MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Renoncer à avoir des enfants ?

32 ans Avignon 420
Bonjour,

Je vous écris aujourd'hui car, plus le temps passe, plus je me dis que je n'aurai jamais d'enfants...

Je vais avoir 33 ans, mon compagnon me dit n'être pas prêt pour  
cela... et mon horloge biologique tourne !

Ayant quelques soucis gynécologiques également, je sens qu'aujourd'hui, la maternité est une chose à laquelle je devrais renoncer... de force.

J'ai toujours imaginé ma vie (comme toutes les jeunes filles), se marier, avoir des enfants, avoir une maison, le cliché quoi !!!
Et voir tout mon entourage, de femmes plus jeunes avoir des enfants etc... je ne les prends pas pour exemple mais quand tout le monde obtient quelque chose que vous-même désirez mais ne pouvez pas l'avoir ça frustre !!!

Aujourd'hui, je n'ai rien de tout cela !! Et quand je commence à penser que certaines choses ne sont peut-être plus accessible, ça me déprime.
J'ai peur d'entrer en dépression et ruiner mon couple. Mais comment réussi à vivre en renonçant à quelque chose qu'on a voulu/imaginé toute sa vie ?

Si quelqu'un à des conseils à me donner pour me remonter un peu le moral, n'hésitez pas :) Merci
87 ans 9553
Pompom1988 a écrit:
Bonjour,

Je vous écris aujourd'hui car, plus le temps passe, plus je me dis que je n'aurai jamais d'enfants...

Je vais avoir 33 ans, mon compagnon me dit n'être pas prêt pour cela... et mon horloge biologique tourne !

Ayant quelques soucis gynécologiques également, je sens qu'aujourd'hui, la maternité est une chose à laquelle je devrais renoncer... de force.

J'ai toujours imaginé ma vie (comme toutes les jeunes filles), se marier, avoir des enfants, avoir une maison, le cliché quoi !!!
Et voir tout mon entourage, de femmes plus jeunes avoir des enfants etc... je ne les prends pas pour exemple mais quand tout le monde obtient quelque chose que vous-même désirez mais ne pouvez pas l'avoir ça frustre !!!

Aujourd'hui, je n'ai rien de tout cela !! Et quand je commence à penser que certaines choses ne sont peut-être plus accessible, ça me déprime.
J'ai peur d'entrer en dépression et ruiner mon couple. Mais comment réussi à vivre en renonçant à quelque chose qu'on a voulu/imaginé toute sa vie ?

Si quelqu'un à des conseils à me donner pour me remonter un peu le moral, n'hésitez pas :) Merci


je crois qu'il faut vraiment avoir une discussion avec monsieur… le pas encore prêt, c'est pas encore prêt, ou j'en veux pas et je cherche à gagner du temps ? qu'il ne te fasse pas passer ton tour si jamais tu préfères arrêter là la relation pour te donner une chance avec un autre… C'est tellement classique…

par contre il et reste presque dix ans, panique pas trop vite…

bon courage
32 ans Avignon 420
a-nonyme a écrit:


je crois qu'il faut vraiment avoir une discussion avec monsieur… le pas encore prêt, c'est pas encore prêt, ou j'en veux pas et je cherche à gagner du temps ? qu'il ne te fasse pas passer ton tour si jamais tu préfères arrêter là la relation pour te donner une chance avec un autre… C'est tellement classique…

par contre il et reste presque dix ans, panique pas trop vite…

bon courage


Merci A-no, je ne sais pas, je pense qu'il n'est réellement pas prêt. Après entre "je serais prêt à 40 balais" et "je veux gagner du temps" il n'y a pas de différence puisque dans ces 2 cas ci, ça sera trop tard pour moi...
Donc tout est une notion "de combien de temps", et toutes les discussions autour de ce sujet se soldent par..... ben quand ça se solde, je ne suis pas plus avancée car je me heure à un mur...
Difficile...

En tout cas merci de me dire qu'il me reste quelques années devant moi, ça me rassure un peu... :)
87 ans 9553
mais oui, tu es encore très jeune !

il n'est pas prêt, mais il en veut dans l'absolu, c'est ça ? vous avez un projet de vie commun (mariage, maison ?) ou une cohabitation sans prise de tête ?

j'ai trois enfants, que j'ai eus à 27 29 et 31 ans. Jusqu'à 26 ans j'en voulais pas du tout !
puis ça m'a pris comme une envie de pisser, à 26 ans, premier essai bingo… bon ça c'est mal terminé, très mal… on a remis ça, rebingo du premier coup, c'était un bébé très facile et adorable, on a commandé le suivant… beaucoup moins facile (nuits à 4 ans !!!) et quelques mois après grossesse sur stérilet. Bref trois garçons en 4 ans, que j'élève seule depuis 2008.
Si on pouvait remonter le temps (ce serait bien, hein) je ne les aurais pas eus si jeune… et sûrement que deux, avec au moins un an d'écart en plus… ou même je me fierai à mon premier instinct, de ne pas en avoir, mais ce putain de truc d'horloge biologique hein, j'y ai eu droit comme beaucoup de femmes (non, pas toutes).
32 ans Avignon 420
Quel Parcours !! ;)

Donc avec l'âge on relativise et on se dit que finalement on aurai pas du être aussi pressé ?
Je pense que la pression sociale (même inconsciente ou implicite) joue aussi bien son rôle la dedans, dans les questions d'horloges etc...
87 ans 9553
Pompom1988 a écrit:
Quel Parcours !! ;)

Donc avec l'âge on relativise et on se dit que finalement on aurai pas du être aussi pressé ?
Je pense que la pression sociale (même inconsciente ou implicite) joue aussi bien son rôle la dedans, dans les questions d'horloges etc...


eh ouais, c'est facile de dire si j'avais su… si j'avais su, j'en aurais pas eu avant 38 ans, âge auquel j'ai trouvé mon actuel (et dernier j'espère) chéri qui lui avait un très fort désir. Il en a eu deux avec une femme qui n'a pas partagé la parentalité avec lui, donc aurait vraiment aimé remettre ça avec moi. Maintenant à 45 ans pour moi (et accessoirement plus d'utérus) et 47 pour lui, le deuil d'un enfant en commun est fait et bien fait, mais on se surprend à rêver à être grands parents un jour (pas trop tôt par contre !). Là on aura que les bons côtés, hihi !
32 ans Avignon 420
C'est dommage pour vous 2 ! Mais si deuil a été fait en bonne et due forme, alors tout va bien :)

Donc il n'y a pas d'age pour désirer un enfant ! après 35 se sent-on encore capable d'assumer la maternité ? la patience n'est-elle pas réduite par rapport à quand on est plus jeune ?
87 ans 9553
oui et non, je l'aurais surtout fait par amour pour lui et je pense que ce n'est pas une motivation suffisante. Et pis notre histoire a été trèèèès longue à se mettre en place comme il faut.

Clairement, je pense que je n'aurai pas eu la patience… 4 ans sans dormir entre 29 et 33 ans ça a été long, mais entre 38 et 42, ça sentait l'internement pour moi LOL

Avoir les enfants plus tard, c'est aussi bien plus aléatoire en termes de fertilité etc… si on commence les essais à 39 ou 40 ans et que ça prend pas rapidement…

Maintenant, à cet âge là on sait vachement mieux ce qu'on veut dans la vie…

Y'a pas de "bon timing" universel, mais un moment propice pour chacune. Maintenant faut aussi que le papa donne la graine…
32 ans Avignon 420
C'est bien ce que je me disait ;)

Et puis comme tu dis les problèmes d'infertilités qui arrivent assez rapidement et qui peuvent bloquer aussi ! Mais cette variable là, ne se contrôle malheureusement pas !

Merci pour tes conseils et ton partage d'expérience A-no, il' m'ont fait du bien ;)
87 ans 9553
Pompom1988 a écrit:
C'est bien ce que je me disait ;)

Et puis comme tu dis les problèmes d'infertilités qui arrivent assez rapidement et qui peuvent bloquer aussi ! Mais cette variable là, ne se contrôle malheureusement pas !

Merci pour tes conseils et ton partage d'expérience A-no, il' m'ont fait du bien ;)


je t'en prie :o)

j'espère que tu arriveras à dialoguer avec le propriétaire des petites graines...
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
Bonjour :-)

Que je te comprends pompon,
je ne pourrais pas forcément te rassurer mais j'avais envie de te dire que tu n'es pas seule :-)

Ici c’est très comparable, une envie très forte de mon côté depuis très longtemps avec cette horloge qui commence à s'affoler
se rajoute un paramètre supplémentaire qui est l’âge de mon compagnon qui vient d'avoir 41 ans.

Clairement pour moi, et je dis bien pour moi je ne juge absolument pas les choix des autres évidemment,
la « date échéance » arrive bientôt (ça se compte en mois pour ne pas dire en semaines:/)

On a parlé très vite enfants, avant même de se mettre ensemble
il sait donc depuis toujours que je ne conçois pas ma vie sans enfants
De son côté la question ne s’était jamais posée,
comme il avait toujours été celib' ou en relation courte pour lui pas la peine de se questionner sur son envie d'enfant
mais avec la bonne personne ça lui semblait naturel d'avoir des petits

Bon soit

Presque 5 ans plus tard il reste « pas prêt »,
il me dit qu'il y pense souvent, que ça viendra un jour prochain
mais il reste toujours un mais pour expliquer que ce n'est pas encore le bon moment

Je ne le harcèle pas avec ce sujet,
disons qu'il revient sur le tapis tous les 6 mois (c’est une moyenne hein :p :) ) et souvent de son initiative,
mais je m’aperçois que la question est tabou entre nous, chacun parle, dit ce qu'il pense et ses besoins
mais ça reste stérile on n'avance pas et à chaque fois ça me plonge dans une tristesse extrême

Bref pas de solution désolée par contre si tu veux qu'on en parle en mp je suis dispo :-)

En attendant courage, et peut être en reparler avec ton conjoint pourrait te rassurer :-)

laetitia
C
42 ans là 2187
Pompom1988 a écrit:
Donc il n'y a pas d'age pour désirer un enfant ! après 35 se sent-on encore capable d'assumer la maternité ? la patience n'est-elle pas réduite par rapport à quand on est plus jeune ?


Je crois que tu as beaucoup de fausses croyance Pompom.

Bien-sûr qu'après 35 ans on se sent capable d'assumer une maternité ! Beaucoup de gens sont aussi mieux dans leurs baskets et plus patients que quelques années plus tôt.

Le seul souci avec l'avancé en âge c'est la fertilité.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Il est vrai que de considérer qu'il reste une dizaine d'années est tout de même assez optimiste par rapport à la chute rapide de la fertilité.

Entre baisses naturelles et risques de "mauvaises découvertes" d'un coté ou de l'autre du couple...
87 ans 9553
Cool40 a écrit:
Pompom1988 a écrit:
Donc il n'y a pas d'age pour désirer un enfant ! après 35 se sent-on encore capable d'assumer la maternité ? la patience n'est-elle pas réduite par rapport à quand on est plus jeune ?


Je crois que tu as beaucoup de fausses croyance Pompom.

Bien-sûr qu'après 35 ans on se sent capable d'assumer une maternité ! Beaucoup de gens sont aussi mieux dans leurs baskets et plus patients que quelques années plus tôt.

Le seul souci avec l'avancé en âge c'est la fertilité.


c'est le lot de bien des jeunes femmes… perso la question des enfants devait être réglée avant mes 30 ans, après je trouvais ça vieux… ah ah. Avec le recul, quelle drôle d'idée ! Quand la question s'est posée de que faire avec la grossesse sur stérilet (le questionnement a duré environ trois secondes et demie) je me suis dit hannn mais j'aurai 31 ans et demi à sa naissance… n'importe quoi.

Ceci dit, je reste persuadée que tenir la fatigue est plus facile à 25 ans qu'à 40 MAIS la motivation n'est pas la même non plus je pense, la maturité change aussi des choses. Après, toutes les jeunes mamans ne passent pas quatre années consécutives sans dormir plus de trois heures d'affilée, mon gamin était vraiment un cas pour les nuits.
34 ans \o/ dans mon ptit paradis ... \o/ houhou \o/ 120
Oui et puis quid du petit dans toutes vos interventions ?

Difficultés à supporter le manque de sommeil ou "infertilité" liée à l'age, ok

Mais être maman à 40 ans c'est avoir un petit qui apprend à faire du vélo et derrière qui on devra courir à 46 ans par exemple
Et je suis désolée de le dire, non mais vraiment ça m'arrangerait de ne pas avoir ces "fausses croyances",
mais à 25-30 ans on est quand même bien plus disposé à "suivre" un enfant un peu actif :-)

en tout cas dans mon cas c'est évident, ça fait presque 15 ans que je bosse au quotidien avec des minots,
et à 25 ans (et même avec une santé totalement défaillante à l'époque) je tenais bien mieux la route qu'aujourd'hui :-)

puis devoir chambouler TOUTES ses habitudes et tout son quotidien après un certain âge m'a toujours questionné,
franchement j'ai vu, dans ma pratique professionnelle, une ribambelle de parents "souffrir" de ces changements venant même à regretter cette grossesse tardive

Donc je ne juge pas, chacun est libre de ses choix
(et je n'exclue pas aussi les parents qui ont dû subir un long parcours d'infertilité avant d'accueillir leur petit
et pour qui ce n'est pas un choix), mais je trouve qu'on a vite tendance à vouloir se convaincre qu'un peu plus vieux c'est mieux, mieux pour qui ?

ano honnêtement te sentirais tu d'être maman d'un petit de 5 ans aujourd'hui sachant ce que l'adolescence peut amener comme "petits soucis",
te vois tu vivres ces "péripéties" à 55-60 ans ?! :-)
je comprends ceux qui ne se sentent pas :-)

bref je ne veux blesser personne et surtout pas donner l'impression que je juge certains parcours de vie, ça n'est pas le cas, je me questionne juste :-)


Laetitia
B I U


Discussions liées