MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'adultère, interdit ou pas, irrespect ou non ?

63 ans Avignon (84) 116
Cette question fait suite à un post précédent récent portant sur le fait d'avoir une attitude "adultérine".
J'utilise volontairement ce terme parce qu'il met en jeu un conditionnement intellectuel, culturel,  
religieux ou autre.
La question est donc :
En deux mots y a-t-il irrespect dès lors que l'on aime honnêtement et profondément deux personnes ou plus à la fois ?
Dans ce cas que dire de la polygamie ou de la polyandrie pratiquée dans d'autres sociétés, voire autour de nous, sont-elles essentiellement porteuses de mal vivre et d'humiliation ?
Pour moi, même si les choses ne sont pas aussi simples à vivre qu'à écrire, l'Amour avec un grand A ne doit pas être entravé lorsqu'il est source de bonheur et sans conséquences douloureuses pour quiconque.
Vos avis sont bienvenus de toutes et tous et quelle forme qu'ils puissent revêtir !
La Fripouille
45 ans 10768
il faudrait savoir ce que tu veux dire par "irrespect"... envers quoi ? envers qui ?

parce que si "il me trompe" = "il me manque de respect", moi je vois pas bien le rapport (et si y'en a un, c'est sûrement pas de "l'irrespect" dont il faudrait se soucier en premier, à mon avis...)... bref, si un homme ou une femme ne respecte plus la parole donnée à son conjoint, ce n'est pas un manque de respect envers son conjoint mais envers la promesse qui a été faite ou les engagements pris... donc je dirais plutôt que "il me trompe" = "il trahit ma confiance"...

du coup, ta question a pas bien de sens pour moi...
37 ans Paris 404
Pour moi tout est dit dans le mot "tromper"... tromper c'est tout d'abord trahir la confiance de l'autre, lui mentir, le laisser croire à des choses qui ne sont pas vraies. C'est là que se trouve l'irrespect. C'est là que sont les conditions douloureuses dont tu parles.

Aimer plusieurs personne à la fois, coucher avec chacune d'entre elle, ça n'est pas de l'irrespect envers elles à partir du moment où chacune est pleinement consciente de la situation et l'accepte telle qu'elle l'est.
Il existe des "ménages à trois" qui fonctionnent bien, à partir du moment ou chacun trouve son compte. Et à ce moment là, je ne vois pas pourquoi l'interdire ou le considérer comme "irrespectueux"

Maintenant dans la notion d'"adultère", pour moi y a la notion de couple marié... et là aux yeux de la loi c'est interdit et irrespectueux.
Maintenant comme toujours tout dépend des accords passés entre les membres du couple :roll:
31 ans 78 1411
Moi je n'ai jamais connu cela pour la simple et bonne raison que j'ai toujours été seul .
Mais mes parents ont divorcés et avant le divorc il y a eu tromperie.
Pourtant ma mère respect beaucoup mon père, qui aujourd'hui est son meilleur ami et frère spirituel. C'était parece que mon père se détruisait( déruit toujours) et qu'elle a craqué et donc parti cherché ailleurs du réconfort.
Biensur je ne dis pas que c'est respectueux mais je dis que c'ets beaucoup plus compréhensible si on est pas "fermé". P'tre que dans quelques années je vous dirais le contraire car je l'aurait vécu .
Et je comprend pas le sens d'interdit car cela dépend des couples.
31 ans 78 1411
gourmandise a écrit:
Moi je n'ai jamais connu cela pour la simple et bonne raison que j'ai toujours été seul .
Mais mes parents ont divorcés et avant le divorc il y a eu tromperie.
Pourtant ma mère respect beaucoup mon père, qui aujourd'hui est son meilleur ami et frère spirituel. C'était parece que mon père se détruisait( déruit toujours) et qu'elle a craqué et donc parti cherché ailleurs du réconfort.
Biensur je ne dis pas que c'est respectueux mais je dis que c'ets beaucoup plus compréhensible si on est pas "fermé". P'tre que dans quelques années je vous dirais le contraire car je l'aurait vécu .
Et je comprend pas le sens d'interdit car cela dépend des couples.

Je m'excuse pour les fautes et je voudrais dire aussi que par rapport à cette situation , mon père ne la pas bien pris sur le coup mais maintenant avec du reccul et beaucoup d'années et d'amour et bien il a compris.
41 ans 417
je crois que tu mélanges des choses qui n'ont rien à voir... généralement la polygamie pratiquée dans certaines sociétés n'est pas la conséquences de sentiments amoureux (j'en aime 2 je sais pas laquelle choisir) mais de traditions (je suis riche, je le montre en ayant 4 femmes)... et c'est souvent très mal vécu... les premières femmes, plus âgées, sont souvent jalouses des dernières, plus jeunes et plus choyées par le mari, et leurs font payer sur les tâches ménagères et compagnie...
après si un homme aime deux femmes qui sont au courant et VRAIMENT d'accord (quand on est mariée, sans boulot on peut accepter la maîtresse en se disant que c'est mieux que le RMI et la galère)... franchement je ne vois pas d'irrespect... à voir si l'homme en question serait aussi compréhesif dans le cas inverse mais bon ;-)
sinon quand tu es marié avec quelqu'un et que tu le/la trompes en cachette, tu n'es pas respectueux des engagements pris ensemble je trouve... si cette nouvelle personne est celle avec qui tu veux partager ta vie, tu commences par divorcer...
34 ans 1085
nehara a écrit:
(quand on est mariée, sans boulot on peut accepter la maîtresse en se disant que c'est mieux que le RMI et la galère)... [quote]

Dans ce que tu dis ça me fait penser que la notion de respect s'applique à tous les "membres" du trio. Que fais la maîtresse entretenue du respect de soi?
46 ans Hauts de Seine (92) 492
Pour ma part c'est chacun voit midi devant sa porte et j'ai de lecon de morale à faire à personne la dessus.
Pour ma part c'est juste que lorsque je fonde un couple je pose des bases et j'impose des limites à l'autre et à moi même. Si il accepte alors j'attends qu'il s'y tienne et ne pardonnerai aucun écart. Je suis cash et fidèle donc si y a tromperie y a pas d'excuses possible et c'est ejection directe.
Mais ca c'est pour moi après chacun gère son couple comme il lui plait.
41 ans 417
Desyeuxdechouette a écrit:
nehara a écrit:
(quand on est mariée, sans boulot on peut accepter la maîtresse en se disant que c'est mieux que le RMI et la galère)... Citation:


Dans ce que tu dis ça me fait penser que la notion de respect s'applique à tous les "membres" du trio. Que fais la maîtresse entretenue du respect de soi?

elle, contrairement à la femme mariée qui a ses enfants, son mode de vie qui peuvent être des obstacles pour quitter son mari, elle a choisi, plus ou moins facilement mais mais choisi quand même, d'être avec quelqu'un qu'elle voit à certaines heures etc... après chacune peut faire le choix de continuer cette relation si elle ne savait pas au début... mais c'est un choix personnel qui n'engage que cette personne et ses sentiments ça peut être difficile mais je crois que c'est un vrai choix...
51 ans 5519
Que l'adultère soit interdit ou pas, cela dépend de chaque couple. Pour ma part, je ne conçois pas un couple san la fidélité, et j'ai annoncé la couleur à chaque petit ami. Il prend ou il laisse, mais il est prévenu !
Mon mari et moi avons fait ce serment il y a longtemps, nous nous sommes promis fidélité. Et pour le moment, après 10 ans de vie commune, je n'ai pas renié ma promesse, et je pense que lui non plus.
Maintenant, je connais un couple dit "libre". Ils s'aiment, mais vont à droite à gauche, comme ça, pour le cul, ou je ne sais pas trop quoi en fait. Ca leur va, du moins en surface. Je ne suporterais pas l'idée que mon hom touche une autre fille, mais il y en a que ça excite.
Chaque couple est libre de faire ce qu'il veut à ce niveau, mais si une promesse a été faite, et qu'elle est enfreinte, là pour moi il y a un manque de respect aussi bien envers "l'autre" qu'envers soi même. J'ai toujours mis un point d'honneur à honorer mes promesses, cela me permet de ne pas me trouver trop moche dans la glace le matin...
63 ans Avignon (84) 116
Lorsque je dis irrespect, cela peut prendre deux formes combinées.

La première consiste à se demander si entretenir un amour sincère extra conjugal porte atteinte à la dignité du partenaire avec qui votre entourage au sens large sait que vous partagez votre existence.
A ceci, certain d'entre vous ont apporté les notions de trahison et d'hypocrisie.
C'est vrai qu'elles sont présentes, incontestablement.
Mais à mon sens, il n'y a de véritable trahison que lorsqu'on se moque du mal que va produire un tel choix et que nous usons d'hypocrisie pour éviter une rupture que par lâcheté on a peur d'affronter. Ceci sous entend quand même que la force de nos sentiments a régressé dans son couple actuel.

Là ou le "bat" blesse, c'est si on est profondément amoureux des deux personnes à la fois, et que la nouvelle relation ne découle pas d'un vulgaire coup de tête mais d'un cumul d'instants de tendresse, de gentillesse et de compréhension que l'on a accepté d'une personne étrangère à son couple.
Jusque là, il n'y a pas de malveillance.

A ce stade vaut-il mieux trancher sèchement pour ne pas risquer de succomber ou prendre le risque d'entretenir une amitié que l'on ne verra pas se transformer en amour ?
La question est donc : Doit-on se faire violence souffrir et/ou faire souffrir ou alors entrer dans le mensonge ?

Qu'en pensez-vous ?
En complément, j'aurais aimé avoir votre avis sur des pratiques comme la polygamie ou la polyandrie.
Merci à tous de bien vouloir déveloper un peu ce sujet.
La Fripouille
38 ans Montréal 1666
Je te répondrais qu'il me semble impossible de dire entretenir un amour sincère pour deux femmes à la fois si l'une d'elle n'a pas droit à une entière franchise et que tu sais que savoir la vérité la ferait souffrir. Lorsqu'on aime vraiment quelqun, on s'oublie un peu parfois, on prends sur soi pour ne pas blesser l'autre.

Citation:
Mais à mon sens, il n'y a de véritable trahison que lorsqu'on se moque du mal que va produire un tel choix et que nous usons d'hypocrisie pour éviter une rupture que par lâcheté on a peur d'affronter.


Il y a aussi trahison même si on ne se moque pas du mal qu'on fera à l'autre, qu'on est tourmenté mais qu'on ose pas avoir assez de courage pour choisir et perdre quelque chose. Pour moi ce n'est pas seulement de la lacheté. C'est de l'égoïme et de l'immaturité.

Citation:
Là ou le "bat" blesse, c'est si on est profondément amoureux des deux personnes à la fois, et que la nouvelle relation ne découle pas d'un vulgaire coup de tête mais d'un cumul d'instants de tendresse, de gentillesse et de compréhension que l'on a accepté d'une personne étrangère à son couple.
Jusque là, il n'y a pas de malveillance.


Profondément amoureux de deux personne à la fois? Comme je le disais en début de post, c'est un amour bien égoïste lorsqu'on accepte le risque qu'il y a de faire très mal à l'autre. Peut-on dire qu'on est profondément amoureux si on a laissé entrer des moments de tendresse, de gentilesses et de compréhension assez pour entrevoir autre chose? Il n'y a peut-être pas de malveillance, mais la notion d'engagement envers l'autre n'a plus vraiment de sens. La trahison est peut-être là. La "partenaire publique" avait peut-être faussement pensé que l'engagement était plus profond qu'il ne l'était. Mais encore là, ce que comprends l'engagement peut être différent de personne à personne.

Citation:
A ce stade vaut-il mieux trancher sèchement pour ne pas risquer de succomber ou prendre le risque d'entretenir une amitié que l'on ne verra pas se transformer en amour ?
La question est donc : Doit-on se faire violence souffrir et/ou faire souffrir ou alors entrer dans le mensonge ?


A ce stade, quelqun devra souffrir de toute façon. Si on aime vraiment l'autre personne et qu'on y tient, on prends sur soi. Sinon on pars dans une autre direction. Mais si on tiens à rester intègre, il devra y avoir une cassure quelque part.

Sinon, on ment mais on assume qu'on entretient deux relations par égoïsme et non pas par amour éperdu pour 2 femmes.

Citation:
En complément, j'aurais aimé avoir votre avis sur des pratiques comme la polygamie ou la polyandrie.
Merci à tous de bien vouloir déveloper un peu ce sujet.


Je ne vais pas faire la sainte, je n'ai rien contre le fait d'avoir plusieurs partenaires si tout le monde est au courant. Certaines relations plus superficielles ne demandent même pas à mon avis que le partenaire soit au courant du reste de la vie de l'autre personne.

Ça dépend de ce que l'on veut et de ce que l'on cherche.

Seulement, je pense qu'il est plus évident de développer une relation sincère et profonde avec une seule personne. A trop s'éparpiller, on reste en surface. Pour moi, ça a été un choix qui a suivi d'autres expériences. J'en ai eu marre à un certain moment d'utiliser les gens, de ne prendre que ce que je voulais d'eux, et d'être aussi utilisée en retour. J'ai eu simplement envie de batir en profondeur et avec toute mon énergie avec une personne qui vaut bien que je garde le meilleur que pour elle.

Pour moi, la monogamie, c'est un "je t'aime" quotidien, c'est avouer que je pourrais en avoir plein d'autres mais que j'ai choisis de ne me satisfaire que d'une personne pour bâtir un lien solide. Je ne dis pas que c'est naturel ou que ça devrait être comme ça, simplement je trouve que c'est la plus folle façon d'aimer et que ça me convient.
30 ans Où la vie m'emporte... 78
A mes yeux, dès qu'il y a adultère, il y a trahison de confiance, manque de respect envers la personne avec qui on est...
Un couple...c'est deux. Sinon ça s'appelle autrement :)
B I U