MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Coup de gueule et questionnement

D
35 ans 9
Bonjour,
Première fois que j'écris mais là j'avais besoin de parler à des gens qui ont vécu ou vivent la même chose que moi. Non je ne suis pas ronde,  
je suis obèse (comme disent les médecins). J'ai toujours été ronde mais depuis 1 année je continue de grossir et je me supporte plus. J'ai été voir un psy, il me suit depuis 2 ans, j'ai eu une coach sportive...mais rien a faire,...je grossie toujours. J'aime manger, j'aime les moments conviviale autour de la nourriture.....
Ce matin j'ai été chez un médecin spécialiste dans les trouble alimentaire, médecin conseillé par mon psy. et voilà après 1h d'entretien, je ressors en pleure, déprimer et avec un raz le bol....je ressens 2 choses, je sais pas si je vai être claire...
1. raz le bol de faire des efforts pour maigrir, j'envoie tout balader, psy, médecin, etc...et j'essaie de maigrir par moi même...car faut dire ce qui est je ne m'aime pas..
2. je persévère avec ces aides extérieurs, même si je sais que ça va être dur, que je vai m'en prendre plein la gueule...

m'en prendre plein la gueule...Je m'explique...Le médecin ce matin ben j'ai dû expliquer ce par quoi j'avais traversé...Elle m'a fait comprendre que ça serait très très dur, que ça prendrait 5 10 ans, que je devrais changer radicalement mon hygiène de vie, elle me demande si je suis vraiment prêtes à entreprendre tout ça... tu veux répondre quoi à ça? ben oui je suis prête car je suis bien consciente que je peux plus continuer comme ça..j'ai pas trop le choix...mais en même temps elle me dit que ça ne suffit pas de penser comme ça...Je lui explique que pour moi c'est difficile car j'aime manger et j'aime faire à manger...et là elle me dit :"mais pourquoi vous vous mettez en victime?"
Moi victime???? je crois que c'est ça qui me fait le plus mal!!!!victimes??!!!!!! J'ai pas l'impression d'avoir été ententdu..et comprise...bon en même temps je suis bien consciente qu'elle est là pour me rappeler la réalité et que celle-ci n'est jamais facile à entendre..bref...je la revoie dans 1 mois après avoir fait un bilan corporel...
désolé d'avoir écris tout ça...mais j'avais vraiment besoin de m'exprimer et de dire que j'en ai marre qu'on nous concidère comme des monstres..enfin c'est l'impression que j'ai...
34 ans Orgrimmar 6511
Ne sois pas désolée, t'avais besoin de l'écrire, c'est sorti, un forum c'est fait pour ça.

T'es tombée sur une personne indélicate qui n'a pas su trouver les bons mots. Tu es hypersensible sur ce point en particulier, et c'est normal que tu te sois sentie agressée.
Peut être que t'es tombée sur une conne, ou sur une dame qui manque juste un peu d'empathie, ou encore sur une dame qui a cru bon de te faire réagir en te parlant ainsi (mais je ne pense pas que ce soit la solution).

Si tu te sens mal avec elle, change de médecin. IJe pense qu'il faut que tu te sentes soutenue dans ta démarche...
Et surtout que tu ne voies plus ça comme un combat.

Courage! :kiss:
30 ans Liège 383
Yuutsu a écrit:
Ne sois pas désolée, t'avais besoin de l'écrire, c'est sorti, un forum c'est fait pour ça.

T'es tombée sur une personne indélicate qui n'a pas su trouver les bons mots. Tu es hypersensible sur ce point en particulier, et c'est normal que tu te sois sentie agressée.
Peut être que t'es tombée sur une conne, ou sur une dame qui manque juste un peu d'empathie, ou encore sur une dame qui a cru bon de te faire réagir en te parlant ainsi (mais je ne pense pas que ce soit la solution).

Si tu te sens mal avec elle, change de médecin. IJe pense qu'il faut que tu te sentes soutenue dans ta démarche...
Et surtout que tu ne voies plus ça comme un combat.

Courage! :kiss:



Je plussoie.

Peut être que t'accepter, t'aimer, avoir confiance en toi t'aiderais aussi. C'est très dur je le conçois. Courage ! :)
47 ans 35 10308
Est-ce que tu connais le GROS ( http://www.gros.org ) et leur approche du comportement alimentaire ?
Je suis comme toi, j'aime manger et la convivialité autour des repas est vraiment importante pour moi, j'aime cuisiner et partager les repas et "offrir" ma cuisine aux gens que j'aime. Quand je suis arrivée sur VLR j'étais en obésité morbide et j'ai découvert la rééducation alimentaire. Ca m'a vraiment permis de me reconnecter avec mes sensations alimentaires, de manger ce qui me faisait envie en écoutant ma faim et ma satiété. Et le plaisir de manger n'est pas parti, au contraire, puisque je ne prive d'aucun aliment et que j'en profite encore plus puisque j'ai appris à encore mieux les déguster et les apprécier.

Cette méthode permet normalement d'une part de se débarrasser de comportements alimentaires envahissants (pour ma part, je mangeais trop) et d'autre part d'atteindre et maintenir durablement son poids d'équilibre, qui n'est pas connu à l'avance, mais souvent les gens perdent un peu de poids (sur le long terme) avec cette méthode. Pour ma part en un an je suis passée d'obèse morbide (IMC de 40) à la limite de l'obésité sévère (IMC de 35) et surtout depuis maintenant 3 ans mon poids est stable et c'est une grande victoire pour moi.
89 ans in my world 142
slt
je ne trouve pas que tu es hypersensible sur le sujet mais la réaction du doc comme quoi tu te mets en victime euh
je vais reprendre l'expression du moment: "nan mais allo!!!"

je ne vois pas le rapport entre ce que tu exposes et sa réponse en tant que professionnel

la nourriture est un réconfort c'est vrai, on peut être dépendant de la nourriture mais on est victime de la société alors

je comprends ta colère j'ai déjà eu de mauvaises expériences de ce genre
ne perds pas d'énergie va voir quelqu'un d'autres qui comprendra ton besoin

bon courage à toi
36 ans 154
Coucou,

Je vais aller un peu à l'encontre de vos propos. Pour moi, ce qui ressort de ton discours est un peu celui d'une victime dans le sens où tu te poses comme telle avec des phrases comme "je n'ai pas le choix, je ne peux pas continuer comme ça" ou "c'est pas ma faute j'aime manger et faire à manger".

Je ne pense pas qu'elle ait voulu te blesser mais plutôt voulu te faire voir la situation de manière objective.

On peut aimer manger et faire à manger pour les autres ou pour soi mais y trouver un équilibre. Dans ton cas j'ai plutôt l'impression qu'il n'y a pas d'équilibre puisque ça régit ta vie et que tu laisses la nourriture régir ta vie.

Quoi qu'on fasse, on a toujours le choix en plus. Tu as le choix de continuer comme ça ou de tout arrêter pour commencer une vie plus saine (dans le sens où tu te sentirais bien).

Quoi qu'il en soit bon courage Diane !
80 ans Bretagne 724
C'est un rapide passage, et un court message, mais as-tu consulté un endocrinologue, vérifié que rien ne clochait par là-bas?
S
96 ans 4480
Ishenys a écrit:


Quoi qu'on fasse, on a toujours le choix en plus. Tu as le choix de continuer comme ça ou de tout arrêter pour commencer une vie plus saine (dans le sens où tu te sentirais bien).


Je suis d'accord, on a le choix. Sauf que faire le choix de tout changer pour mener une vie plus saine demande parfois de grandes ressources et d'aller puiser au fond de soi...

Ce qui est loin d'être évident quand on est enfermé dans des comportements alimentaires anormaux depuis x années.

J'y suis confrontée actuellement, je veux en discuter avec mon médecin d'ici qq semaines, quand j'aurai passé le cap de prendre rdv pour poser les choses et voir comment je peux prendre soin de moi, malgré mes soucis.

Quand tu dis "on a toujours le choix", moi ça me renvoie le "ce n'est qu'une question de volonté" ;)
B I U


Discussions liées