MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La dépendance affective

38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Bonsoir !

Je m'appelle Murielle et je suis une dépendante affective ..... "Bonsoir Murielle" ...

La dépendance affective c'est quand vous vivez à travers votre partenaire, quand vous manquez tellement de confiance  
en vous que vous avez toujours peur qu'il ne vous aime plus, qu'il vous trompe, quand vous n'arrivez pas à trouver votre bonheur seule, quand vous ne vous épanouissez pas par vos propres moyens.

Je travaille sur ce point avec ma nouvelle psy. Je n'aime pas cette facette de moi. Je reproduit ce que fait ma mère. Je n'arrive pas à m'épanouir seule et à vivre que pour moi ...

La dépendance affective, ça vous parle ? Vivez-vous cela ? L'avez-vous vécu ? Comment avez vous mûri ?

A vos claviers ...
A
36 ans Nice 21965
je l'ai vecu et ca a ete horrible, je m'etais coupé de tout, enfin il m'avais enfermé dans notre relation pour mieux me manipuler, me faisait du chantage affectif...

comment j'en suis sortie? toute seule en me mettant des gros coups de pied aux fesses et avec beaucoup de temps
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
athanyaw a écrit:
je l'ai vecu et ca a ete horrible, je m'etais coupé de tout, enfin il m'avais enfermé dans notre relation pour mieux me manipuler, me faisait du chantage affectif...

comment j'en suis sortie? toute seule en me mettant des gros coups de pied aux fesses et avec beaucoup de temps


Le problème c'est que moi, c'est pratiquement un trait de caractère. Je pense que c'est mon manque de confiance en moi qui engendre cette dépendance !

Heureuse de voir que tu t'en ai sortie !
56 ans douai 1905
_nash_ a écrit:
Bonsoir !

Je m'appelle Murielle et je suis une dépendante affective ..... "Bonsoir Murielle" ...

La dépendance affective c'est quand vous vivez à travers votre partenaire, quand vous manquez tellement de confiance en vous que vous avez toujours peur qu'il ne vous aime plus, qu'il vous trompe, quand vous n'arrivez pas à trouver votre bonheur seule, quand vous ne vous épanouissez pas par vos propres moyens.

Je travaille sur ce point avec ma nouvelle psy. Je n'aime pas cette facette de moi. Je reproduit ce que fait ma mère. Je n'arrive pas à m'épanouir seule et à vivre que pour moi ...

La dépendance affective, ça vous parle ? Vivez-vous cela ? L'avez-vous vécu ? Comment avez vous mûri ?

A vos claviers ...


je penses qu'il y a surement plusieurs "niveaux" de dépendance affective...et que malheureusement, la peur qu'il vous trompe, qu'il ne vous aimes plus ne vous préserves pas de la réalité....comme on dit, la peur n'évites pas le danger et si quelque part tu as des doutes sur "ta dépendance", c'est bien d'en discuter avec une spy, meme nécessaire, mais es ce une peur bien réelle et pas justifiée par des petits "messages" qui fait que tu doutes de lui? moi, malheureusement , je n'ai de conseil à donner à personne, car ma peur, ma dépendance affective était justifiée....ne parles t'on pas de l'instinct féminin? toujours es t'il qu'après un ultime pardon et essai, il a recommencé et si je ne l'avais pas pris en "flagrant délit"....j'aurais sincèrement douté de ma santé mentale...ça fait très mal , meme si quelque part je savais que l'inévitable se produirait tot ou tard....une semaine déjà, je l'ai mis définitivement à la porte, sans lui faire réellement voir mes sentiments, mais je t'avoue que je craques très souvent cette derniere semaine et que j'ai des crises de larmes de plus de deux heures ....pas une larme qui coule par ci par là, non, un torrent de larmes, des sanglots....parce que je m'en veux énormément d'avoir cru que tout était de ma faute!!!
59 ans Québec, Canada 1664
J'ai déja été une dépendante affective.

Au point d'étouffer d'angoisse quand il n'était pas là ... de m'ennuyer à mourir ... de me faire des scénarios à chaque fois qu'il avait du retard et j'en passe.

Au point de dramatiser tout ce que je prenais comme un signe de "rejet" ... de l'agacer parce que je lui demandais mille fois par jour si il m'aimait ...

Et j'en passe.

Un jour j'ai réalisé que je n'étais plus moi-même ... je ne vivais que pour LUI ... l'autre ... m'oubliant totalement du coup.

J'étais de plus en plus malheureuse car pour me satisfaire il aurait fallu qu'il soit constamment là ... etc.

Bref, un jour j'ai dis stop ... nous nous étions perdu en chemin ... Je m'étais perdue en chemin ...

Depuis je vis différement ... je n'ai plus de telles attentes envers l'autre ... j'ai compris que son bonheur on se le fait soit même et qu'il n'est pas bon de "parasiter" quelqu'un.

Et je m'en porte beaucoup mieux :)
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
PouletteBBQ a écrit:


Depuis je vis différement ... je n'ai plus de telles attentes envers l'autre ... j'ai compris que son bonheur on se le fait soit même et qu'il n'est pas bon de "parasiter" quelqu'un.

Et je m'en porte beaucoup mieux :)


Et quel a été le déclic pour que tu te réagisses autrement ?
59 ans Québec, Canada 1664
Une énorme crise ... ou mon conjoint de l'époque m'a crié mes 4 vérités en pleine figure.

Il décrivait une femme tellement excessive ... tellement étouffante ... je me disais ... aieeeeee ohhhhhh il exagère là.

Mais lorsqu'il a claqué la porte et que je me suis retrouvée seule j'ai repensé à tout ça et j'ai réalisé qu'il avait tout à fait raison. Je lui avais littéralement fait vivre l'enfer par mes demandes excessives ... mes attentes démesurées ...

Ce fut malheureusement trop tard ... dans le cas de cette relation à tout le moins ... par la suite j'ai du travailler très fort sur moi ... j'ai réalisé que mon attitude était lié à un très grand manque de confiance en moi.

La peur qu'il me laisse ... pour une autre plus belle, plus intelligente, plus n'importe quoi.

Aujourd'hui j'ai compris une chose ... L'amour c'est une chose merveilleuse ... mais ce n'est pas ça qui fait qu'un couple dure ... ce qui fait qu'un couple dure c'est la qualité de leur relation.

J'aurai beau aimer une personne à la folie ... si notre relation n'est pas satisfaisante pour les deux ... si nous ne réussissons pas à nous réaliser pleinement ... d'abord individuellement ... mais également en couple ... l'amour ne suffira pas.

Il faut qu'a chaque jour nous ayions envie de continuer à vivre avec l'autre ... et c'est tout à fait le contraire qui se passe lorsque l'un des partenaire est dépendant affectif.

J'aime beaucoup ce texte de Khalil Gibran sur le mariage:

Alors Almitra parla à nouveau et dit, Et qu'en est-il du Mariage, maître ?

Et il répondit en disant :

Vous êtes nés ensemble, et ensemble vous serez pour toujours.

Vous serez ensemble quand les blanches ailes de la mort disperseront vos jours.

Oui, vous serez ensemble même dans la silencieuse mémoire de Dieu.

Mais laissez l'espace entrer au sein de votre union.

Et que les vents du ciel dansent entre vous.

Aimez-vous l'un l'autre, mais ne faites pas de l'amour une chaîne.

Laissez le plutôt être une mer dansant entre les rivages de vos âmes.

Emplissez chacun la coupe de l'autre, mais ne buvez pas à la même coupe.

Donnez à l'autre de votre pain, mais ne mangez pas de la même miche.

Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux, mais laissez chacun de vous être seul.

De même que les cordes du luth sont seules pendant qu'elles vibrent de la même harmonie.

Donnez vos cœurs, mais pas à la garde l'un de l'autre.

Car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs.

Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :

Car les piliers du temple se tiennent à distance,

Et le chêne et le cyprès ne croissent pas à l'ombre l'un de l'autre.


Je trouve que ça dit ce que je ressens aujourd'hui ... pour moi mon amoureux doit être un déssert ... c'est à dire un plus dans ma vie ... donc ... je dois avoir une vie enrichissante et stimulante sans lui ... mais quand il est là ... c'est un gros plus.

Si je fais de mon amoureux mon plat principal ... et qu'il vient à manquer ... c'est la crève ... et ça ... je ne veux plus jamais vivre cela.
M
36 ans 3802
oui j'ai été dans cette situation... une relation tellement fusionelle

je me suis reprise après la rupture, je crois que tu l'auras compris ds mes posts sur le célibat où j'explique ma situation avec mon ex...

maintenant, c'est presque le contraire, j'ai peur limite de devoir m'engager car je suis souvent ds les extrêmes soit trop, soit pas assez, bref je suis loin de l'équilibre en la matière
37 ans La Madeleine 4511
Je connais... au début de ma relation avec mon chéri j'étais très très dépendante affective... mais c'est parce qu'on vivait la relation à distance... On avait même fait un break tellement il en avait marre... je voulais tout savoir sur tout ce qu'il faisait, que dès qu'il avait une seconde de libre qu'il m'appelle ou qu'on se parle sur MSN... le pauvre je l'ai étouffé complètement . Totalement excessive dans tous les points !

Ce n'est pas totalement parti mais maintenant qu'on vit ensemble et depuis que je suis suivie psychologiquement je lui fous la paix, il fait ce qu'il veut... s'il rentre trop tard, pas grave j'ai internet, j'ai des bouquins, le ménage, etc... je le laisse voir ses potes, sa famille etc... mais bizarrement c'est lui qui ne veut plus sortir... tout à l'heure il pleurait parce qu'il me laissait toute seule avec le ménage et malade. Il m'a serré fort dans ses bras et m'a dit qu'il rentrerait le plus tôt possible.

Là il est 07h41 c'est le 3ème SMS depuis 7h du mat qu'il m'envoie et il me dit de pas faire ci, pas faire ça... laisser le ménage, juste attendre chronopost, prendre mes médocs, me soigner, faire brûler du papier d'Arménie, boire toute la journée, dormir...

Retournement de situation ? :lol:
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Le problème est que pour ma part, je pense que c'est devenu un véritable trait de caractère. Avec le recul que j'ai depuis la rupture c'est que je me suis rendu compte que j'étais une dépendante affective, c'est déjà bien me direz vous. Mais combien de temps me faudra t il pour assimiler ce fait et changer ? enfin évoluer ? Ca va être long ... Je sais que ma psy ne peux pas faire ce travail à ma place mais j'espère sincèrement qu'elle peut m'aider.

La dépendance affective est à mon avis liée au manque de confiance en soi, et là le boulot est long car ça fait 24 ans que je manque de confiance en moi ...

Je suis perdu et j'ai un peu peur de pas y arriver
37 ans La Madeleine 4511
Si tu pars défaitiste tu n'y arriveras pas ma belle... tu as toutes les cartes en main... ça prendra le temps qu'il faudra mais tu y arriveras. J'en suis la preuve vivante... je ne suis plus une ventouse géante ou une mante religieuse :) même que des fois je lui dis de me laisser de l'espace car il est de plus en plus "collant" (c'est pas un tort ... il est de plus en plus amoureux tous les jours et ca se voit...).

Bon courage _Nash_
36 ans 288
Je te comprends...
Et pour ma part, le fait d'avoir pris beaucoup de poids n'arrange pas les choses au niveau de la confiance en soi... J'ai plutôt tendance à me décourager, c'est si facile.
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Bree a écrit:
Si tu pars défaitiste tu n'y arriveras pas ma belle...


Ah le défaitisme, encore un truc du "manque de confiance en soi" ...

J'ai du boulot les filles, je vous le dis !!!!!

Merci pour tes encouragements Bree :kiss:
41 ans 417
je me retrouve totalement dans ce que dit bree.
au début j'étais très très dépendante, tout le temps à râler parce qu'on ne se voyait pas assez : il a plein d'activités et comme il ne voulait pas parler de moi à maman c'était compliqué :D
maintenant il vit chez lui donc on est presque tous les soirs ensemble et le WE en dehors de ces activités... maintenant il a autant que moi envie qu'on soit ensemble, je lui manque quand je pars en formation...
et moi quand il n'a pas ses occupations habituelles le WE je suis pertubée car je n'ai pas de temps pour moi, ranger mon apprt, regarder mes plantes pousser sur mon balcon etc...
bref, je crois que quand on est bien sûr de la relation, du fait que l'autre est attaché aussi, ça rend plus cool...
et ça se reporte sur autre chose... moi qui ne suis pas famille (je ne vois plus ma mère, mon père 2 fois par an (parce qu'il est loin et on se téléphone mais ça ne me manque pas) et les autres encore moins souvent (grands parents tous les 2 ans...)) je fais pression sur mon chéri pour voir la sienne (qui est sur place). parce que je sais que c'est un problème pour lui... au bout de 4 ans et demie sa mère me connaît ET sait que je suis la copine de son fils, son père m'a intégrée normalement mais les autres... il a peur de leur réaction parce que je ne suis pas juive, alors qu'ils connaissent mon existence et ma "goyitude". il a peur de leur faire mal mais pour l'instant ce qui est sûr c'est que j'ai mal. pour l'instant ça ne suffit pas à le faire réagir... mais ya pas de raison, ça viendra aussi :D
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Oui, je comprends ce que tu veux dire Nehara.

Citation:
bref, je crois que quand on est bien sûr de la relation, du fait que l'autre est attaché aussi, ça rend plus cool...


Pendant mes 5 ans avec mon homme, c'était ça. J'étais cool dans le sens où je n'étais pas jalouse. Mais j'étais dépendante quand même dans le sens où je ne m'épanouissais pas de mon côté.

Depuis qu'il m'a quitté et qu'on vit une relation à distance depuis quelque temps (compliqué vous dites ?!), j'ai également peur qu'il trouve quelqu'un d'autre car il n'arrive pas à savoir s'il m'aime.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
B I U