MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Think like a proton... Stay positive :D

M
29 ans 5
Hello tout le monde !

Voilà, j'avais déjà posté un sujet retraçant mon parcours personnel, et mon combat contre les TCA (boulimie en l'occurrence), mon vécu au quotidien etc...
Et ce qui  
m'a frappé, c'est qu'au final j'écrivais mon mal-être et restais dans une démarche.. Disons sans doute pas aussi positive que ce que je voulais initialement !

Alors voilà, idée : Que penseriez vous de créer ici un espace où, quotidiennement, on pourrait venir partager nos petites ou grandes victoires de la journée ?
Une thérapie qui nous fait du bien, un bien être qui grandit en nous, un TCA qui s'affaiblit etc... Bref, des choses dont on pourrait être fiers, ou des ondes positives à envoyer a celles et ceux qui n'ont pas eu la journée escomptée, une sorte de démarche bienveillante envers les uns les autres...

(Malgré mes recherches, je n'ai pas trouvé de topic similaire sur le forum.. S'il en existe déjà un, je vous prie de m'en excuser :) ).

Je commence ? Aujourd'hui, et suite aux conseils que j'ai reçu sur mon autre post, j'ai réussi à "vivre ma pré-crise de boulimie en pleine conscience" ! C'est à dire qu'au lieu de me laisser submerger par cette vague d'angoisse annonçant l'arrivée imminente de la crise; j'ai réussi à laisser cette dite angoisse monter en moi, à l'appréhender, à y être attentive (pas tant à essayer de comprendre, plus les ressentis physique en fait: nervosité, mal au dos, mains qui trembles etc) et à la laisser repartir !
1pts pour la pleine conscience !

Et vous, quelles ont été vos victoire de la journée ? :D
54 ans En bas à droite de la Voie Lactée 19
Bonjour,

J'ai lu votre autre sujet où vous parlez de votre boulimie, et cela m'a touchée.

J'ai connu toutes les formes de TCA pendant... très longtemps. Boulimie non-vomitive, anorexie, boulimie, on reprend tout ça et on recommence, dans tous les ordres possibles. Et aussi les hospitalisations, les psychiatres, les médicaments.

Ce que je peux seulement vous dire, c'est qu'on en sort. En tout cas, j'en suis (je crois) sortie. Comment ? J'ai encore du mal aujourd'hui à l'expliquer. C'est assez récent, un peu plus de deux ans, et je n'affirme pas que ça ne m'arrivera pas un jour à nouveau. Mais je profite de ce qui m'est donné actuellement. Je pense encore pas mal à la nourriture, mais plus dans un rapport éthique (j'évite autant que faire se peut les produits industriels, pas d'huile de palme, de conservateurs, d'exhausteurs de goût, de sucre s'il n'est pas de canne, etc.). Mais rien à voir avec des crises, plutôt une réflexion générale.

Je ne pense pas que cette réponse vous aide beaucoup, parce qu'elle manque de précision par rapport à votre propre situation.

Mais le message principal, c'est que ce n'est pas une fatalité, et qu'on ne passera pas forcément toute sa vie ainsi ! Et heureusement !

Je vous souhaite bon courage.
37 ans aude 792
Je voulais te répondre Masa et puis j'ai oublié :oops: .

Il existe déjà ce post dans la rubrique "rondeurs et image de soi": http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm . Je crois que c'est une rubrique plus fréquentée que celle des "TCAs".

C'est très bien que tu arrives à accueillir tes émotions avant une crise et du coup à ne pas les manger, tu peux être fière de toi! 8)
Et si tu as besoin de grignoter du chocolat pour te remonter le moral, ne culpabilise pas, ce n'est pas le diable! Manger doit rester synonyme de plaisir et de détente, tu as le droit de profiter des plaisirs de la vie!
En anglais, "stressed" c'est "desserts" à l'envers: il y a forcément une raison :D .

Je voulais te dire sur l'autre post que j'avais beaucoup aimé un livre de Christophe André qui apprend à dédramatiser et à nous accepter comme on est: http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm . Mais je ne suis pas sûre que tu le trouves facilement par chez toi!

Pour les petites ou grandes victoires, personnellement je n'en ai pas en lien avec l'alimentation puisque je n'ai plus de TCAs. Mes autres victoires sont personnelles et je veux les garder pour moi :lol: .
Mais il y a quelque chose qui me fait plaisir aujourd'hui: c'est que ce soir, il y a les chansonniers du théâtre des 2 ânes sur Paris Première, dans "La Revue de Presse". 2 heures de poilade, il me tarde :D !
M
29 ans 5
Quantica a écrit:

J'ai lu votre autre sujet où vous parlez de votre boulimie, et cela m'a touchée.
J'ai connu toutes les formes de TCA pendant... très longtemps. Boulimie non-vomitive, anorexie, boulimie, on reprend tout ça et on recommence, dans tous les ordres possibles. Et aussi les hospitalisations, les psychiatres, les médicaments.
Ce que je peux seulement vous dire, c'est qu'on en sort. En tout cas, j'en suis (je crois) sortie.

Tout d'abord, merci d'avoir lu mon autre post, ça me fait chaud au coeur de savoir que ma petite histoire a touché quelqu'un... Alors sincèrement, merci à toi :)!
Je suis d'accord avec ce que tu dis, les TCA passent, et je suis intimement persuadée que l'on peut s'en sortir. Il y a quelques années (de mes 20ans à mes 23ans), ils avaient tout bonnement disparu, du jour au lendemain... Je me rappelle cette période bénie ou je pouvais m'avaler ma pizza domino's le dimanche soir (devant un bon film avec mon chéri de l'époque), faire suivre d'une glace, et ne tout simplement plus y penser par la suite (ni même ressentir le besoin de me peser le lendemain)! J'ai l'impression que j'étais une autre personne ^^'.
J'imagine que tout celà reste intimement lié à l'état d'esprit qu'on a à un moment M... Peut être as-tu atteint ce dit moment M où tu ne ressens plus le besoin de compenser par quoi que ce soit!
Félicitations à toi, deux ans, c'est formidable :D !

helvetia a écrit:
Il existe déjà ce post dans la rubrique "rondeurs et image de soi": http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm . Je crois que c'est une rubrique plus fréquentée que celle des "TCAs".

Voui, je l'avais trouvé celui là, mais ça n'était pas exactement ce que j'entendais avec mon post... Je voulais plus l'acces sur les TCA et aux victoires que l'on peut remporter les concernant, que sur les choses qu'on peut faire pour soit (type bouquiner, se faire un masque etc...). Est-ce que tu vois ce que je veux dire, où est-ce trop semblable à ton avis? :oops:

helvetia a écrit:
Je voulais te dire sur l'autre post que j'avais beaucoup aimé un livre de Christophe André qui apprend à dédramatiser et à nous accepter comme on est: http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm .
Pour les petites ou grandes victoires, personnellement je n'en ai pas en lien avec l'alimentation puisque je n'ai plus de TCAs. Mes autres victoires sont personnelles et je veux les garder pour moi.

J'ai suivi le lien que tu as posté, mais ai eu droit a un "no link found"... Peut être est-ce un sujet trop ancien ? Je vais voir sur internet ce que je peux trouver (faute, comme tu le souligne, de réussir à mettre la main dessus a Tokyo haha).
Pour les TCA, TANT MIEUX! Si tu n'en as plus, je suis ravie que tu n'aies rien à dire en la matière ici (en fait, tout comme pour Quantica, le seul fait de ne plus en avoir est porteur d'espoir pour celles et ceux qui en souffrent encore, alors merci ;) ).
Et je dois dire que tu piques ma curiosité quant à tes victoires personnelles... Mais on a toute un jardin secret, alors même sans savoir de quoi il est question, bravo à toi !
M
29 ans 5
Quantica a écrit:

J'ai lu votre autre sujet où vous parlez de votre boulimie, et cela m'a touchée.
J'ai connu toutes les formes de TCA pendant... très longtemps. Boulimie non-vomitive, anorexie, boulimie, on reprend tout ça et on recommence, dans tous les ordres possibles. Et aussi les hospitalisations, les psychiatres, les médicaments.
Ce que je peux seulement vous dire, c'est qu'on en sort. En tout cas, j'en suis (je crois) sortie.

Tout d'abord, merci d'avoir lu mon autre post, ça me fait chaud au coeur de savoir que ma petite histoire a touché quelqu'un... Alors sincèrement, merci à toi :)!
Je suis d'accord avec ce que tu dis, les TCA passent, et je suis intimement persuadée que l'on peut s'en sortir. Il y a quelques années (de mes 20ans à mes 23ans), ils avaient tout bonnement disparu, du jour au lendemain... Je me rappelle cette période bénie ou je pouvais m'avaler ma pizza domino's le dimanche soir (devant un bon film avec mon chéri de l'époque), faire suivre d'une glace, et ne tout simplement plus y penser par la suite (ni même ressentir le besoin de me peser le lendemain)! J'ai l'impression que j'étais une autre personne ^^'.
J'imagine que tout celà reste intimement lié à l'état d'esprit qu'on a à un moment M... Peut être as-tu atteint ce dit moment M où tu ne ressens plus le besoin de compenser par quoi que ce soit!
Félicitations à toi, deux ans, c'est formidable :D !

helvetia a écrit:
Il existe déjà ce post dans la rubrique "rondeurs et image de soi": http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm . Je crois que c'est une rubrique plus fréquentée que celle des "TCAs".

Voui, je l'avais trouvé celui là, mais ça n'était pas exactement ce que j'entendais avec mon post... Je voulais plus l'acces sur les victoire quant aux TCA et aux victoires que l'on peut remporter les concernant, que sur les choses qu'on peut faire pour soit (type bouquiner, se faire un masque etc...). Est-ce que tu vois ce que je veux dire, où est-ce trop semblable à ton avis? :oops:

helvetia a écrit:
Je voulais te dire sur l'autre post que j'avais beaucoup aimé un livre de Christophe André qui apprend à dédramatiser et à nous accepter comme on est: http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_412883.htm .
Pour les petites ou grandes victoires, personnellement je n'en ai pas en lien avec l'alimentation puisque je n'ai plus de TCAs. Mes autres victoires sont personnelles et je veux les garder pour moi.

J'ai suivi le lien que tu as posté, mais ai eu droit a un "no link found"... Peut être est-ce un sujet trop ancien ? Je vais voir sur internet ce que je peux trouver (faute, comme tu le souligne, de réussir à mettre la main dessus a Tokyo haha).
Pour les TCA, TANT MIEUX! Si tu n'en as plus, je suis ravie que tu n'es rien à dire en la matière ici (en fait, tout comme pour Quantica, le seul fait de ne plus en avoir est porteur d'espoir pour celles et ceux qui en souffrent encore, alors merci ;) ).
Et je dois dire que tu piques ma curiosité quant à tes victoires personnelles... Mais on a toute un jardin secret, alors même sans savoir de quoi il est question, bravo à toi !
54 ans En bas à droite de la Voie Lactée 19
Je continue à répondre sur ce sujet, puisqu'il est plus récent, mais si vous préférez, je peux revenir sur l'autre pour ne pas tout mélanger...

Ce qui me touche dans votre histoire, c'est que j'étais à votre âge un peu dans la même situation que vous. Loin de mes bases (pas au Japon, ;) mais coupée de ma famille et de mes amis), un boulot tout neuf même si de votre côté, vous êtes étudiante si j'ai bien compris, et très seule face à mes TCA. Et puis, si dans cette lointaine époque :oops: , on parlait d'anorexie, on parlait assez peu de boulimie ; moi en tout cas, je n'osais pas dire que j'en souffrais. Et en plus, il n'y avait pas internet, pas la possibilité de parler librement et dans un anonymat qui m'aurait protégée, j'ai l'impression.

Quand je dis que je ne sais pas vraiment comment j'en suis sortie, je le sais un peu quand même, disons que j'ai des idées, mais pas de certitudes absolues. Je ne suis pas non plus devenue un modèle de zénitude ;) . Mais la nourriture n'est tout simplement plus un refuge. Je mange presque de tout (sauf ce dont j'ai déjà parlé), tout à fait à ma faim, pas mal de gens d'ailleurs s'étonnent de me voir manger bien plus évidemment qu'aux époques d'anorexie, ou à celles où je ne parlais que de nourriture.

La nourriture est un aspect de ma vie, elle me fait plaisir, mais elle n'est plus toute ma vie. Et c'est ça qui change tout. Je mange ce que j'aime, et non ce qu'il faudrait manger et ça aussi, ça change tout.

Je ne me pose pas en exemple, je n'ai pour ça aucune légitimité. Simplement, je vous répète que si comme pas mal d'autres heureusement, j'en suis sortie, c'est que c'est possible. Donc pour vous aussi.

Je vous souhaite le meilleur. Et si je peux vous être d'une quelconque aide, avec ma modeste expérience, j'en serai heureuse.
S
48 ans suisse 993
J'aime beaucoup l'idée du truc quotidien positif, c'est une attitude que j'adopte dans ma vie depuis longtemps.
Le soucis c'est que si c'est axé sur les tca.....et bien il risque d'y avoir peu de monde. Dans mon cas je n'ai pas envie de chercher spécifiquement un truc autour de l'alimentation d'autant que je suis régulée.

Du coup quitte à poster j'irair sur le post "ce que j'ai fait pour moi aujourd'hui " par ex.
37 ans aude 792
Masa a dit: Citation:
Je voulais plus l'acces sur les TCA et aux victoires que l'on peut remporter les concernant


Pour moi, les TCAs ne se dissociaient pas du reste de ma vie, parce qu'ils n'étaient qu'un "symptôme", une façon d'étouffer mes émotions à un moment donné, donc je ne différencie pas les moments où je me fais plaisir avec la nourriture et ceux où je me fais plaisir avec la lecture ou autre: un moment de détente est un moment de détente et j'en ai bien le droit 8) !
En fait, parler de "victoire" me donne l'impression que je suis en lutte contre une partie de moi-même et je ne vois pas pourquoi je m'auto-combattrais. Maintenant j'essaie de m'accepter comme je suis et de relativiser.

Tu m'as fait rire en disant
Citation:
Et je dois dire que tu piques ma curiosité quant à tes victoires personnelles... Mais on a toute un jardin secret, alors même sans savoir de quoi il est question, bravo à toi !

Parce qu'en fait, mes "victoires" sont assez anodines et j'aurais presque honte de les écrire tellement elles sont simples: je suis contente de réussir un entretien, de visiter une ville que je ne connais pas, de lire un livre que je vais adorer... En fait là aussi c'est plus des plaisirs que des victoires, et il ne m'en faut pas beaucoup pour être contente! :D
B I U