MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Bonsoir

M
41 ans Rennes (35) 1304
Bonsoir à toutes et tous,

Je me présente: minouchka, 27 ans (bientôt 28), célibataire, 2 chats ^^, et un bon surpoids (obésité même selon mon imc)

Cela fait quelques semaines que je  
parcours ce forum de temps à autres,
pour "m'encourager" et me dire que je ne suis pas seule avec ce problème de poids.

Je vous fais un petit résumé:

J'ai été un très petit et très léger bébé (pourtant à terme), jusqu'à ma puberté j'ai toujours été la plus maigre et la plus petite de ma classe. Ca a changé donc quand j'ai fait ma puberté: la poitrine, les hanches,.... mais rien d'alarmant, mon corps commençait juste à être celui d'une femme. Je n'étais plus maigre, j'avais des formes.
Mais les médecins ne croient qu'à la sacro-sainte courbe de poids, et j'ai fait ma puberté jeune. Il fallait donc surveiller mon alimentation...
Ma mère a eu beaucoup de mal à accepter ma puberté (et moi aussi du coup ^^) Bref, cahin caha me voilà au lycée, ni maigre ni grosse, je dirai plutôt avec le corps d'une femme. Mais ce n'est pas ainsi que le voient les ados autour de moi. Toujours à surveiller mon alimentation, à faire du sport pour ne pas grossir....
Tadam, l'amour de ma vie apparait, ça ne marche pas entre nous, et me voilà qui grossit, je ne surveille plus mon alim', esprit rebelle, mal dans sa peau, etc...
A la fin du lycée, premier régime (un hypocal) pendant ma première année de médecine (que j'ai loupé soit-dit en passant), j'ai perdu 20kg durant cette année, en me privant, en n'ayant plus envie de manger, en étant fatiguée... Voilà l'été, les vacances chez ma meilleure cop', plus envie de faire régime, et les kilos réapparaissent doucement mais surement...
Depuis je ne compte plus les divers régimes que mon médecin m'a donné (encore la dernière fois que je l'ai consulté, j'ai empoché sa feuille, mais je sais que je ne le ferai pas son régime, marre des régimes! na!), qui ont marché tant que je les faisais et qui bien sur n'ont pas du tout arrangé les choses, puisqu'à chaque arrêt je reprenais ce que j'avais perdu en quelques mois + un bonus...
Il y a 2 ans, le médecin de la fac (super sympa, super compétente - elle m'a conseillé un livre d'Apfeldorfer, mais hélas peu disponible car les services de santé de la fac sont débordés), qui me suivait pour un arrêt du tabac (que je n'ai pas réussi car trop mal dans ma peau, pas vraiment la volonté de me remettre en cause), a diagnostiqué un pb de thyroïde. Elle m'a fait une lettre pour mon doc et me voilà donc partie pour une batterie d'examens: écho, analyses de sang. Le résultat tombe: hypothyroïdie.
Je vais voir un endocrinologue (trouvé sur les pages jaunes car mon doc n'est pas dans la ville où j'habite et ne connait personne qu'il aurait pu me conseiller ou déconseiller). "Houlà, faut que vous perdiez du poids vite " (bah oui, je suis obèse, merci de me le dire, je l'avais pas remarqué dites-donc): régime sans sucre (ah si, deux fruits dans la semaine), sans féculent (enfin sauf le pain de son, le vrai hein, pas du complet, non non, du qui agresse bien les intestins) et hop on double la dose pour ma thyroide et du coup me donne un médoc pour le coeur: "vous allez perdre du poids!" ah ça, pour perdre du poids j'en ai perdu, mais également la possibilité de pouvoir sortir, d'aller aux toilettes quand je veux, la forme aussi. Pas tenu plus de deux semaines. J'ai repris x2 en une semaine, je fantasmais sur un plat de riz :shock: (j'ai toujours aimé le riz, son odeur, son gout, mais pas au point de fantasmer dessus!).
Je change d'endo, en trouve une qui est gynéco aussi, très sympa, qui diminue progressivement ma dose pour la thyroide, me change de pilule, et me conseille une nutritionniste (ou diététicienne, je sais plus la différence entre les deux, celle-là est (ou était en tous cas) médecin.
Je la consulte, avec mon petit carnet alimentaire (ah, oui, entre temps j'avais repris WW donc j'avais mon carnet de la semaine). Il vous faut plus de protéines (et hop, un bon de commande pour des plats hyper prot'). Je lui dis que je ne peux pas financièrement et que j'ai besoin de manger des vrais plats, j'ai déjà fait des essais d'hyper prot' donc on rajoute des barres hyper prot' à mon alimentation habituelle.
Rien à faire en 3 mois (3 consultations)de ce régime et elle ne veut pas me croire quand je lui dis que je grossis: non, ce n'est pas possible. Me suis rendue alors compte, en me souvenant de ce que j'avais pu entendre depuis la salle d'attente, qu'elle donnait la meme chose à tout le monde!
J'arrête les frais... Sauf que.... et oui... J'ai pris le gout du sucré! (que je n'avais pas avant, mais qui ne me quitte pas depuis).
Entre temps, ma gynéco-endo a décidé qu'on arrêtait le traitement pour la thyroide, c'était du au stress selon elle (et les anticorps qui me bouffent la thyroide, c'est du stress peut-être?) enfin bref, marre des médocs, des docs aussi, me voilà livrée à moi même, ne consultant mon médecin que de temps en temps pour ma pilule. Prise de poids lente mais prise de poids à chaque fois. et là dernièrement, je ressens les symptomes de l'hypothyroidie. analyses, et paf, j'ai gagné, suis en pleine crise! petite pesée au passage: +15 kilos en 6mois.... Pas terrible comme bilan tout ça...
Durant ces 6 derniers mois, y a eu pas mal de chamboulements dans ma vie: j'ai fini mes études, j'ai trouvé du boulot, j'ai une voiture (alors qu'avant je marchais pour tout ou presque), j'ai déménagé également. Le plus gros changement: la voiture + le fait que le midi je ne mange plus chez moi, on va au centre commercial en face acheter des plats préparés pour le midi, les desserts me font de l'oeil et je n'arrive plus à résister depuis longtemps. Le soir, fatiguée (eh oui la vie d'étudiant, c'est la belle vie quand même ^^ plus pareil quand on bosse), pas tellement envie de cuisiner.

Enfin bref, me voici ici, parmi vous.... Je me suis enfin achetée le livre de Zermatti (ce midi donc pas encore commencé) et je suis décidée à faire une RA. Je me rends compte que j'ai de gros problèmes avec la nourriture: boulimie ou hyperphagie je ne sais pas, mais quand j'ai un paquet de trucs que j'aime bien près de moi, il ne fait pas long feu, un peu par envie mais même pas tout le temps. Je suis persuadée qu'il y a une dimension psy à mes problèmes, je ne veux plus AUCUN régime car ils sont à l'origine de mes problèmes aussi. J'ai bien appelé le GROS, mais le seul médecin dans ma ville qu'ils m'ont conseillé c'est celle avec les barres hyper-prot' donc non merci! ). je me sens un peu "seule": je ne connais personne d'autres avec des problèmes de poids, mes ami(e)s sont normaux ou minces, et parfois je ne me sens pas en phase, bien que je n'ai jamais eu aucune remarque blessante, désobligeante ou autre de leur part, je sens bien qu'il y a des choses dont ce n'est pas la peine de leur parler, ils ne comprendraient pas.

Pour parler d'autre chose, j'ai deux chats et j'adore les chats, ainsi que les chiens (mais soyons réaliste, un beauceron, berger allemand ou cané corso en T2! surtout que je ne peux pas rentrer le midi...) Je fais collection d'objets chats: miniatures, tasses, verres, magnéts,....
Je fais aussi des bijoux en perles, un peu de tricot, et je m'essaye à la peinture sur porcelaine. J'adore les séries américaines comme les experts, NCIS, FBI portés disparus, Prison break, desperate housewives,...


Désolée d'avoir été aussi bavarde et merci de m'avoir lue!
B I U