MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

a chaque jour suffit sa peine pour s'assumer

S
45 ans val de marne 6
bonjour, et bien moi aussi ça depend des jours et des humeurs, jai subi enormement d'op ses 10 dernieres annees pour maigrir avec des joies et des desillusions, des pleurs  
et de grand moment de confiance en moi, jme dit que peu etre un jour j'assumerai pleinement, je vivrai comme tt le monde mais malheureusement je vie ds un corps de gros et je ne me sent pas comme tt le monde.... un jour peut etre je m'assumerai pleinement
56 ans 91 25732
J'ai l'impression que tu as eu un parcours très difficile et pas seulement ces 10 dernières années. En tout cas on ressent beaucoup de souffrance et de lassitude dans tes propos. Du découragement aussi.

Si tu veux, tu peux nous parler plus de ton parcours, ça pourrait t'aider.
G
60 ans 70
j'ai été très forte tout un temps et la vie n'a pas toujours été tendre avec moi, je me suis fait opérée il y a 1 an et demi et malgré mon corps mince mes ennuies ne se sont pas envolés, juste le fait que je ne suis plus regardée comme une bête de cirque, que je puisse m'habilée dans les boutiques "normales" sans devoir passer par le rayon XXL oui ca me fait du bien mais les ennuies de la vie quotidienne sont toujours la que je suis mince ou ronde.C'est vrai que je me suis beaucoup plus affirmée depuis que j'ai maigri mais c'est un travail que j'ai fait sur moi avec mon psy et que j'ai commencé ronde, et de ce fait j'ai beaucoup plus confiance en moi. Ne perds pas patiente, si j'y arrive de temps en temps toi aussi tu peux y arriver. Je t'envoie plein de courage.Je pense que ronde ou mince c'est toi seule qui peut y arriver.
S
45 ans val de marne 6
merci de l'interet que vs porter a mon histoire, histoire que je vais vous raconter assez brevement......

Du plus profond que je me souvienne jai tjs eu des conflits avec la nourriture, c'etai en qq sorte un refuge a ma tristesse, ma solitude. Je suis passez par diverses etapes ds ma vie, la moquerie ds les cours d'ecole, le regard reprobateur des uns et des autres et puis un jour de 86 la naissance de ma soeur qui es venu bouleverser encore plus le monde ds lequel je vivais.... L'alcoolisme et les galeres d'une mere sont venu se greffer a mon mal etre ainsi que le rejet de cette soeur qui me privait du peu d'attention dont je beneficiai, la derive etai engagee ds le point de non retour. La deprime et les pleurs je ne connai que ça jusqu'a ce bo jour de 96 ou lon me pose un anneau, ds l'annee perte de 65k, le bonheur se profile enfin ds ma vie, les flirt, le premier rpport vienne fleurir mon esprit, me raviver un sourire jusqu'a ce nouveau jour de 2000 ou je rencontre l'homme qui fera basculer ce semlant de bonheur ds ma vie... Je l'aime a en mourrir, je m'accepte, je me sent belle et desirable, mais ds son coeur et ds sa tete il en es autrement, lui n'aime que le sexe, les cadeaux, le fait que je soit amoureuse de lui , 2ans, cela durera 2 ans de pleurs a l'attendre desesperement le soir derriere ma porte, a attenedre une nuit entiere le telephone ds la main quil m'appelle, qu'il vienne me faire l'amour et me donner 2h de son temps, il me quitte, reviens, ravage le peut d'estime que j'ai de moi, je sombre ds la tristesse et la noirceur total sauf quand il frnchi ma porte... je l'aime, il es l'homme de ma vie.... Et ben non il es l'homme d'une autre femme et cela depuis le premier jour, tt le monde le sait mais personne ne me le dit jusqu'a ce jour fatidique de juin 2002 ou j'apprend que la vie es en moi et que monsieur me plaque... c'est la fin, je comprend pas , j'accepte plus, je veut mourir mais cette petite vie me fait reflechir et je decide d'assumer tt seule, seule c'est comme cela que se presentera 9 mois de grossesse, seule... a pleurer, a deperir mais a desirer cet enfant plus que ma propre vie.... j'ai pleurer le jour ou ma princesse es venue au monde , ou jai plinger mes yeux ds les yeux de cette merceille qui ressemeblait tant a ce pere dont je n'avai plus jamais eu de nouvelles..... mais pour elle je me battrai, je me bat tjs... depuis ce jour fatidique de juin j'ai repris 50kilos, enlever mon anneau et tenter le pari fou de me faire couper l'estomac pour pouvoir enfin me regarder ds une glace jusqu'a ses 15 derniers jours ou j'ai toucher le fond et decider de demander de l'aide... depuis 15j je vois un psy, jai pas verser une larme de detrese mais jai pleurer de rire oui, le chemin es long et parsemer d'embuche mais je veut m'en sortir, sortir de cet enfer qu'es ma vie depuis 32ans avec le bonheur ultime d'avoir ma fille a mes cotes.... je baisse pas les bras, fini de regarder derier moi... la vie me tend les bras. Merci encore d'avoir donner un peu de votre temps pour me soutenir, merci
G
60 ans 70
et bien quelle histoire triste malgré le bonheur de ton bébé.Quand j'étais obèse je mangeais pour oublier mes malheurs. Je me suis fait opérée mais je dois continuer à voir un psy parce que mes problèmes en tant qu'obèse n'ont pas disparus parce que je suis mince! dommage d'ailleurs. Tu as l'air d'avoir tellement eu de malheurs et surtout si jeune. je te félicite pour ta ténacité à ce que tout aille bien. C'est vrai que d'être épaulée par quelqu'un qui t'aime te donne des forces mais attends le bon, tu as le temps. Pour l'instant occupes toi bien de ton bébé. Je t'envoies plein de courage et de gros bisous :lol:
S
45 ans val de marne 6
Merci pout ses encouragements, s'accepter c'est dur, grosse comme maigre car ds notre plus profond sentiments le regard des autres ne change pas pour ns, on se voit tjs grosse mm ds un corps different, moi aussi j'ai entamer le parcours du psy, je le rencontre pour la 2e fois jeudi, il ma dit que le chemin sera long, car mis a part mon obesitee subsiste des soucis interne ds ma famille, je me sent rejetter depuis la naisance de ma soeur, alors les 2choses combinées le chemin sera long, mais j'espere de tt coeur m'en sortir...
Ne perdez jamais espoir qq soit la noirceur ds laquelle vs vs trouvez...
B I U