelques kilos en trop (je fais 1m54, j'aurai du être bien plus grande mais avec l'arrivée des règles ma croissance a été stoppée net.) La seule chose qui m'a plus ou moins sauvé à l'époque même si je m'en rend compte seulement aujourd'hui, c'est le sport, qui m'a permis de contrôler plus ou moins la prise de poids, parce qu'à côté on connait les fringales des ado, alors avec les hormones précoces, c'est la cata.

Bref, visiblement j'ai une endométriose qui s'est déclarée quasi en même temps que mes règles donc toute jeune, mais seulement décelée à l'âge de 18 ans parce J AVAIS demandé au gynéco de vérifier si j'en avais pas une, à cette époque j'avais une amie qui c'était faite opérée de cette maladie et qui avant cela avait les mêmes symptômes que moi, sinon je n'aurai surement jamais su.

Bref le gyneco à l'époque m'a prescrit un traitement hormonal de 6 mois pour "stabiliser" l'évolution pour pouvoir être opérée, je l'ai donc arrêté au bout de 2 mois pour les raisons expliquées plus haut. Ce médicament est prescrit généralement pour des femmes en pré-ménopause, donc c'est plutôt chargé pour une gamine de 18 piges avec des hormones déjà rebelles. Après l'opération je devais normalement suivre encore un traitement hormonal de 6 mois et cette fois ci c'était dans le but d'une "ménopause artificielle" afin de stopper le cycle menstruel et éviter une récidive.

Bon bref, aujourd'hui j'ai 25 ans, mes 20 kilos en trop, et malgré que la santé prime sur le physique, je ne me sens absolument pas prête à me relancer dans l'aventure du traitement et de la chirurgie tant que je ne trouve pas un bon équilibre pour moi. Je pense que n'importe quelle femme, même qui s'accepte très avec son physique actuel, si elle avait eu le bouton "stop" avant d'avoir pris trop de poids à une certaine époque, aurait certainement sauté dessus. Parce que mine de rien, le fait d'arriver à s'accepter est une démarche difficile.

Alors je me dis qu'à l'époque j'ai peut être sauté trop vite sur le bouton stop, mais vous allez pas me dire 20 kg en 2 mois... si j'avais du continuer les 12 mois de traitement je n'imagine même pas, déjà que j'ai été clairement choquée, s'en est suivi une dépression d'un an et je sors la tête de l'eau uniquement maintenant, 5 ans plus tard.


Bon tout ce pavé pour en venir à forcément quelque chose. Le fait que tu ai pris du poids et que tu te sente mal est quelque chose de tout à fait normal, mais le fait de ne pas savoir pourquoi est à mon avis la raison pour laquelle tu te sens démunie et à mon avis avant toute chose tu dois faire ton maximum pour arriver à en trouver la cause. Je me doute que tu as du voir déjà beaucoup de spécialiste, mais ne baisse absolument pas les bras !
Je te parles de mon problème avec l'endométriose parce que c'est une maladie qui ne se décèle pas facilement, ni par examen sanguin ou de la thyroïde, ni par un examen basique chez le gynéco, il faut le demander, visiblement c'est une zone plutôt cachée, ça peut être décelé au court d'un examen basique mais il faut cependant demander à ce qu'on y regarde. Les gynéco sont de plus en plus renseigné à ce sujet aujourd'hui qu'il y a encore 10 ans, mais pas tous et même le mien ne l'était pas à l'époque et pourtant...

Ce qui me fait te parler de l'endométriose, bon c'est que d'une part c'est une maladie que je commence à connaitre malgré moi mais ça peut coller sur les symptômes de la prise de poids et ce même si tu ne suis pas de traitement hormonal spécifique lié à celle ci. La fatigue chronique fait partie des symptômes, voir la déprime qui en découle par l'épuisement physique. Ensuite moi je l'ai eu très tôt, mais bien souvent elle peut se déclarer plus tard. Pour la pilule, moi je n'ai jamais pu en prendre parce qu'à chaque fois je prenais du poids et je gonflais de façon démesurée.

Enfin voilà, un pavé pour t'expliquer, même si ça peut être tout à fait autre chose, que certaines défaillances du corps ne sont pas forcément visibles uniquement sur des examens basiques ou sanguins et quoi qu'il en soit il ne faut pas que tu lâche l'espoir qu'on trouve ce que tu as, ça t’enlèvera un poids et tu trouveras naturellement des solutions pour déjà mieux t'accepter et faire quelque chose s'il y a quelque chose à faire.

Courage :)
C
36 ans 14
salut les filles
je vous remercie pour vos messages.
Tatisse, ne t'inquiète pas, c'est juste que depuis quelques années j'ai réussi à "gérer" tout ce passé et comme on dit le passé est le passé :)

Selma91 je prenais déjà des pilules micro dosées j'ai changé 4 fois déjà. En ce moment, je prends un anti acnéique (car en plus du poids j'ai chopé de l'acné dans le dos...) qui a une action contraceptive. J'ai dû prendre des antibio pour l'acné et c'était tout parti. Cette "pilule" est censé empêché que ça revienne sauf que ben c'est tout revenu donc je vais devoir de nouveau changer. J'ai rdv jeudi on verra bien. Mais je pense arrêter la pilule et choisir une autre solution comme un stérilet par exemple.

Pour ce qui est de la thyroïde les tests ont déjà été fait plusieurs fois et rien du tout.

Seulement je suis désemparée, comme Franette l'a stipuler ne pas savoir le comment du pourquoi renforce mon mal être. Peut être qu'un 44 ce n'est pas énorme mais quand tu prends en presque 25 kg et passer du 36 au 44 c'est impressionnant surtout que j'ai pris très vite, pas en deux mois, mais en 5, ce qui est quand même pas mal...Je ne reconnais pas mon corps et je ne l'aime pas. Il est si différent.

Franette je te remercie de m'avoir parler de ta maladie, je vais en faire part à mon gynéco.

Honnêtement je me demande parfois si les médecins savent ce qu'ils font...j'ai eu le droit à des réflexions plutot bizarre des certains doc:
quand j'ai parlé de ses kg et du sport intensif que j'ai pratiqué, j'ai eu la réponse:"le sport ne fait pas maigrir" puis lorsque j'ai commencé à m'inquiéter sérieusement des prises de poids, à environ 10kg de plus: "ouais et alors?"
ensuite j'ai demandé s'il y avait des moyens pour m'aider à perdre:" ahahaahaha bien sure que non" très encourageant...

Je suis allée voir pleins de spécialistes, de docteurs en tout genre et je pensais à baisser les bras. Mais tu m'as redonné du courage et je suis de tout cœur avec toi. Je pense que je réagirais pareil que toi s'il s'agissait de mon cas... Je te comprends tout à fait, personnellement j'en ai marre des traitements et des examens...
Tu es vraiment courageuse :)

Je vais tout faire pour m'en sortir car le poids est une chose mais la fatigue extrême, les maladies qui s'enchainent, la dépression, cela devient insupportable!
Je vous tiendrais au courant lorsque j'aurais enfin 1 réponse à ce qui m'arrive.
F
35 ans 3
Je suis vraiment contente que tu sois toujours déterminée !

Pour les doc' c'est vrai qu'ils estiment trop souvent que la prise (ou perte de poids d'ailleurs)de poids soudaine, tant qu'elle n'est pas trop dangereuse pour notre santé,
pas grave, pas importante et c'est malheureusement comme ça qu'on se retrouve chez eux, plus tard, dans un état bien plus catastrophique :x et donc qu'ils prennent la peine de se pencher un peu plus sur notre cas, mais en soi, le plus grand mal est déjà fait.

Perso oui j'ai été soulagé bien qu'étant jeune de savoir ce qui n'allait pas chez moi. C'est bête parce que ce qui m'indignais le plus c'est qu'autour de moi les gens ne comprenaient pas mon état de fatigue, au collège j'ai fais une année entière à à peine plus de 8 de tension je me souviens. Pendant mes règles, vu que je n'avais aucun médicament adaptés pour mes douleurs à ce moment là, je ne pouvais plus dormir, ni aller en cours pendant ces quelques jours, ça finissait par me rendre dingue.
Le truc c'est que, on ne connait que sa propre douleur et ses propres signes de fatigue, donc même moi j'avais l'impression d'être une tire au flan fainéante ou chochotte, et c'est ce que je ressentais de mon entourage à ce moment là.

Ce que je déplore par contre c'est que, bien qu'on ai trouvé ce que j'avais, je n'ai eu aucun suivi, ni informations. Mon gynéco m'avait à peine prévenu de la prise de poids lié au traitement, que c'était rare, alors que même sans traitement je prenais du poids petit à petit avant ça. Les effets peuvent varier d'une personne à une autre mais ils ne te préconise rien si le traitement devient une catastrophe.

Je pense que si je devais revenir en arrière ou bien quand j'envisagerai l'opération à nouveau, il y a certaine chose que je ferai : Me faire suivre par un nutritionniste, qui normalement est capable de comprendre l'effet du traitement et donc de suivre un "régime" adapté aux risques d'une potentielle prise de poids lié aux cachets. Me faire suivre par un psy parce que les effets secondaires au niveau moral sont aussi important (hyper émotivité, saute d'humeur, nausées et j'en passe), continuer le sport même si l'état de fatigue est présent et que ça ne donne pas envie d'en faire. Bref pour moi ça demande une hygiène de vie irréprochable, chose qu'on a pas forcément quand on est très jeune et qu'on pense plus à sortir, picoler et pas forcément à faire trop attention à ce qu'on mange. Bien que je dois dire que je n'ai pas augmenté ce que je mangeais pendant le traitement, au contraire.

J'espère vraiment qu'ils trouveront ce que tu as, mais clairement il va falloir taper du poing sur la table pour se faire entendre !
37 ans quelque part à gauche en sortant de la rue qui vient de la droite 273
coucou !

j'ai vécu sensiblement la meme chose,suite à une blessure, arrêt du sport en revanche dans mon cas, 25 kg de pris en quelques mois...
et c'est ensuite que j'ai commencé à être épuisée, manque de tonus, etc sans probléme de pillule, ni de thyroide...
aucun médecin ni aucune analyse n'a permis de savoir ce qu'il m'arrivait...

j'avais super mal vécu cette période, aujourd'hui, les choses redeviennent "normales" dans le sens où je ne suis plus épuisée etc et mon poids redescend petit à petit.. mais si tu as besoin ou envie qu'on échange, ce sera avec grand plaisir !
F
39 ans 79
Peut-être que ça n'a rien à voir mais tu sais, à partir d'un moment on n'a plus les mêmes capacités de résistance à 27 ans qu'à 18 ans. Je m'explique, moi j'ai ressenti mes 25 ans comme un vieillissement de mon corps. à partir de mes 25 ans je me suis mise à récupérer une cuite sur plusieurs jours alors qu'avant, je pouvais faire nuit blanche en picolant et être fraîche comme une rose le lendemain. Et aujourd'hui mon estomac ne tolère même plus l'alcool. peut être que ton corps commence à vieillir et que vu le rythme que tu lui faisait subir c'est normal qu'il ne suive plus... On ne peut pas tout contrôler en permanence dans la vie. Il faut savoir accepter que l'on n'est pas parfait :roll: .
C
36 ans 14
coucou!

Eloo0 je serais ravie de discuter avec toi.

Fofolledebouffe je suis tout à fait d'accord les capacités ne sont pas les même qu'à 18 qu'à 27.

Mais prendre 25 kg en 5 mois ce n'est pas normal et j'ai dû pendant 3 mois arrêter de travailler car je tenais à peine debout, ma tension passait de 8 à 17!
le pire c'est que les medecins que j'ai vu s'en foutaient royalement, qd j'ai pris 10kg j'ai commencé à m’inquiéter et au lieu de m'aider ils ont rien fait me disant que ce n'était pas grave. Sauf qu'aujourdh'ui je me retrouve ac tout ce poids qui m'empêche de bouger autant qu'avant, qui me fatigue, et me fait déprimer.

Je me dis que s'ils avaient fait leur boulot peut etre qu'aujourd'hui, je serais ce qui se passe avec mon corps et on aurait pu éviter une telle prise de poids et toutes ses carrences et cette fatigue, ces maladies qui s'enchainent...

Il y a des jours où je n'en peux plus, je me sens mal, je rate beaucoup d'occasion à force d'être malade et je ne peux pas avoir un travail fixe. Mon moral fait des hauts et des bas et en ce moment il est plutot bas.

Je suis allée chez le medecin, une nouvelle que l'on m'avait conseillé, et bien j'ai cru que j'allais éclater de rage! elle m'a sorti comme quoi "dans la vie il y avait plus important" en gros mes carrences, ma fatigue chronique, les maladies "tout ça c'est sans importance"
le problème c'est que ça bousille ma vie: je suis tout le temps malade, j'ai perdu mon emploi à cause de ça, je n'arrive même plus à travailler plus de 5h par jour, je ne peux plus faire tous les sports que je faisais et je me contente de gym douce 3fois par semaine qd je peux. Je rate des anniversaires, des repas de famille, des sorties car je suis trop malade ou épuisée! ma vie de couple en prends un coup également et autours de moi personne ne comprends

Ma mére (je lui en ai déjà parlé mais rien à faire elle reste obtus) n'arrête pas de me dire que je dois maigrir car je suis devenue trop grosse, comme si je ne le savais pas, sans arrêt j'ai droit à mange pas ci, mange pas ça, fait attention, elle ne comprends pas que mon problème n'est pas du à la nourriture (comme beaucoup de gens d'ailleurs). Je suis allée voir une diététicienne et elle m'a dit qu'elle pouvait pas faire grand chose pour moi car selon elle j'ai une très bonne alimentation elle m'a même dit que je devrais me faire plus plaisir de temps en temps^^

bref j'en ai assez. Il y'a des jours où ça va mais d'autre c'est l'enfer. J'en ai assez des gens qui me jugent et qui m'insultent dans la rue car j'ai du poids en trop. Je voudrais pouvoir bosser normalement et vivre ma vie comme je l'entends et en ce moment ce n'est pas le cas

le mois prochain j'ai rdv av 1 nouveau gynéco on verra bien
B I U