MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Besoin d'aide !

H
23 ans 9
Bonsoir, j'ai 18 ans et j'ai été diagnostiquée bipolaire à l'âge de treize ans. J'ai pris donc des médicaments qui m'ont fait prendre énormément de poids.
Mais parlons du présent. Cela  
fera trois semaines mercredi que j'ai stoppé mon traitement et je pensais qu'au début c'était ça qui me donnait moins faim... Mais aujourd'hui, j'angoisse énormément, j'ai perdu 13 kilos depuis l'arrêt du traitement. Mais quand je dis que je n'ai plus faim, en fait, si j'ai faim mais lorsque je suis à table c'est une vraie angoisse. Et pourtant j'ai toujours été une grosse gourmande.
J'ai mal au ventre constamment (ce qui m'a fait pensé au début à une grossesse) et surtout des nausées. J'ai également des douleurs dans les articulations. Aussi énormément de migraines. Alors j'ai réfléchi et j'ai trouver un rapport affolant à ma dépression où j'ai eu l'étiquette de bipolaire sur le front. Pendant celle-ci, j'étais descendu à 38 kilos, sur un lit d'hopital.Mais avant c'était différent, aujourd'hui j'ai tous pour être heureuse... Conseillez moi s'il vous plaît !
M
44 ans Ici et là... 2048
Bonjour, ton message est un peu confus et je ne comprends pas bien tout, en revanche si tu as effectivement perdu ces kg en 3 semaines, je pense que tu devrais consulter rapidementle médecin qui a arrêté ton traitement. Ce n'était peut-être pas le bon moment pour arrêter et il est possible qu'un épisode dépressif te fasse tomber dans l'anorexie.

Ne reste pas seule face à ses problèmes, la depression n'a rien à voir avec le fait que tu ais tout pour être heureuse, c'est un mal plus profond que ça.
H
23 ans 9
Merci pour ta réponse.
Je ne souhaite pas retourner voir ma psy, je l'ai trop envoyé chier à la fin, lui disant que je n'avais plus besoin de la voir. Mais oui, j'en ai bien peur. J'ai soulevé plusieurs fois la chose mais mes épisodes dépréssifs n'ont jamais duré aussi longtemps même sans traitement. Moi j'enchaine les phases parfois plusieurs fois en une journée. Mais justement depuis 'l'anorexie' si c'est bien ça, je n'ai plus de phases, et je me sens 'normale' pour la première fois depuis 5 ans et ça fait tellement du bien. Et puis depuis le temps que je voulais maigrir et que je n'y arrivais pas à cause de mon énorme appétit du au traitement. Je ne dis surement pas que je me sens bien dans ma peau, je suis tout le temps à m'insultée dès que je compulse. En même temps, c'est ma faute, si j'avais bouffé pour 4 pendant ces années, j'aurais moins de mal à maigrir aujourd'hui. Et puis, toute ces filles magnifiques... Pourquoi moi je n'aurais pas le droit d'être belle ?
M
44 ans Ici et là... 2048
A te lire je n'ai pas l'impression que tu sois sortie de la dépression et des troubles bipolaires. Peut-être as-tu l'impression d'être guérie et de n'avoir plus besoin de personne, visiblement je ne pense pas que tu sois guérie.

Si tu ne veux plus voir cette psy là, vois-en une autre, ou alors ton médecin traitant. Si ton traitement te faisais grossir c'est peut être qu'il était mal dosé, ou pas le bon.

Et puis, on y va doucement parce que là tu as des propos très durs envers toi même, très durs et pas très justifiés. Déjà on peut très bien être jolie en étant obèse, et moche en étant très maigre. Ce n'est pas le poids qui fait la beauté des femmes. D'ailleurs je doute qu'à 38 kg sur ton lit d'hopital tu ais été très jolie.

Quand on mange trop, quand on mange pas assez, c'est souvent un problème psychologique, plus qu'un problème de nourriture. Tu le dis toi même, tu compulses. Alors quand ça arrive, au lieu de t'insulter, réfléchis : pourquoi tu as mangé ? Est ce que tu avais faim ? Comment te sens-tu après ? Qu'à tu ressenti quand tu mangeais ? As tu pris du plaisir à manger ?

Sur ce forum, on est pour la méthode douce : renouer avec son corps, réapprendre à faire du bien à son corps en respectant ses sensations de faim et de satiété. Va jeter un oeil au forum sur la rééducation alimentaire selon la méthode du gros.org.
H
23 ans 9
Tu as peut être raison. Je pense que je renie mes phases. Mais je ne veux pas reprendre un traitement, je ne veux plus qu'on me regarde bizarrement au lycée en me demandant qu'est ce que je prend comme médicaments et mentir en disant que c'est pour le diabète. Je ne dis pas qu'on ne peux pas être jolie en étant ronde ni même obèse. Mais moi, je ne me trouve pas jolie et vu tout ce que j'entends, les autres non plus. Je pense qu'en fait mon homme se ment à lui même en.me disant qu'il aime mes formes. Alors que je sais très bien que ça m'étonnerais qu'avant d'être avec moi il aimait pas les femmes sexy, car je ne le suis pas. J'arrive à peine à marcher correctement sans avant des brulures sur les cuisses. Alors porter des jupes, des robes... Non. Depuis que j'ai perdu ses kilos, je trouve enfin.plaisir à me maquillée et même à mettre des talons. Je me sens enfin vivante. Alors évidemment oui j'ai faim, horriblement faim mais je ne veux plus souffrir de tous ces regards.
M
44 ans Ici et là... 2048
C'est un jeu dangereux que tu joues. Tu joues avec ta santé.

Tu ne pourras pas vivre si tu arrêtes de manger, un jour tu seras obligée de manger à nouveau, ou tu craqueras et tu rentreras dans le cercle vicieux du yo-yo. Parcours le forum, tu verras combien de femmes ici ont commencé un premier régime pour 5 kg de trop et se retrouve maintenant à plus de 100 kg.

Toi en plus, tu ajoutes l'anorexie au tableau. L'anorexie, comme la dépression d'ailleurs, est une maladie, ça nécessite une prise en charge médicale.

Si ton homme te trouve à son gout, alors c'est que tu es jolie. Ce n'est pas ton poids qu'il faut changer, mais la perception que tu en as. Bien sûr qu'il y a des gens qui ne te trouve pas jolie, on ne peut pas plaire à tout le monde, c'est normal. Mais peut être que si tu maigris trop, tu ne seras plus au gout de ton homme, ou peut être que finalement les autres ne te trouveront pas plus jolie. Tu ne peux pas savoir, la beauté c'est un tout, comme tout le monde, tu as ton propre charme, il faut juste le développer.
H
23 ans 9
Tu as raison... Il faut que j'appelle un nouveau psy et essayer d'avoir un rdv le plus vite possible.
Merci beaucoup.
29 ans Nantes 506
Coucou!

Tu semble assez désemparée face à ton poids, mais a combien es-tu? :?: Certes ce n'est pas significatif, mais comme tu dis à 13 ans tu à fais de l'anorexie et tu étais à 38kg, là tu as 18 ans et depuis l'arrêt de ton traitement tu es à -13kg. Mais quel est ton poids et ta taille de départ? :?:

Ensuite il faut savoir que la sensation de confiance en soi, la relation au autres et le regard qu'ils nous portent est pour 3/4 lié non pas au physique, mais à ce qui se passe dans ta tête :? . Tu peux être mince, élancée, avec un jolie visage, etc, et ne pas t'accepter et même te sentir grosse... :shock:

Tu as eu une phase d'anorexie, et ça peu être lié à une dépression, et entre autre au fait de se sentir grosse... C'est dans la tête. :)

Il faut absolument que tu te fasse suivre, déjà car arrêter un traitement comme ça c'est fortement déconseillé, et en plus que tu es "psychologiquement fragile", du fait de l'association dépression et bipolarité. :)

Aussi, ça me scandalise (phase vénère navré :P ) que tu dise que ton homme se mente à lui même concernant ton physique??????????? Il a pas le droit d'aimer les rondeurs, les formes? Je pense que si tu dis cela, c'est déjà que tu ne lui fais pas confiance, et que donc en plus de tes problème avec ton propre corps, tu inclus ton homme, et ça peu aller loin... ;)
Oui les hommes peuvent aimer les grosses, les très grosses même, c'est dans l'ordre des choses, chacun pense comme il veut... Il ne faut pas que tu l'inclus dans ton rapport au physique, car vous allez vous faire du mal.

Dis toi qui s'il te dis qu'il aime, s'il te touche, ce que c'est VRAI :shock: ! C'est pas plus simple que ça. Et il peut t'aider (oui oui, ça sert les mec pour ça aussi :P )...

Dis nous comment tu vois évoluer la situation? Aussi bien avec toi-même, que ton homme et les autres? Pourquoi/qui veux-tu perdre du poids? Qu'est ce que tu aimes chez toi?

C'est difficile quand on est à ton âge (je parle comme ma mère, je sais) mais je comprends la difficulté a s'assumer dans ce monde remplit de magazines avec des filles photoshopé, ou l'on se base sur une physique plus que sur le psycho :-k ... On vit dans un monde superficiel, et la vrai victoire c'est quand on dit à tout le monde "Je m'aime comme je suis, et je vous em*****." :D Mais ça se fait pas comme ça!

Courage et tiens nous au jus!
Bisooooooooooooous :kiss:
M
44 ans Ici et là... 2048
Prends soin de toi et si tu dois des prendre des médocs alors prends des médocs et tu t'en fiche des autres, prends les parce qu'il n'y a que comme ça que tu pourras avoir une vie normale. Et si ça te gène vraiment trop de les prendre devant les autres, parles-en au médecin, il y a peut-être des moyens d'adapter le traitement, de trouver des astuces...

Les médocs ça s'arrêtent parce qu'on est guéri, pas pour autre chose. Courage ;)
H
23 ans 9
Merci tout d'abord à vous.
Il y a trois semaines je pesais 91 kilos et aujourd'hui si on en croit la balance ce midi j'ai repris 1 kg donc 79 pour 1m52... C'est encore trop.
Et je sais que je n'ai pas le droit de juger mon homme par rapport à ce qu'il me dit. Pourtant on a toujours été fusionnels. On est même dépendant l'un de l'autre. Mais je ne peux pas croire qu'il aime mes formes, Alors que moi je les déteste. Trop tard à cette heure ci pour prendre rdv avec un nouveau psy mais dès demain 9h j'appelle.
Et puis, oui, je suis vraiment mal dans ma peau, je le niais mais effectivement quand j'ouvre les yeux. D'ici le rdv je vais essayer de manger normalement (un minimum en tout cas), de toute façon ma mère a bien compris que j'étais en rechute alors vous pouvez être sur que je vais être obligée de manger si je veux pas m'embrouiller avec elle et comme ce n'est pas le moment. Tant pis pour le poids. (enfin, je dis ça pour le moment)
Je ne supporte plus d'entendre mon homme pleurer au téléphone en me suppliant de manger...
Merci et je vous tien au courant !
27 ans Région parisienne 467
je pense qu'avant tout il faut que tu sois biens suivie pour la bipolarité car qu'on le veuille ou non c'est à vie ! ma soeur est bipolaire depuis 2010 elle a été diagnostiquée et elle est sous traitement et est suivie par un psy toutes les deux semaines. les Cmp sont assez bien pour cela. après il faudra surement que tu fasses un travail global sur toi pour t'aider à aller mieux ;)
H
23 ans 9
J'en ai vu des psy, j'en ai eu des traitements et j'en ai eu aussi énormément de la fatigue.
Je suis suivie depuis des années donc je sais.
Ma psy était tout à fait d'accord avec moi pour arrêter le traitement. Au début c'est comme une drogue même en stoppant progressivement. C'est une horreur.
Si je dois reprendre un traitement, je ne veux ni être fatiguée ni prendre plus de trente kilos. Je suis chiante certes mais ce n'est déjà pas facile pour moi d'assumer que j'ai échoué à me gérer seule. Ce n'est surement pas en étant sédaté que j'aurais plus confiance en moi.
M
44 ans Ici et là... 2048
Mais tu n'as pas échoué, tu es malade. Ce n'est absolument pas ta faute et tu n'as rien fait pour le provoquer. C'est comme la grippe, tu l'attrapes, tu la soignes.

Je suppose qu'il doit y avoir différents traitements et que c'est compliqué de trouver le bon mais accroche toi, ca vaut le coup.
H
23 ans 9
C'est horrible de me plaindre en sachant ce que vous vivez.
Le plus dur dans cette maladie c'est au réveil, se demander quelle humeur aujourd'hui ? Enchainement de phases ? Phase up ? Phase down ? Ou tout simplement stable ? C'est également d'aller en soirée avec ce qui me reste comme famille et encore, ce n'est pas la mienne, c'est celle de mon copain. Et de regarder les autres picoler, fumer tout en sachant que chaque goutte d'alcool ou chaque latte pourrait me faire l'effet d'une descente aux enfer. Ou bien de se mettre à frapper votre copain parce qu'il ne voulait pas vous faire un ridicule calin. Oui je sais c'est horrible de faire ça pour une raison pareille, mais c'est impossible à contrôler, quand le plomb pète, il en faut pour s'arreter. Généralement lorsqu'une personne normale pète un boulon, ça lui fait du bien. Mais nous non, si seulement c'était si facile, (enfin, pour ma part) ça me coutera une bonne phase dépressive. Je parle de mon expérience personnelle évidemment.
M
44 ans Ici et là... 2048
Je suis dépressive donc je te comprends, au moins en partie ;) Moi je me suis mise à pleurer au boulot parce que mon ordi a buggué ou chez moi parce que mon aspirateur s'est bouché :roll: Les traitements n'ont eu aucun effet ?
B I U