MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Grosse

P
50 ans 2901
Ben écoute si un proche ou autre me demande qui est la grosse dame assise là-bas, qu'il le fasse par instinct (comme il l'aurait fait en la nommant la black  
ou la négresse si elle avait été africaine) ou par besoin (à la place de "besoin" j'aurais dû mettre "pourquoi"), que veux-tu que je lui dise ? Il y a des physiques qui sont stigmatisés et je n'y peux pas grand chose. Quand on parle d'une personne mince, blonde, châtain ou brune, on trouve toujours un moyen pour faire comprendre de qui il s'agit à son interlocuteur. Mais si c'est une grosse, une rousse, ou une autre caractéristique "décalée", ça semble certainement plus facile à certaines personnes d'utiliser cette caractéristique pour l'identifier.
L
41 ans 71
Prax,

Tu lui dis ce que tu veux. Rien si tu veux. Tu relèves ou pas si tu veux. Tu le fais réfléchir ou pas si tu veux. Tu marques ton accord ou ton désaccord si tu veux. Tu fais ce que tu veux comme tu veux enfin. Je ne peux pas te l'écrire mieux. :)

Négresse ? Black ? C'est grossier et insultant. Ce ne sont pas des mots que j'utilise et si on me dit "Qui est la négresse ou la Black là-bas ?", je vais réagir parce que je ne suis d'accord. Et si on dit "peau noire" avec la voix pleine de mépris et de dédain, je vais aussi réagir. Je vais demander s'il va bien aujourd'hui, ce qui lui arrive à lui, s'il va bien dans sa vie, s'il aime vraiment les femmes, s'il n'est pas raciste par hasard, s'il est bien au courant que tout le monde va finir par mourir aussi à quoi ça sert tout ça ? Avec mon léger ton taquin tu vois, pas méchant, mais légèrement taquin. Mais ça c'est moi.

Et pour la seconde partie : je suis ok avec toi. Perso, je ne vois pas de problème pour désigner une personne par un trait physique en utilisant le mot approprié (brune, blonde, rousse, chauve, grande, petite, mince, grosse) que le trait soit courant ou plus rare.
Je faisais seulement une distinction entre deux tons : le ton neutre (aucun souci avec) et le ton porteur de négatif (là, ce n'est plus pareil).
Tu comprends, ça se joue dans l'intonation de la voix. Il y a le mot et le ton que l'on utilise volontairement pour le prononcer. Il y a plusieurs manières de dire un mot. On peut moduler notre voix pour véhiculer des sentiments : de la douceur, de la colère, de la crainte, de la moquerie, du mépris,... A mon oreille, le même mot grosse peut être dit de manière neutre ou de manière insultante et c'est ce dernier que j'ai souvent entendu (et je ne suis pas parano). Je sais faire la distinction entre le neutre et l'insultant.
34 ans Dans le Sud 67
Pour part, il s'agit d'un adjectif . Ma fille n'apprécie pas que j'utilise ce mot mais c'est un fait , je suis grosse et il me décrit. Au même titre que le mot petit ou noir (ce qui est mon cas, certains préfèrent dire black car ils y trouvent une connotation moins négative)... Je suis davantage gênée par les mots comme ronde car en général, les personnes se sentent pas vraiment à l'aise et il est arrivé que mon entourage soit choqué par le fait que j'emploie le mot grosse ou obèse.

Dès que je me qualifie de grosse, j'ai généralement la phrase suivante " Ah non t'es pas grosse, tu es enrobée".

Il semblerait que dans l'esprit de certaines personnes, ce mot équivaut à se rabaisser ou je ne sais quoi or qu'il s'agit d'un simple adjectif.

Enfin, il s'agit de mon ressenti en tant qu'adulte. Je côtoie des enfants gros, qui pour eux entendre ce mot est une vraie souffrance.
L
41 ans 71
Coucou, Ludy,

Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. Quand je dis "Je suis grosse" devant des relations amicales féminines, je vois leur temps d'arrêt et leur gêne et j'ai souvent : "Ne dis pas ça, tu es belle." (?)

Quel âge ont les enfants dont tu parles ? Tu as la possibilité d'intervenir auprès d'eux ?

(Une de mes relations amicales a la peau noire et n'aime pas du tout le mot Black, elle l'a entendu prononcé de manière péjorative, tellement de fois, qu'au final... Difficile parfois... ;) )
P
50 ans 2901
Black fait partie du langage courant des personnes qui ont un gros souci avec le mot en français. Négresse c'est insultant (à moins que ça ne soit utilisé dans son sens original ou qu'on mette un adjectif devant), grosse vache l'est tout autant. La différence est qu'une insulte raciste est punie par la loi, l'autre non.
Y
27 ans 4
Pour ma part, je le prends à mon compte comme on renvoie une grenade.
"Grosse" est un terme souvent au mieux teinté de gêne, au pire utilisé comme insulte de la part des personnes non concernées. Donc quand je l'entend ou le lis, je suis méfiante en fonction du contexte, de la personne qui l'utilise et du ton employé. Je me désigne comme grosse, mais je sais qu'on peut attendre de moi que je sois humiliée par ce mot.
J'aime bien l'utiliser pour choquer, en montrant que le malaise n'est pas de mon côté.

"- Je ne trouverais pas de vêtements de gros ici.
- Pourquoi tu dis que tu es grosse ? Tu te dévalorises. Moi je te trouve très belle.
- Bien sûr que je suis très belle, je n'ai pas dit le contraire. Je dis juste que je suis grosse."

Par contre, j'ai beaucoup bouffé de l'humiliant " T'es pas grosse, y'a pire, regarde machine". Bon,à partir d'un certain volume, ça s'arrête. Mais ça signifie quand même quelque chose comme "C'est vrai qu'être grosse ça craint,c'est l'humiliation totale, heureusement que tu es encore dans la catégorie où peut être amie avec toi sans trop se taper la honte ! Le jour où tu deviens comme machine, c'est fini.". J'ai passé tout le collège à regarder machine en espérant à tout prix ne jamais être aussi grosse qu'elle. Super la solidarité !
28 ans La Ville Rose 2068
Quand j'étais jeune ça me heurtait.
Maintenant je m'en fiche. Si quelqu'un venait me dire :"t'es grosse !" Aujourd'hui, je répondrais sans doute " oui et ?", quelquechose du genre. Mais réponse ou pas je sais que je ne passerais pas 3 jours enfermée chez moi suite à cette réflexion.

Je l'ai accepté comme un fait. Car c'est ce que c'est.
Mais je comprends pleinement les personnes qui n'en sont pas à ce stade. À une époque, entendre le mot " grosse " dans une phrase qui n'avait rien mais alors absolument rien à voir avec le physique, bah ça suffisait à me rendre honteuse. Quelqu'un pouvait dire " tiens regarde la grosse boîte ", j'avais envie de disparaître lol. C'est couillon je sais ah ah !
S
63 ans 4
obese est un adjectif. il ne peut en aucun cas définir une personne. Il ne devrait pas dépasser les limites de la medecine, et encore. Dit on : sidéen ou parkinsonnien ou altzamérien?? C'est à nous, personnes grosses à le refuser. c'est une question de pouvoir aussi. Les médecins se placent comme ayant le savoir et le pouvoir sur nous, gros et grosses qui sommes si ignorants, si faibles, menteurs et goinfres ( on ne croit jamais une personne grosse quand elle dit qu'elle ne mange pas). Nous devrions nous insurger pour prendre possession de notre propre corps, de notre maladie si elle en est une, pour trouver des partenaires ds le corps médical mais non des savants tout remplis du pouvoir de leur présupposé savoir
34 ans Dans le Sud 67
@luluberlue, ces enfants ont 13 et 17 ans: ils subissent des brimades, insultes. La fille de mon amie a été filmée à son insu en salle de sport et mise sur SnapChat. Heureusement, elle a un fort caractère mais ce n'est pas forcement évident.

@Prax, je suis complètement d'accord. C'est le ton et le contexte de l'emploi du mot grosse qui va changer la donne.

@Serenade, le corps medical et la grosseur, c'est une relation compliquée. J'ai fais rire et choqué mon doc car à la suite d'analyse, il me dit que mes résultats sont top et il en est d'ailleurs supris.
Je lui ai répondu que j'étais une grosse en pleine forme et je l'ai vu se décomposer face à moi car j'avais dit " grosse".
B I U


Discussions liées