MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Insupportable de me vivre comme ça

36 ans Grenoble 87
Cool40 a écrit:
Tu ne fais qu'une taille 42. Tu focalises probablement sur ton ventre comme tu dis, parce que tu as un peu d’embonpoint concentré là.

A cette taille,  
contrairement à ce que dit Syl2, tu ne devrais pas trop galérer pour te remuscler et te gainer la sangle abdominale, tu n'es pas si lourde que ça. Faut juste que tu trouves ton ou tes activités.
Je suis beaucoup plus grosse que toi, et le sport a été efficace pour me faire une plus jolie silhouette. Le plus dur c'est de s'y mettre.

Essaye de faire la paix avec la nourriture comme je te disais tout à l'heure, fais tout ce que tu peux pour ton bien-être et ne te laisse plus piéger par les régimes.


Oui je taille un 42, mais je regardais ce matin ma boîte de collants avec les différentes tailles en rapport au poids/taille. Je prends une taille 5 (6 étant la taille la plus élevée) destinée aux femmes d'env. 1m65/70 pour 90/95 kg (je revérifierai cet après-midi.

Je ne comprends pas que je sois pour autant cisaillée à la taille avec des collants taille 5. Bien entendu, cela ne me coupe pas la respiration, mais je me sens mal en cette partie du corps, qui est donc le ventre. Je ne supporte pas le bourrelet abdominal et celui en dessous du nombril. Assise je ne sens que cela. Je trouve mes cuisses grosses également mais je n'en fais pas une obsession.

Quel sport pratiques-tu ? et à quelle fréquence ?
Eventuellement je pourrais reprendre le vélo, et le roller, mais je me suis tellement encroûtée que j'ai peur de chuter. Toute seule ce n'est pas évident.
36 ans Grenoble 87
C'est assez curieux car pour essayer de mieux imager ma situation, avant même si j'ai toujours bien aimé manger, je n'en faisais pas une priorité, parfois même je ne mangeais pas (le soir en particulier) parce que je n'avais pas faim.
Mais depuis quelques semaines, un peu avant Noël je pense, c'est devenu une obsession. Je me lève par exemple le week-end, le matin, je pense déjà à ce que je vais manger à midi ou avant, et après, une fois que j'ai mangé, je ne suis pas rassasiée il manque quelque chose, qui fait que je vais immanquablement grignotter bien avant l'heure du dîner. Et c'est comme ça tous les jours. Je ne comprends pas.
27 ans En Indochine 573
Ma psychothérapeute m'a dit que les troubles alimentaires étaient très souvent liés aux rapports avec le père. Peut-être que c'est ton cas ? Après, ça n'est pas forcément le cas pour tout le monde hein, c'est une généralité mais il y a des exceptions.

Pour combler le vide, pourquoi ne pas te faire une liste de ce que tu aimes faire ? Comme par exemple dessiner, lire, écouter de la musique... Comme ça, quand tu sens une envie de grignoter, tu essayes d'occuper ton esprit pour oublier cette sensation de faim qui n'en est pas vraiment une. Pas facile à instaurer au début, mais pour moi ça a marché :)

Le fait de penser à la nourriture, c'est toujours en rapport avec ce vide que tu veux combler. C'est quelque chose que tu maîtrises, tu as tout pouvoir de décider quoi manger, à quel moment. C'est une manière de se rassurer.


Je pense que voir un(s) psy pourrait t'aider pour mieux comprendre les raisons de ton mal-être.
36 ans Grenoble 87
Littles0 a écrit:
Ma psychothérapeute m'a dit que les troubles alimentaires étaient très souvent liés aux rapports avec le père. Peut-être que c'est ton cas ? Après, ça n'est pas forcément le cas pour tout le monde hein, c'est une généralité mais il y a des exceptions.

Pour combler le vide, pourquoi ne pas te faire une liste de ce que tu aimes faire ? Comme par exemple dessiner, lire, écouter de la musique... Comme ça, quand tu sens une envie de grignoter, tu essayes d'occuper ton esprit pour oublier cette sensation de faim qui n'en est pas vraiment une. Pas facile à instaurer au début, mais pour moi ça a marché :)

Le fait de penser à la nourriture, c'est toujours en rapport avec ce vide que tu veux combler. C'est quelque chose que tu maîtrises, tu as tout pouvoir de décider quoi manger, à quel moment. C'est une manière de se rassurer.


Je pense que voir un(s) psy pourrait t'aider pour mieux comprendre les raisons de ton mal-être.


Un rapport avec le père ? en quel sens ? c'est vrai que j'ai des rapports très particuliers avec mon père. Il m'a toujours rabaissée, il est surprotecteur et m'a toujours transmis une anxiété permanente. Il continue à se comporter ainsi malgré que j'ai 34 ans. Est-ce que je ne me venge pas sur la nourriture pour cette raison ? Mais pourquoi ne l'aurais-je pas fais avant ? Cependant il y a peu, j'ai vraiment pris conscience de la toxicité de la relation avec mon père. En même temps, c'est aussi pour calmer ses méchancetés que j'avais voulu perdre du poids, mais maintenant j'ai l'impression de lui donner raison.

Après oui il y a des tas de choses plaisantes à faire mais je n'arrive pas à m'y mettre. Hier soir, rentrée du travail, j'ai voulu aussitôt me mettre à colorier (j'adore ça habituellement) mais au bout de 10 mn à peine, j'ai délaissé mes crayons pour préparer le repas (2h avant !) parce que je ne pensais qu'à la nourriture.
On dirait que rien d'autre ne me passionne en ce moment :/
36 ans très au sud 7168
Hello Scorpionnne!
Pour l'activité physique il me semble que tu ne l'abordes pas sous le bon angle. Tu ne dois pas la faire pour te muscler ou perdre du poids ou modifier ta silhouette mais pour t'amuser et te faire plaisir. Si tu n'y vas pas dans cette optique cela devient une contrainte et tu ne vas pas tenir longtemps. Tu dois passer de bons moments et te faire plaisir avec une activité adaptée à toi (et non l'inverse). Ça peut être doux ou te défouler selon ce dont tu as besoin. Tu dis être une anxieuse, peut être que te défouler pourrait t'aider à évacuer cette anxiété. Rien ne t'empêche de cumuler aussi une activité type yoga ou marche dans la nature pour renouer doucement avec ton corps et des sensations et aussi de te défouler avec de la boxe ou de la zumba ou ce qui te plaira .

Pour les collants certains sont très mal taillés et ont des ceintures ignobles qui montent sous les seins et cisaillent quelque soit la taille que tu prends. Et j'ai entendu des filles minces s'en plaindre! Quand tu choisis un collant fais attention à la ceinture.
Par exemple si tu prends des Dim Generous tu n'auras pas ce problème et sans doute qu'un L te suffira. Chez Well tu as les "accord parfait" avec shorty intégré et ceinture large, là aussi je te parie qu'un taille 4 te suffira! Chez Well encore ils ont une gamme de collants selon la morphologie et la version "form" devrait te convenir.
En fait comme dans beaucoup de fringues il faut mettre le prix dans les collants car tous ne se valent pas.
27 ans En Indochine 573
Ah ben voilà, on est en plein dedans. Quand je parle de rapport avec le père, c'est en termes de relation, ou de non-dits, d'entente.

Il est en partie (ou en totalité ?) la cause de ta perte de poids, parce que tu souffrais de ses remarques. C'est là qu'il faut creuser. Tu pensais que maigrir améliorerait vos rapports, tu recherchais sans doute à ce qu'il soit fier de toi et qu'il "t'aime" un peu plus.
36 ans Grenoble 87
Coucou Reinette et merci pour tes conseils !!!
Tu as bien raison pour le sport. J'ai toujours préféré un sport ludique qu'une activité physique décourageante.
Alors j'ai décidé de reprendre le vélo. Mais doucement, pour recommencer. C'est aussi avant tout pour profiter de la nature, car je reste trop souvent enfermée chez moi, dans l'obscurité (je lis énormément).
Pour les collants, tu as vu juste : je prends du bas de gamme, et je peux dire qu'ils me remontent effectivement sous la poitrine, très haut donc. Ce n'est pas confortable du tout. Mais par contre, ils ne me serrent pas spécialement au niveau du bas du ventre, contrairement à certains collants "gaines" qui me sont intolérables.
Mais en effet, je devrais pouvoir trouver quelque modèle plus adapté à ma morphologie. Là je paye grosso modo 3 € les 3 collants, ce n'est pas par hasard .... Merci de m'avoir éclairée ! :)
36 ans Grenoble 87
Littles0 a écrit:
Ah ben voilà, on est en plein dedans. Quand je parle de rapport avec le père, c'est en termes de relation, ou de non-dits, d'entente.

Il est en partie (ou en totalité ?) la cause de ta perte de poids, parce que tu souffrais de ses remarques. C'est là qu'il faut creuser. Tu pensais que maigrir améliorerait vos rapports, tu recherchais sans doute à ce qu'il soit fier de toi et qu'il "t'aime" un peu plus.


Oui, j'ai toujours cherché à contredire ses propos et lui prouver que ..... c'est sûr que lorsque j'étais tombée à 50 kilos son regard avait changé, mais seulement le sien.
C'est dommage qu'il ne m'accepte pas comme je suis. Je vois bien dans son regard que je ne renvoie pas l'image qu'il voudrait de sa fille.
C
43 ans là 2187
scorpionne38 a écrit:


Quel sport pratiques-tu ? et à quelle fréquence ?
Eventuellement je pourrais reprendre le vélo, et le roller, mais je me suis tellement encroûtée que j'ai peur de chuter. Toute seule ce n'est pas évident.



Cette année, je pratique le Pilates et le Body Zen, qui en plus de redessiner la silhouette, apporte un grand bien-être au corps et à l'esprit. J'y vais 2 fois 1h par semaine. Et quand ça ne va pas, ça m'aide à penser à autre chose.
Bientôt je vais aussi commencer la marche active en groupe minimum 2 à 3 h par semaine, ça aussi tu peux tenter, car c'est vraiment adapter à tout le monde.
27 ans En Indochine 573
Et est-ce que tu crois qu'il serait envisageable que vous en parliez tous les deux ? Sans que ça conduise au conflit ? Ou sinon, pourquoi ne pas lui écrire tout ça dans une lettre ? Que tu lui donnes ou pas, selon si tu en as envie et si tu te sens prête. Mais ça te permettrait d'exprimer ce que tu ressens, ce que tu as gardé au fond de toi pendant des années. Je pense que ça pourrait te soulager.

En fait, tu as fait un peu comme moi, je pense. On n'a jamais voulu grossir, mais inconsciemment, on a pris du poids pour lancer un appel "regarde-moi, je suis là j'existe, même si je ne suis pas comme tu l'aurais voulu".On a pris du poids pour faire le poids justement, pour prendre de la place, montrer qu'on est là.
26 ans 33
Bonjour

Je me retrouve beaucoup dans tes propos ...

J'ai moi même fait une grosse dépression post-partum j'ai prit 15 kilos en 6 mois et mon époux n'as rien vu enfin si la prise de poids mais pas mon mal être ... D'ailleurs encore maintenant sous prétexte que je lui plait il ne comprend pas mon mal être ... Bref

Au début je n'avais pas conscience d'avoir prit autant de poids je m'en suis rendue compte lors d'une sortie en famille ma tante a filmé tout le monde puis nous a montré les images sur la télé ... Et la ... Le choc... Je me suis trouvée immonde, repoussante une boule de graisse embulante ... Sur le coup j'ai eu envie de mourir en me découvrant ...


Maintenant cela va mieux je m'accepte mieux, même si le matin voir mon gros ventre qui prend apres mes 2 grossesses j'ai du mal et lorsque mon mari me touche le ventre lors des rapports j'ai envie de pleurer tellement ce ventre me dégoûte ...

Mais je sais que je ne peut rien y changer ce ventre sera toujours là à moins de passer par la chirurgie et sa non merci ... Du coup j'essaye de m'habiller "bien" de prendre soin de moi de faire l'effort de me maquiller chaque matin et de m'accepter et je suis plus "aimable" et ouverte en tentant de m'accepter qu'en me renfermant sur moi même ...

Apres je sais que j'ai une amie très bien foutue qui ne se plaît pas alors je me dit aussi que même si je faisait un 38-40 je ne serais pas satisfaite on est jamais satisfaite de toutes façons lol et quand je faisait un 38-40 je n'étais déjà pas satisfaite

Donc je pense qu'il faudrai que chaque matin tu te force à prendre soin de toi à trouver une tenue qui te mette en valeur et où tu te sente bien et que tu essaye de voir un bon médecin qui puisse t'aider voir un/une psy qui pourrait beaucoup t'aider là aussi


Courage en tout cas et si tu as envie d'en parler en mp n'hésite pas
37 ans 36
Littles0 a écrit:
Bonjour tout le monde !

Scorpionne, je pense moi aussi qu'avant toute chose, tu dois faire un travail sur ton rapport avec la nourriture. Peut-être qu'aujourd'hui c'est différent, mais il semblerait qu'à un moment de ta vie, tu mangeais pour te remplir, pour combler un vide parce que tu te sentais mal. Il y a eu des traumatismes, des évènements qui t'ont marquée, et qui ont provoqué un mal-être. Je connais bien tout ça, je suis passée par là et je suis en train de m'en sortir petit à petit, mais pas seule. Je vais voir une psychothérapeute toutes les semaines, et j'ai eu la chance d'en trouver une spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire. C'est difficile parfois d'admettre qu'on a besoin d'une aide extérieure, mais honnêtement, ça aide à avancer, tu comprends beaucoup de choses. Aujourd'hui, je ne grignote plus, je ne comble plus le vide par la nourriture, et mes angoisses s'atténuent.

Tu sais, quand tu pesais 50 kilos, tu ne plaisais pas forcément à tout le monde non plus (je ne dis pas ça méchamment hein), mais quoi qu'il arrive on nous trouvera toujours des défauts, un truc qui va pas, et plaire à tout le monde, c'est pas possible. Il faut avant tout que tu te plaises à toi, et ça peu importe le poids que tu fais. Pour le sport, si tu n'as pas envie de pratiquer en salle ou d'aller à la piscine par exemple, tu peux peut-être juste marcher, près de chez toi ? Avec de la musique sur les oreilles, à ton rythme, ça permet aussi de prendre l'air et de se vider la tête :)

Et puis dis-toi bien une chose, ton homme aujourd'hui mange ce qu'il veut sans prendre un gramme, mais rien ne dit que ça sera toujours le cas, et puis il ne serait peut-être pas contre l'idée de te suivre dans ce parcours, en mangeant comme toi, un peu plus équilibré par exemple ? Et comme cela a été dit plus haut, ne te culpabilise pas pour tout ça, ce serait te faire du mal pour rien puisque la situation t'est déjà difficile à vivre.

Quoi qu'il en soit, si tu as besoin de parler ou de conseils, n'hésite pas :)

Citation:
Par exemple, dans mon cas, j'adore les femmes rondes, et je ne m'en cache pas. Maintenant c'est un fait, je ne vais pas être attiré forcément par toutes les femmes rondes. Il m'est même arrivé de tomber réellement amoureux d'une femme mince. Pourquoi ? Parce que j'ai accroché la personnalité. Pour moi, c'est elle qui démarque les individus, et pas réellement un critère physique.

Tu peux être blonde yeux bleus, faire 1m80 pour 60kg, sur la fiche ça peut paraitre idéal. Dans la réalité, elles sont loin d'être les plus heureuses en couple, ou loin de garder leurs mecs ou d'en accrocher tout bêtement.

--> Merci pour ça, c'est toujours agréable de le lire ! ;)


Avec plaisir ! Bah en plus c'est vrai. Ce que tu dis aussi est vrai.

Même si il existe des métabolismes qui ne prendront pas, la mal bouffe, soit des produits qui vont être graisseux, et peu énergétiques, même si la personne ne prend pas, c'est pas pour ça que les conséquences n'y seront pas. Je pense au diabète par exemple, beaucoup n'y pensent pas à ça. Ca peut endommager les appareils digestifs (estomac, intestion), ça peut endommager les reins, ça graisse le sang, bref ça aura forcément des conséquences !

Les réactions du corps se font à partir de l'alimentation. C'est le même principe qu'une voiture. Il existe des voitures plus puissantes que d'autres. Mais si vous ne mettez pas d'essence, ou un carburant de mauvaise qualité, elle aura des soucis tot ou tard.

Il n'y a pas de secret ensuite, c'est l'entretien. Quand on est jeune, on n'en ressent pas forcément le besoin. Mais dépasser la trentaine, ça devient plus compliqué de ne pas prendre de bide. Et si il faut se priver dans la nourriture, j'aime autant me dépenser personnellement !

Un corps humain n'est pas fait pour rester sans activité physique, ça veut pas dire que tout le monde doit devenir des bodybuilders, mais au moins de l'entretien.
37 ans 36
scorpionne38 a écrit:
Littles0 a écrit:
Ah ben voilà, on est en plein dedans. Quand je parle de rapport avec le père, c'est en termes de relation, ou de non-dits, d'entente.

Il est en partie (ou en totalité ?) la cause de ta perte de poids, parce que tu souffrais de ses remarques. C'est là qu'il faut creuser. Tu pensais que maigrir améliorerait vos rapports, tu recherchais sans doute à ce qu'il soit fier de toi et qu'il "t'aime" un peu plus.


Oui, j'ai toujours cherché à contredire ses propos et lui prouver que ..... c'est sûr que lorsque j'étais tombée à 50 kilos son regard avait changé, mais seulement le sien.
C'est dommage qu'il ne m'accepte pas comme je suis. Je vois bien dans son regard que je ne renvoie pas l'image qu'il voudrait de sa fille.


Une bonne fois pour toute, personne n'a à te juger ! Et encore moins pour ton poids ! Et en plus venant de ton père ?!

Je sais que c'est pas forcément évident de risquer de s'embrouiller avec ses parents. Mais... D'une part, je ne vois pas ce que ça peut lui foutre ! D'autre part, si ça le gène, bah il lève son cul, et il t'amène dans une salle de muscu. Il s'occupe de l'éducation de sa fille, ou excuse moi, mais il la ferme.

Dis toi que de toute façon, mince, ronde, grande petite, quoique tu fasses, on te jugera. C'est pas possible d'être apprécier par tout le monde. Ya des cons, qu'est-ce que tu veux faire ? Pourtant ce n'est pas faute de vendre du poisson...

C'est à toi de réagir, selon ton caractère évidemment, mais tu ne dois pas permettre qu'on te pointe du doigt, qu'on te rabaisse, ou encore qu'on attaque ton amour propre.

Répète devant la glace "je t'emmerde connard, d'accord ?", répète le et entraine toi à le dire de manière ferme, et apprends à le sortir la prochaine fois. Tu vas voir que ça fait du bien, et une fois amorcée, ne lache pas, continue, ne te dégonfle surtout pas. Si on te touche, on a tout faux.

Mets toi dans la tête que le respect est un devoir, c'est à toi de te faire respecter. Ecoute moi, et tu verras que les choses vont changer.
Bonjour,
je vends des produits contre les vergetures et des wraps amincissants . Tout est naturel et cela agit au bout de 45 min de pose. Pour touts renseignements contactez moi (:
B I U


Discussions liées