MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Vivre en colocation

36 ans Lille 93
Après le sujet de Segolene sur l'intérieur de nos apparts/maisons, je m'adresse à vous histoire d'avoir votre avis sur la colocation, si vous avez déjà vécu ça et si oui,  
comment...

J'envisage une colocation avec une amie avant la fin de cette année ou début d'année prochaine (après avoir mis un peu d'argent de côté...) et je ne sais pas du tout comment ça pourra se passer donc... dites-moi tout !
1775
Franchement ?

Ca marche très très rarement !

Il faut vraiment bien connaitre l'autre et ses défauts. Sinon la situation peut vite devenir intenable.

Surtout si vous etes opposés, c'est à dire que l'un est ordonné, l'autre bordéliqué, etc ....

Et il faut être tolérant, enfin bref c'est chaud chaud ! :P.
34 ans Bxl 449
Je vis en colloc depuis presque un an,avec une amie étudiante comme moi. Je dirais que tu ne connais jamais quelqu'un réellement si tu n'as pas vécu avec. Dans notre appart l'ambiance est bonne, mais je ne réclame pas assez de choses. Pourtant je ne suis pas super timide, mais avecelle je bloque, j'ai peur que ça provoque une mauvaise ambiance. Par exemple elle n'a jamais fait le ménage, ou alors une fois, parce qu'on allait recevoir ses amis. Elle n'a pratiquement jamais participé aux achats dit "communs", genre PQ, produits d'entretien etc...
Selon mon expérience je dirais donc que c'est faisable, mais seulement si tu es capable de mordre sur ta chique de temps en temps, sans pour autant te laisser marcher sur les pieds. Et c'est pas facile.
Un autre truc, c'est que ma colloc passe beaucoup de temps en dehors de l'appart, nuits comprises, et que quand elle revient sans prévenir, j'ai un peu l'impression qu'elle est une intruse,parce que je me suis appropriée les lieux.
Valààààà pour moa.
X
77 ans 2365
Ma meilleure amie... déjà quand on part 3 jours ensemble, on finit par se taper dessus :lol: .

C'est clair qu'il faut bien connaître la personne avant de se lancer, quoique je suis certaine que beaucoup ne regrettent pas d'avoir vécu ce genre d'expérience.
34 ans Dans le TGV Est ;o)) 202
Oh :o On parle de moi... :lol: Je sais on ne fait que me citer, mais c'est déjà ça 8)

J'ai jamais vécu en colocation, mais personnellement, me connaissant bien, je sais que je ne pourrais pas le supporter...

J'ai du caractère, ce qui ne veut pas dire que je sois caractérielle ;)

Bordélique, oui, disons plutôt que je suis ordonnée dans mon bazar... L'important est que je m'y retrouve 8)

J'ai pas d'horaires. Ca c'est l'horreur! En période d'examen, je suis insomniaque, après je m'écroule de fatigue et j'enchaîne 15h d'affilées pour me réveiller en milieu d'après-midi :shocked!: :morning:
Je peux l'être aussi à d'autres moments, suffit que j'arrive pas à m'endormir une nuit, du coup je décale, et ça peut durer sur un mois, jusqu'au jour où j'en ai marre et du coup, une nuit blanche pour me remettre à niveau :lol:

Est-ce que tu as déjà passé quelques jours avec cette amie pour voir comment elle réagit, se comporte, ses habitudes, etc?

J'ai passé quelques jours avec une bonne copine à Paris pour profiter des expos en avril, et ça a failli mal terminé. On avait déjà tenté l'expérience l'année d'avant, mais que sur 3 jours, et cette fois, c'était 5 (et dire qu'en fin de mois, on envisage la semaine :lol: )... Bref, on a pas du tout la même vision du quotidien... Du genre, je prends ma douche le soir, et elle le matin. Elle fume, moi pas. Elle aime les tomates, la vinaigrette, le gruyère et moi pas! Elle boit du thé au pti déj et moi du chocolat... Elle est pas ordonnée pour 2 sous dans l'organisation, si bien qu'elle se reposait sur moi, elle voulait qu'on fasse les expos à 2 pour s'échanger nos points de vue, mais elle en 4ième vitesse, et moi je passe genre à bien tout regarder, comprendre, et surtout dans ma bulle, alors je fais pas la conversation! :roll: Du coup, moi je bouillais mais ne râler en essayant d'arrondir les angles, et elle voulait à tout prix qu'on se dise tout, qu'on se dise si on s'énervait, etc Oui, parce qu'elle te fais des remontrances sur tout, du genre : pourquoi t'aime pas les tomates? C'est bon les tomates? T'es difficile, à chaque fois qu'on te propose un truc, t'aime pas... Bien sûr, elle me sort que tomates, salades et gruyère... :evil: Fatalement, elle tombe sur à peu près l'ensemble des aliments que je n'aime pas :roll: Le dernier jour, elle s'est mise à pleurer car elle se sentait incomprise...J'essayais d'éviter le clash et elle voulait que ça pète! Bizarre... :shock:

On a pas le même caractère, pour autant je ne cherche à rien lui imposer, je respecte ses choix et ce qu'elle est. C'est ce qui change tout!

J'ai fait un peu long, désolée... :oops: Mais j'adore les détails, souvent ça change tout! :lol:
35 ans Une bibliothèque j'espère, sinon ma thèse ne finira jamais... 2848
Moi j'aimerais bien vivre en colloc en fait...
Je deteste etre seul trop souvent...

A l'origine en montant à Paris je devais venir en coloc avec ma meilleure amie et ca c'est pas fait, c'est bien dommage :cry:

F. ( va passer une annonce )
S
38 ans 985
Ca dépend je dirais... j'ai emmenagé avec ma plus vieille copine (je la connais depuis que j'ai 7 ans). Cela fait deux ans que nous habitons toutes les deux mais je t'avoue que je crois que nous avons fait une belle boulette... parce que elle ne supporte pas la colocation dans le sens où quand je rentre ça la fait chier (et pourtant je pars 3 jours par semaine) et elle ne part plus du tout les week ends, du coup elle est tout le temps là et je ne me sens pas chez moi.

Nous sommes très différentes, elle est rangée mais ne fait jamais le ménage (en deux ans elle n'a jamais passé la serpillère) quand à moi je suis bordélique mais maniaque (je ne compte plus les fois ou j'ai passé la serpi, lessivé les murs...).

Il y a un mois environ je n'en pouvais plus, je lui ai donc parlé, et je lui ai dit que ça n'était plus vivable et que je voulais partir. Elle a compris s'est excusé, et maintenant on essaye de faire des efforts pour se supporter jusqu'en aout (en même temps je pars en juillet pour boulot et en aout pour vacances!)... ce qui est bien dans tout cela c'est que je n'ai pas perdu mon amie, c'est ce que je craignais le plus.

Je vais reprendre une colocation en aout (finances obligent) avec un ami qui a le même caractère que moi et qui est bordélique comme moi mais propre... et je recherche une maison ou un appart adapté, c'est important la configuration d'un appart en coloc (pas les chambres cote a cote, grande cuisine et salon si on recoit en meme temps...)!

Bon courage et surtout parlez en bien avant c'est important de dire les choses!
30 ans Bordeaux 682
Citation:
Je vis en colloc depuis presque un an,avec une amie étudiante comme moi. Je dirais que tu ne connais jamais quelqu'un réellement si tu n'as pas vécu avec. Dans notre appart l'ambiance est bonne, mais je ne réclame pas assez de choses. Pourtant je ne suis pas super timide, mais avecelle je bloque, j'ai peur que ça provoque une mauvaise ambiance. Par exemple elle n'a jamais fait le ménage, ou alors une fois, parce qu'on allait recevoir ses amis. Elle n'a pratiquement jamais participé aux achats dit "communs", genre PQ, produits d'entretien etc...
Selon mon expérience je dirais donc que c'est faisable, mais seulement si tu es capable de mordre sur ta chique de temps en temps, sans pour autant te laisser marcher sur les pieds. Et c'est pas facile.
Un autre truc, c'est que ma colloc passe beaucoup de temps en dehors de l'appart, nuits comprises, et que quand elle revient sans prévenir, j'ai un peu l'impression qu'elle est une intruse,parce que je me suis appropriée les lieux.
Valààààà pour moa.



Contrairemment aux autres je pense que l'idéal pour une colocation, c'est de ne pas connaitre la personne. Exactement pour les raisons du témoignage au dessus : quand tu cohabites avec un(e) ami(e), en géneral tu n'oses rien lui dire s'il n'assume pas sa part de boulot, par peur de casser votre amitié, ou autre... ALors qu'une personne que tu ne connais pas a la base, je pense qu'on a aucun problème à dire quand ca va pas...
Pour ma part j'ai vécu un an en coloc avec mon meilleur ami de l'époque (c'était l'an dernier), et ca s'est super mal passé : il estimait ne pas avoir à faire le ménage des pièces communes par manque de temps (il était en 1ere année de médecine ok... mais moi aussi :? ), ne nettoait rien quand il faisiat la cuisine, laissait tout trainer, la cuvette des toilettes pleine de ses poils pubiens, idem pour la douche... Les relations sont devenues tendues entre nous, je bouillais interieurmement mais ne disait quasiment rien parce que je me disais qu'il allait s'en rendre compte tout seul, que c'était pas à moi de le pousser tout le temps ànfaire les choses... bref intenable, il est parti à la fin de l'année... ouf...
B
34 ans 3449
Oulalala... je ferais tout pour jamais avoir à vivre en coloc` ! Je suis trop pénible, et j'aime trop mon indépendance : je me lève quand je veux, je fais ce que je veux à manger... j'aurais du mal à supporter quelqu'un qui range pas, qui se lave pas les mains 163 fois par jour, qui empiète sur mon territoire personnel.

Mais bon, y'a des gens, ils ont pas le choix : ils doivent partager un appart` car ils n'ont pas les moyens de faire autrement. Et si un jour, c'est mon cas... priez pour que ce soit pas vous le colocataire :D
35 ans 3372
Bassianus a écrit:
Moi j'aimerais bien vivre en colloc en fait...
Je deteste etre seul trop souvent...

A l'origine en montant à Paris je devais venir en coloc avec ma meilleure amie et ca c'est pas fait, c'est bien dommage :cry:

F. ( va passer une annonce )


pareil que toi, bassianus...

etre toute seule, j'ai presque du mal à le supporter, surtout quand la nuit tombe...

et oui, la tigroutte que je suis semblerait avoir développé une angoisse de tout-petit, c'est marrant, non?

bref, bassianus, je comprends...

on en a parlé, avec LaMag, de prendre un appart en coloc toutes les 2, mais on hésite encore, vu nos couples respectifs et l'avenir qu'il en découle, ça risquerait d'être un peu compliqué, bref...

T. (et pourquoi pas un clône de moi?)
36 ans Lille 93
Merci pour toutes vos réponses !
Bon elles vont presque toutes dans le même sens, c'est plutôt mal barré pour moi !
Mais comme dit etoile54, je connais cette personne assez bien pour la considérer comme une amie, mais pas une amie dans le sens où on se raconte tout, on partage tout... enfin je sais pas si vous me comprenez, mais bizarrement j'utilise plus facilement le terme "copin(e)" pour ce genre de relation. "Ami", c'est plus dans le genre, ils peuvent compter sur moi si souci, "copin" on délire tout le temps ensemble et ils savent (presque) tout de moi et moi de eux (mais ils peuvent aussi compter sur moi !!!) Bref, je suis très compliquée en relations humaines !

Pour en revenir à la coloc, c'est une personne assez discrète et je ne le suis pas, j'ai peur d'avoir le dessus si y a des problèmes, pce que je le sens bien qu'elle ne cherche pas à avoir raison avec moi et je ne veux pas passer pour la méchante qui lui dira de laver la vaisselle quand elle mange ou de nettoyer l'appart... Mais je me dis que si justement je fais des efforts, on peut peut-être y arriver.

Après y'a un autre problème, elle mange n'importe quoi n'importe quand et elle se fiche pas mal de ses kilos en trop... et ça on en a déjà discuté, je ne pourrai pas la regarder manger et grossir sous mes yeux, c'est déjà difficile de faire attention à soi pour gérer un autre (j'ai pas à le faire normalement je sais, mais je suis comme ça...)

Dernier détail et pas des moindres :
Citation:
la cuvette des toilettes pleine de ses poils pubiens, idem pour la douche...


Ca me terrifie !!! Si, si je vous jure, c'est le bon mot ! Les cheveux mouillés dans la baignoire à enlever (bon app à ceux qui déjeunent !) et les poils....... BRRRRRRRRRRRRR !!!

Enfin, je ne pense pas être prête à vivre totalement seule, je peux être très mature mais aussi très bébé et le soir moi aussi je dois me sentir "protégée"... :oops: Ca plus le fait que je ne sois pas du tout économe et que je n'ai pas envie de perdre mon petit confort, font que je pense que ça se fera tout de même... à moins que chacune trouve son THE homme ! Quoique je ne me sens pas prête non plus à vivre avec un zom ! :roll:
L
40 ans Bruxelles 2125
Bon j'ai jamais vécu en colocation mais je suis partie en vacances avec une de mes meilleures amies pendant deux semaines. Avant ça on s'était jamais disputée, et là après trois jours on ne se parlait plus. Elle trouvait que je faisais trop de choses sans elle et moi j'en avais marre qu'elle laisse toujours trainer ses serviettes humides sur mon lit. Mais bon finalement on s'est trouvée ridicules, on a discuté et fait des efforts pour que ça se passe bien. Mais bon, on savait que c'était juste pour deux semaines, je ne pense pas que j'aurais pu vivre avec elle tout le temps même si je l'adore...
hum l'an dernier je vivais en coloc'.
je savais des le depart que ca allait nous separer mon amie et moi.
mais j'ai prefere avoir un super grd appart' ac piscine et court de tennis plutot que mon amitié ac cette personne :lol:
resultat un an apres:elle m'a niqué ma caution ,nous ne nous parlons plus du tout et elle m'a toujours pas rendu mon tapis de twister cette salope!
dc prudence, prudence...... :lol:
Bassianus a écrit:
Moi j'aimerais bien vivre en colloc en fait...
Je deteste etre seul trop souvent...



:bad-words: :agrue: :2gunfire: :snipersmile: ;)
G
35 ans 744
Je voudrais me mettre en colocation avec ma soeur... est-ce que ça a des chances de mieux marcher qu'avec un ami ? :)
B I U


Discussions liées