MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Etes vous nomophobe ?

35 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Coucou!

Je vous rassure, avant hier soir, je ne savais pas non plus ce qu'est la nomophobie. C'est en regardant le journal télévisé que j'ai fais connaissance de cette phobie :  
la NO MObile phobia. Autrement dit, la peur de se retrouver sans son smartphone.

Je savais que certains était accros à leur portable mais de là à ce que cela en devienne une phobie, j'avoue que cela m'a un peu interpellé et inquiété.

Alors êtes vous nomophobe ? où faites vous partie des 8% de français qui vivent sans portable ?
36 ans Sous les pins!!! 7588
je vis pas sans portable mais je suis pas nomophobe non plus!! On en parlait ce matin au bureau d'ailleurs.
Personnellement être sans téléphone ne me stresse pas plus que ça après j'ai l'habitude d'en avoir un donc je trouve quelques côté pratique à ça mais je pourrais m'en passer. En même temps j'ai connu l'époque où on avait pas du portable et qu'on avait juste des cartes téléphoniques :lol:
44 ans à la maison ! 10072
je me suis déjà retrouvée sans mon portable en étant en déplacement, et je reconnais qu'il m'a manqué.... mais par son côté pratique ! sinon, à la maison, je peux rester des jours sans m'en servir.
42 ans région parisienne 5831
j'ai aps de portable et ça ne me manque pas.
551
Perdu sans mon tel et surtout sans internet....

Quoi qu'en ce moment j'utilise un peu moins mon téléphone qu'avant
32 ans Belgique 85
Je n'ai plus de numéro de portable depuis presque trois mois.
Et ça me fait un bien fou, pendant qu'autours de moi les gens pètent des plombs.
Pour mes parents, c'est la fin du monde de ne pas pouvoir me joindre quand ils le veulent. Pour mes potes, c'est surtout plus difficile avec les personnes qui ne sont pas sur les réseaux sociaux.

Après, j'ai un smartphone qui fonctionne sans carte. Je serai bien embêtée s'il ne fonctionnait plus, mais c'est juste parce qu'il est plus rapide que ce qui me sert actuellement d'ordinateur.

ça ne fait que six mois que je l'utilise, mais ça change un peu la donne en matière de facilité : retrouver mon chemin quand je me perds, avoir un calendrier et un appareil photo en même temps, bref, c'est quand même sympa.
Mais si je l'oublie chez moi, ce n'est pas la fin du monde, j'ai toujours un livre sous la main pour m'occuper si jamais.
44 ans à la maison ! 10072
c'est de ce côté pratique-là dont je parle. parce que le fait de pouvoir être joint n'importe quand, ça, je déteste. d'ailleurs on capte très mal chez moi et ça m'arrange...
28 ans Strasbourg 17
Non et j'espère que si un jour j'ai un enfant il ne le sera pas car les jeunes nés après 2000/2005 sont très accro (en même temps je ne comprends pas qu'on achète un smartphone avec forfait Internet etc à un jeune de moins de 16 ans).

Avant on avait des portables bien sûr mais sans facebook, twitter ou autre snapchat dessus, les journaux télévisés parlaient de la folie SMS à l'époque. Moi je suis née en 1989 j'ai connu les cartes téléphoniques sur leur fin, le téléphone fixe filaire et le début des portables qui servaient à téléphoner. Toutefois mon smartphone est toujours dans les parages, jamais loin, quand je m’ennuie et que la situation le permet je flâne sur Internet, mais je ne suis pas accro au point de sortir mon téléphone au travail, à table si je suis invitée, etc. Ce qui m'excède ce sont les personnes qui sont tellement accros qu'elles en deviennent malpolies à pianoter sur leur téléphone toutes les 2 minutes.
82 ans 4491
Nous ne voulions pas céder et en acheter un il y a un peu plus de 20 ans.

Or, à notre première sortie sans notre fils ainé de 16 mois, il y a eu un souci et nous n'étions pas joignables car dans une salle sans téléphone.

le lendemain nous achetions un téléphone portable (rien à voir avec les smartphones de maintenant.

Je suis donc accro à mon téléphone, c'est à dire que je l'ai tout le temps avec moi, sauf quand tout le monde est à la maison. Je sais très mes proches se débrouillent sans moi si on ne peut pas m'atteindre, mais il se trouve que mes enfants ont du partir plusieurs fois à l'hopital et j'ai vraiment apprécié de pouvoir être atteinte. Il m'est difficile de m'imaginer revenir en arrière, comme à l'époque ou je vivais sans. J'ai vécu 29 ans sans portable, je m'en portais très bien, mais maintenant je me suis habituée !

Pour le reste, pour le coté pratique, internet etc,, je peux m'en passer.
54 ans île de France 1421
Moi je ne peux pas m'en passer. Vivant en région parisienne, j'utilise les transports en commun donc l'application RATP avec alertes et plans intégrés m'est très utile en cas de soucis (c'est à dire tous les jours :cry: ).
J'utilise aussi mon smartphone en tant que lecteur MP3, ça m'évite d'être importunée par les conversations de mes voisins, je lis la presse dessus, toujours dans le RER.
ça m'aide à me repérer dans la rue lorsque je ne connais pas un itinéraire, ça m'aide aussi en voiture.
Je m'en sers aussi comme agenda, pour pouvoir être jointe facilement par mes proches, pouvoir les localiser, fin je trouve que les applications sont sans fin, c'est super utile.

Et pourtant je ne suis pas sur les réseaux sociaux genre Facebook...
35 ans On my black cloud in a white heaven 7469
J'allais dire que j'avais l'impression que c'était très générationnel mais tu pètes mes statistiques Nath ;)

Pour ma part, je suis un peu comme Anomalia.
J'aime bien avoir mon portable quand je sors en voiture ou à pied, afin que je puisse appeler en cas de pépin ou de panne. Mais au-delà de ça, à part jouer au scrabble ou candy crush au lit avant le dodo ou dans une salle d'attente, un peu de GPS si je dois partir dans un coin que je connais pas(encore que, je regarde toujours mon itinéraire sur mappy sur internet avant de partir), mon téléphone peut rester dans le sac un moment. Je peux rester 15 jours sans envoyer un sms et j'utilise jamais mon forfait 2h d'appel. Bref, je peux largement m'en passer.

En fait, je suis restée bloquée à l'époque où le téléphone servait à téléphoner quoi :lol: Et mon homme, histoire de rester fidèle à son côté ours, a un téléphone des années 90 (qui fait pas internet quoi). Là il a plus de numéro mais il s'en fout. Mais c'est moi que ça rend folle de pas pouvoir le joindre. Il va se reprendre un numéro pour le boulot mais sinon il pourrait s'en passer allégrement (il n'en avait pas quand je l'ai connu).

Dans le reportage, ils filmaient 3 jeunes (fin de vingtaine je dirais) qui étaient à la terrasse d'un bar en train de boire un coup. Et ben, ils étaient TOUS LES 3 sur leur portable en train de surfer. Ca, clairement, je ne comprends pas ...
A force d'être ultra connectés (portable, internet, réseaux sociaux, télé, etc), j'ai le sentiment qu'au contraire, les jeunes sont complétement déconnectés de la réalité en pensant que la vie réelle se passe sur la toile.
Cela m'inquiète un peu pour ma nièce de 11 ans qui a eu un smartphone à Noël ...
J
45 ans 575
J'ai fait sans mais maintenant j'aurais vraiment du mal à m'en passer, internet, sms, agenda tout nos agendas sont dessus, les rendez vous pros médicaux les activités des uns et des autres,les matches .., tous les tel importants, je suis joignable pour mes proches, appareil photos de poche lorsque l'appareil photo tombe en rade, quand je cherche mon chemin en France à l'étranger....quand je suis sûre d'être à la bourre, Michelin , les places de concert sur Digitick....

C'est un formidable outil
Il est très rare que je l'oublie et lorsque la batterie est vide ça me soule mais par contre au Resto à table c'est niet ...je ne suis pas en dessus en permanence.
42 ans région parisienne 5831
Anomalia a écrit:
je ne suis pas accro au point de sortir mon téléphone au travail, à table si je suis invitée, etc. Ce qui m'excède ce sont les personnes qui sont tellement accros qu'elles en deviennent malpolies à pianoter sur leur téléphone toutes les 2 minutes.


J'ai eu une collègue comme ça, toujours le nez dans son portable. C'est pas agréable, ça incite pas à faire connaissance, ni à converser. Ca coupe la conversation, du coup, on ne partage plus rien, en particulier, si l'une a un problème, l'autre ne sera pas au courant, ne pourra pas la conseiller, la soutenir...

Bref, moi, ça me semble vraiment problématique d'être complètement accro à son portable. :?
53 ans 91 25731
Je peux me passer de mon portable sans problème, je le fais souvent, étant donné que je l'oublie souvent. Il n'est pas rare que j'aie plein d'appels en absence ou des messages non lus, parce que quand il est dans mon sac, ben souvent il y reste ! :lol: En fait pour moi le portable c'est juste utile si je suis dans un endroit où on ne peut pas me joindre autrement. Et je précise que j'ai un téléphone tout bête, même pas un smartphone, ça ne me servirait à rien du tout tellement je ne m'en sers pas ! :lol:

Je reconnais avoir beaucoup de mal avec les gens vissés sur leur portable, particulièrement au boulot, voire en réunion !! :evil:

Par contre j'aime bien l'ordi et internet, mais je peux m'en passer aussi, quand je suis en vacances je ne l'ai pas, et ça ne me manque pas plus que ça.
103 ans 774
J'ai 2 portables, surtout parce qu'il y a quelques années j'ai dû acheter au moins cher (gsm bic bonjouuuuur!) quand mon ancien m'avait lâché, et il y a 2/3 ans j'ai décidé d'être un peu plus moderne et j'ai investi dans un petit smartphone chez un autre opérateur, et donc avec un autre numéro. Ceci explique cela. Aucun abonnement pour aucun des 2, juste des cartes prépayées (avec la recharge correspondant financièrement au plus petit des abonnements mensuels, je tiens plusieurs mois :lol: )

Parce que je ne suis clairement pas accro, à part à la fonction réveil-matin (même le week-end). Je les ai toujours sur moi "au cas où" mais ça s'arrête là. De toute façon j'ai pas une vie sociale incroyable.

L'internet mobile, j'en profite quand je m'ennuie, et seulement quand il y a du wi-fi gratuit. Par contre, facebook et l'internet pas mobile, j'y suis hyperconnectée. Mais là encore, c'est une question d'ennui plus que de nomophobie. Non, le seul truc qui me rend un peu accro, c'est le fait d'être informée de ce qu'il se passe dans le monde, avant quand j'étais à l'étranger j'achetais un quotidien, aujourd'hui c'est le wi-fi 5 minutes.



J'ai vu passer régulièrement un panneau sur facebook du style "faites comme machin. Il reçoit un message et y répond rapidement, c'est bien". J'ai eu envie de bondir! Je reçois un message... Ben je le lis quand j'ai envie, et j'y réponds quand j'ai le temps et l'envie, merde quoi! (j'admets, souvent j'y réponds même pas ha ha ha ^ ^, je crois aussi qu'il faut que le message me donne envie d'y répondre). L'instantanéité, non merci, j'ai une vie en dehors du virtuel moi :shock: (bon, une vie remplie de rien et de virtuel, mais c'est pas les autres qui m'apprendront à comment gérer ma façon d'interagir avec eux, surtout s'il est question d'être pendu à un crochet).

Bref, la nomophobie, je crois que ça ne me concerne pas 8) (sauf si être accro au réveil-matin du gsm peut s'inclure dedans ^ ^)
B I U


Discussions liées