MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

aujourd'hui je dis "au revoir" a ma diete!

D
36 ans yvelines 415
He oui ca fais plus d'un an que je suis suivit par une diete sans qu'il y ait de vrai resultat. Je sabote moi meme mon travail.Quand je fais une  
semaine bien , celle d'apres je m'empiffre comme c'est pas permis. Par frustration , manque ou autre.

Alors voila j'ai pris une grande decision: je dis au revoir à ma diete et je commence une RA tte seule comme une grde. Car là au moins je me culpabiliserais moins.

En plus grace à ce site merveilleux, plus ca va plus je m'accepte comme je suis donc ca ne va pas du tout dans le sens du regime. Je commence vraiment a m'aimer comme je suis, grace a vous.

Je vous demande pardon si je n'ai pas posté au bon endrois , mais j'avoues avoir eu besoin d'ecrire ma decision! :D

Bonne journee a tte :D
38 ans aude 792
Félicitations! c'est sûr que si tu cherches le moins culpabilisant entre régime et RA, tu as trouvé la bonne réponse :D !

Par curiosité, tu as parlé de la RA à ta diététicienne? est-ce qu'elle connaissait? est-ce qu'elle y croit? ... je serais curieuse de savoir où en est l'évolution du corps médical à ce sujet... ;)
Et puis si tu lui disais que tu t'empiffrais, elle réagissait comment? elle te "grondait"?

Bon début de RA! :D =D>
D
36 ans yvelines 415
helvetia a écrit:
Félicitations! c'est sûr que si tu cherches le moins culpabilisant entre régime et RA, tu as trouvé la bonne réponse :D !

Par curiosité, tu as parlé de la RA à ta diététicienne? est-ce qu'elle connaissait? est-ce qu'elle y croit? ... je serais curieuse de savoir où en est l'évolution du corps médical à ce sujet... ;)
Et puis si tu lui disais que tu t'empiffrais, elle réagissait comment? elle te "grondait"?

Bon début de RA! :D =D>


C'etait un regime qui ressemblait a une RA, elle y crois car elle ma mm conseille un bouquin " m'aigrir c'est dans la tete".

Elle ne me grondait pas mais disons qu'elle ne ma pas tjrs ete d'une grde aide. Je pense qu'il faut que je me concentre sur moi sur ma psychologie. ET elle ne m'y aide pas. Donc ne depensons plus d'argent pour rien.

Par contre je me demande toutes celle qui ici on entreprit une RA le font elle seule? ou sont elle accompagne pas un diete du GROS???
38 ans aude 792
"un régime qui ressemblait à une RA" :shock: :shock: ... ah oui, y a du boulot quand même si même les diététiciennes ne voient pas la différence...

Moi je fais ma RA seule, mais je dis pas que c'est la meilleure solution...
Mais pour moi, c'était une démarche tellement personnelle que je me voyais pas aller voir une tierce personne en lui disant que désormais je ferais ce que je voudrais quand je voudrais, ça me paraissait contradictoire. Chacun le voit différement...

Ce qui m'a fait du bien dans la RA, c'est de ressentir une immense liberté: je peux manger ce que je veux quand je veux où je veux, ce qui ne veut pas dire que je le ferais!! mais le fait de savoir que j'y avais droit, ben, ça me faisait passer l'envie.
Et puis aussi je me suis aperçue que je pouvais me faire confiance, mon corps me parle, et si je l'écoute, tout s'arrange... en fait, je me suis rendue compte que j'étais assise sur un trésor et que je ne m'en étais pas aperçue jusque là: j'ai les ressources en moi pour aller bien et réduire ma boulimie!!! jamais je l'aurais crû...

A toi de te découvrir maintenant! ;)
D
36 ans yvelines 415
Dis moi Helvetia, comment as tu fais pour ecouter ton corps? Et savoir ce que tu as a faire et surtt comment le faire?
38 ans aude 792
J'ai lu quelquefois sur ce forum que certaines n'arrivaient pas à sentir la sensation de faim. Moi, je l'ai toujours sentie, même après des années d'anorexie et boulimie. J'étais donc privilégiée, et je ne m'en étais pas rendue compte toute seule!
Quand j'ai faim, je ressens comme un froid dans le ventre, et si j'attends trop j'ai le ventre qui gargouille. Et à ce moment-là, je prends beaucoup plus de plaisir à déguster ce dont j'ai envie que si je l'avais englouti sans faim ni fin, pour me punir, comme je faisais avant.
Et j'ai fait une découverte: si je fais un gros petit dèj, j'ai faim à 11h15; si je ne prends pas de petit dèj, j'ai faim à midi :shock: !!! sur le net, j'ai trouvé que c'était une histoire d'insuline. Maintenant je petit déjeune ou pas, selon mon humeur, ce que je vais faire... contrairement à avant où je m'étais mis dans la tête qu'il FALLAIT que je petit déjeune (pourquoi? pour qui???...).
Attendre d'avoir faim pour manger, en fait, j'adore ça maintenant:D , je me sens totalement libre et à l'écoute de mon corps, je ne me fais plus violence à le matraquer dans tous les sens, j'ai découvert la douceur, et ça fait un bien fou!!!

Pour la satiété, tout dépent du contexte: en famille, on discute, on prend le temps, j'ai le temps de savourer mes bouchées, et je reconnais quand je suis rassasiée. Comment t'expliquer? je crois que je ressens la sensation d'"être bien", ni trop vide ni trop pleine, pas ballonnée, pas frustrée, juste satisfaite. Si je continuais, je me sentirais lourde, pas à l'aise...Et comme beaucoup, je ne suis pas une énorme mangeuse finalement! mais si je mange un sandwich en vitesse à la fac devant mes révisions, ou si je suis à un repas où on est nombreux et tout le monde festoie, j'avoue que la satiété....elle passe au bleu... surtout dans les repas qui traînent en longueur et où les plats sont espacés dans le temps: le fromage un quart d'heure après la salade,par ex: là j'ai l'impression d'avoir tout le temps faim et je sais que ça donne du grand n'importe quoi...

Ce qui m'a fait comme un déclic, ça a vraiment été le fait de me rendre compte, en partie grâce à VLR, que mon pauvre petit corps que j'avais maltraité pendant des années fonctionnait encore, et très bien même. Ma tête lui en faisait voir de toutes les couleurs et lui il était toujours aussi fidèle et performant!
Et puis j'ai appris que certaines anorexiques et boulimiques vomissaient et avaient de ce fait des graves problèmes cardiaques ainsi que moultes conséquences pas drôles du tout , que certaines se droguaient aux laxatifs, d'autres au sport... et sans le savoir j'ai évité ça à mon corps (j'avais des "stratagèmes" moins nocifs mais tout aussi débiles...).
Alors j'ai décidé de le "récompenser", de le respecter pour une fois, après tout il a rien demandé, le pauvre :(

Voilà! Donc, maintenant , mon corps et moi, on est amis pour la vie 8) :D !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
56 ans 91 25732
Je la fais toute seule aussi, depuis 3 ans.

Et au début c'est bizarre d'écouter son corps parce que... il ne dit pas grand chose ! :lol:

En fait c'est faux, il dit plein de trucs mais on est tellement habitué à le dompter, à le faire plier à notre volonté (tu sais le truc qui marche super avec les régimes ? :lol: ), à ignorer ses signes et à lui en faire donner des faux, qu'il faut commencer par le début.

Au début, j'ai cherché à savoir si j'avais faim... Il y a eu 2 phases. Pendant la 1e, j'attendais un signe... J'ignorais lequel... J'ai attendu des heures. Chaque fois que je me demandais : j'ai faim là ? Non... Je ne ressentais rien de particulier. J'aurais bien mangé mais objectivement je n'avais pas l'impression d'avoir faim. Jusqu'à ce que je tombe quasiment dans les pommes, en hypoglycémie ! Et là je me suis dit que le signe, je l'avais loupé.

J'ai fait ça un certain temps. Et au fur et à mesure, j'ai commencé à reconnaître la sensation de faim. C'est difficilement explicable. On sait qu'on doit manger, ça n'a rien à voir avec l'envie que j'avais avant de tomber dans le frigo. Il n'y a pas d'urgence. On se sent vide, l'attention baisse un peu, on est plus sensible aux odeurs... Ca n'a rien à voir avec de la compulsion ou du grignotage.

Au fur et à mesure j'ai retrouvé la sensation de faim, mais ça a bien du me prendre un mois au moins.

Dans la 2e phase, j'ai essayé de reconnaître la satiété. A chaque bouchée (ou quasiment) je me disais : j'ai encore faim là ? Je continue ? Ca a encore du goût ce que je mange ou je suis en train de finir mon assiette pour pas gâcher, comme d'hab ? De quoi j'ai envie là ? Qu'est ce que mon organisme réclame ? Et je peux te dire que parfois ma tête pensait chocolat et que je me retrouvais avec la botte de radis... :lol: Ca fait drôle au début !

Et après il y a eu d'autres phases.

Mais pour commencer, je crois que réapprendre les sensations de faim et de satiété, c'est l'essentiel, surtout si ça fait longtemps qu'on les a perdues.

Dans le cadre d'une RA avec diététicienne du GROS, on t'apprend à tenir un carnet alimentaire, pour noter ce que tu manges, quand tu le manges, les circonstances dans lesquelles tu le manges... Ca sert à identifier les sensations en mettant des mots dessus et à reconnaître ses propres comportements. Les voir écrits, c'est les rendre concrets, parce que la plupart du temps on ne se rend compte de rien. Je n'ai jamais fait ça et ça ne me manque pas, mais peut-être que pour d'autres personnes c'est indispensable.

Je ne sais pas si ma méthode est la bonne mais elle a marché avec moi. De toutes façons tu peux essayer seule (pose nous toutes les questions que tu veux) et si ça ne va pas comme tu veux, il sera toujours temps de voir un praticien du GROS, pas forcément pour un suivi, mais au moins pour l'établissement des bases de la RA.

Toutefois, attends toi à tâtonner un peu au début, c'est normal. Ton corps t'a toujours parlé, mais tu ne l'as pas écouté. De fait tu ne sais pas trop ce qu'il faut entendre, mais tu vas y arriver ! Et tu iras de découverte en découverte ! ;)
38 ans aude 792
Concrètement, je crois que tu dois écouter tes envies profondes, ce que ton corps te dit, sans te poser de questions, sans te juger.

Si j'ai envie de faire un repas uniquement de fruits, je le fais!
Un jour, j'ai goûté avec du saucisson, des olives... eh ben c'était très bon!!

Je crois qu'il faut arrêter d'intellectualiser tout ce qu'on porte à notre bouche, notre corps sait mieux que nous ce dont il a besoin. Faisons-lui confiance!
D
36 ans yvelines 415
je pense que ca va etre un peu dur de ne pas me juger. car ca fait qque annees maintenant qu'on me formate a manger tel ou tel chose et a tel heure. Je crains de bien galerer au debut.

Mais savoir qu'on peut y arriver seule me rassure bcp aussi. Patty tu es un exemple pour moi!! :lol:

Dans un premier temps je vais me poser la question essentiel: "ais je faim?"

Cependant j'ai constate que quand j'ai faim( car il m'arrive de le sentir) et que je n'ai pas la possibilite de me satisfaire tout de suite, he ba dès que je peux je me jette sur tout et n'importe quoi du moment que ca me comble.
Avec le recul je constate que le seul plaisir que je prends c'est de me sentir enfin pleine. D'ailleurs dans c'est cas la je ne pense mm a savoir si j'ai encore faim ou non. Du moment que je me remplis.

En tout cas une chose est sur dès que j'aurais une question qui me turlupine je viendrais vous la poser. :D

Merciiiiiiiiiii :D
L
71 ans 7508
Il ne faut pas oublier aussi que le corps a une mémoire et qu'il lui faut du temps pour oublier les temps de disette alors il faut accepter qu'au début et bah on mange et on mange la plupart du temps.

Mais la nature est bien faite car après les choses se régulent et on passe à une autre alimentation.
B I U