MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment tenter d'ouvrir les yeux à un proche ?

54 ans calvados 16079
Bonjour à tous et toutes,

J'aurais besoin de conseils par crainte de vexer un proche que je sens dans une relation un peu trop "emprisonnante".

Il a rencontré il y a  
quelques mois une femme et est avec elle (chacun son logement mais très souvent ensemble chez elle) depuis à peine 3 mois.
Cette femme a un petit garçon en bas-âge et a un très très lourd passé qui a encore des impacts sur sa vie actuelle.
Je les ai vus ensemble pour la première fois récemment et ai été surprise de voir qu'il est très différent de ce qu'il est d'ordinaire. Il semble complètement absorbé par une paternité qu'il n'a pas à mon sens à assumer à ce point, obéit à chaque directive qu'elle lui donne (beaucoup) et ne me paraît pas bien épanoui.
Je le sens en charge de sa compagne et de l'enfant.
S'il a réussi à me dire il y a quelques semaines (avant que je ne les vois) qu'il trouvait cela lourd, néanmoins il se sentirait bien avec elle.

Avant il me téléphonait longuement une fois la semaine ou on échangeait par mail, maintenant il ne me contacte plus qu'une fois ou deux par mois pour des choses superficielles.
Bien qu'il aie un changement dans sa vie, je comprends bien, mais jamais il n'a été aussi distant lors de ces autres relations.

Par ailleurs, lorsque je les ai vus ensemble, je me suis sentie gênée par je ne sais quoi dans le fonctionnement de cette femme. Elle m'a déballé sa vie dans les moindres détails,est un peu trop dans la tentative de se faire accepter de moi ... bref je n'ai pas trop été séduite.
Le fait qu'elle parle du "nous" un peu trop pour certains projets que lui ne m'a pas exposés n' est pas pour me rassurer (là il n'était pas présent)
Elle m'a même dit qu'il songeait à rester dans son poste actuel car il se sentait responsable car maintenant il avait une famille ... au sujet de son emploi actuel qu'il voulait vite quitter car il y est mal.
Là ça m'a carrément choquée, ça lui ressemble tellement peu et est contradictoire à ce qu'il me disait il y a encore un bon mois où il ne pensait qu'à trouver autre chose.
Ma belle-fille a eu le même ressenti que moi, donc ça me conforte dans le fait qu'il y a un truc qui ne va pas.

A savoir que ce proche est quelqu'un avec une âme de "sauveur", ce qui explique d'autant plus ma gêne vis à vis de cette relation.
J'ai l'impression qu'il s'est éloigné de moi pour ne pas affronter l'idée qu'il a fait une erreur, comme s'il le savait mais était dans le déni.

Je voudrais évoquer le sujet sans le froisser mais j'ai peur de le vexer. Si vous avez des idées, je vous en remercie.
43 ans Barcelona (Espagne) 24121
C'est délicat car il ne te dit sans doute pas tout et tu risques en plus de le perdre.
Si c'est vraiment un ami proche alors dis lui que tu aimerais bien parler avec lui seul à seul de truc perso, que tu t'inquiètes pour lui car tu vois beaucoup de changement et que tu veux t'assurer qu'il est vraiment bien et qu'il fait des choix qui sont bons pour lui.
Rien n'est jamais totalement blanc ou noir, et peut-être qu'il voit c'est choix comme un investissement sur le long terme avec une personne qu'il considère comme la bonne.

Tu risques de te retrouver confronter à un mur mais parler honnêtement tout en y allant en douceur est peut-être la solution.
Il peut aussi croire que tu es jalouse car son attention se tourne vers une autre personne et rien ne garantie que tu ne vas pas le perdre, c'est parfois ce qui arrive quand un ami passe du célibat au couple. J'ajoute que si il ne veut pas voir tu ne pourras rien faire.

L'autre option serait simplement de lui montrer que tu es son amie, que tu es là et lui laisser le temps de trouver son équilibre dans tout ça.
54 ans calvados 16079
C'est mon frère avec qui j'ai une relation très proche et où on se dit tout depuis toujours.

En fait ça me fait penser à une relation que j'ai eu moi où le type faisait la victime et a bien profité de moi ensuite (ce qu'il refait à chaque rencontre) , elle a le même fonctionnement ...
43 ans Barcelona (Espagne) 24121
Famille ou pas les risques sont assez similaires.
54 ans calvados 16079
Anne a écrit:
Famille ou pas les risques sont assez similaires.


OUI :( j'ai envoyé un mail ...sur la pointe des pieds, on verra s'il réagit.
43 ans Barcelona (Espagne) 24121
Bon courage.
Dans tous les cas tente de le voir face à face, cela fait peur mais cela permet d'être plus clair et de ne pas créer d'incomprehension.
54 ans calvados 16079
Pas possible, il ne vit pas près de chez moi, la prochaine fois que je le verrai ça sera en octobre :(

Merci Anne
43 ans Barcelona (Espagne) 24121
Et une petite discussion par skype ?
54 ans calvados 16079
Non son Internet est trop instable pour ça :(
P
50 ans 2945
C'est le genre d'histoire que j'ai déjà entendu je ne sais combien de fois. Elles sont toutes similaires. Ton frère s'est fait piéger. Il ne s'en rend pas tout à fait compte (un peu quand même mais il ne l'avouera jamais) et je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit à faire. Si il est sous son emprise, chaque tentative de discussion ou d'ouverture d'yeux se soldera par une dispute, voire une brouille sévère, liens de parenté ou pas. Je ne sais pas si on peut dire que ce genre de femme est l'alter ego féminin d'un pervers narcissique, mais seule une personne extérieure, avec de la poigne, peut s'en débarrasser.

Certaines le font pour l'argent et le confort matériel, d'autres ont besoin d'un père pour leur mioche, d'autres tout simplement d'un mec (ceux qui ont du caractère n'ont aucune chance de tomber dans leurs pattes et elles savent parfaitement choisir leur cible), elles sont aussi toxiques que les PN et à chaque fois que j'ai vu des histoires de ce type autour de moi, ça s'est fini par une rupture avec pertes et fracas côté monsieur.

Désolé un peu de te dire tout ça mais si c'est vraiment une de ces femmes, ton frère est mal barré.
54 ans calvados 16079
@Prax : ne t'inquiète pas pour moi, j'avais cerné "la dame" et cette personnalité un peu trop étouffante. Puis je préfère en discuter librement.

Mais vu que je tiens beaucoup à mon frère, je ne peux que tenter de lui ouvrir les yeux.
Pour le moment aucune réponse de sa part (ce qui ne lui ressemble pas ...)
103 ans 774
@prax le terme pervers narcissique ne s'applique pas qu'aux hommes, j'en ai connue une dans mon entourage qui faisait un 30 sur 30 sur un test de repérage de pn assez correct sur internet, destructrice non seulement pour l'homme qui partage sa vie (il était complètement éteint quand j'ai coupé les ponts avec cette vampire, aujourd'hui apparemment ils vivent ensemble... sachant qu'elle lui a fait un bébé dans le dos en début de relation... merveilleux!) mais aussi pour ses enfants.

Si sa compagne est réellement une PN, il sera assez compliqué de faire entendre raison à ton frère. Est-ce qu'il a un terrain propice pour la fragilité mentale ou est-ce que c'est quelqu'un d'assez sûr de lui ? Je parlais de ce test, il y a peut-être moyen de le diriger vers un lien pour appuyer ton argumentation, et de mettre chaque fois en face des particularités du PN tes propres constats et craintes, et tenter d'amener ça d'une façon pas trop agressive. Ca ne lui ouvrirait pas forcément les yeux (peut-être aussi qu'il n'y a pas besoin de les lui ouvrir, si c'est quelqu'un de sûr de lui sans fragilité genre dépendance affective, ce n'est peut-être pas un lien victime-PN), mais à chacun de tes doutes sur cette femme tu pourrais rappeler ça, faire systématiquement entrer ce qui te dérange chez elle dans les cases du PN.

C'est jamais évident quand quelqu'un détecte quelque chose d'anormal, de faire entendre raison à la personne un peu aveuglée et sur un petit nuage amoureux :(
54 ans calvados 16079
@Psychobunny : mon frère n'est pas fragile mais pas sûr de lui non plus.
Il a comme moi, une longue période de célibat à son actif qu'il vit plutôt bien et d'ordinaire cerne bien les personnalités néfastes ...
J'ai évoqué le type de "sauveur" car ils se sont rencontrés dans un contexte où elle avait besoin d'aide et lui en position de l'aider.

Là j'interprète le fait de ne pas avoir de réponse comme s'il ne voulait pas avouer son erreur de peur de la faire souffrir, je connais bien son fonctionnement.Justement j'ai été étonnée qu'il ne me demande pas mon ressenti après ces deux jours passés chez moi, ça ne lui ressemble pas.
Il semblait inquiet de la façon dont nous (mon fils, ma belle-fille et moi) allions la percevoir avant de venir ... c'est pour cela que je pense qu'il sait au fond de lui qu'il y a quelque chose de négatif.

De toutes façons, quoi qu'il advienne, je ne pouvais pas ne rien évoquer; je m'en serais voulue si ça tourne mal à l'avenir.
54 ans calvados 16079
J'ai reçu un mail : donc il est bien dans le déni :(
Tout va bien selon lui. Rien de trop personnel d'évoqué de sa part, je le sens bien en retrait (ce qui n'est pas son habitude)

Dépitée je suis 😢
43 ans Barcelona (Espagne) 24121
Laisses lui du temps.
Fais lui comprendre que tu as l'impression qu'il s'éloigne et que vous parlez moins et que cela te peine.
Poses lui des question sur son quotidien ce qu'il aime, engages le de façon légère sans vraiment évoquer le sujet de son amie mais sans l'éviter non plus.
B I U