MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'viens de comprendre et d'accepter que j'étais boulimique..

34 ans Bordeaux 359
Ca fait tres mal là...
"boulimie" rien que le mot en lui meme me donne la chair de poule. Je croyais avoir des problemes de compulsions avec la nouriture mais lorsque  
l'endocrinologue m'a dit "vous etes boulimique et vous ne pouvez PAS vous en sortir TOUTE SEULE"
Je me sens toute bizarre. J'ai jamais ressenti un truc pareil. J'me sens à la fois enormement déprimée et un peu contente qu'elle m'ait dit que ce n'était pas de ma faute (meme si j'ai du mal encore a le croire).
J'ai arrêté le lycée en cours d'année en croyant que ma dépression s'arreterai et qu'en fuyant les études cette année je me sentirai plus apte à bien m'occuper de moi mais tout le contraire s'est passé. Des jours, je n'allais tellement pas bien que je restais au lit (pratique quand on a plus d'obligation de se lever...) mais je me sens tjs aussi mal là..
L'année prochaine je veux reprendre mes études parce que je n'ai pas envie de finir encore plus mal..
Je vais aller dans un internat. Est ce la bonne solution? Loin de mes parents peut etre que j'irai mieux... (surement meme)
La je suis completement égarée d'avoir appris que j'étais.. rhaaa g meme du mal a l'admettre :cry:
PFF mais comment s'en sortir :( ?
41 ans paris 3592
Comme tu avais posté ce sujet deux fois, je me suis permise d'en supprimer un. voilà, donc ne t'inquiètes pas si tu vois pas les deux.

Cela dit, on ne poste qu'une fois le même sujet. merci.
34 ans Bordeaux 359
Oula elle m'engueule :?
désolée mais mon ordi a beugé et je croyais pas l'avoir deja posté ...
41 ans paris 3592
lol non non je t'engueule pas! je voulais juste te prévenir, au cas où! ;)
44 ans polynésie française 1807
aller en internat ,ca peut etre benefique.Au moins ta vie sera un peu "reglée" donc pas le temps de penser à la nourriture.Je ne connais pas vraiment la boulimie,mais je pense que le fait de ne plus être à la maison pour "glandouiller" ne peut que t'aider à t'en sortir.
Bon courage Els@!
34 ans Bordeaux 359
Beh en fait, c'est ce que je pensais mais j'avais besoin d'avoir des avis
Merci lavoyageuse :)
44 ans polynésie française 1807
J'ten prie! ;)
33 ans 92 148
tu fais une depression a cause de ta boulimie ou ta dépression ta conduit à la boulimie ?

Je pense qu'il faut regler le problème a sa base, ou ca a commencé.

Je sais qu'à une période je n'allais vraiment pas bien, j'allais en cours une semaine sur 2 mais heureusement ca n'a pas fait baisser mes résultats.(etrange d'ailleurs)

et du coup pendant ma periode de dpression j'occupais mes journée a manger, ca me faisait du bien. forcement, on a pas envi de sortir non plus et on grossi.

Je m'en suis sorti en prenant sur moi, j'ai résolu mes problèmes (je vais pas te raconter ma vie mais en gros ce problème tournait autour d'un homme 2fois plus vieux que moi, marié avec ki javai une "liaison " complikée)

Je ne pense pas qu'aller en internat soit une bonne solution. Moi, ca m'aurait frustrée mais si tu es contente d'y aller, fonce !

le mieux pour s'en sortir c'est de trouver quelqu'un qui sache vous reconforter. c'est dur a trouver ! j'ai su compensé ce manque avec l'arrivée d'un chaton.. il m'a apporté beaucoup d'affection et m'empechait de manger lorsque je restait chez moi. je ne pensais meme plus a mes compulsions.
39 ans 69 4262
els@ a écrit:
Ca fait tres mal là...
"boulimie" rien que le mot en lui meme me donne la chair de poule. Je croyais avoir des problemes de compulsions avec la nouriture mais lorsque l'endocrinologue m'a dit "vous etes boulimique et vous ne pouvez PAS vous en sortir TOUTE SEULE"
Je me sens toute bizarre. J'ai jamais ressenti un truc pareil. J'me sens à la fois enormement déprimée et un peu contente qu'elle m'ait dit que ce n'était pas de ma faute (meme si j'ai du mal encore a le croire).
J'ai arrêté le lycée en cours d'année en croyant que ma dépression s'arreterai et qu'en fuyant les études cette année je me sentirai plus apte à bien m'occuper de moi mais tout le contraire s'est passé. Des jours, je n'allais tellement pas bien que je restais au lit (pratique quand on a plus d'obligation de se lever...) mais je me sens tjs aussi mal là..
L'année prochaine je veux reprendre mes études parce que je n'ai pas envie de finir encore plus mal..
Je vais aller dans un internat. Est ce la bonne solution? Loin de mes parents peut etre que j'irai mieux... (surement meme)
La je suis completement égarée d'avoir appris que j'étais.. rhaaa g meme du mal a l'admettre :cry:
PFF mais comment s'en sortir :( ?



Elsa tout d'abord avoir des compulsions alimentaire et etre boulimique revient a peu pres a la meme chose car la boulime, ce sont en fait des compulsions par rapport à la bouffe...Ca ne fait finalement que changer de nom si ce n'est que tu as maintenant un diagnostic.Personellement je vois plusieurs choses positives à tout ça

1/ tu as trouve un medecin qui t'as fait ce diagnostic et c rare...La boulimie est encore finalement peu reconnue comme une pathologie reelle.

2/ tu as mis un nom sur tes pb...PAs facile à accepter au debut, je connais ca mais ça va te permettre de te renseigner dessus et de cibler tes problemes par rapport a cette pathologie....Qq part ca te donne un but, ca delimite tes contraintes et tes objectifs.

3/ tu as crevé l'abces et ca va te permettre d'evoluer...Etre face à la verite, c diffcile au debut mais si tu réflechis un peu et que petit à petit tu l'integres.. Tu verras que finalement c plutô t positif voire tres positif...Personellement il m'a fallu ce choc pour comprendre certaines choses et cesser de me leurrer par rapport aux regimes et à l'image que j'avais de moi meme...


Ensuite je vais te donner le même conseil que m'a donne mon psy....

Quand tu as peur, tu dois affronter la peur pour qu'elle disparaisse...L'eviter en detournant le probleme c'est cesser d'avoir peur sur le moment mais ce n'est pas la regler...Et si tu ne la regle pas, elle devient omnipresente et c'est elle qui controle ta vie....Elle t'angoisse et souvent tebloque dstes actes quotidiens...Tu tedeprecie davantage, te penselache au fond et bien souvent elle t'enfonce jusqu'au fond de la gadoue....

Alors je ne connais pas ta situation actuelle mais reflechis bien a ce conseil...


Sur le moment les choses semblent insurmontables mais il n'y a que le premier pas qui coute...Apres tu es tellement fiere detoi que le reste vient plus facilement...C'est ca le vrai courage, la vraie volonte, pas de fr un regime ou quarante heures de sport par semaine...MAis decouvrir qui tu es, trouver la ause de ces troubles...


Quelles sont tes peurs actuelles? Que veux tu pour toi? pour ta vie?

Tu n'es pas obligee de tout change en bloc mais commence par de petite choses...Tu verras comme ca fait du bien de se retrouver a nouveau....

Voila je ne sais pas si mes conseils sont judicieux pour toi mais c lapremiere chose qui m'est venue à l'esprit...


Courage petite elsa, tu es une fille intelligente et je suis persuadée que tu vas avancer....
34 ans Bordeaux 359
Poua carmine...
tu as tellement raison que je buvais t paroles comme si au fond de moi je le savais deja.
Je vais essayer de petites choses. Merci bcp pr les conseils c tro chou :)
P
43 ans 1611
Salut Elsa,

Ne te sens pas 'bizarre' ni coupable... l'envie compulsive de manger est un moyen comme un autre que certains -comme nous- choissisent instinctivement pour soulager nos angoisses ou toute chose qui nous tracasse. Il faut juste apprendre a reagir face aux problemes autrement qu'en mangeant, et sois confiante, car c'est loin d'etre impossible :).

Et tu sais, les autres problemes que tu dois resoudre dans ta vie, ne les vois pas comme une condition pour soigner ta boulimie, en te disant "il faut que je regle ce probleme si je veux manger normalement". Oui, bien sur qu'il y a un lien entre les deux, mais tu peux tout a fait soigner ta boulimie en meme temps, voire avant tes autres problemes. Par ma propre experience, je peux te dire qu'une fois qu'on trouve la cle pour se debarasser de sa boulimie, on se sent plus calmes et plus confiantes pour s'addresser a ses autres problemes.

J'espere que ça se passera bien avec ton psy (il a l'air bien en tout cas), et si tu penses qu'en etant loin de tes parents ça ira mieux, ce sera surement le cas (comme ça l'a ete pour moi aussi)... puis, si tu peux t'aider des lectures, renseignes-toi sur celles dont j'ai parle un peu partout dans le forum. Bon courage, et sois positive, je suis sure que tu peux t'en sortir ;).
A
44 ans Tourcoing 2012
coucou elsa!

Même si tu te sens déstabilisée pour le moment, le fait qu'un médecin ait diagnostiqué ta maladie ne peut que t'aider... la preuve est que tu cherches déjà des solutions... ;) Quoi qu'il en soit je suis de tout coeur avec toi...
51 ans contre le mur, face à mon écran 3178
Bon courage Elsa, et c'est très bien que tu sois allée voir quelqu'un qui pourra t'aider.
Mes pensées t'accompagnent et j'espère que tu parviendras à passer ce cap difficile.
34 ans Bordeaux 359
Merci les filles.
En vous lisant, j'ai compris qu'il fallait que je fasse du rangement dans tt ce merdier dans ma vie lol
"Il faut juste apprendre a reagir face aux problemes autrement qu'en mangeant" << c'est exactement ça qu'il faut que j'arrive a faire.
bisoux a toutes et merci beaucoup pour votre aide et pour ce site , en voyant le soutien ici on peut voir que la vie n'est pas faite que d'égoistes et CA FAIT PLAISIR pcke je commencais a déséspérer...
39 ans 69 4262
C'est une bonne decision...ceci ditne te metpas trop la pression...Il faut du temps pour changer et parfois il ya des petites chutes de moral, des moments plus diffciles....MAis c a long terme que tu dois regarder....Et c là que tu verras le résultat... :D
B I U