MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Découverte d'un TCA, un peu perdu mais sereine...

38 ans ???? 553
Désoler pour le roman, mais ce soir il fallait que cela sorte...
Je me lance...

J'ai des problèmes de poids depuis l'age de 10-12 ans, du principalement a une mal nutrition et  
des soucis de famille qui mon beaucoup toucher.
J'ai fait pas mal de petits régimes. Certains ont plus marcher que d'autre, faut dire que ma mère étais très souvent sur mon dos... Mais un jours, elle en a eu marre. :x Plus elle me privait, plus je m'achetais des « cochonneries » à manger en douce ou chez mes copines... :?

Avec les années collèges, mon poids ne c'est pas arranger. :( (moquerie, crises d'ados et toujours problèmes familiale) Le morale en a pris un coup, mais je ne m'en suis pas trop occuper. Avec le lycée c'était un peut mieux, mais mon principale problème étais toujours là.
J'ai vu pas mal de diet, mais s'en résultat. Je ressortais de la consultations déprimé et en pleure. :puppydogeyes:

Quand j'ai rencontrer l'homme qui allais être mon mari, je me suis donner de nouvelles résolutions:
« J'arrête de fumer, Je me met au régime, Je trouve du boulot et je retrouve le morale ». J'ai réussi à arrêter de fumée =D> , mais comme je n'avais pas de boulot, pas le morale et surtout aucune aide, j'ai pris énormément de poids (+ de 60 kilos) :shock: .
Par la suite j'ai trouver du travail, un appartement, je me suis mariée et je viens d'avoir un bébé. La seule chose que je n'ai pas réussit à perde c'est mon poids, qui à même réussit à augmenter... Mon médecin généraliste pense que c'est du à légère dépression non soigné, pourquoi pas, après tous c'est lui le médecin. :-k :?

Tous sa pour vous dire (dans une certaine confusion) que ce soir, je viens de faire, ce qui pour moi, un grand pas... Je viens de découvrir que j'avais un TCA, de l'hyperphagie boulimique et que je pouvais faire tous ce que je voulais, mais si je ne suis pas aider des bonnes personnes je ne m'en sortirais pas...
Je savais que j'avais un problème avec la nourriture, mais personne dans mon entourage n'a voulu me croire... C'est en lisant certains de vos posts, que je me suis rendu conte de mon problème. J'ai mis quelques jours avant de me dire que « oui, j'ai bien cette maladie (si je peut appeler sa comme sa) et oui je doit me faire aider si je veux m'en sortir »

Pourquoi une telle décision? Depuis que je suis renter de l'hôpital, j'ai de plus en plus de crises qui sont plus importante, au point de même plus me cacher pour les assouvir... Mais voilà, mon mari va être de plus en plus à la maison maintenant, et je ne supporte pas sont regard lors de mes crise, trop honte... Je ne parle même pas de mon propre regard sur mon corps, qui en 3 semaines viens de reprendre 5 kilos... :cry:
Je voudrai commencer une Vrai RA, car les régimes je n'en veux plus :evil: , et surtout apprendre à gérer ou même à arrêter mes crises... Je ne sais pas encore trop par quoi commencer, trouver un médecin (psy et nutritionniste ou diet), en parler à mon mari qui ne va pas me comprendre,... Là j'avoue que je suis perdu, si vous pouvez m'aider sur la bonne marche à suivre, se serai simpas.

En tous cas, je vous remercie d'avoir eu le courage de tous lire! Et vous remercie aussi d'avoir un site super, car sans vos posts, je n'aurais pas pu mètre un doigt sur le nom de mon problème qui me « bouffe » la vie depuis presque 12 ans... Maintenant que je sais ce que j'ai, je vais pouvoir bien m'en occuper. ;)

:kiss:
41 ans Centre 141
Tu viens de prendre connaissance de ton problème.
Je dirais qu'avant de commencer quoi que ce soit, prend le temps de "digérer" cette nouvelle. Ne commence pas une RA en pensant au miracle. Ca ne marche pas sur tout le monde et pas dès le premier essai.
Fais toi aider, un psy peut être? Les problèmes de bouffe, c'est tellement profond, ça date de plusieur sannées et ce n'est pas, je pense, une RA qui pourra te guérir de tes angoisses&Cie.
Mais elle pourra beaucoup t'aider, donc après avoir digéré la nouvelle et mis en place un super plan d'action (aide médicale + RA), lance-toi !
38 ans aude 792
Je crois que Cecilia-Chocolat a raison: d'abord le psy (n'hésite pas à en changer si tu sens que ce n'est pas le bon, à faire une thérapie de groupe...) et puis la RA.
C'est super que tu veuilles te faire aider et te donner toutes les chances d'aller mieux, ça prouve que tu as déjà fait du chemin dans la bonne direction, et petit et petit tout rentrera dans l'ordre...
Moi, ça m'a aidé de comprendre que les crises n'étaient qu'un symptôme et qu'il fallait se focaliser sur reprendre confiance en moi, m'estimer etc...comme ça je me trompe pas de combat!

Bon courage!
T
39 ans Mons, belgique 2
Bonjour, en lisant ton texte, j'ai un peu eu l'impression de m'entendre moi. Je stresse car depuis peu (deux mois) je mange énormément le soir. Je prends du poids je suis tout le temps en train de culpabiliser. Je me suis mise au sport quotidien pour me punir mais ça ne suffit pas pour ne pas grossir. Aujourd'hui pour la première fois je me suis faite vomir et j'ai peur de ne pas m'en sortir.... :roll:
38 ans Montréal 1666
La relation qu'on a avec la bouffe, c'est tellement complexe et on en rajoute.

Je fais aussi de l'hyperphagie mais je n'ai pas de crises depuis quelques mois. Je suis passé d'une ou deux crises par jours à moins d'une par semaine. J'ai été suivie par une diététiste et par un psy, ce qui m'a beaucoup aidé à me comprendre mais qui, sur le coup, n'a pas aidé pour les crises.

La pression qu'on se met trop souvent pour maigrir vite mène directement aux crises. Je vous conseille de lire sur le site du gros pour en savoir un peu plus sur la restriction cognitive. Si en plus on se prive et que physiologiquement, notre corps réclame de la bouffe, c'est impossible de ne pas craquer. Pour moi, l'hyperphagie, c'est la maladie des régimes, de la privation et de la culpabilité. Pour vous, c'est peut-être différent.

Ce qui est sur, c'est qu'il est plus prioritaire d'aller mieux émotionellement que de perdre du poids. Ce n'est surtout pas le temps de faire un régime.

La RA, c'est simplement manger à sa faim. Vous pourrez commencer quand vous serez prête.

troisdeuxtrois: tu n'a pas a te punir par le sport ou par quoi que ce soit. Arrête de stresser, s'imposer un régime et se punir des écarts (prévisibles), ça mène n'importe qui aux exces. S'en vouloir apres une crise, ça n'aide qu'a en avoir d'autres. Il faut s'aimer et se respecter d'abord, le reste vient ensuite. Le sport, ça sert à se calmer les nerfs, a se faire plaisir. Manger aussi devrait être un plaisir.

Je comprends ce par quoi vous passez. Il y a de l'espoir. Ce n'est pas facile, des spécialistes pourront vous orienter vers vos propres réponses mais ce sera a vous de les trouver et de faire tous le travail. Mais pour le faire, il faut commencer par vous dire que vous en valez la peine.

Bonne chance!

xx
A
37 ans 92 8
bonjour a toi je viens juste de m inscrire :oops: et je viens de lire ton message et c vrai que j y ai trouvé des points communs avec mapropre histoire ;)
moi jeune aussi j ai ete confrontée a des problemes de poids accompagné de crises d angoisses dues a une depression a l age de 18 ans.
c est a cette epoque ou j ai pris beaucoup de kilos

aujourd hui jai 24 ans et jai toujours ce probleme de tca decouvert comme toi il n y a pas lontemps :cry:

j essaie de me soigner mais c est dur!!!!!
crise d angoisse et tca :evil:
pas tres cool

enfin... voila
T
39 ans Mons, belgique 2
Bonsoir, Merci pour ton petit mot. Depuis le jour où j'ai écrit ce petit appel de détresse, j'ai pu mettre en place des petits trucs pour réduire au max la fréquence des crises. J'ai tout vidé chez moi, il n'y a plus rien qui puisse me tenter. Le problème c'est que j'ai une vie sociale en ce moment très tumultueuse et que je suis au resto pratiquement ts les jours... donc perdre du poids reste difficile surtout que l'envie de manger est tjs aussi présente. Je ne règle pas vraiment le problème, ne rien avoir ds les armoires est une solution radicale mais ça aide ds un premier temps. Comment se manifeste ton problème? Si tu as envie de discuter, je suis là. Bon courage!
A
37 ans 92 8
bonsoir :D
mon probleme se manifeste sous forme de fringale due a je ne sais quoi exctement.peu etre dues a mes humeurs ou contrariétés.c est sous forme d envie tres forte et sur le moment je me sens bien mais apres je culpabilise et ainsi de suite...cercle vicieux

je suis une therapie avec une nutritioniste specialisée dans les tca

et toi?
bisous :P
38 ans ???? 553
Ouh là là! je viens de me rendre compte que mon message n'a pas été enregister! oh le bug!!! :evil: :x

.bon pour résumer, je disais dans ce message que j'allais finir de digérer la nouvelles, prendre un rdv avec un psy spécialer dans les tca, et surtout en parler à mon zom.

Pour ce qui est du médecin, j'ai regarder sur le site du gros, mais bizarment les médecins inscrits sur le site du gros, je ne les trouve pas sur les page jaunes... Je vais regarder sur Paris je vais bien trouver! ;)

Et pour mon zom, je ne sait pas comment faire... Je n'ai pas envie de lui dire, mais je ne peut pas lui cacher... Je sais déja à quels réflections je vais avoir à faire, et en ce moment mon morale ne va pas le supporter...

Enfin, merci tous le monde. Je vous tient au courant pour la suite.

:kiss:
A
37 ans 92 8
hello hello 8)
Moi je suis suivie par un medecin specialiste pour les tca c est par le biais de mon hopital que j ai pu la connaitre
elle fait parti du GROS et si tu as besoin de ces coordonnées je peux t les passer
moi je suis dans le 92 sud et elle consulte sur antony
je sais pa si tu sais ou ca se trouve
bonne soirée
38 ans au milieu des poissons 7816
Où en es-tu Dydy ?
As-tu pu prendre contact avec un professionnel du GROS ?

As-tu parlé à ton mari de ton trouble ? Comment a-t-il réagi ?

Je suis de tout coeur avec toi. Si tu as besoin, n'hésite pas.
:kiss:
38 ans ???? 553
Koukou les filles!

Bé je n'avance pas! La recherche d'un médecin est pour ainsi dire... une catastrophe... :lol:

Entre ceux qui sont en vacances, ceux qui on des secraitéres qui ne savent pas si leurs "patrons" s'occupe de TCA, et ceux à qui tu laisses des méssages et qui ne te rappele pas... ](*,)

J'ai même appeler le secraitiéra "Dugros", mais je tombe directement sur leurs répondeur (alors qu'il sont sensé étre ouvert) et on ne peut plus laisser de méssages, car leurs répondeur est satturer. :?

Tout pour plaire quoi!!! :evil:

Je te remercie ad, mais malheureusement, Anthony, celà fait trop loin... :?

Sinon, pour mon mari, je ne l'ai toujours pas mis au courant. :peur:

Voilà pour les nouvelles.

:kiss:
53 ans 14650
je te mp ;)
38 ans au milieu des poissons 7816
Oh Dydy, je sais combien c'est difficile en ce moment.

Tu n'arrives pas à prendre contact avec un professionnel du GROS, ne t'en fais pas, je pense que les filles suivies par un médecin du GROS, et habitant la même région que toi vont te donner des coordonnées.


Je te comprend aussi lorsque tu écris que tu n'as pas encore mis ton mari au courant. Tu ne sais pas comment il va réagir et tu n'oses te lancer. J'étais dans la même situation.
Mais il faut que tu le fasses, c'est ton mari, il sera là pour t'épauler. Si tu ne sais comment expliquer ton mal, tu peux toujours lui montrer via internet ou document afin qu'il réalise ton mal être.

Courage ma belle !
:kiss:
38 ans ???? 553
Merci Pickles_Cat, je t'ai mp aussi! ;)

Et merci aussi Ocean, si demain il est bien luner, je lui en toucherais un mot. Sa va étre dure, mais il va valoir en passer par là!

J'ai oublier de vous demander, pour les consultations psy, il faut une ordonnance de sont médecin traitent? Car moi je vais y aller comme ca, les mains des les poches quoi!!!! :lol:

Et surtout, les consultations sont remboursé par la sécu?
B I U


Discussions liées