MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

sa libido est au plus bas, comment dois-je reagir?

46 ans albertville 1799
Bonjour à toutes et à tous,

je me decide a ecrire aujourd'hui pour vous faire part d'un problème qui nous arrive depuis plusieurs mois et dont nous n'arrivons pas à nous  
sortir.
J'ai 33 ans et je suis marie avec ma puce de 31 ans. Nous sommes ensemble depuis 9 ans.
Entre nous questions sexe, ca a toujours ete mais depuis 1,5 an c'est plus ca du tout.
Nous n'avons quasiment plus de rapport sexuel, en moyenne une fois par mois. Et encore, lorsque nous en avons, c'est sur mon initiative et parce que j'insiste.
Pour autant, à chaque rapport, c'est l'extase pour nous deux. Nos préliminaires sont longs (40-45min), nous nous amusons à divers jeux sexuels, utilisons des gadgets sexuels etc... chaque fois nous jouissons tous les deux.
Pour elle comme pour moi. Le constat est le meme à chaque fois : c'etait super.
Pour autant, elle n'exprime jamais le desir de faire l'amour, et meme lorsque je lui propose, elle se fait prier.
Je me suis bien demandé si elle avait quelqu'un d'autre mais, meme si je n'en ai pas la certitude, je pense que non. Nous nous aimons et nous le montrons par de petites attentions( nous nous faisons de petits cadeaux spontanement, je lui prepare de petits plats, elle me masse le visage etc...) Nous parlons beaucoup. Bref, nous ne nous sommes pas detachés l'un de l'autre.
Nous en avons parle maintes fois et je lui ai dit combien je souffrais mais pour elle il n'y a pas de probleme. Le sexe ne lui manque pas et elle ne voit pas de probleme. Elle ne pense donc pas qu'il faille chercher une solution à un probleme qui n'existe pas pour elle.
Neanmoins, cette situation de quasi abstinence commence a me peser de plus en plus au point de penser, pour ma part, a aller voir ailleurs.
Avez vous une explication à cet état de libido basse? J'ai lu d'autres sujets sur ce forum mettant en cause la pillule. Peut-il d'après vous y avoir d'autres causes?
Quelle attitude me conseillez-vous? Avez-vous déjà vécu ce genre de problème et comment vous en êtes vou sorties?
D'avance merci pour vos contributions.
59 ans Québec, Canada 1664
Tout d'abord tu dis que vous êtes ensembles depuis 9 ans donc ce n'est qu'au bout de 7.5 ans que tu as constaté une baisse importante de libido.

Importante à quel point ? Tu dis qu'actuellement c'est environ 1 fois par mois mais avant c'était quoi ?

Deuxièmement est-ce qu'il y a eu des changements importants dans votre vie durant cette période ?
34 ans 4879
A elle eu un changement de contraceptif depuis 1an 1/2?

La pilule par exemple est souvent une raison de la perte de désir.
A t'elle changé de pilule? Commencé à la prendre?

Personellement je suis un peu dans la même situation que ton amie.
J'aime mon copain, nous sommes ensemble depuis 3 ans, durant la "période préservatif" nous faisions l'amour souvent et je ne me faisais pas prier mais le début de ma prise de pilule a coincidé avec une brusque baisse de libido...ce qui est assez courant.

Un post a été créé récemment sur la pilule et la baisse de libido, tu devrais aller y jeter un coup d'oeil ça pourrait t'éclairer.

http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_82519.htm
46 ans albertville 1799
Avant nous avions des rapports presque un jour sur deux. Disons 2 à 3 fois par semaines.
En ce qui concerne les changements, certes il y a bien eu la naissance de notre premier enfant il y a quelques mois mais le probleme survint environ 1 an avant qu'elle ne tombe enceinte.
46 ans albertville 1799
Oui iilune, j'avais deja lu ce post et je me rends compte que c'est un probleme frequent.
Je crois effectivement qu'elle a change de pillule mais je ne me souviens plus si ca correspond a cette periode de baisse de libido (je lui demanderai).
En tous les cas desormais, elle prend "Minesse". Certaines d'entre vous ont eu ce probleme de libido avec cette pillule?
Je pense que nous allons exploiter la piste contraceptive.
Quel avis avez-vous, toutes et tous sur l'utilisation du sterilet? Elle me dit qu'elle y songeait
59 ans Québec, Canada 1664
Il arrive souvent que la naissance d'un enfant bouleverse la donne.

De un il y a tous les changements physiques qu'amène une grossesse ... puis l'allaitement (je ne sais pas si ta femme a opté pour ce choix ou non).

Également il y a aussi une période ou l'on est plus "maman" que "femme" si j'ose dire. Le focus est mit sur le bébé au point d'oublier carrément monsieur.

Peut-être est-ce un ensemble de facteurs qui est la cause de cette baise de libido.

En effet la piste "contraceptif" serait à vérifier.

Mais aussi est-ce que vous avez des moments pour vous tout seuls ?

Est-ce que le berceau du bébé est dans votre chambre ?

Cela peut sembler bizarre mais j'ai une copine qui n'était pas capable de faire l'amour avec son mari juste à cause de ça.
M
34 ans 44 22
J'ai lu attentivement ton message, et j'avoue rester intriguée par sa (non) réaction. Si elle ne ressent pas de désir et que cela lui semble normal, c'est soit qu'au niveau hormonal il y a réellement un facteur en cause, soit elle nie une réalité: de rapports fréquents passer à des rapports très ponctuels, et ce malgré le plaisir apparent et tes sollicitations, et n'y voir aucun changement qui mériterait d'en parler... je ne sais pas, je me dis que si cela t'est éprouvant, il serait important qu'elle prenne en compte ton envie de dialogue.

Je rejoins PouletteBBQ, il pourrait être intéressant de savoir s'il y a des changements dans sa vie personnelle (couple y compris), dans sa relation à son corps, depuis cette période là. Le désir est quelque chose de très complexe, de très riche, qui est sous-tendu à la fois par notre physiologie (nos hormones) et notre état d'esprit. Dans le dernier cas, le lien n'est pas forcément évident entre les deux (baisse de désir et événement personnel qui nous a affecté).

Pour les causes, je crois que elle est la seule à pouvoir réellement te dire ce qui est en jeu, si tant est qu'elle soit consciente qu'il y a quelque chose qui a changé.
Pour le "comment réagir", je me dis que seul le dialogue peut permettre de dénouer quelque chose..., ne serait-ce qu'une amorce de prise de conscience du fait que cette situation t'est éprouvante. Ne la menace pas d'aller voir ailleurs, même si ton intention est simplement de provoquer une réaction chez elle. Il me semble évident vu ce que tu as écrit que tu as envie de débloquer cette situation et qu'elle t'est suffisamment chère pour cela, aller voir ailleurs ne règlera rien et ne te rendra pas forcément plus heureux... Loin de moi l'envie d'avoir un discours moraliste, je ne suis personne pour cela, je me dis simplement qu'il serait dommage de trahir une personne à qui on semble tenir à ce point.

Pour la pillule, c'est une piste. Ca ne fait cet effet à toutes les femmes, mais ça dépend aussi du dosage de la pillule.

Je te souhaite sincèrement de parvenir à (re)lancer la communication à ce sujet, ce doit être une situation difficile à vivre pour toi.

M.
59 ans Québec, Canada 1664
J'y pensais justement.

Neuf mois de grossesse + âge du bébé on se rapproche du 1 an non ?

Bon ... je vais te parler d'une chose qui m'est revenu en lisant ton sujet.

Mon ex-mari, dont je suis divorcée depuis 8 ans maintenant, m'a dit environ 1 ou 2 ans près notre séparation qu'il avait regretté d'avoir consentit à avoir un enfant.

Selon lui, j'avais beaucoup changé dès le moment ou je me suis su enceinte.

Il s'est sentit délaissé totalement. C'est comme si je l'avais totalement évacué de ma vie pour ne me concentrer que sur la naissance à venir et même après avec l'allaitement etc. tout tournait autour de la petite.

Il m'a alors fait remarqué qu'il s'était tout à coup retrouvé privé de tout ... sexe ... tendresse etc.

Que nos rapports sexuels qui étaient très fréquents "avant" la conception bébé étaient devenus ... inexistants.

J'avoue très honnêtement que je n'avais jamais remarqué cela. Il ne m'en a jamais parlé lorsque nous étions ensemble. Du moins à ma connaissance.

Ce n'est que un an ou deux après notre séparation qu'il m'en a parlé.

Selon lui ... il n'avait été qu'un accessoire pour avoir bébé ... une fois la mission remplit ... oust le mari.

:oops:

Je n'avais absolument pas réalisé cela d'ou mon choc lorsqu'il m'en a parlé après notre séparation.

Je ne dis pas que c'est ce que vit ta femme ... loin de là ...

Je ne saurais pas expliqué ce qui s'est passé dans mon cas car j'avoue ne m'être rendu compte de rien.

Il a peut-être raison en disant qu'il n'existait plus depuis la conception de ma fille ... mais c'était bien involontaire de ma part.

Remarque qu'il cherchait à ce moment là à me mettre le blâme de l'échec de notre mariage sur le dos alors ... il faut en prendre et en laiser comme on dit.
46 ans albertville 1799
Bon je vais essayer de repondre àtous ces messages en n'oubliant rien.

Meme si la baisse de libido n'est pas concomitante avec l'arrivée de bébé, puisque cela avait commencé avant, cela s'est franchement accentué depuis. Je ressens effectivement cette exclusion mais pas complètement, comme je disais, il reste encore des moments d'attention l'un envers l'autre mais moins souvent.
Je suis conscient que le corps et la perception de celui-ci change au moment de la grossesse. De même, le dosage hormonal naturel peut être modifié, et cela aussi j'en suis conscient.
C'est la raison pour laquelle je préconise la discussion et l'échange. Toutefois, ce qui me chagrine un peu, c'est le déni de tout ceci de sa part. Elle a toujours été à l'écoute de mes divers états d'âme mais là, elle semble veritablement iperméable à mon mal être, ne semble pas le comprendre. Ce n'est pas faute de lui en parler pourtant.

Enfin, en ce qui concerne le désir d'aller voir ailleurs, tout d'abord je n'ai pas utilisé cet argument pour lui faire peur. C'est un sentiment qui naît en moi et qui n'est que la réaction naturelle à une sensation de rejet. J'espère que vous me comprenez toutes car je pense qu'il faut aussi passer outre tous ces clichés de l'homme volage. Lorsque l'on se sent mis à l'écart, je n'estime pas anormal d'y songer pour le moins. On se pose des questions, on a des doutes. Toutefois, il est évident que, même si je ne fais qu'y penser en ce moment, je ne me vois pas continuer cette vis de couple indéfiniment. Et c'est bien là le problème car si l'on envisageait de résoudre ce problème à deux, j'engagerais la bataille volontiers aux côtés de mon épouse pour nous sortir de ce mauvais pas, mais là je me sens un peu seul.
Je retrouve bien la réaction de ma femme dans ce qu'a dit Poulette. J'ai l'impression qu'elle ne se rend compte de rien.
B I U


Discussions liées