MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

surpoids, stéréotypes et méchanceté

L
49 ans 6
Bonjour,

Je m'appelle Lana j'ai 44 ans je suis obèse ( 162cm pour 88kilos).

Cela fait des années que je lutte sans succès contre mon poids, il n'y a pas d'obèses dans  
ma famille, je n'ai pas eu de prblm de poids avant l'age de 32 ans où j'ai été plutot de nature maigre.

L'année de mes 32 ans, suite à un choc émotionnel, j'ai connu ma première prise de poids fulgurante (+20kilos en 8 mois). Je me suis renfermée sur moi meme, j'ai cessé d'etre jolie. Je ne voulais plus voir personne et j'ai donc perdu tous mes amis.
J'avais une vie sociale plutot active avant cela.

Au bout de 4 ans passés ainsi, je décide de devenir végétarienne et me mets au sport intensif (2h à 2h30 par jours sauf le dimanche). Je perds péniblement 15 kilos en 4 ans. Le poids est resté stable.

Puis en 2013, je m'aperçois que le poids recommence à monter. Je pratiquais à ce moment une heure de trail en montagne.
Je me décide à passer à 2h de trail en montagne. Rien à faire le poids continue à monter.
Je me dis que je vais partir faire le trail à jeun chaque matin pour deux heure. Le poids continue à monter....

Attaquant progressivement mon moral. Je tente de rester sans manger pendant des jours tout en maintenant les 2h de trail... le poids montait... Puis j'ai commencé à avoir des prblms aux articulations.

J'ai du diminué le trail. j'ai eu un prblm de nerfs sciatique.. j'ai encore diminué le trail... le poids a continué de monter.

Puis j'ai du arreter totalement le trail.
J'ai tenté le yoga. Aucun effet. Jeune, détox, régimes... nada!

Puis mon conjoint est décédé d'un accident, le poids à bondi et j'ai pris 20kilos de plus en 2 ans.

Aujourd'hui j'ai un aspect bouffi, gonflé davantage sur le haut du corps que sur le bas. Mon aspect n'est pas normal du tout.

Mon medecin généraliste décide de me faire des analyses il trouve un taux de cortisol sanguin assez élevé ( 1593 alors que le maximum est de 577)une T3 à 7.62 pour un maximum de 6.78), il décide de m'adresser à un endocrinologue.

j'ai été reçue au bout de deux mois d'attente le 31 Aout. J'avais placé bcp d'espoir sur le fait que j'allais enfin trouver une solution et savoir quoi faire.

En 2min, sans avoir regardé mes analyses, ni m'avoir posé aucune question l'endocrinologue me déclare: Vous n'avez absolument rien! tout va bien chez vous! vous etes juste obèse.

J'ai un prblm d'hypertranspiration depuis 2013 qui me pourrit la vie et m'empeche de faire ce que je veux l'été cloitrée avec le ventilateur sur moi (croyez moi, j'ai un prblm important d'hypertranspiration), elle me dit: c'est normal de transpirer! tout le monde transpire! vous n'avez absolument rien!

Sur le prblm de tachycardie (décelée par un cardiologue, je suis sous alvlocardyl), vous n'avez aucune tachycardie! tout va bien, c'est tout à fait normal!

L'essouflement, la perte de cheveux sur le dessus de la tete? la perte des sourcils? tout va bien, tout est normal!! Je peux donc etre rassurée!

Les kilos en trop! c'est normal, les kilos d'ailleurs, il est inutile de chercher à les perdre car je ne le perdrais pas! sinon il n'y aurait plus d'obèse! regardez tous les obèses que j'ai dans ma salle d'attente....

Puis vint le moment de payer: Je ne vous demande pas votre carte CMU car mon ordinateur a bugué! je vais vous faire une feuille.
(je n'ai pas de carte cmu mais je suis affiliée au régime obligatoire normal)
Je lui dis que je n'ai pas une carte CMU mais une carte vitale: elle me répond ce n'est pas grave! je vais vous faire une feuille.

Je remplis le chèque! elle me dit qu'elle préfère un paiement par carte bancaire... et je lui réponds que j'ai fini le chèque je ne vais donc pas recommencer...

La question que je voudrais poser: est ce habituel de se faire humilier ainsi par des endocrinologues qui semblent associer obésité avec carte CMU?

Cette visite médicale que j'ai attendu si longtemps et sur laquelle j'avais vraiment bcp d'espoir a provoqué une blessure énorme. j'ai pleuré pendant 5heures alors que je ne suis pas du genre à pleurer.

Ainsi que vous l'avez deviné, je n'assume pas cette image, je sais qu'il y a un prblm quelque part... l'aspect bouffi et gonflé n'est pas normal.... Si j'avais seulement du surpoids cela pourrait se gérer mais cette image bouffie est juste monstrueuse... ajouté à cela d'etre constamment en sueurs et le tableau est complet...

Se faire dire que tout est normal sans chercher de solution, une voie, rien est révoltant.

Je voudrais savoir si il est fréquent de se faire humilier ainsi et cette négation de la souffrance est elle fréquente?

merci
30 ans La Ville Rose 2304
Oui, c'est de la grossophobie, ici médicale, c'est courant. ( c'est pour ça que je ne consulte pas ).

J'ai toujours entendu que les médecins n'aimaient pas ou s'occupaient moins bien de gens ayant la CMU ( apparemment certains refusent les bénéficiaires de la CMU, c'était arrivé à ma Maman ). L'obésité est associée à la pauvreté, aux petites bourses, donc du coup ...

Je trouve personnellement qu'il y a une différence entre être gros et paraître bouffi(e). Tu dis que ton visage l'est et ça me parait anormal ( je n'ai pas fait d'étude de médecine, j'émets juste un avis basé sur mes connaissances ). La prise de poids androïde ( localisée dans le haut du coup ) est souvent révélatrice d'un dysfonctionnement chez une femme. J'ai ce problème aussi.

Je te suggère de consulter un autre médecin. Arme-toi mentalement ( ils partiront du principe que tu manges à outrance, souffre d'un TCA et que tu refuses de l'admettre et/ou que tu es extrêmement sédentaire. Tu sais que ce n'est pas le cas, tu devras insister pour te faire entendre afin qu'ils voient plus loin ) et fais-le.

Dans tous les cas tu n'as pas à avoir honte ou autre ... Tu cherches du soin, avec ou sans CMU, tu devrais y avoir accès. Si un autre médecin t'humilie, tu pars sans payer et tu rédiges une lettre à l'ordre des médecins ( ou un truc du genre, je sais plus ) pour dénoncer son attitude.

Courage !
29 ans 29
Chère Lana689... Je compatis énormément et je comprends que ta situation ne soit vraiment pas facile en ce moment et que tu n'avais pas en plus besoin de tomber sur une c***nasse incompétente.

Je ne suis pas médecin mais, de ce que tu nous en écris, tu es malade.
L'hypertranspiration est une maladie, avec des traitements prévus voire une opération chirurgicale en dernier recours.
Le reste de tes symptômes me paraissent être assez alarmants pour qu'un VRAI professionnel se penche dessus et trouve, avec toi, un suivi médical qui t'aidera à mieux les gérer au quotidien.

Du reste je suis assez d'accord avec Zouzou, si un autre praticien se montre aussi "compréhensif", ne laisse pas passer. Les professionnels de santé devraient être les derniers à stigmatiser les gens, ils font du sanitaire ET du social!
Et je suis aussi d'accord avec elle quand elle te dit qu'il va te falloir beaucoup d'obstination et de force de caractère, déjà pour trouver un doc compétent, mais aussi pour faire reconnaître ta maladie. Je ne peux donc que te souhaiter bon courage et te conseiller, bien que ce soit bien facile de simplement le dire, de t'entourer de gens qui sauront te soutenir.
Bonne chance! :kiss:
L
49 ans 6
Merci à vous deux!

Je me suis demandé qu'est ce que j'avais pu faire pour provoquer cette agressivité...

Du coup, j'ai manqué de réaction et je ne l'ai pas remise à sa place... J'ai seulement essayé de la convaincre de regarder mes analyses sans grand succès.

Elle a baissé les yeux sur l'analyse du cortisol juste pour me dire:"mais non c'est normal ça! c'est juste le stress"....

Ok le stress mais à ce taux là, si c'est du stress il est pathologique qd meme!!

Bref, heureusement, j'avais écouté une amie qui m'avait dit de prendre un rendez vous à Haut lévèque à Bordeaux au service endocrinologie. Il parait qu'ils sont biens.

Je ne pense pas qu'ils auraient l'indécence de me dire: c'est normal les kilos! il ne faut pas chercher à les perdre car vous ne les perdrez pas! sinon il n'y aurait plus d'obèses.

Cette visite a été d'une violence inouie! j'ai bcp souffert et pourtant... je ne suis pas une personne particulièrement sensible.

Donc, si j'ai bien compris pour beaucoup: poids= pauvreté? Donc pauvreté= CMU
et dire qu'ils ont fait 7 ans d'études médicales pour en arriver a de tels lieux communs? c'est affligeant! :shock:
29 ans En Indochine 573
Bonjour à toutes !

Il est vrai que de nos jours, une grande partie des bénéficicaires de la CMU sont des personnes qui ont peu de revenus, ou des étrangers, des étudiants parfois aussi. Je travaille à l'hôpital donc j'en vois régulièrement passer.
Ce n'est pas pour autant que tu mérites moins de considération que les autres patients. Je ne sais pas si on t'avait conseillé ce médecin, mais elle est très peu professionnelle. Elle est jeune? Parce qu'il faut bien admettre que beaucoup de praticiens de la "vieille" génération tiennent ce discours, poids = raison de tous les problèmes de santé qu'on peut avoir.

A Bordeaux, c'est dans un hôpital ou une clinique que tu as rendez-vous ? Je pense (et j'espère !) que tu seras beaucoup mieux reçue, et même si effectivement on risque de te parler de ton surpoids, ils prendront tout de même en compte les autres paramètres et les symptômes que tu leur décriras. Ne perds pas courage, ce n'est jamais évident de faire face à des médecins qui jugent, mais heureusement il y en a aussi des bons, des compréhensifs qui sont à l'écoute et qui sauront te conseiller correctement !

Tiens-nous au courant en tout cas !
L
49 ans 6
Bonjour Littles0,

Elle est plutot de l'ancienne génération... je dirais 60/65 ans...

On l'avait pris au hasard

Mon medecin généraliste était inquiet à cause de taux de cortisol et voulait que je vois rapidement un endocrinologue, il a téléphoné à plusieurs. Et les rendez vous proposés allaient jusqu'en novembre... Puis il a trouvé celle ci qui me demandait deux mois d'attente.

J'ai donc attendu avec espoir ce rendez vous en me disant que j'aurais un début de piste... Hélas, cette endocrinologue m'a fermé la porte au nez en me faisant comprendre qu'il ne servait à rien de chercher quoi que ce soit ni meme à perdre du poids.

Je suis et resterait une obèse qui transpire et qui s'essoufle... c'est normal....

Vous n'imaginez pas le niveau de colère que j'ai depuis ce rendez vous... pas sure que ça soit bon pour le cortisol élevé?
bref!
S
96 ans 4480
Coucou !
Je ne suis pas médecin mais clairement, en lisant ton histoire, le cortisol, la prise de poids et l'aspect bouffi que tu décris m'ont fait penser direct au syndrome de Cushing. Une copine de lycée en est atteinte.

Bref, n'y a t'il pas moyen de consulter en hopital? Dans le privé ? Ailleurs où les rdv sont plus rapides ?
Ton médecin ne peut pas te faire des examens complémentaires ?

Bon courage en tous cas.
L
49 ans 6
coucou Sunset!

Oui heureusement! j'avais écouté le conseil d'une amie qui m'avait dit de prendre rendez vous à haut lévèque à Bordeaux.
Ils on un énorme département d'endocrinologie, maladies du métabolisme et obésité.

J'ai rendez vous dans trois semaines.
Ouf! j'avais failli annuler ce rendez vous en ayant obtenu un rendez vous plus proche et plus près...

Je lis depuis ce matin des témoignages et dénonciation de la grossophobie. Franchement? je ne savais pas que ça existait!

Il est vrai que c'est la première fois de ma vie que je suis si mal reçue par un medecin et autant humiliée mais je pensais que c'était parce qu'elle croyait que j'étais pauvre!
Non parce que je suis grosse!

(ce qui ne veut pas dire que cela se justifie davantage mais que j'ai simplement cru ça)
Le coup de la carte CMU m'a choquée! elle m'a choquée dans elle m'a dit d'office: je ne vous demande pas votre carte CMU.

Le fait de m'etre faite assimilée d'office aux bénéficiaires de la CMU je n'ai pas compris. Je n'avais pas fais la relation avec mon poids.

Je me demandais si ça valait le coup de la dénoncer au conseil de l'ordre mais quoi qu'il en soit, je vais attendre les résultats des examens qu'on me fera à haut lévèque...

Après je ferais une lettre pour féliciter cette Mme Soleil de l'endocrinologie!

Sans compter que... j'ai vraiment beaucoup souffert de ce qu'elle m'a dit!
Pleurer 5h d'affilée ce n'est pas du tout dans mon caractère.
La dernière fois que j'ai pleuré c'était à la mort de mon conjoint, c'est dire!

Je pense que si cette endocri avait dit cela à une personne plus fatiguée moralement, cela aurait pu la pousser à commettre un geste de suicide.

Mon medecin généraliste pense à un cushing mais ça peut aussi etre une hypertyroidie (si si! il y a des cas où on peut prendre bcp de poids meme en hypertyroidie)
27 ans Picardie 68
Bonjour Lana, franchement je suis choquée de ce que ce médecin t'a dit et heureuse de n'être jamais tombée sur une telle c**ne!!

Cette endocrino dépend-t-elle d'un hôpital? Si oui, écrit un courrier à la direction des soins, c'est franchement inadmissible.

Et si c'est un cabinet de ville, n'hésite pas à t'adresser à l'ordre des médecins. Je suis infirmière, on nous apprend dès la première année à ne pas faire de jugements de valeurs, à soigner les gens avec équités. Je ne sais pas si il en va de même en médecine, mais j'imagine que c'est le cas. Cela fait partie de notre référentiel de soins, c'est de la discrimination et ça se dénonce!!

En tout cas, comme cela a été dit, tu as clairement un soucis de santé. Etre obèse oui, mais tous les obèses ne présentent pas ces symptômes. Ne baisse pas les bras, et si tu as la chance d'avoir un super service d'endocrino, tourne toi plutôt vers ce service public.

Bon courage à toi, et ne te laisse pas atteindre par les propos d'une vieille c*nne aigrie et mal hum hum :p
S
96 ans 4480
Ah super pour ton autre rdv !
Il est clair que tu as un souci, on ne prend pas 40 kilos sans raisons, avec cet aspect que tu décris si bien et tes analyses anormales.

Tiens nous au courant.

Je n'ai pas le temps de débattre au sujet de ce médecin qui t'as reçue, dommage.

Bon courage pour la suite :)
44 ans région parisienne 5831
Je crois qu'il ne faut pas hésiter à faire une lettre au conseil de l'ordre des médecins pour dénoncer cette endocrinologue: elle a eu un comportement inadmissible. Visiblement, dans sa tête, grosse, ça veut dire pauvre, mais aussi neuneu et infantile, vu comment elle t'a traitée! Bref, tu ne risques rien, à mon avis, à faire une lettre au conseil de l'ordre, et ça pourra te soulager (et si des tas de lettres comme la tienne arrivent, elle pourra peut-être être sanctionnée et éviter de faire souffrir d'autres personnes).

Sinon, je vois que tu as obtenu un autre rdv, c'est une très bonne idée: visiblement, la première endocrinologue n'a pas sérieusement regardé ton dossier, donc son avis ne compte pas vraiment. Je ne suis pas médecin, mais c'est clair que quand on voit la liste de tes symptômes, on se dit quand même qu'il doit y avoir quelque chose...
29 ans En Indochine 573
Kitsune-chan a écrit:

Et si c'est un cabinet de ville, n'hésite pas à t'adresser à l'ordre des médecins. Je suis infirmière, on nous apprend dès la première année à ne pas faire de jugements de valeurs, à soigner les gens avec équités. Je ne sais pas si il en va de même en médecine, mais j'imagine que c'est le cas. Cela fait partie de notre référentiel de soins, c'est de la discrimination et ça se dénonce!!



Ils sont aussi censés accepter de soigner et de traiter TOUS les patients avec le même égard, c'est le serment d'hppocrate.

--> "Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions."
L
49 ans 6
mamykro a écrit:
dans sa tête, grosse, ça veut dire pauvre, mais aussi neuneu et infantile, vu comment elle t'a traitée!

Je suis d'accord avec toi... j'ai d'ailleurs eu le sentiment d'etre une enfant de 5 ans qui se fait gronder par sa maitresse..

Hélas, je n'ai pas su réagir ce jour là.... et ça me bouffe... :shock:
44 ans région parisienne 5831
Bah, ne t'inquiète pas, je ne compte plus les fois où je n'ai trouvé les réparties qu'il fallait que trop tard, et je ne pense pas être la seule! Quand on nous agresse alors qu'on ne s'y attend pas du tout, il est très courant de rester sans voix et sans réaction.

Perso, je ne manque pas de répartie de façon générale, mais là, je crois que je serais restée con, face à cette bonne femme: tu attendais beaucoup de ce rdv, mais pas du tout ce que tu as reçu, c'est complètement normal d'être interloquée. ;)

C'est pour ça qu'à mon avis, une lettre au conseil de l'ordre (avec copie à la madame) te permettrait au minimum de lui répondre, ce serait à mon avis bon pour toi, même si il est probable qu'il n'y ait pas de suites, du moins, si personne d'autre n'a écrit au conseil de l'ordre à son sujet, car vu comment elle t'a traitée, il est tout à fait possible que d'autres personnes se soient indigné de son comportement et aient écrit pour le signaler.
27 ans Région parisienne 467
je suis juste choquée de ce que je lis !! je te conseille également de faire une lettre au conseil de l'ordre et aussi au service de l’hôpital car c'est inadmissible !!

l'an dernier j'ai eu la grippe avec de grosses difficultés respiratoires ma mère m'avais emmené aux urgences ils m'ont renvoyé chez moi en disant que j'avais seulement la grippe que je me sentais mal a cause de l'asthme. Après leur avoir dit que c'était pas une douleur pulmonaire mais vraiment au niveau du coeur l'urgentiste ne nous a pas accepté et m'as dit de maigrir ! j'ai fini à 5h du mat' emmenée en urgence à l’hôpital par les pompiers j'ai fait une péricardite et depuis ce fameux jour j'ai développé une arythmie cardiaque !

Je me suis plaint au conseil de l'ordre et à la direction de l’hôpital ca a été assez long mais l'urgentiste a été renvoyé du service car je n'étais pas la seule a me plaindre de ce monsieur d'après ce que l'on avait dit à ma mère
B I U