MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

... besoin d'histoire... perdre un proche

34 ans QUÉBEC!! 1622
Salut bon ce soir jai decidé de lancer se post, car hier eh avant hier maintenatn vu lheure, c a dire le 6 fev, cela a fait 8 mois que  
j'ai perdu une personne qui m'etait tres chere et qui me manque beaucoup :( . Jai limpression detre seule a vivre ca mais je sais que tout les jours des millions de gens perdre un proche et tout. Vala je voulais juste savoir si vous vivez ou avez deja vecu ca et ce qui vous a aider a vous en sortir

:oops: Merci d'Avance pour les reponses qui jespere seront nombreuses.

Bisous a toutes

tilou xxxxx
41 ans IDF (94) 1547
je suis desolee mais je ne peux pas t'aider :(
38 ans paris 3592
ben moi non, j'ai eu l'extreme chance de n'avoir perdu personne ( ou alors jétais petite et je m'en souviens plus :? ) et je touche du bois.... Bon courage à toi en tout cas et si coup de blus :arrow: VLR! bisous!
X
77 ans 2365
Bouh je sens que ça va être morose le sujet :cry: . J'ai perdu mon père à l'âge de 9 ans, trop grande pour ne pas me souvenir, trop petite pour comprendre tout et savoir comment gérer ce passage. J'ai énormément souffert les jours qui ont suivi puis ça s'est un peu tassé. Il y a 2 catégories de personnes à ce qu'on m'avait dit: ceux qui pleurent tout leur saoul les premiers jours et qui finissent par oublier, puis ceux qui ne pleurent pas forcément beaucoup les premiers jours mais chez qui ça se déclenche plus tard. Je crois que chez moi cette mauvaise période revient régulièrement, et il ne m'arrive pas un seul moment où je sois triste et que je repense à mon papa. L'an dernier, donc plus de 10 ans après sa mort, j'ai fait une grosse déprime. Je ne pensais pas du tout que ça pouvait être lié à ça, puis ma cousine (qui avait l'âge de comprendre, elle, le jour où c'est arrivé), m'a expliqué que selon ce qu'elle ressentait et apparemment d'autres, je ne m'etais jamais remise de ce drame. (Je crois être devenu quelqu'un d'horriblement triste depuis, je ne sais pas si j'ai changé ma façon de vivre après ça, mais je sais très bien que j'aurais été mieux dans ma peau si ça n'etait pas arrivé). Elle m'a dit que si je déprimais, la cause pouvait être la perte de mon père... et là je me suis dis que je devrais peut-être creuser de ce côté-là. Cette dépression s'est résorbée d'elle-même, mais depuis, je sais que je peux refaire une dépression sans cause bien précise dans l'actuel et qu'il faudra que je remonte dans mon passé. Je me dis qu'il faudra un jour que je me rende sur sa tombe (je m'y suis déjà rendue, parfois avec ma mère pour des raisons "normales", celles qui font qu'on sera bien vus de la société du fait qu'on pense encore aux personnes qui ne sont plus là, mais ça ne me faisait rien), seule, et là me vider tout mon possible. Peut-être que ça m'aiderait dans l'immédiat, je ne sais pas si ça guérirait tout, ça fait un bon moment que je pense à faire cet acte, mais j'ai une grosse appréhension pour le faire. Je ne sais pas comment je reagirais et j'ai une frousse bleue. Alors je reporte sans cesse ce moment.

Sinon ma vie quotidienne se passe bien. Je n'avertis que rarement les gens du fait que je n'ai plus que ma mère. Ils ne le savent que lorsqu'ils insistent à parler d'un papa dans ma vie, lorsqu'ils disent "et tes parents disent rien ? et ton père s'engueule souvent avec ta mère ? ". Je leur annonce d'une façon naturelle, eux sont mal à l'aise par la suite et s'excuse toujours platement de leur ignorance, et je suis mal à l'aise pas du fait de leur avoir dis, mais simplement parce que eux sont mal à l'aise et que moi ça n'y change rien, non je ne me mets pas à pleurer quand on parle de l"absent"... Je me pose toujours les questions existentielles cela dit, du genre "et s'il avait été encore là, comment je serais? et si c'était ma mère qui était partie à sa place?". Je n'aurai jamais de réponse. Mais je m'imagine toujours que ma vie aurait été plus simple, que peut-être je n'aurais pas autant fait souffrir mon corps, que je serais quelqu'un de joyeux et qu'on arrêterait de me dire que je ne ris jamais.

Voilà, je sais pas si ce que j'ai dis pourra aider en quoi que ce soit, mais à moi ça a fait du bien. Ca fait toujours du bien de pouvoir s'exprimer. J'espère qu'un jour j'aurai le courage de me rendre sur sa tombe, même si ça n'y change rien, que je ne suis pas à l'abri d'un nouveau passage à vide, au moins ça sera fait.
34 ans QUÉBEC!! 1622
Merci bidouille.
Je crois que je suis comme toi, parcontre jai deja fait une depression avant de perdre letre cher qui est en fait ma maman, je lai perdu en juin 2003 donc ca fait 8 mois , chaque jour jai lidee de la voir rentrer a la maison en sachant bien que je ne la reverrai jamais. Depuis toute petite que je souhaitais mourir avant elle aujourdhui je me dis que jamais jaurais voulu la faire souffrir comme moi je souffre de manque d'elle. ya des jours ou je me dis qu'elle est mieux ou elle est et qu'elle ne souffre plus de cette chienne de vie (scuse les mots) pu de probleme d'argent, de securité, de santé et de famille.
Jai meme penser allez la rejoindre, c sur que jai encore mon pere mais c pas pareil jai toujours ete proche de ma mere. C'est grace a mon copain si je suis en vie.

Mais bon tout allait bien pour elle avant quelle parte, jai eu mes 20 ans et elle navait pas les moyen de me faire de cadeau et je lui ai dit que le plus beau cadeau quelle a pu me faire elle me la fait , c'etait d'etre encore en vie pour mes 20 ans , elle a vu que mon pere et moi ca allait bien, jai une belle famille qui m'adore et un copain fantastique alors elle me laissait entre bonne main .

Jai peur en fait de toutes les etapes ou les femmes on besoin de leur mere pour les aider , les conseiller, le consoler etc...
-premiere auto ( mon pere va me conseiller)
-recette jai les tienne mais pas toutes
-premier enfant
et peut etre le mariage
mais bon je vais arreter la car je sens la tristesse monté en moi
mais japprecie bcp ce que tu as ecrit

bisous et lache pas en parler ca fait du bien :)
34 ans QUÉBEC!! 1622
joubliais... c vrai que les gens sont desolé, mais pourtant c pas de leur fautes lol.. pis moi je ne peux pas vraiment aller sur ca tombe... car elle a ete incinere et jai fait ses derniere volonté a la lettre.

Ma maman est a cuba.....au chaud
et je lai chez moi aussi javais besoin de la garder pres de moi ...

(desoler pour les coeur sensible)

vala à
a+
35 ans Beloeil/Québec 211
Et tu pourras toujours compter sur mon soutient tu sait :D

Personne ne peut remplacer une mère aux yeux de son enfant mais je tacherai de te donner tout l'amour que je pourrai comme je l'ai toujours fait depuis qu'on se connait.

Je t'aime tu me manque et je pense à toi :)

Ton ti t'homme
36 ans 69 4262
Moi c 'est pareil que Bidouille...J'ai perdu mon pere qd j'avais dix ans...Je ne vais pas repeter ce qu'elle a dit...C'est axactement pareil....


Mais il ya une chose qd même que je voulais dire...Il ya deux ans, j'ai voulu passer un concours d'ergotherapie et on m'a demandé de faire une courte autobiographie de cinq pages....Je l'ai pris tres a coeur et j'ai du donc refaire un passage ds le passé....Ca n'a pas été facile et j'ai fait qq crise de larmes...

Mais comment dire, je me suis rendue compte que rien n'etait negatif...Je regretteenormement mon pere mais j'ai vu que son deces avait fait de moi ce que je suis aujourd'hui....Je pense avoir bc de sensiblité, de patience et à l'hosto ca me sert baucoup...Je n'ai rien d'extraordianire ou de plus en tant qu'eleve infirmiere mais je me dit que si un jour j'aide vraiment quelqu'un, ca sera grace à lui aussi...Je...comment dire....Peut être que ma vie sera plus passionante, plus evoluée, plus constructive parce que j'aurai vecu tout ça...Je le regrettre couvent mais de ma vie, je crois que je ne regrette rien...Je ne choisrai pas de la changer si j'en avais le pouvoir...Quelque part, j'essaie de prendre son dces comme un cadeau....Ca peut sembler horrible de dire ça....Mais je le ressens comme ça...Je sais qu'il est mort doucement en souriant...


(pfff ca me remue de parler de ça...on va essayer de pas pleurer...lol)


Tous les moments où j'aurai pu tomber tres bas, j'ai tjr senti quelqu'un qui me protegeait....Pres de moi...On y croit ou pas mais j'ai choisi de me dire que c'etait peut être lui....


Ca va pas t'aider bc Tilou000, mais je comprend un peu ce que tu vis et si tu as besion de parler, je suis là...même si c'est simplement pour parler d'elle, de la raconter à quelqu'un...CA fait du bien de se souvenir à plusieurs...
48 ans 9075
J'ai toujours mes parents (même si papa victime d'un avc est assez mal en point...) mais j'ai perdu mon amie, ma pote, ma béquille, ma mère spirituelle.... cela va faire bientot 2 ans et quand je parle d'elle j'ai encore et tjs le noeud dans la gorge et les larmes qui sortent....
Elle est arrivée dans ma vie quand tout allait mal. Elle a été mon poumon, mon oxygène... J'ai une maman caline et aimante mais parfois trop mère poule et ma copine m'a permis de couper tout doucement le cordon en m'ouvrant les yeux... Elle n'a pas semé la zizanie entre maman et moi mais grâce à ses conseils je me suis affirmé en tant que femme et non plus en temps que "fille de".
Il ne se passe pas un jour sans que je pense à elle. Je pense que chez chacun(e) d'entre nous il y a dans sa vie une personne qui nous aide à devenir "quelqu'un", une sorte de "mentor".
Perso je l'ai connu, la mort nous a séparé bien trop tot et son pu..... de cancer a cassé une partie de mon innocence.
J'ai assisté à son agonie et à sa "descente aux enfers" et depuis j'ai envie de profiter de la vie encore plus ! Comme par hasard je ne maltraite plus mon corps (plus de régime...) depuis son décès. Peut être un message d'elle depuis là où elle est...
Merci d'avoir parlé de ce sujet douloureux et que j'ai pu vider un peu mon sac....
52 ans Ici et maintenant 561
Tu devrais essayer de trouver des bouquins d'une doctoresse qui s'appelle Elisabeth Kübler Ross et qui a été la première à se pencher sur le problème de la mort en général, et de la perte d'êtres chers en particulier. Tu peux les commander sur Amazon.fr (en français). C'est une doctoresse d'origine suisse mais qui a passé la majorité de sa vie aux US, après avoir épousé un médecin américain rencontré en Suisse. Sa démarche a commencé dans les années soixante, alors qu'elle travaillait dans des hôpitaux à New York, où elle avait remarqué que les malades incurables ou en phase terminale étaient complètement isolés; elle a bravé les interdits et a décidé de passer du temps avec ces mêmes malades, posant là les premiers jalons de ce qu'on appelle maintenant l'accompagnement des gens en fin de vie. Elle ne s'est pas uniquement intéressé à ces malades, mais également à leur entourage, à leurs proches, afin de savoir comment ceux-ci géraient ce genre de situation et de les soutenir. Je pourrais en parler pendant longtemps, mais j'aimerais en venir à l'essentiel, à savoir que la base de son message est de dédramatiser la mort, qui n'est, selon elle, pas une fin en soi. Voilà, j'espère que ça t'aidera. Ne perds pas courage.
34 ans QUÉBEC!! 1622
Merci pour vos reponses,
et meme si vous croyez ne pas maider en racontant vos histoire et bien non ca maide de voir dautre situation et en plus ca vous aide a vider votre sac.

C'est pas tout les jours facile ca c clair, mais comme carmine, desfois je ressent la presence de ma mere, et ce meme pas tres longtemps apres ca mort, je pleurais * pour une autre histoire d'heritage pour mon frere, en fait jai briser la lampe que ma mere avait toujours promis a mon frere* bref elle s'est casser (et encore la je sais pas si je suis ds le tort *anyway et ce matin la jai pris le bus et jai regarder la photo de ma mere en ayant les larme aux yeux et je me suis excuser davoir briser blablabla.. et dun coup, jai senti mes yeux qui ne voulait pu sortir de larmes du tout presque sec......... (bizarre mais vrai) et la jai compris que ma mere ne souhaitais pas quil est cette lampe car il ne la meritais pas ...

bref est-ce que ca vous arrive a cous aussi des truc '' specials"""

lol

merci encore
bisous :oops:
100 ans Revenu de vacances mais atendant les suivantes 658
Excusez moi. Je voudrai bien aider et témoigner mais ça me parait tellement futile à coté de vos expériences tristes.
J'ai commencé à perdre des êtres chers il y a déja 43 ans et avec le temps ça ne va pas en s'arrangeant (je veux dire que les rangs s'éclaircissent). Il faut arriver à vivre avec tout ça et si on a besoinde pleurer un bon coup, pourquoi pas.
Alors pensez à ceux qui vous manquent et essayer de vivre au mieux.
Fred
30 ans 1608
Arf...Difficile de parler de ça... :oops:
J'ai perdu ma mamie l'an dernier,ça fait un an et qques qu'elle est plus là...Et c'est dur,j'y pense tt les jours,j'en souffre encore...
Après ça mort j'ai cru que j'pourrais plus revivre...C'est comme si on m'avait enlevé la 1/2 de moi,de mon coeur...
J'ai pensé,voulu mourir...Jme suis torturée au sens propre comme au figuré...ça change pas,j'ai tjs mal,j'suis tjs a 2 doigts de m'effondrer qd je vois des mamies et leurs ptits-enfants,qd on me parle d'elle...
On m'avait dit qu'ac le tps ça passe...Je vois tjs rien venir...
Et je crois que j'aurais tjs aussi mal d'elle,qu'elle me manquera tjs autant...Simplement va falloir apprendre a vivre ac...Là aussi,plus facile à dire qu'à faire...elle était comme ma deuxième mère,ma mamma italienne...Ms je sais que jms je l'oublierais,mm si j'ai peur des fois de plus me souvenir de nos moments de bonheur,ou tt simplement de son visage...
Moi aussi je l'ai vu en finir ac la vie ( médecins démissionaires a son chevet...enfin a mes yx...car je sais bien qu'ils ont fait de leur mieux...ms qd on vous dit qu'ils ne peuvent plus rien faire,tu leur en veux...)...

Voilà ....
Résultat,je me pose pleins de questions sur la mort....
Et j'ai peut-être trouvé une réponse " qui me convient "...
C'est un livre que ma conseillé une coupine...
"La nostalgie de l'ange " d'Alice Sebold....Un bouquin sublime...

En espèran t'avoir aidé un ti peu ac mon expérience...

bisous!
36 ans 69 4262
J'ai déjà du raconter cette histoire mais la nuit de la mort de mon pere, j'ai revé de lui...Il se tenait debout dur un mot (va savoir pourquoi) et il m'a dit "ne perds pas courage!"

C'est tout ce dont je me souviens mais ca fait bizarre...


J'ai pas d'autres exemples vraiment mais comme je le disais precedemment apres tout ce que j'ai fait comme connerie, je pourrais etre une droguée à moitié clocharde ou j'aurais pu me faire embarquer par des sales types....J'etais tellement mal à ces moments que je me serais raccrochée à n'importe quoi...

Je ne sias pas si vraiment ils sont là mais j'aime y croire...
34 ans QUÉBEC!! 1622
Merci lily pour le livre jirai a la bibliotheque voir sil lont.

Je sais que c pas facile dsn parler mais ca vous fais du bien. et a moi aussi d'ailleur.

merci de participez c gentil

bisousssss take care

Gros bisous a tous ceux qui nous manquent on pense a vous xxx :oops:
B I U


Discussions liées
?>