MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Pleurs le matin

T
33 ans 12
Bonjour à toutes

Je vois écris ce matin Parce que j'ai besoin de soutien, mais aussi et surtout de partager mon expérience afin de tenter de trouver une solution à  
mon souci...
Je suis maman d'une petite princesse de 3 ans et demi qui a fait sa 1ère rentree scolaire mercredi.
Elle était ravie à l'idée d'y aller, enthousiaste, vraiment elle etait heureuse comme tout.
Le 1er matin elle s'est dire idee tres rapidement et facilement vers la classe, au moment de notre départ elle est venue faire un bisou et est repartie sans soucis. A midi lorsqu'elle est rentree elle nous a dit qu'elle avait pleuré car nous lui avions manqué, mais elle etait contente d'y retourner le lendemain.
Jeudi matin à sa demande elle prend le bus, et part avec le sourire. Quelques minutes apres j'apprends par un ami qui a emmené sa fille que la mienne est en sanglots à l'école et qu'il l'a consolée. Je passe une matinée horrible et à son retour elle dit qu'elle a beaucoup pleuré.
Vendredi je décide de l'emmener pour discuter avec la maîtresse; catastrophe elle hurle se cramponne à moi, crie qu'elle veut encore un câlin... La maîtresse me dit que ca ne sure pas et qu'à part le 1er jour elle ne pleure que le matin en arrivant et qu'ensuite ca va mieux.
Je ne comprends pas elle ne m'a jamais fait de telles crises je pars de l'école le plus vite possible et d'un pas assuré, je la rassure sur le fait que je vais revenir la chercher mais rien à faire.
Je sais qu'elle participe à la vie de la classe car même si la rentree s'est faite il ya peu de temps elle connaît déjà 2 comptines apprises à l'école, et le raconte ce qu'elle y fait.
Son papa ne peut pas l'emmener à ma place il part travailler trop tôt. Tout cela est encore tres frais,mais j'aimerais trouver une solution, je lui en parle lui dis que je suis fière qu'elle aille à l'école et que du coup à midi je suis encore plus heureuse de la retrouver, et que de toute façon ses cris ne changeront pas le fait qu'elle doit rester à l'école mais c'est difficile pour moi aussi...
Avez vs connu ca et comment avez vous réglé le pb? J'ai eu peur en lisant sur certains forums que certaines avaient vécu ca tte l'année ou presque, ça m'angoisse ++++
Merci d'avance pour vos réponses
31 ans Orgrimmar 6476
Tu lui as demandé pourquoi elle pleure, qu'est ce qui lui fait peur? Elle a peut être besoin d'être rassurée sur un point que tu n'as pas abordé car tu n'y penses pas?
T
33 ans 12
D'abord merci pour ta réponse...
Le 1er jour elle a pris le bus pr rentrer le midi, puis le lendemain elle l'a pris le matin et le midi. En fin d'après midi ce meme jour elle s'est mise à pleurer en disant qu'elle ne voulait plus prendre le bus car elle avait peur.
Du coup on s'est dit que puisqu'on en a la possibilité on va l'emmener au lieu de la mettre dans le bus. On lui avait bien expliqué que c'est elle qui choisit en fonction de ce qu'elle ressent. Si elle veut prendre le bus avec les copains aucun soucis mais si elle préfère que je l'emmène c'est possible aussi.
Je pensais que ça se passerait bien car à part ce souci de bus elle etait enjouée à l'idée d'y retourner... Mais le moment du départ a été tres tres compliqué... A un tel point que je me suis demandée s'il n'était pas préférable qu'elle prenne le bus finalement... On en a discuté avec mon mari et on a décidé que pr le moment j'assurerai les trajets matin et midis pour qu'elle ne le prenne plus.
Elle dit que l'école c'est chouette mais à peine à la porte de la classe et meme un peu avant elle pleure pour ne pas y aller.
J'ai beaucoup questionné : la maîtresse est gentille, ca lui plait, elle s'amuse, a de nouvelles copines, elle dit juste qu'elle est triste car nous lui manquons. J'ai insisté sur le fait qu'on reviendra toujours la chercher sur meme si elle n'est pas avec nous on pense fort à elle et qu'on est encore plus heureux de se retrouver apres. Qu'on est fiers qu'elle aille à l'école et qu'elle ns raconte ce qu'elle y fait... Je ne vois pas ce qui peut clocher à part de cette histoire qu'on lui manque.
Pourtant elle est plutôt dégourdie autonome et meme en avance pour son âge donc vraiment je ne la reconnaît pas...
31 ans Orgrimmar 6476
Elle a déjà eu l'expérience d'une collectivité? Tu l'as faite garder quand elle était plus petite? Si oui, peut être faire un comparatif, si non j'imagine que comme c'est nouveau c'est assez normal qu'elle angoisse un peu...
Ce qui est sûr c'est que plus toi tu stresseras, plus elle elle stressera. Je le vois avec mon fils qui pleure à chaudes larmes quand je le laisse à la crèche, et plus j'appréhende, plus il y a de "chances" qu'il crie, pleure, râle, s'agrippe, etc.

Bon après je n'y connais pas grand chose, mon fils a 14 mois x)
67 ans 3528
Elle était gardée comment avant ? Ma fille a été comme ça jusqu'en mars à peu près, elle ne pleurait pas tout le temps mais elle s'accrochait à moi, voulait encore un bisou etc. Pourtant elle avait été en nounou, en crèche mais la séparation avait toujours été un peu délicate. Par contre une fois partie ça allait.

Perso je pense qu'il n'y a rien d'inquiétant, moins tu insisteras sur ses pleurs, en continuant de partir assez vite, d'avoir un discours positif sur l'école etc. Comme tu le fais déjà, et plus vite ça devrait passer. Pour certains enfants c'est cette séparation qui est difficile, d'autant qu'en rentrant à la maison le midi ça fait deux séparations par jour. Tu peux aussi lui dire que tu n'es pas inquiète, que tu sais qu'elle va grandir et qu'un jour elle s'arrêtera de pleurer le matin, mais il faut que tu en sois convaincue ;) pour ma fille ça a été l'arrivée du petit frère, en cours d'année elle est devenue grande soeur, donc elle s'est comportée comme une grande.

Courage, ce n'est pas facile de voir nos loulous grandir, surtout quand certaines étapes sont difficiles pour eux, mais il faut leur faire confiance et leur communiquer cette certitude qu'on a qu'ils y arriveront (ma grande est maintenant au CP mais c'est toujours cette difficile attitude que j'essaie de garder vis à vis d'elle, pas facile, on a parfois envie d'intervenir à leur place, mais elle m'a prouvé qu'elle était capable de trouver des solutions et de grandir... Seule) :kiss:
T
33 ans 12
Merci à toutes d'avoir pris un moment pour me lire et me repondre...
Pour commencer effectivement je travaille à la maison donc j'ai toujours assuré la garde de ma princesse à la maison, elle n'est jamais allée ni en garderie ni en crèche ni chez une nounou.
A l'occasion, lors de formation professionnelle ou de demande de la famille elle est allée chez les mamies, des amis... Mais jamais plus de quelques heures. Elle n'est jamais partie un week end ni meme une nuit, mais quand elle part des demis journées avec sa mamie par exemple elle en est très heureuse et part plus que facilement!
Il est vrai que nous sommes fusionnelles, d'ailleurs pas juste elle et moi mais tous les 3, son papa moi meme et elle.
Nous ne sortons jamais les 1 sans les autres partout où nous allons elle nous accompagne.
J'ai bien entendu pensé à cette histoire de séparation difficile pour elle car c'est une 1ère fois, mais je pensais que comme elle est de début d'année elle serait plus mure que certains camarades et que ça irait passé le 1er jour... Ce qui n'est pas le cas, j'ai meme l'impression que les crises prennent de l'ampleur... Pourtant elle n'est pas seule ni perdue dans sa classe, 4 petits camarades avec lesquels elle a l'habitude de jouer depuis qu'elle est tte petite et qu'elle voit plusieurs par semaine depuis son plus jeune âge sont dans sa classe, mais rien n'y fait... J'ai tenté de l'emmener à l'école avec une camarade de sa classe et c'est précisément ce jour là que la séparation a été la plus difficile!
J'ai peur qu'à force elle épuise la lmaîtresse et que celle ci la rejette volontairement ou non, ainsi que ses camarades de classe...
Lorsqu'on parle de l'école elle est enjouée et contente mais quand il fait y aller c'est l'enfer...
J'ai du mal à la voir comme ça je passe des matinées à me ronger les sangs en l'imaginant. Lorsque je la dépose pourtant je suis tres sereine je souris le plus possible je positive sa matinée (oui elle n'y va que le matin donc quand elle rentre le midi fini la séparation on n'en remet pas une couche l'aprem).
J'espère vraiment que ca va passer c'est dur de la voir comme ça j'ai l'impression de l'abandonner c'est vraiment difficile
53 ans calvados 16079
Mon petit-fils est pareil, même âge :?
Par contre lui est habitué aux nuits et journées entières chez la nounou et les mamys ( :D )
Sinon il n'a pas non plus d'expérience en collectivité. Je pense que c'est ça la difficulté pour eux.
Je me souviens que mes enfants ont eu le même parcours à la rentrée, c'est classique mais ... douloureux pour la maman.
T
33 ans 12
Oui c'est ca... La maîtresse semble dire que malgre tout ca va donc bon ca me rassure un peu mais c'est difficile à gerer.
C'est vrai que du coup j'ai tendance à beaucoup (trop?) lui en parler car je cherche des pistes, du coup je lui parle de l'école de comment ça va, je lui explique qu'il est normal qu'elle aie pleurer les 1ers jours le temps de s'habituer mais que ce coup ci elle connaît la maîtresse les locaux les copains donc que ça ira mieux et qu'elle ne pleurera pas... Et ça finit invariablement de la meme façon... Ma puce a les larmes qui montent donc soit elle les refoule car je lui dis que ca ne sert à rien car c'est le week end donc pas Ecole soit... Elle pleure... Je vais essayer d'éviter de lui en parler peut être qu'en lui en parlant elle ressent comme une pression de notre part alors qu'à la base le but est justement de la sécuriser. Quelle galere, je n'aurais jamais imaginé que ça se passe comme ça :(
42 ans région parisienne 5831
D'un autre côté, c'est normal qu'elle pleure: elle est triste, elle a peur de ne plus te revoir, tu lui manques... Dans ces conditions-là, c'est normal d'être triste et de pleurer, et je dirais même que parfois, ça fait "du bien", ça soulage, et c'est mieux d'exprimer ses sentiments que de les refouler tout le temps.

Je pense que tu te sens coupable de ses pleurs, que cela te peine, et c'est bien normal, mais je pense aussi qu'il faut les accepter pour ce qu'ils sont: l'expression d'une tristesse, car, même si elle se plait à l'école, elle ressent en même temps une grande tristesse à l'idée de te quitter.

Perso, quand ma grande fille était petite, je détestait quand elle pleurais, c'était même pathologique, je faisais tout pour qu'elle ne pleure jamais. Et puis, j'ai lu un bouquin intitulé "pleurs et colères du nourrisson", et même si je n'ai pas tout apprécié dans l'ouvrage, au moins, il m'a permis de comprendre qu'il ne fallait pas avoir peur des pleurs des enfants: c'est leur façon de s'exprimer car ils n'ont pas les mots qu'il faut pour le dire, il n'y a pas à craindre leurs pleurs.

Pour ma part, maintenant, si mes filles pleurent, je les prends dans mes bras et je leur dis un truc du style: "tu es triste" et puis j'essaye de les aider à mettre un mot sur ce qui les rend triste, je leur propose des explication: "tu es triste parce que ceci? parce que cela?" et elles arrivent à me dire ce qui les rend triste. En général, une fois qu'elles l'ont exprimé, ça va déjà mieux, même si elles restent tristes (la tristesse, ça ne part pas d'un coup).

Mais c'est la vie: on ne peut pas faire en sorte que nos enfants ne soient jamais triste, ça fait partie de la vie d'être triste de temps en temps. Je ne suis même pas certains que ce serait bien si nous faisions en sorte que nos enfants ne soient jamais tristes.

Citation:
du coup je lui parle de l'école de comment ça va, je lui explique qu'il est normal qu'elle aie pleurer les 1ers jours le temps de s'habituer mais que ce coup ci elle connaît la maîtresse les locaux les copains donc que ça ira mieux et qu'elle ne pleurera pas...


je pense que c'est bien de lui dire cela, mais il ne faut pas qu'elle se sente la pression sur le fait d'arrêter de pleurer. Je serais toi, à la place de lui dire qu'elle va arrêter de pleurer aujourd'hui, je lui dirais qu'un jour, elle va arrêter de pleurer, mais ce sera quand elle le sentira, pas forcément aujourd'hui ou demain. ;)
67 ans 3528
Et puis pour la maîtresse, dis toi qu'en petite section elles en ont vu d'autres ! Une fois les parents partis en général tout va bien, et s'il y avait un souci elle l'aurait alertée. Je suis maîtresse, pas en maternelle, mais je n'ose pas imaginer une maîtresse émettre un jugement négatif sur un enfant qui pleure le matin en petite section ;)
T
33 ans 12
Merci beaucoup à vous, mamykro je crois que tu as mis le doigt sur qq chose... En effet je me sens coupable de la voir aussi triste enfin c'est meme plus de devoir la laisser comme ça qui me fait culpabiliser.
Mais c'est vrai aussi qu'elle doit ressentir de la pression lorsque je lui explique qu'elle ne va plus pleurer, moi je lui dis que maintenant ça va aller et du coup tres souvent elle me répond "ben moi je crois que je vais encore pleurer à l'école".
Du coup je ne sais pas quelle réponse lui apporter, du coup je lui dis que ca va aller de mieux en mieux...
Je pars en formation la semaine prochaine donc je sais qu'en plus lorsque je vais la déposer je n'aurai pas non plus 107 ans pour la consoler. Et puis je pense que de toute façon plus je vais tenter de la calmer et la câliner et donc plus mon départ tardera pire ce sera...
Je retente l'idée de l'emmener avec une copine qu'elle voit tres souvent et qui est habituée a' l'école on verra si ça peut aider j'espere se le fait de pouvoir partir entre copines va aider à faire le passage plus en douceur...
67 ans 3528
En général il vaut mieux que la séparation soit relativement rapide, plus tu restes et plus c'est difficile. On pose les affaires, un gros câlin et on va voir maîtresse. Si elle te dit qu'elle va pleurer tu peux lui répondre un truc du style "je comprends, c'est encore un peu difficile de se dire au-revoir, mais bientôt tu vas grandir et tu ne pleureras plus".
T
33 ans 12
Oui mamisha je suis d'accord avec toi je ne suis pas pour les séparations qui durent une éternité car je trouve que ça ne fait qu'empirer les choses.
J'ai l'impression que si elle pense que jenpeux traîner ou que j'ai du mal à partir du fait qu'elle hurle elle va pleurer de plus belle. Bien sur elle demande encore un câlin et encore un etc...
Vendredi lorsque je suis partie la maîtresse l'a prise dans ses bras pr la consoler mais elle hurlait je ne l'ai jamais vue faire une telle crise elle semblait hystérique à un tel point qu'elle a réussi à se défaire de l'étreinte de la maîtresse et à me courir après pour que je la câline... Ca a été affreusement dur pour moi, j'appréhende énormément de l'emmener demain matin
67 ans 3528
J'imagine à peine comme ça doit être dur, c'est pour ça que je pense qu'une partie du travail est pour nous, parents, de nous convaincre que ça ira et que ça passera. Une fois la pression retombée de notre côté les enfants trouvent les ressources pour que ça aille mieux, ou en tous cas on est plus apte à les aider. Enfin... Plus facile à dire qu'à faire!
42 ans gagny 3066
j'ai le même soucis avec mon fils de 2.5 ans.il est content d'aller à l'école, on y va avec sa soeur de 5 ans qui a sa classe à côté de la sienne ms rien n'y fait: dès qu'il entre ds l'école c'est la crise.

il a été en nounou comme sa soeur, dc la collectivité je ne sais pas si cela à avoir car pr elle, elle était bien à l'école dès le 1er jour et aussi en nourrice.

il y a le caractère qui joue, pt être la maturité aussi (le mien est de fin d'année ) je ne sais pas trop.il adore y aller ms ne veut pas y rester seul.il m'explique d'ailleurs que je ne dois pas le laisser seul et moi je lui explique que c'est le principe de l'école.


voilà, il reprend lundi avec le centre le matin, avec sa soeur.sa nounou le récupère à 12h (je vais faire ça pdt 2 mois) je pensais à tort que pour lui,il n'y aurait pas de soucis comme quoi on ne pt jamais savoir.

il y a bcps d'enfants qui font la journée entière en PS, avec le centre matin et soir (comme pr ma fille il y a 2 ans) et pr eux je trouve cela plus dure.on a pas le choix ms c'est vrai que cela fait mal au coeur.

je suis d'avis aussi d'en discuter, pr dédramatiser.je n'ai pas pu en parler à la maitresse et cela m'embête bien

bon courrage en tt cas ;)
B I U


?>