MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Nos sensations alimentaires et les autres.

S
49 ans suisse 993
En RA on parle souvent de nos sensations alimentaires, satiété, maux de ventre, sensation de trop plein etc.

J'entreprend une démarche basée sur le fait de recouvrir mes sensations. Et là  
patratra!!!!!!! je m'aperçois depuis quelques jours que je suis une handicapée des sensations. Pas étonnant que la RA ne soit pas simple.

Je me suis coupée au fil du temps d'un tas de sensations liées à des périodes vécues difficilement, par exemple le bas ventre après mon accouchement. Or nous sommes notre corps, pas seulement mais sans lui y a plus personne.

Alors je redécouvre les vertus d'une respiration consciente, toutes les tensions que j'accumule au long de la journée, les positions que j'adopte etc. Je me dis que je ne dois pas être la seule dans ce cas à vivre loin d'un ressenti physique. Qu'en est il pour vous? la natation m'aide bien sûr mais fausse un peu la donne tant l'impression de légèreté dans l'eau est forte.

Dans cette démarche il est aussi question de tout le vécu physique en lien avec l'autre, accepter par exemple complètement les caresses de mon mari est ce que je le fais? me toucher en m'habillant en ayant pleinement conscience de mes gestes, mettre de l'affection dans les soins que je me porte etc.......

Tout ca exacerbe bien entendu la perception de mes sensations aliemntaires même si je ne le fais pas dans cette optique. Connaissez vous aussi ce genre d'expérience?
49 ans vigo Espagne 195
je ne pense pas etre une handicapée des sensations, meme si j'ai du mal à les exprimer, enfin si remarque, personnlement je n'ai jamais de sentiments exaltés soit positifs soit negatifs, comme pour me proteger, si je dois tomber, je ne tomberai pas de haut, vu que je ne suis pas montée haut, vs comprenez?

Je pense que s'accepter soi meme, s'aimer est un travail de longue haleine, surtt quand depuis l'enfance on a une mauvaise estime de soi. c'est ce qui va etre le plus difficile je pense. Un gros travail sur soi pour se dire que notre vision est faussée, que non, on n'est pas moche et que ces poignées d'amour ne devraient rester que ça, de l'amour! ;)

mon pb, pour les sensations de faim... est d'arriver au point ou je n'ai plus faim, en général, je le depasse toujours, bien moins qu'avant, je ne sors plus de table avec le ventre lours, 1º victoire!

mais souvent je lis que quand l'aliment devient moins bon, il est temps d'arreter, or, pour moi, l'aliment a le meme gout quand je le commence ou quand je depasse ma faim. En général, je m'arrete juste parce que j'ai envie d'un dessert, pas parce que le gout change ou que je n'ai plus faim.
P
44 ans corse 36
bonjour ^^
ce que tu dis sur le corps coupé de sensation me fait penser à l'analyse transactionnelle. (scénario "sans joie")
Je vois que beaucoup de gens consultent pour se faire aider.

Il y a également lorsque on ne peut ou qu'on ne veux pas faire cette démarche dans un premier temps, des livres passionnants sur nos comportement et nos "transactions" c'est à dire, nos interactions avec les autres, la famille, le boulot, etc.
cela permet de relativiser et de comprendre d'où viennent nos comportement, comment on les a appris enfant, alors qu'ils nous nuisent. je pense que beaucoup des propos psychanalytique de la RA viennent de ces théories.
Si ça t'intéresse il y a un excellent livre qui s'appelle "des Scénarios et des Hommes" de Claude Steiner. et "Naître Gagnant" de de Muriel James et Dorothy Jongeward qui st aussi très très bien.

Ce sont des livres que j'ai trouvé formidables pour l'épanouissement personnel, la vie de couple, l'éducation des enfants, car ils éclairent énormément de comportements que l'on a ou que l'on subit, et nous permettent de trouver des outils pour nous assumer, nous aimer et vivre notre vie à 100%.
bref, je ne peux que les conseiller à tous et j'espère que cela t'interessera autant que moi.

Pink
B I U


Discussions liées