MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Discrimination à l’embauche

28 ans Picardie 68
Hello les filles,

Je suis désolée de lire vous difficultés, j'ai eu la chance de ne pas vivre d'entretiens aussi violents, et pourtant je cumule aussi, obèse et métisse.

C'est plus durant  
mes études, et pendant les stages, que j'ai pu avoir des regards, des réflexions. On s'attend souvent à ce que la grosse traîne la patte. Eh bien croyez-moi ou non, je leur ai vite prouvé que j'étais plus vive et plus efficace que certains sans problèmes de poids.

Malheureusement dans notre cas, je pense que c'est à nous de nous vendre à fond et de faire nos preuves, 10x plus que les autres.
Attention, je ne dis pas que tu ne l'as pas fait, loin de moi l'idée de te juger. Mais lorsque je te lis, je vois que tous ces entretients ton égratigné ou point qu'on à l'impression que tu ne vois que ton poids.

Ce que le psy t'a dit n'est peut-être pas bien formulé mais son travail peut-être intéressant. Là encore c'est compliqué parce qu'il faut réussir à nouer une relation de confiance, mais ça ne peut-petre qu'un plus.
35 ans 23
Bonjour,

Tecolote, oui je réfléchi dernièrement à passé des concours. La formation que j’entreprends va m’aider dans ce sens, savoir ce que je pourrais faire. Je pense à reprendre le secrétariat mais il faut une orthographe irréprochable, or ce n’est pas mon cas. Peut-être m’orienter dans la logistique, ça reste à voir.

Sinon j’avais pensé à faire quelque chose dans les écoles, peut être secrétaire assistante ou faire l’accueil au box portail d’entrée (je ne connais pas le nom du poste, mais cela consiste en gros a ouvrir la barrière aux arrivants, les accueillir, les informer, etc.). De plus, cela me permettra d’avoir les vacances scolaires ce qui pourrais m’aider dans un premier temps de reprise d’emploi.

Kitsune-chan, par la force des choses, oui j’en suis peut-être venu à voir que mon poids. De part mon parcours, j’ai perdu confiance en moi. Les gens croient nous rendre service avec leurs réflexions et autre conneries du genre, mais ce sont à cause de celles ci qu’on se renferme sur nous même.

En fait, je n’ais pas parler du psy dans ce témoignage, mais c’est vrais que le discours tenu par la personne concerné en avait l’air. En réalité, il s’agit du maitre de la formation pour valider un projet professionnel, je commence mercredi. Mais du coup, je culpabilise de lui avoir fait part des difficulté et discrimination lié à l’obésité, et je crains de commencer la formation.

En parlant de psy, la mienne à été outrée, quand je lui ai dit qu’en rentrant de ma fâcheuse expérience professionnelle, m’as famille m’as demandée avec insistance, à plusieurs reprises, pourquoi je n’irais pas faire les vendanges… Les vendanges, proposition qui reviens souvent de leurs part...

Le point positif, c’est que je sais maintenant ou j’en suis par rapports aux postes auxquels je peux prétendre à postuler, mais le faire entendre à mes proches c’est mission impossible. Alors je garde tous ça pour moi, en espérant une fois la formation passée que je trouverais quelque chose assez rapidement, peut être une autre formation plus approfondie suivi d’un emplois.
28 ans Picardie 68
D'accord autant pour moi, j'ai confondu le maître de formation et le psy ^^'

C'est vrai que comme je l'ai dit, je n'ai pas vécu ce que tu as vécu donc c'est facile à dire, les remarques que tu as eu sont ignobles et c'est sur que ça impacte sur la confiance en soit.
Pour les vendanges bon, pourquoi pas mais il faut que ça te plaise. Faire quelque chose par débit n'est jamais bon pour le morale.

Je ne crois pas que se soit une si mauvaise idée d'avoir parler à ton maître de formation. Ils sont aussi là pour écouter, accompagner et orienter, du moins je l'espère. C'est un peu le lot de tous les potes qui touchent au social.

Pour ce qui est de la fonction publique, tu as pas mal de possibilité.
Moi j'ai passé les concours de la fonction hospitalière, dans cette branche (et par rapport au fait que tu as l'air d'aimer la petite enfance) tu as auxi puer qui peut être pas mal. Les places sont peu nombreuses mais je trouve ça intéressant (Crèche, maternité).

Tu as aussi atsem pour travailler en école. Ma nièce par alliance fait ça et ça lui plaît pas mal.

Si secrétaire médicale t'intéresse, je pense que tu peux trouver des remises à niveau en orthographe via des associations. Pas mal de gens se mobilisent car les fautes d'orthographes et de grammaire c'est un peu le mal de notre génération ^^'
M
90 ans 1565
Sibell a écrit:


Sur le coup, j'ai trouvé sa réponse dure, mais en y réfléchissant, je me suis dit qu'elle a eu raison. Certes, c'était une très grande injustice, mais au lieu de s'apitoyer sur son sort, elle l'a confronté à sa (leur) réalité.

Et c'est valable dans d'autres domaines. Je connais une femme policière qui m'expliquait qu'elle devait en faire deux fois plus, qu'elle devait être deux fois plus autoritaire que ses collègues masculins, pour qu'on la respecte et qu'on la prenne au sérieux.

C'est comme ça, c'est la vie: Y a des personnes qui seront chanceuses et qui n'auront jamais à se sacrifier ou à fournir beaucoup d'efforts pour obtenir ce qu'ils veulent; alors que d'autres seront obligés, pour X ou Y raisons, que ce soit l'apparence, l'ethnie, la classe social et j'en passe, d'en faire beaucoup plus. Ce n'est pas juste, mais c'est à toi de décider comment tu prends la chose. Le système ne changera pas en un jour. Alors on peut ne pas être d'accord et c'est tout à fait légitime, mais il faut savoir composer avec pour pouvoir s'en sortir. Qu'on le veuille ou non, on vit dans ce système.

C'est à cause de ce type de raisonnement que ces injustices perdurent. Si ça a avancé,c'est parce que les discriminations de tout type ont été dénoncées à juste titre.
Accepter sans rien dire,tirer le meilleur des choses,c'est sans doute se rendre les choses plus faciles mais ça ne fait rien avancer. Les choses ne vont pas s'arranger toutes seules.
Decibel,je compatis!
31 ans La Ville Rose 2323
C'est vrai.

J'ai parlé de ce qui m'était arrivé à une amie ( avec qui j'ai travaillé d'ailleurs ), elle m'a dit que lorsque l'employeur m'a demandé si je pouvais monter les escaliers, me mouvoir correctement, si j'étais à l'aise dans mon corps tout ça ( pour ceux qui se souviennent du sujet que j'avais ouvert y'a quelques semaines), j'aurais dû mettre fin à l'entretien et partir, qu'il m'a manqué de respect. J'ai été étonnée, ça l'a un peu énervée ma pote, plus que moi.

C'était une première, j'ai été surprise et en même temps je voulais le boulot mais au moins si ça se reproduit je serais prête. ça ne changera rien mais ce sera toujours ça. Et il y a sûrement d'autres options.
S
31 ans 3465
MaudK a écrit:
Sibell a écrit:


Sur le coup, j'ai trouvé sa réponse dure, mais en y réfléchissant, je me suis dit qu'elle a eu raison. Certes, c'était une très grande injustice, mais au lieu de s'apitoyer sur son sort, elle l'a confronté à sa (leur) réalité.

Et c'est valable dans d'autres domaines. Je connais une femme policière qui m'expliquait qu'elle devait en faire deux fois plus, qu'elle devait être deux fois plus autoritaire que ses collègues masculins, pour qu'on la respecte et qu'on la prenne au sérieux.

C'est comme ça, c'est la vie: Y a des personnes qui seront chanceuses et qui n'auront jamais à se sacrifier ou à fournir beaucoup d'efforts pour obtenir ce qu'ils veulent; alors que d'autres seront obligés, pour X ou Y raisons, que ce soit l'apparence, l'ethnie, la classe social et j'en passe, d'en faire beaucoup plus. Ce n'est pas juste, mais c'est à toi de décider comment tu prends la chose. Le système ne changera pas en un jour. Alors on peut ne pas être d'accord et c'est tout à fait légitime, mais il faut savoir composer avec pour pouvoir s'en sortir. Qu'on le veuille ou non, on vit dans ce système.

C'est à cause de ce type de raisonnement que ces injustices perdurent. Si ça a avancé,c'est parce que les discriminations de tout type ont été dénoncées à juste titre.
Accepter sans rien dire,tirer le meilleur des choses,c'est sans doute se rendre les choses plus faciles mais ça ne fait rien avancer. Les choses ne vont pas s'arranger toutes seules.
Decibel,je compatis!


Sincèrement, je ne pense pas que réduire à néant tous les préjugés d'une personne en lui prouvant le contraire, revient à "accepter sans rien dire". Je crois même que c'est à l'opposé de ça et une manière intelligente de remettre les gens à leur place.

Au fil des messages, on voit bien ton tempérament militant et c'est tout à ton honneur. Mais tout le monde n'a pas cet esprit là et on ne peut pas le reprocher. Les discriminations ont été dénoncées... Ca ne change pas qu'il en existe encore. De manière plus cachée, c'est maquillé, c'est hypocrite, mais c'est là... Tu as peut-être l'énergie de tenter de changer tout le système, moi pas... Je finirais par cette phrase "on peut tous changer le monde à son échelle".
M
90 ans 1565
Sibell a écrit:

Sincèrement, je ne pense pas que réduire à néant tous les préjugés d'une personne en lui prouvant le contraire, revient à "accepter sans rien dire". Je crois même que c'est à l'opposé de ça et une manière intelligente de remettre les gens à leur place.

Au fil des messages, on voit bien ton tempérament militant et c'est tout à ton honneur. Mais tout le monde n'a pas cet esprit là et on ne peut pas le reprocher. Les discriminations ont été dénoncées... Ca ne change pas qu'il en existe encore. De manière plus cachée, c'est maquillé, c'est hypocrite, mais c'est là... Tu as peut-être l'énergie de tenter de changer tout le système, moi pas... Je finirais par cette phrase "on peut tous changer le monde à son échelle".

Encore faut-il avoir l'apportunité de lui prouver le contraire,ce qui n'est pas le cas dans le cadre d'une discrimination à l'embauche. C'est possible dans un autre cadre si la personne est assez intelligente pour dépasser ses préjugés,ce qui est rarement le cas,il faut bien le reconnaitre,les préjugés ne reposant pas sur la raison par définition.

On ne peut pas supprimer des siècles de discriminations en quelques dizaines d'années. Il faut du temps et aussi des gens pour les dénoncer. C'est indispensable pour que ça avance.
H
37 ans Région Parisienne 302
Hello Decibel,
J'ai vécu la même chose que toi (et tant d'autre personnes malheureusement).
Ca a été très violent pour moi parce que je pensais -naïvement- qu'on étaient recrutées sur des compétences... :shock: :shock:
La discrimination envers les personnes obèses existent mais il ne faut pas te décourager! Il existe aussi des personnes qui ne jugent pas sur le physique même s'il est vrai qu'elles sont plus rares (faut pas se mentir).
Ce que je peux te dire avec mon expérience:
- Il faut montrer que tu t'assumes (je sais que c'est dur ;)) et avoir du cran car les gens qui discriminent s'attendent à te voir repliée sur toi même ce qui pourrait (dans leur esprit) justifier le fait qu'ils ne t'embauchent pas. Tu n'as pas à avoir honte, tu es une personne, et tu es compétente!
- Pour les concours de la fonction publique, je confirme! Il est beaucoup plus facile de contourner la discrimination dans ce secteur
- En ce qui concerne le fait de parler des discriminations, je te rejoins quand tu dis que les autres ont l'impression que tu pleins alors que tu ne fais que dénoncer. Avec le recul, je pense qu'il est difficile de parler de ce sujet avec des gens qui ne l'ont jamais vécu. C'est comme les discriminations raciales. Beaucoup de gens trouvent que tout le monde exagère et que les gens qui se plaignent sont paranos. C'est parce qu'ils ne l'ont jamais vécu.
En bref, accroche-toi! Tu trouveras ta place! :D
29 ans dans les nuages 4
Cette situation s' est répété énormément de mon coter et bientôt elle va recommencer .
En ce moment j' ai pu avoir un cdd l'un des plus longs 6 moi sinon a part enchainer des formations et des petits contrat 1-2 mois ou il n' y avait aucune suite .
J' en ai même changer de région car déjà peu d'emploi ,
je suis une bretonne qui à a débarqué dans la ville rose.

Et même en ayant plusieurs conseil de personne qui ne comprennent pas ça agace énormément ......

Ayant un look un peu décontracté-garçon manqué + le fait d'être en obésité ça fais pas un beau mélange .
Mais tellement ma tète est borné , je ne changerais pas mon caractère .

Ma pire expérience à été l'été 2014 je crois que ça été la goutte d'eau qui a débordé le vase . Sur une année j' etais en activité que 4 moi le reste je l' ai passé sans revenu car mes droits de chômages ce sont arrêter .
Je me rappellerais toujours ,c'est un établissement ou j y avait déjà travaillé (petits cdd de 1 ou 2 moi). Tellement besoin de revenu , j'ai tenu tout mon mois la durée de mon contrat , 3 jours avant de finir la cadre de santé veut me voir .
Pendant 45 min elle s'est lâché sur ses propos :
- attitude non chalente
- que si il y avait une autre personne qui s'était présenter elle ne m ' aurait jamais prise
- ma présentation laissé a désiré ( sachant que je suis en milieu hospitalier )
-qu'il fallait que je me remette en question .......

J'avouerais que j'ai pris énormément sur moi (tremblement main, rouge écarlate) car il ne me restait que quelque jour et j' avais finis .Seulement la veille de ma fin de contrat elle est revenu a la charge mais la je ne l' ai pas loupé :

Je lui ai dit que s'était de l'acharnement ce qu'elle me faisait , que niveau présentation on pouvait rien me dire car on est habillé tous pareil , que si elle voulait une personne superficielle voulant se maquiller pour nettoyer des chambre et toilette ce n'était pas moi , qu'aucun de mes collègues du personnel soignant n'est venu pour se plaindre du travail que je fournissais.

fin bref il y en a eu plein d'autre des expériences de toute façon mais a force on se forge . C'est pile ou face pour tomber sur des personnes qui ne vont pas juger votre apparence mais vos capacités dans le domaine dont vous travaillé (après elle sont un peu rare)

Courage en tout cas a tous
30 ans 153
Bonjour à toutes,
Décibel,
Je pense que c'est un phénomène courant cette discrimination ou cette peur, je dis que c'est peut être aussi de la peur d'envisager quelqu'un dans une équipe qui est différent. Va t'elle s'intégrer, va t'on l'intégrer au sein d'une équipe de travail? et il n'y a pas que l'obésité qui provoque cette réaction. Il faut se battre et étonner. Et insister encore. Personnellement je suis ronde, mais aussi handicapee physique. Et ca a été un combat difficile de gagner la confiance et effacer les peurs ( idiotes) d'un employeur.
Et même au niveau de l'handicap, je n'ai pas un handicap "conventionnel". Il faut savoir qu'aux yeux des gens, inconsciemment peut être, ça existe le politiquement correct du handicap je l'ai compris et vecu. Bien malheureusement. Car c'est triste a dire mais une entreprise engagera plus facilement une personne paraplégique qu'une personne avec des malformations par exemple. comme c'est mon cas au niveau des jambes. ce que je veux dire au fond, c'est qu'Il faut persister à prouver que l'on est différente et surtout unique aussi dans les competences. Bosses éventuellement la dessus... Si je peux me permettre un conseil.
Courage en tout cas
:kiss:
35 ans 23
Bonjour,


J’ai été quelque peu absente ces derniers temps.

Je suis depuis environs trois semaines, en formation « Valider un projet professionnel » bien que je cherche encore vers quoi me tourner. J’ai toutefois quelques pistes métiers, en l’occurrence :

• Reprendre dans le secrétariat, mais je fais beaucoup de fautes d’orthographe et grammaire pour une secrétaire alors je ne sais pas.
• Aller voir coté logistique, mais je n’y connais rien en langue anglaise alors pareil, je me tâte.
• Peut être explorer le métier d’agent d’accueil en école (ouvrir la barrière au voitures, informer, divers travaux de secrétariat) mais souvent accompagner d’agent d’entretient et avec le niveau de mon obésité je n’en suis pas capable. Ces prochains jours, je vais faire des enquêtes métiers pour en savoir plus.
• Télévendeur sur internet (pas au téléphone, mais sur internet : le petit carré qui apparaît en bas à droite lorsque l’on visite une page), il faudrait également que je fasse quelques enquêtes métiers, et si je peux travailler à partir de chez moi ce sera que du plus pour mon confort.

J’aurais bien voulu me lancer dans un métier du web (webmaster / infographie) mais en faisans diverses enquêtes métiers j’en ai conclue que je n’ai pas le profil adéquat.

Sinon que dire, la formation se déroule plutôt bien, malgré le fait que le groupe est composé principalement de jeunes (16 – 18 ans) donc c’est très bruyant et indiscipliné.
Quelques baissent de moral et de motivation, face aux difficultés (je me dis que je n’y arriverais jamais, que je suis bonne à rien etc.). J’ai d’ailleurs de plus en plus de mal à y aller mais je tiendrais bon.
J’ai aussi du mal à rester assise sur une chaise inconfortable deux heures d’à filler.

Point positif : aucune remarque ou réflexion lié à mon poids de la part des autres stagiaires !


Kitsune-chan,
En réalité la petite enfance ne m’intéresse pas du tout. J’ai eu l’occasion de tester en milieu professionnel et c’est pas du tout passer.
Secrétaire médicale j’y ai déjà pensé, mais en fin de compte je ne pense pas avoir le profil.
Par contre il est vrai que je cherche à faire une remise à niveau pour l’orthographe et grammaire, ainsi que sur logiciel car depuis le temps ça à du bien changer. Et si ce n’est pas le cas, une piqure de rappel ne me feras pas de mal.
En tout cas, merci beaucoup pour ton intérêt.

MaudK,
Merci beaucoup pour ton intervention, c’est exactement ce que je voulais dire mais que je n’arrivais pas à exprimer / formuler !

ZouZou-X3Again,
Je compatie ! Il est vrai que quand nous sommes dans le besoin nous laissons passer toutes ces choses. Personnellement, oui j’ai du mal à monter les escaliers, mais en quoi cela concerne t-il le recruteur ? En rien.

Hope7,
Je rejoins tout à fait ton avis. Mais ce n’est pas mince à faire (un peux d’humour) que de montrer que l’on assume. Comment s’y prendre ? Comment aborder le sujet en entretiens ? Ce sont des choses sur lesquels je travail. Merci beaucoup pour ton soutien.

Cookiexxl,
Les conseils de personnes qui n’y connaissent rien cela m’exaspère au plus haut point.
En ce qui concerne ton expérience tu as su resté professionnel et avoir un discours adapté tout en t’affirmant, je ne sais pas si j’aurais trouver les mots personnellement. Félicitation ! Merci beaucoup pour ton témoignage.

Lannabella,
Ce doit être particulièrement difficile pour toi et tu as tout mon soutient.
Il est vrai que je n’avais pas vu les choses de ce point de vu, au niveau du questionnement pour l’intégration du futur employer (pour les recruteur qui se posent ses question). Je vais travailler sur le sujet à aborder en entretiens, merci beaucoup !


A toutes, un grand merci pour vos témoignages et soutiens, cela me touche beaucoup !
31 ans La Ville Rose 2323
Decibel a écrit:
ZouZou-X3Again,
Je compatie ! Il est vrai que quand nous sommes dans le besoin nous laissons passer toutes ces choses. Personnellement, oui j’ai du mal à monter les escaliers, mais en quoi cela concerne t-il le recruteur ? En rien.


Salut Decibel,

Eh bien ça le concerne dans la mesure où un employé doit être productif, dans son entreprise il y a des escaliers et un employé éprouvant des difficultés à les monter ( ou descendre ) bah c'est un problème. Enfin ça moi, je le conçois. Ce que je n'ai pas apprécié c'est qu'il me pose la question, genre, je suis stupide, j'ai postulé à un boulot physique sans pouvoir suivre le rythme ... Vraiment, avec le recul je me trouve vraiment idiote d'être restée à répondre ... Bref.

Bon courage dans tes démarches en tous cas, j'admire ton courage et ta motivation ( sincèrement ), tiens nous au courant.
35 ans 23
Salut ZouZou-X3Again,

Dans ce cas oui ça peut le concerner, mais comme tu le dis tu sais pour quel poste tu as postuler et de plus la corpulence ne veut pas forcément dire quelque chose. Il y as des personnes en surpoids ou obèse très dynamique et productif, comme il peux y avoir des personnes dites "normales" ou "minces" ne supportant pas l'effort.

Merci, tu as beaucoup de courage. Ne laisse pas les obstacles t'enlever ça ! Et je sais tellement comme c'est difficile.
B I U