MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Gros minet...

57 ans 91 25732
Je compatis également de tout coeur, j'adore mes chats, quand ils sont malades, je le suis tout autant.

J'ai dû faire opérer mon grand Kerzu fin juillet, on craignait un fibrosarcome,  
j'étais prête à tout tenter pour le sauver, je m'étais même renseignée sur les derniers traitements, ça coûtait très cher, mais je me serais débrouillée, quitte à sacrifier sur autre chose. Heureusement, ce n'était qu'une boule de graisse, il va très bien !

Ce n'est pas simple effectivement de juger l'état de santé de nos chats, ils ne peuvent pas parler et leur comportement ne reflète pas toujours ce qu'ils endurent.

Je serais tentée de te dire que tant que Gros Minet a envie de câlins, d'un peu de jeu, qu'il mange (même un peu), qu'il a l'air de s'intéresser à son entourage même s'il a des périodes où il est patraque (et on le serait à moins) il faut essayer de tenter les traitements.

En vraie fin de vie, le chat a plutôt tendance à ne s'intéresser à rien, ne veut plus manger, n'a plus trop envie qu'on le touche, il est souvent prostré, se traîne, on a souvent le sentiment qu'il ne voit plus, ses yeux ne réagissent plus vraiment...

Quand le chat se cache quand il est malade, c'est qu'il ne se sent pas bien, et comme il ne comprend pas quel est cet "ennemi invisible" qui le fait se sentir mal, il essaie de lui échapper en se cachant. Un chat qui sent qu'il va mourir a tendance aussi à se cacher et ne sort plus de sa cachette.

Pour l'instant le tien se cache mais pas en permanence, mange encore et a l'air d'avoir encore une "vie sociale de chat". Ton véto a l'air de savoir ce qu'elle fait, et je pense que si Gros Minet n'avait plus aucune chance, elle te l'aurait dit. Si elle tente encore des traitements, c'est qu'elle veut qu'il ait sa chance. Un bon véto c'est celui qui sait aussi te dire quand ce n'est plus la peine de tenter quoi que ce soit.

Bon courage à vous deux ! :kiss:
32 ans 2571
De toutes façons, Orfees, tu n'es pas obligée de prendre de décision tout de suite... Je rejoins Patty, si son comportement est un peu mieux, c'est qu'il n'est pas encore au plus bas (les symptômes du chat en fin de vie décrits par Patty sont très justes je trouve). Courage à lui et à toi :kiss:
33 ans 1064
Bon...réponse ce soir. On aurait dû attendre mercredi, mais je n'ai pas assez d'insuline pour lui faire le traitement demain, donc se pose la question "est ce que ça vaut le coup d'ouvrir une nouvelle cartouche"...elle est horrible cette question. :(
Donc ce soir, prise de glycémie qui va décider de la suite à donner pour gros minet (de son vrai nom Velours, quand même).

Il allait mieux, et ce matin il était vaseux...et là il est complétement apathique (même si c'est pas un hyper actif non plus), et est retourné sous le canapé :( Il à recommencé à pisser partout (y compris sur la couette... :roll: ) ce qu'il ne faisait plus depuis une semaine. Même si je pense que c'est une vengeance !!

Il à une vie de chat...Oui et non, il est un peu plus "actif" mais bien loin de son comportement habituel. Hier, j'ai "calculé" au total (du matin au matin suivant) il c'est enfilé 1,2 L d'eau...

Alors, je pourrais me dire, bon, avec sa dose de cheval, il est un peu mieux donc...on continu comme ça. Mais...on continu comment? Avec sa diarrhée qu'on ne peux pas soigner, avec son litre d'eau, son état parfois vaseux, avec une pathologie qui l'empêche de réagir correctement à l'insuline et dont ne connaître pas la cause?! Ca serait égoïste non? :(
57 ans 91 25732
Je vais être parfaitement honnête. Si Gros Minet était un humain, je te dirais que son pronostic est mauvais et qu'il lui faut des soins très techniques, sans forcément une garantie de résultat positif. Je ne parlerais pas d'euthanasie évidemment.

Pour Gros Minet, il faut évaluer sa qualité de vie actuelle et à venir. A ce jour, il ne va pas bien et tu le vois. Pour l'avenir, on ne peut pas dire, mais le pronostic n'est pas encourageant.

Tu ne nous as pas dit l'âge de Gros Minet ? (ou alors je n'ai pas vu) parce qu'on ne traite pas de la même façon un jeune chat et un chat adulte ou senior.

Je pense sincèrement que si ta véto a déjà commencé à te parler d'euthanasie, c'est qu'elle n'est pas très optimiste et essaie de te préparer à la décision qu'il va peut être falloir prendre. Si tu as confiance dans ta véto et si c'est une bonne véto, comme la mienne, elle saura t'expliquer quelle est la meilleure décision à prendre, dans l'intérêt de Velour, car même si prendre la décision de le faire euthanasier semble égoïste et terrible, c'est pourtant un dernier service à rendre à un animal qui souffre, comme tu le dis.

Encore une fois bon courage et je sais que tu prendras la bonne décision pour Velours.
33 ans 1064
Je suis revenue toute seule du véto... :cry:

J'ai laissé gros minet partir en paix à 12 ans. Malgré le traitement de cheval, sa glycémie était à 5,6. La véto à chercher à savoir si il était différent d'avant (oh que oui) trahissant sa souffrance.
J'aurais pu décider de le garder, avec son traitement de cheval, il semblait aller mieux. Mais c'est égoïste, c'est le garder pour moi, et pour le voir décliner très vite, voir le retrouver dans le coma en rentrant du boulot.

Je vais essayer de ne pas m'en vouloir, de me dire qu'on à tout tenter, tout ce qui était raisonnable, qu'on ne pouvais pas aller plus loin sans le faire souffrir encore plus.

J'ai préféré garder l'image de mon gros minet qui allait un peu mieux, qui commençait à re-papoter avec les humains...Même si je vais devoir me débarrasser des images d'aujourd'hui, ou au moins les atténuer avec le temps.
Mon gros minet...

Merci les filles pour tous vos message, et Patty pour ta franchise. Et désolé pour toutes celle qui ont vécu ça, de leur avoir remémorer de mauvais souvenirs, je ne peux pas garder ça pour moi toutes seule.
32 ans 2571
Oh ma pauvre Orfees :cry: :cry:

Je suis désolée pour toi... Tu as pris la bonne décision à mon avis, même si je comprends ta peine...
39 ans aude 792
Pauvre Orfees, je comprends ta peine et ta culpabilité...
Je lisais le sujet sans répondre parce qu'on a vécu une situation similaire avec notre cavalier king Charles qui était vieux et très malade et on a dû le faire euthanasier le 9 juillet... :cry:
C'était très difficile et je m'en suis beaucoup voulue, même si je comprenais qu'il n'y avait plus d'espoir et que c'était la "bonne" chose à faire.
Avec le temps qui passe, la souffrance s'atténue un peu et on voit la situation plus "raisonnablement".
Je compatis totalement et je suis sûre que, comme nous, tu as fait tout ce que tu as pû pour Velours. Il a dû être très heureux toute sa vie à tes côtés et tu ne peux que te féliciter de lui avoir offert une belle vie jusqu'au bout.
Courage :kiss: , il continuera à vivre dans ton cœur pour toujours.
107 ans 774
:kiss:

aimer ses bestioles, c'est aussi malheureusement devoir vivre ce genre de chose :(

courage à toi
A
37 ans 3124
:kiss: Orfees, tu as pris cette décision pour éviter qu'il ne souffre davantage, tu es même venu sur le site demander des conseils pour ton pépère, donc tu t'es démené Orfees, courage vraiment, je comprend tout ce que tu ressent et sincèrement je compatis a ta peine.

Courage a toi
57 ans 91 25732
:cry:

Tu as pris la bonne décision. Certes le traitement aurait pu lui prolonger la vie, mais au prix de quelles souffrances ?

J'ai eu 3 chats avant les 2 actuels. Pour la 1e, atteinte d'un fibrosarcome, j'ai tout tenté pendant un an, en vain. Il a fallu l'euthanasier à l'âge de 7 ans et je sais qu'elle a souffert, de la tumeur, de la chimio, des intervetnions... Je pense que je suis allée trop loin, même si j'ai fait tout cela parce que je l'aimais très fort. Je m'étais promis que confrontée de nouveau à la même situation, je ne ferais pas la même chose.

Mes deux chattes suivantes ont développé toutes deux un cancer de la mammelle avec mauvais pronostic (à respectivement 13 et 15 ans). Ma véto m'a dit qu'on pourrait les opérer, mais que ce serait délicat, douloureux et que la cicatrisation serait difficile et longue (il fallait enlever les chaines mammaires).De plus aucune garantie de survie, ce cancer ayant une très forte tendance à la rédidive. Elle m'a dit aussi que sans traitement leur espérance de vie était d'un an. Avec traitement probablement la même chose à peu près mais avec des souffrances. J'ai choisi de ne rien faire, et quand le moment est arrivé, je les ai fait euthanasier.

Je n'ai pas regretté mon choix.

Pour Kerzu, qui a 9 ans, j'ai eu très peur du fibrosarcome. Je lui aurais fait faire le traitement s'il avait fallu, car il est simple, indolore pour le chat et donne de très bonnes chances de survie.

Je suis de tout coeur avec toi, je sais ce que ça fait de rentrer tout seul, sans nos petites boules de poils qu'on aime tellement. Mais encore une fois, tu as fait ce qu'il fallait et si Gros Minet pouvait t'envoyer un message, je suis sûre qu'il te remercierait de l'avoir délivré de cet "ennemi invisible" qui le faisait souffrir. Pense aux 12 belles années de vie que tu lui as données, aux bons moments avec lui, à ce lien qui vous unissait, tous les chats n'ont pas eu sa chance. Donner une belle vie à un animal, tenter de le soigner et lui offrir une mort digne, c'est cela aussi aimer les animaux.

Gros bisous !
57 ans 91 25732
Je me rends compte qu'on dirait que je me contredis quand je parle de mon premier chat et de son fibrosarcome et de mon chat actuel pour lequel j'ai craint la même maladie.

Mon premier chat est mort en 1988, à l'époque il n'y avait pas de traitement pour le fibrosarcome. On opérait, on faisait de la chimio éventuellement, en général ça récidivait dans le mois qui suivait,on réopérait, ou pas... le taux de guérison était proche du zéro. :?

Maintenant, il existe un traitement de radiothérapie relativement efficace (environ 80% de chances de guérison). Voilà pourquoi j'aurais tenté le coup si besoin. Mais dans les mêmes conditions qu'en 1988, certainement pas.

Tu as fait tout ce qu'il fallait pour Velours, tu as réagi avec amour et lucidité. Ne t'en veux surtout pas, c'est certain que ça fait mal, mais c'était la bonne décision et sans doute la seule à prendre pour lui.
33 ans 1064
Merci les filles. C'est dur de retenir une larmichette en lisant vos message de soutiens et d'expérience.

Pour le moment, c'est plus bizarre que dur, bizarre de ne plus le voir (ou l'apercevoir) dans l'appart, ne plus entendre se "brrouuui" quand je rentre. Pfff...mon gros minet.
Il me reste la vieille minette, heureusement, toute seule, j'aurais sûrement sauté sur le premier chat qui passe.
Je sais tout ce que vous écrivez, et je pense que c'est ce qui me permet d'accepter la situation.
Merci les filles vraiment....
29 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Je suis avec toi de tout coeur.

Ne te retiens pas de pleurer, il faut que tu fasses ton deuil. Quand j'ai perdu ma minette en juillet, j'ai pleuré pendant deux jours, j'étais déprimée pendant une semaine. Et j'ai réussi à regarder ses photos qu'un mois après.

Mais après, on s'y fait. Au début, ça te parait impossible de penser à autre chose, car tu culpabilises de l'oublier. Et surtout sans avoir du chagrin. Mais on n'oublie jamais. Au bout d'un ou deux mois, tu parviendras à repenser à ton chat en te souvenant des bons moments que tu as passé avec lui. :kiss:
33 ans 1064
Je commençais à me dire "ma pauvre, t'es quand même pas normale, gros minet est partit et, à part une belle crise de larmes mardi, ça ne te fais ni chaud ni froid". Me voilà rassurée...
En pleine nuit, au bords des larmes, essayant de ne pas repasser en boucle les images de mardi. En colère contre moi même d'avoir céder à l'envie de m'acheter une rose. Sauf qu'une rose, ça fane, ça dépéris et ça se jette. Je ne veux pas jeter mon chat...

En colère parce que "ça suffit maintenant, rendez moi mon chat". Pas celui des derniers mois, celui d'avant, mon chat, ma peluche, le plus beau. rendez moi ma complicité, ses miaulements, ses défauts. Sauf que je suis assez grande pour savoir que ça ne sera jamais le cas. Qu'il n'y aura plus de gros minet.

En colère parce que je déteste Grisette. Attention, je l'adore, et je l'aime tout autant. Mais je la déteste parce qu'elle n'est pas lui. Ce ne sont pas les même câlins, les mêmes moments de partage. Et pourtant rien ne l'empêche de venir se coller à moi, maintenant toute ronronnante pour tenter de me calmer. Il est 2h54...je ne suis plus au bord des larmes, je suis en plein dedans. Je pensais qu'écrire me soulagerais, j'ai eu tort, la nuit va être longue...
91 ans 9582
Orfées… :kiss:
B I U