MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

il est dépendant sexuel...

T
48 ans idf 2
Tout d'abord excusez-moi, je ne suis pas nouvelle... Seulement j'ai eu la bonne idée de conseiller ce site à des proches et ils connaissent mon autre pseudo : je voudrais  
éviter toute sorte de jugement sur mon couple par personnes qui nous connaissent tou le deux... :crazyeyes:

L'homme qui partage ma vie est un dépendant sexuel.

Tout d'abord ne me dites pas de le quitter... nous sommes ensembles depuis très longtemps et nous nous aimons réellement, ce qui d'ailleurs nous fait encore plus mal à l'un comme à l'autre !

A la base, il achetait et regardait des films X, moi ça ne me posait pas de problème. Puis il m'a avoué qu'il était fétichiste, qu'il n'assumait pas du tout et le vivait mal, sur le coup je n'y ai rien vu de dramatique.

Et l'enfer a commencé, toujours et toujours plus loin tel pourrait être sa devise ! De longues périodes où tout se passe super bien et puis il retombe et panique, m'avoue tout, se voit comme le dernier des derniers et me dit qu'il ne veut pas me perdre mais que c'est trop dur de se battre tout le temps contre soi meme, qu'il a encore fait une connerie.

Mais là on dépasse les bornes posées depuis longtemps, il transgresse nos règles... Je suis loin d'être coincée au lit et notre vie sexuelle est épanouie mais il me dit qu'il ne peut pas vivre ces délires avec moi, juste avec des anomymes, comme il ne veut pas pas d'autre femme dans sa vie, il a trouvé une solution : il paye :oops: pour assouvir ses délires mais sans avoir de rapport sexuel entier...

Lui est de plus en plus mal, moi aussi. Tout cela nous détruit, on na tout tout tout pour être heureux et nous sommes même pour beaucoup autour de nous, le couple qui sert de modèle (si ils savaient !) : comble de l'ironie non ? ](*,)

Je ne veux pas renoncer, lui non plus mais là, grande chute de moral... aidez moi !
44 ans 17521
alors...

pourquoi ne peut-il pas vivre ses délires avec toi ? a t-il des demandes auxquelles tu ne veux pas accéder ? ou le fait qu'il s'agisse de personnes hors de votre couple participe à son fantasme ?

tu dis que vous avez une vie sexuelle épanouie, mais pour lui ce n'est pas suffisant... vous vous aimez... moi je ne te conseillerais pas de rompre, surement pas... il y a néanmoins des choses à rêgler entre vous...

toi-même, as-tu une possibilité d'aller encore plus loin pour acceder à ses désirs ? il ne s'agit pas de te forcer, mais de savoir si tu peux continuer à le suivre dans ses besoins et à partager avec lui...

et lui ? ne peut-il pas se limiter ? est-il réellement sexuellement dépendant, au sens pathologique du terme ? consulte t-il ? y allez vous ensembles ?

il culpabilise d'aller ailleurs assouvir ses instints particuliers, tu dis qu'il paie pour ça, sans avoir de rapports sexuels entiers... à qui est-ce que ça pose le plus de problême, en fait ? à toi ? si oui pourquoi ? tu voudrais pouvoir lui donner tout ce dont il a envie, ou tu voudrais qu'il ne soit pas si "gourmand" ? et lui ? il culpabilise parce qu'il a besoin d'autre chose ? il voudrait que tu lui suffises ?

ça fait beaucoup de questions, je sais... je ne juge absoluement pas ton couple, hein ? je connais un peu ce domaine là et je me mets à ta place...

par ailleurs, ne pouvez-vous pas mettre en place de nouvelles rêgles, une sorte de jeu, où tu pourrais devenir un de ces "anonymes", vous rencarder en dehors de chez vous, une sorte de mise en scène, pour assouvir ses instincts (et les tiens peut-être) ? encore une fois, il ne s'agit pas de te forcer... surtout si il est pathologiquement sexuellement dépendant... quand il n'y a pas cette pathologie, quelqu'un doit pouvoir accepter que son ou sa partenaire n'ait pas envie de lui faire de fellation, par exemple, sans pour autant aller voir ailleurs pour avoir ça...

ton problême me touche, j'espère que tu trouveras une solution et que personne ne portera de jugement à l'emporte-pièce sur ton couple... si tu veux en discuter, n'hésite pas... ;)
58 ans Québec, Canada 1664
Bah ça me donne un peu l'impression qu'il voit sa compagne comme une "sainte" a qui il ne peut surtout pas demander certaines choses ce qu'il peut faire plus facilement avec une pute.

Le hic c'est qu'il se sent coupable:

1) d'avoir ces désirs "inhabituels"

2) de tromper sa compagne (à preuve il ne va pas jusqu'au bout)

Ma question est:

Tu sembles dire qu'il y a une escalade dans ses "désirs particuliers" ...a-t'il déja consulté ?
156
trucmuch a écrit:
L'homme qui partage ma vie est un dépendant sexuel....Puis il m'a avoué qu'il était fétichiste, qu'il n'assumait pas du tout et le vivait mal, ..... il transgresse nos règles... Je suis loin d'être coincée au lit et notre vie sexuelle est épanouie mais il me dit qu'il ne peut pas vivre ces délires avec moi, juste avec des anomymes, : il paye :oops: pour assouvir ses délires mais sans avoir de rapport sexuel entier...Je ne veux pas renoncer, lui non plus mais là, grande chute de moral... aidez moi !


Je dirais comme Karen et sans aucun jugement. Ce serait bien mieux de vivre cela à deux, si tu le souhaite évidemment... Un fétichiste qui paye une femme pour un rapport non abouti, c'est en général un mec qui est attiré par la soumission. N'attends donc pas de lui qu'il s'ouvre à toi totalement. Il l'a fait en te révélant ses envies et ne sait pas te dire autrement qu'en allant voir une autre qu'il en a besoin. En réalité, je suis presque certain qu'il préférerait faire ces jeux avec toi mais il a trop peur de ton jugement. En revanche, toi tu peux l'amener à se révéler, à te confier ses fantasmes... Et tu peux agir puisque c'est ce qu'il aime... Trouve des petits scénarios, ou tu prend le lead, expérimentez des trucs, oblige le à te satisfaire... je suis certaine qu'il va petit à petit reconsidérer ton rôle...

Claire.
34 ans 1085
Je nuancerais un peu les autres commentaires qui semblent penser que tu es celle qui dans le couple n'arrive pas à assouvir ses désirs. Même si c'est le cas, je ne pense pas qu'il soit bon que tout fantasme et tout désir soit réalisé à n'importe quel prix (en l'occurence au prix de ton épanouissement et de ta vie sexuelle et de couple)
Chercher à savoir si tu peux toi même participer à ces jeux c'est une chose. Mais si tu nous écris aujourd'hui je pense que c'est quelque chose que tu as déjà essayé et qui n'a pas abouti.
La dépendance sexuelle existe bel et bien. Il faut cesser de te culpabiliser de ne pas pouvoir "assouvir" ses besoins, et que lui aussi, plutôt que de culpabiliser et trouver des "pseudo" solutions qui fragilisent tout de même votre couple, réagissent et commence une thérapie. Propose lui de l'accompagner s'il en a besoin. Mais je pense que c'est nécessaire si tu perçois vraiment son mal comme une pathologie.
Si je te dis ça, c'est que ma meilleure amie est confrontée au même problème que toi avec son ami (ils sont ensemble depuis plus de 4 ans) Elle souffre de ne pas se sentir "suffisante" pour lui, tout en sachant qu'elle n'y peut rien, que c'est une réelle maladie. Depuis quelques mois, il suit une thérapie, et avec des hauts et des bas, les choses s'arrangent petit à petit.

Je te souhaite beaucoup de courage.

Biz
156
Desyeuxdechouette a écrit:
Je nuancerais un peu les autres commentaires qui semblent penser que tu es celle qui dans le couple n'arrive pas à assouvir ses désirs... La dépendance sexuelle existe bel et bien. commence une thérapie. Propose lui de l'accompagner s'il en a besoin. Biz


Hello, pour ma part je n'ai jamais laissé entendre qu'elle n'arrive pas à "assouvir ses désirs". Le constat, c'est juste qu'il a des envies qu'il n'arrive pas à vivre avec elle. Alors de deux choses l'une comme tu dis, soit il va consulter mais je ne pense pas qu'il s'agisse, avec les infos que l'on a, de la bonne solution, soit elle essaye de vivre avec lui ses fantasmes, pour peu qu'elle le veuille évidemment, il ne s'agit pas de se forcer ou de se renier.
Et je ne crois pas qu'il s'agisse ici de dépendance sexuelle au sens addictif, il a des envies nécessaire à son épanouissement sexuel, il les vit mal car s'il peut un peu en parler à sa copine, il a peur de lui demander de les vivre avec lui, et la question est donc comment "trucmuch" peut elle, si bien sur elle le veut (et tu as raison mille fois de repréciser cela), vivre cela avec lui.

Ce mec là a un probleme de communication. S'il laisse transparaitre ses envies, s'il "avoue", c'est quelque part une forme déguisée pour lui dire : "Et si on essayait ensemble ?"
Donc voilà... y'a juste à essayer ! :lol:
T
39 ans noisy le grand 1060
D'après le post initial, il semble que la communication soit déjà présente dans le couple, en tout cas suffisamment pour qu'il lui en parle.

Je n'ose imaginer la douleur que cela peut provoquer, de savoir que son homme va en voir d'autre (même si ce ne sont pas du tout des histoires d'amour, puisqu'il paye), d'autant que vous en parlez suffisamment et tu dois culpabiiser, penser que cela vient de toi, ...
Le problème ne vient pas d'une communication entre vous, puisqu'elle est établie, mais elle ne résout pas le problème. Il me semble qu'il lui faudrait ce que tu es venue chercher ici : un regard extérieur. Peut-il parler de ses désirs à quelqun d'autre que toi (je ne parle pas des femmes qu'il paye non plus, hein..) : un ami (même si ça peut être délicat puisqu'il semble avoir un peu honte), ou un psy?

Avez-vous pensé à consulter un sexologue par exemple? Je sais que ce genre de solution peut paraître extrême, mais souvent un regard extérieur peut aider. Par exemple, si quelqun de moins partial que toi pouvait lui faire comprendre qu'il n'a pas à avoir honte de ses désirs, peut-être n'aurait-il pas peur de te "salir"?
44 ans 17521
Desyeuxdechouette a écrit:
Je nuancerais un peu les autres commentaires qui semblent penser que tu es celle qui dans le couple n'arrive pas à assouvir ses désirs.


je ne pense pas non plus avoir sous-entendu cela...
A
36 ans Nice 21965
ca me fait penser à l'episode de desperate housewife ou il se passe la meme chose

le mieux dans ton cas serait de prendre l'initiative d'etre dominatrice pour lui montrer que tu n'a rien contre cette idée (sauf si ca te rebute meme si ca n'a pas l'air d'etre le cas) et de lui faire comprendre que comme tu es sa femme, tu es prete à tout/quasiement tout faire pour le satisfaire

il doit etre atteint du syndrome de la (excusez moi l'expression) "la pute et la vierge" qui arrive chez pas mal d'homme quand ils ont des enfants, il te verrait en tant que mere et non femme donc n'oserait pas te demander ce qu'il peux faire avec les autres femmes

il doit plutot à etre rassuré car il a l'air de souffrir de cette contradiction car vous avez une sexualité epanouie mais il n'ose pas se lacher completement alors que tu parait prete à accepter ses tendances
156
athanyaw a écrit:
ca me fait penser à l'episode de desperate housewife ou il se passe la meme chose


Ouiii Merci Athanyaw, c'est exactement ça... dans la saison 1, l'histoire de Bree et de son mari, Rex van de Kamp, qui essaie de lui faire comprendre désespérement qu'il aime le SM et la soumission. Et comme elle ne pige pas qu'il faut qu'elle le domine, il va voir une dominatrice professionelle ! ;)

Mais bon, rassurons trucmuch, on espère pour elle que ca va pas se finir comme dans la série, n'est ce pas ?
A
36 ans Nice 21965
mais non c'est une serie, c'est comme l'histoire de la vierge et la pute c'est dans mafia blues (vi ca va, j'ai les references que j'ai)

j'espere qu'on aura repondu à ses interrogations et n'hesite pas à revenir nous en parler
156
athanyaw a écrit:
j'espere qu'on aura repondu à ses interrogations et n'hesite pas à revenir nous en parler


Val, j'ai retrouvé l'extrait :


http://www.dailymotion.com/video/xgxty_mot-de-passe

et pour ceux qui ne pourraient pas lire car pas enregistrés, il y a un preview sur ce site là à découvrir

Bon visionnage ...
T
48 ans idf 2
Le problème ne vient pas de notre sexualité, nous n'avons pas de tabous. La fellation, les jeux de dominant/dominé, les scénarios, les rendez-vous surprise... je n'ai jamais été une sainte mais je dois bien avouer que depuis que nous rencontrons ces problèmes, nous avons discuté ouvertement et d'autres pratiques plus hot que celles mentionnées plus haut sont venues s'ajouter à nos habitudes, ça donne des idées et ce n'est pas pour me déplaire :lol:

Il a réellement un problème d'addiction, il se comporte comme un camé... Quand ça le prend, plus rien ne peut le raisonner, il est prêt à tout : ces écarts lui procurent des montées d'adrénaline incontrôlables, puis un plaisir fugace mais il ne peut pas s'en empécher. Tout de suite après le retour sur terre est violent, il se sent nul à chier et culpabilise, il est très mal.

Ce fétichisme, il ne peut pas le vivre avec moi, croyez moi on a tout essayé, y compris les scénarios du style perruque, lentilles : je n'étais plus moi. Mais non ça ne marche pas, il faut que ce soit des anonymes, de l'interdit, du danger... Il faut qu'il transgresse un interdit, ce n'est pas une acte sexuel en particulier mais une partie du corp qui le fait délirer, une partie d'un corps inconnu.

Il ne sent pas encore prêt à consulter, il ne se sent pas capable d'en parler. Je le pousse mais je ne peux pas faire la démarche à sa place...

Démarche que j'ai faite de mon côté pour moi car j'ai cru devenir dingue, il faut bien l'avouer, connaître les démons de son homme, ne pas pouvoir les satisfaire, essayer de comprendre, ne plus comprendre... au niveau estime de soi on a vu mieux, je me sentais comme la dernière des m..... Ajourd'hui je suis à peu près claire dans ma tête à ce sujet, JE n'ai pas de problème, lui en a un, nous nous aimons donc son problème devient le notre.

Je ne suis pas sure de lui rendre service en descendant en enfer avec lui, car il s'agit bien de cela... c'est glauque, les mensonges, la culpabilité, les crises d'angoisse, les attaques de panique. Les nouveaux départs, tout va bien pendant quelques temps puis les rechutes, je suis fatiguée de tout ça mais je ne veux pas lacher, je veux croire que nous serons plus forts que tout ça. Notre histoire est belle, ça parait bête de dire ça mais nous avons l'arogance de croire que nous sommes deux ames qui se sont trouvées et devenues indisociables

Mais p......, notre histoire aurait pu être si simple !
:cry:
156
trucmuch a écrit:
Le problème ne vient pas de notre sexualité, ...Il a réellement un problème d'addiction, il se comporte comme un camé...


Bon, ben ton témoignage replace la question de l'addiction. Tu as l'air de très bien cerner le problème... Que pouvons nous t'apporter de bien concret, à part un peu de réconfort, dans ce que tu appelles "votre problème". Comme dit plus haut, voir un sexologue ou un comportementaliste semble une bonne solution, encore faut il qu'il l'accepte... L'addiction sexuelle est généralement bien prise en charge ici (Aux etats Unis je crois que Rob Lowe, Michael Douglas et Jack Nicholson ont connu ce probleme et se sont fait aider)

je te conseillerai en tout cas de te faire aider pour ne pas faire face seule à ces problemes.
Bon courage surtout

Bises - Claire
D
37 ans 5
mon dieu comme je me retrouve dans ce post

ca date d'il y a un moment mais est ce que la personne qui a posté ce message pourrait expliquer comment la situation à évoluer car je suis dans le même cas de figure avec mon ami

pour ceux qui se souviennent, ca allait mieux mais la c'est revenu, nous pensons consulter un addictologue ou un psy ayant cette spécialité car les personnes consultées précédemment ne nous ont pas "aidé"
B I U


Discussions liées