Le 25.02.06 Par Anne

Kirstie Alley

Kirstie Alley est née le 12 janvier 1951 à Wichita au Kansas (USA) De 1977 à 81, elle est décoratrice d’intérieur au kansas. En 1980, elle devient scientologue. En 1983, Kirstie joue, au théâtre, le rôle de Margaret dans la pièce de Tennessee Williams : « La chatte sur un toit brûlant ». Ensuite, Kirstie contribue au CD de « Prince and the new power generation », elle joue aussi une journaliste dans la vidéo de Prince : « My name is Prince ». Puis elle se consacre au V-Day (Un important mouvement qui combat la violence envers les femmes et les jeunes filles)

Sa carrière cinématographique commence en 1982 avec le rôle du Lieutenant Saavik dans le Film « Star Trek II : La colère de Khan ». Elle enchaîne ensuite les films, téléfilms et participations à plusieurs séries télévisées. En 1997, elle produit “Veronica’s closet”, une sitcom dans laquelle elle incarne Veronica Chase, une femme d’affaires dans le monde de la lingerie. Cette sitcom lui a donné l’opportunité, durant 3 saisons, de montrer que l’on peut être ronde et avoir de l’humour sur soi-même. En 2005, elle revient avec « Fat Actress ».

Kirstie Alley joue une version « fictionnalisée » d’elle-même dans « Fat Actress », une comédie/reality-show principalement improvisée, qui relate le combat quotidien d’une actrice de télévision et star de cinéma, qui ne correspond plus aux critères d’âge et de poids d’Hollywood. Pendant que les tabloïds scrutent de semaine en semaine l’évolution de son poids, Kirstie, aidée de ses fidèles employés Eddie (Brian Callen) et Kevyn (Rachael Harris) ainsi que de ses nombreux amis célèbres*, s’embarque dans une quête d’amour et de travail sous l’impitoyable microscope d’Hollywood.

*John Travolta, Kelly Preston, Jeff Zucker, Mark Curry, Michael McDonald, Kid Rock, Carmen Electra, Merv Griffin, Melissa Gilbert, Gwen Stefani, Kevin Nealon, Leah Remini, Connie Stevens et bien d’autres…

Dans « Fat Actress », Kirstie se demande, lors d’un moment de ras-le-bol, pourquoi des hommes ronds, tels que John Goodman, Drew Carey ou encore James Gandolfini peuvent avoir leur propre émission sans perdre de poids alors qu’elle ne peut pas. Très bonne question en effet… Pourquoi les acteurs ronds auraient-ils droit au succès et pas les actrices rondes ?

Kirstie Alley se bat depuis longtemps avec son poids, en 98 elle a répondu à quelqu’un qui lui demandait ce qu’elle pensait du fait d’être grosse : « Tout ce qu’on sait faire, c’est me critiquer parce que je suis grosse. Je suis tellement fatiguée et gavée de tous ces gens qui me disent de perdre du poids. A partir de maintenant, tout ce que je veux perdre, c’est tous ces gens qui me disent de perdre du poids. »

« Fat Actress » a permis à Kirstie de revenir sur le devant de la scène télévisuelle. Cette émission est un pied de nez au stéréotype de l’actrice éternellement jeune, mince et belle que s’évertue à promouvoir Hollywood.

Malheureusement pour Kirstie, son show n’a pas été apprécié de tous. Beaucoup y ont vu une tentative désespérée, presque pathétique, de l’actrice en mal d’opportunités professionnelles, de faire parler d’elle. Son humour décalé, burlesque, n’a pas fait l’unanimité au point que certains ont jugé que son émission ridiculisait les personnes rondes plus qu’autre chose, ce qui est tout à fait l’opposé du but recherché (Lire l’article de CBS News) . Un peu comme en France, le public a été très partagé au sujet de l’émission : « Mon incroyable fiancé » (sur TF1 avec Laurent Ournac), jugée par beaucoup comme outrageante et insultante à l’égard des ronds, « Fat Actress » a soulevé une polémique sur le fait que les problèmes de surpoids soit tabous et que ceux qui en font un sujet humoristique, quand bien même ils seraient eux-mêmes en surpoids, soient méchants. Les ronds manqueraient-ils d’humour ? Peut-on rire de tout ?

Contrairement à Laurent Ournac qui a su tirer son épingle du jeu, ce qui dessert Kirstie Alley dans sa démarche par rapport à la size acceptance au travers de « Fat Actress », c’est certainement son implication dans la représentation de la marque de produits de régime : Jenny Craig (Le blog de régime de Kirstie Alley : www.jennycraig.com/kirstie/) dans la vie réelle. Comment avoir l’air crédible et sincère dans la lutte pour l’acceptation du surpoids, quand on est l’égérie d’une marque de produits « miracles » censés faire maigrir ?

Kirstie Alley était sans doute sincère en créant « Fat Actress » mais elle ne s’acceptait peut-être pas suffisamment pour assumer son rôle jusqu’au bout, dommage. Espérons qu’un jour elle se rendra compte qu’elle a tout pour être une superbe ambassadrice de la size acceptance au lieu de se laisser transformer en clown triste.

Filmographie

* Star Trek II: The Wrath of Khan (1982)

* One More Chance (1983)

* Blind Date (1984)

* Champions (1984)

* Runaway (1984)

* Summer School (1987)

* She’s Having a Baby (1988 ) (Cameo)

* Shoot to Kill (film) (1988 )

* Loverboy (film) (1989)

* Look Who’s Talking (1989)

* Madhouse (1990)

* Sibling Rivalry (film) (1990)

* Look Who’s Talking Too (1990)

* Look Who’s Talking Now (1993)

* Village of the Damned (1995)

* It Takes Two (1995)

* Sticks and Stones (1996)

* Orientation: A Scientology Information Film (1996) (short subject)

* Nevada (1997) (also co-producer)

* Deconstructing Harry (1997)

* For Richer or Poorer (1997)

* The Mao Game (1999)

* Drop Dead Gorgeous (1999)

* Back by Midnight (2002)

Television

* Masquerade (1983)

* Sins of the Past (1984)

* A Bunny’s Tale (1985)

* North and South (1985) (miniseries)

* Prince of Bel Air (1986)

* North and South II (1986) (miniseries)

* Stark: Mirror Image (1986)

* Infidelity (1987)

* Cheers (cast member from 1987 – 1993)

* David’s Mother (1994)

* Peter and the Wolf (1996)

* Radiant City (1996)

* Suddenly (1996) (also executive producer)

* The Last Don (1997) (miniseries)

* Veronica’s Closet (1997 – 2000) (also producer)

* Toothless (1997)

* The Last Don II (1998 ) (miniseries)

* Blonde (2001) (miniseries)

* Salem Witch Trials (2002) (miniseries)

* Profoundly Normal (2003) (also executive producer)

* Family Sins (2004)

* While I Was Gone (2004)

* Fat Actress (2005 – present)

D’autres photos de kirstie

V Day

Lire l’article de CBS News

Découvrez les autres Grosses Renommées

Réagir sur le forum !