MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
D
48 ans 607
mizirlou,

je suis tout a fait ok avec toi mais ca marche également dans le sens inverse
29 ans 391
Ma puce est en moyenne section, et une instit remplaçante es venue quelques mois.
Elle n'avait aucune patience , regardait les parents de haut déjà elle faisait parler d'elle a l'école .
Elle faisait peur aux enfants, elle leur disait je vais vous pendre .... Pas inventés de nos enfants car on s'est trouvées plusieurs mamans a en parler sans s'etre consulter avant ....
C'est inadmissible , certains devraient changer de métier .
41 ans (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯) *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥ ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯` 1576
delfra4 a écrit:
mizirlou,

je suis tout a fait ok avec toi mais ca marche également dans le sens inverse

Bien sûr je n'ai pas dit le contraire.
Mais en l'occurrence je parlais surtout du comportement des enseignants vis à vis des petits.
38 ans dans mon salon 374
ça marche aussi dans le sens inverse mais moi mon fils je le connais c'est un petit garçon gentil c'est pas parce que c'est mon fils c'est dans son caractere ( le petit on en reparlera mais lui ne se laissera pas faire) bref je trouve affligeant que cette maitresse est dit ça a un petit de 5 ans les enfants ne sont pas tous des delinquant en puissance je suis sure de mon fils mais je suis aussi la premiere a reconnaitre mes torts et ceux de mes enfants...
je vous dis pas la honte quand le petit a decoupé le gilet de l'animatrice son premier jour de centre... il a eu le droit a une punition et nous sommes allé racheté un gilet...
D
48 ans 607
et oui et c'est surtout a cet age que la scolarite future depend

j'ai le bon exemple par mon fils,

tout petit il était assez remuant ( on s'est meme demande a un moment si il n'était pas hyperactif mais il dormait bien et savait se concentrer donc le toubib nous a dit que non) et il était bon en maternel
arrive le cp, il tombe sur la directrice de l'ecole, 1 er bulletin tout nul et meme en sport ( alors qu'il était super doue en sport) il a commence a se plaindre qu'il était au fond de la classe tout seul, qu'elle le tapait avec une regle en fer, qu'il devait se debrouiller pour apprendre , on est descendu a l'ecole avec mon mari moi enceinte jusqu'aux os de mes jumelles et mon mari furax, apres les cours donc pas d'autres parents mais par contre mon fils qui a tout suivi
bien sur elle a tout nié en bloc et un autre instit nous sort qu'il est syndiqué etc etc bref une engueulade d'enfer qui va quasi jusqu'aux mains

nous n'en restons pas la, il a en 2 eme maitresse une petite jeune qui me donne rdv en dehors de l'ecole, elle a peur de perdre sa place mais nous dit qu'on a pas tord, qu'elle doit falsifier les bulletins et j'ai confirmation pour les coups de regle
voila elle ne fera rien elle a trop besoin de sa place

on ecrit a l'inspection academique, et la un super courrier en disant qu'on devait se debrouiller avec l'instit directrice

c'est moi qui ai du lui apprendre a lire et le cp c'est le debut de l'apprentissage, resultat il a toujours deteste le Français mais plus généralement l'ecole, s'est toujours revolté a l'ecole et contre les profs ( nous n'aurions jamais du faire ca devant lui , ce qui explique pourquoi je disais dans mon 1 er message de ne pas faire cela devant l'enfant car a la suite il en a profite) et la a 17 ans il a tout arrete complet en disant que de toute facon il ne s'en sortait pas

bon j'en passe des vertes et des pas mures sur cette periode tres difficiles qui a engendre d'autres périodes scolaires difficiles
38 ans 3
eh ben que de passions !!

Vous n'allez pas me trouver objective bien sur car je suis instit... :oops:

Mais je suis la première à reconnaître qu'il y en a (des instits ) qui devraient clairement changé de boulot !!

Par contre attention à ne pas transférer vos propres mauvais souvenirs (souvent déformés par le temps) à vos enfants. Ni a montrer votre colère (justifiée ou non,) devant votre enfant

Si l'enseignante à un mot malheureux, bien sûr il ne faut pas le laisser passer ! Mais prendre un rendez vous en privé me paraît la meilleure solution et surtout essayer de voir le contexte (bien qu'aucun contexte ne puisse vraiment excuser ce genre de mot). Encore une chose, ton enfant de 5 ans ne connait pas ce mot, mais assure toi que c'est bien la maîtresse qui a dit ca (et pas un copain par exemple) et surtout qu'il a bien compris. Je suis moi aussi très impulsive quand je pense qu'on touche à mes enfants (physique ou psychologiquement) mais les enfants mentent, déforment la réalité etc. Il faut lui montrer que l'on prend en compte ce qu'il dit, et le montrer aussi à la maîtresse.

Dans tous les cas, si la maîtresse a effectivement dit ca : elle ne recommencera plus car elle verra qu'il y a un suivi à la maison (qu'elle l'avoue ou non) et se remettra en question

Malheureusement tu risques de n'avoir jamais la vérité, mais est ce que cela vaut le coup de remonter ton enfant contre sa maîtresse et de mettre en péril une relation de confiance nécessaire.

Il est difficile pour tout le monde de travailler avec de l'humain. Il faut aussi se rappeler que les enseignants sont des êtres humains qui peuvent avoir un gros coup de fatigue (on est d'accord ca n'excuse pas tout)

Enfin il ne faut pas oublier que si l'enfant parle à la maison il parle aussi beaucoup à l'école. Souvent nous savons tout ce qui se passe (et se dit) à la maison. Heureusement nous avons le recul nécessaire pour faire la part des choses et apprendre à reconnaitre les inventions (car l'enfant voulait faire plus fort que ses copains).

Nombre de parents disent des gros mots s'en s'en rendre compte, humilie leurs enfants, parle mal des enseignants, des autres enfants et des autres familles ! Sans parler de ceux qui les laissent regarder Dr House ou esprits criminels en maternelle (si si ce n'est pas rare du tout ! et j'enseigne dans un paisible village !)

Nous ne pouvons jamais rien faire, nous n'avons jamais le droit de faire une réflexion ni de nous enflammer ! Mais bizarrement le contraire ne choque personne... Ok c'est notre métier, mais justement ne sommes nous pas alors des professionnels qui seraient en droit de donner notre avis? (ah ben non apparemment on n'a rien à dire sur l'éducation des enfants, par contre on doit tout rattrapper et si l'enfant a des soucis ca ne peut etre que de NOTRE faute) excusez moi je m'égare mais je vous assure que c'est du vécu.

Alors par pitié, évitez les généralisations sur les enseignants, nous nous essayons d'éviter les généralisations sur les parents ! Le dialogue reste le meilleur moyen d'avancer et de mettre les choses au clair, tout cela dans le calme. Montrer son intérêt et son inquiétude pour son enfant sera toujours bénéfique tant que l'on n'est pas agressive.
38 ans 3
Mais je suis la première à reconnaître qu'il y en a (des instits ) qui devraient clairement changé de boulot !! (comme le prouve le message précédent), ce genre de professionnel existe et c'est une honte dans notre profession, mais j'aime à croire qu'ils sont une minorité, tout comme les parents maltraitants. Malheureusement ils font beaucoup de dégâts et quand ca arrive à notre enfant, c'est clair que c'est horrible
38 ans dans mon salon 374
bah de toute façon les choses n'ont pas bouger depuis car c'est sa maitresse du lundi elle n'est là que le lundi cette mzitresse et du coup deux lundi absente et la c'est les vacances... absente depuis cette fameuse demande de rdv... comme par hazard?? peut etre...

Oui je travaille aussi avec de l'humain mais meme enervée fatiguée je n'ai jamais manquer de respect a mes patients... et je sais passer le relai...
45 ans région parisienne 5831
soso81 a écrit:
Oui je travaille aussi avec de l'humain mais meme enervée fatiguée je n'ai jamais manquer de respect a mes patients... et je sais passer le relai...


C'est peut-être ça le soucis: en hôpital, on travaille en équipe, on peut passer le relais, mais un instit est tout seul face à sa classe, et quoi qu'il arrive, il doit assumer toute la journée. ;)
D
48 ans 607
en tout cas moi je peux comprendre qu'il y a des instits et des profs qui petent les boulons et qui peuvent dire des mots qui dépassent souvent leurs pensees ( enfin ca je suppose et j'espere)

quand on voit comment se comportent certains enfants et certains parents ( je parle pour aucune d'entre vous mais juste certains cas que j'ai pu voir )

encore un tit exemple:

dans mon metier je fais également des locations, c'est a dire que je conduis les eleves et instits de primaire ou maternelle dans du periscolaire, donc piscine ou autre
une fois j'ai vu une instit cm1 cm2 choper un enfant et le lever de son siege, mais cet enfant avait fait de son mieux pour la mettre hors d'elle et s'était meme attaqué a un autre enfant. cela ne m'a pas choqué du tout
deux ans apres j'ai eu le droit de le conduire tous les jours au college, 15 jours apres la rentree je faisais un rapport au conseil general sur lui, et quelques mois apres j'ai également fait un rapport pour qu'il ne puisse plus prendre le bus de toute l'annee scolaire
il étranglait les autres enfant, les insultait , m'insultait, me poussait a bout pour que mes gestes et paroles dépassent ma pensee, j'ai eu le droit a la mere qui m'insultait dans sa langue d'origine et disait a son enfant que si je faisais ca envers lui c'est que j'etais raciste et l'enfant me sortait ca tout naturellement , j'ai eu le droit au père qui est venu tapé a la porte de chez moi etc etc j'en passe beaucoup
j'ai su que l'enfant en primaire tapait les dames de cantine

enfin voila quoi un cas ou je peux comprendre qu'un instit ou un prof ne se maitrise pas du tout
j'ai serre les dents plusieurs fois pour ne pas le choper par le col et lui coller une bonne claque
45 ans région parisienne 5831
c'est clair: une fois, en petite section, j'ai accompagné ma fille en sortie scolaire: francheemnt, il y a certains enfants que j'aurais pu passer par la fenêtre du bus! je pense notament à un enfant qui n'écoutait rien de ce que je disais, et qui voulait me contredire sans cesse et discuter mes ordres.

Quand je pense que ce gamin a réussi à m'énerver après une seule journée passée avec lui, et quand je vois que la maitresse, elle, est toujours restée très calme, je me dis que ça ne doit pas être simple tous les jours pour elle. :?
38 ans dans mon salon 374
ok mais je veux pas faire la mama en vous disant mon fils c'est le plus beau et c'est le plus fort mais je connais mon fils il est plus du genre reservé et a se laisser marcher sur les pieds... bref c'est sure que le metier d'instit n'est pas un metier facile mais c'est un metier qu'elles ont choisi... c'est comme assistante maternelle on en choisi pas ce metier juste pour rester chez sois a regarder la télé et pas s'occuper de nos enfants... de toute façon je n'aurais jamais les explications meme si mon petit bonhomme n'y pense plus...
45 ans région parisienne 5831
soso81 a écrit:
je connais mon fils il est plus du genre reservé et a se laisser marcher sur les pieds...


Peut-être.... peut-être aussi qu'il a un comportement très différent à l'école. Je ne dis pas que c'est ton fils qui est en tort, ni que c'est l'instit, je dis juste qu'il faut être prudent.

Tu sais, des parents qui me disent "c'est impossible que mon fils fasse ça, il est très gentil à la maison", j'en ai vu des tas! :lol:

Je me souviens d'une fois où on avait un môme ingérable, on était 3 profs à avoir rendez-vous avec les parents, et on avait des lettre manuscrites de 2 autres profs qui disaient la même chose... Eh bien pour les parents, "c'était pas possible, leur fils était le plus gentil garçon du monde, il ne pouvait pas faire des choses pareilles, on devait mal s'y prendre".... :roll:

Bref, beaucoup d'enfant se conduisent très différemment à l'école et à la maison, dans un sens ou dans l'autre d'ailleurs (j'ai vu aussi de nombreux parents me dire que leur enfant était insupportable à la maison, alors qu'à l'école, il était super). il faut donc être très prdudent.

D'autant plus prudent que ton fils est petit, et très souvent, les petits ne disent pas forcément la vérité. ils ne mentent pas vraiment, amis dans leur tête, la "vérité" et "le mensonge" sont deux concepts flous. Bien des fois, ma fille m'a raconté des histoires à dormir debout qui se seraient passé à l'école, mais la réalité était très différente... ;)

je ne dis pas non plus que c'est impossible que la maitresse ait dit que ton fils était "un nullos". Il est possible que cette maitresse pête les plombs et dise des choses inadmissibles en classe. Je crois qu'il faut surveiller cette histoire et vérifier que tout se passe normalement en classe, mais il faut le faire avec précautions. ;)
D
48 ans 607
soso,

je ne pensais pas a ton cas, donc desolee si tu as pu le penser

mamykro

tout a fait ok avec toi pour le comportement des enfants, que ce soit dans un sens ou un autre

ca me rappelle ma grande toute petite, elle disait a sa grand mere qu'on lui donnait pas a manger, sa grand mere me dit ca tout sérieusement et elle la croyait, je l'ai regardé et lui ai dis qu'en attendant ma fille avait de sacrés bourrelets pour un enfant qui ne mange pas
j'ai du dire cela sur un ton sec et froid car elle est repartie sans demander son reste et j'ai eu une bonne conversation avec ma fille
j'en rigole maintenant mais sur le coup pas trop
38 ans dans mon salon 374
observations de la maitresse du mardi jeudi vendredi: Louis est un petit garçon posé investi dans la vie de la classe.C'est un petit garçon attachant qui a envie d'apprendre , c'est bien. Continue ainsi Louis.

Voila loin d'un futur delinquant ;)
B I U