MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

mon petit prince a rejoint les étoiles

B
41 ans cher 10
après 3 GEU et bcp de dégats, nous avons choisi de passer par FIV
les temps d'attentes sont interminables et puis commence les traitements, 7 follécules à la ponction et deux  
jours après un seul embrion
on garde les pieds sur terre les chances pour que ça marche du premier coup... sont quasi nulles. mais si il résiste!!!
quelle joie mais rien ne se passe correctement, 4 semaines saigne ments, décollement du placenta, repos repos etc... les semaines passent avec la peur de le perdre à chaque instant....
32 semaines!!! on y est presque visite avec les sages femmes écho touché vaginale et cata col modifié grosse panique plus de bouchon poche bombée
je ne comprend rien et on m'explique que mon p'tit bout est prêt à sortir
perfusion pour arrêter le travail injection de produit pour lui développer les poumons faut 48h mini pour que ça agisse hélipotés à clermont d'urgence et on attend...
36 semaines, et 6 jours comme ils disent... un soir de noël le plus beau cadeau de notre vie est arrivé: Benjamin 3kg 49cm (pour un préma)né le 25/12/05
et une année merveilleuse se passe à grand galop emplie de rire de bonheur de découverte: mission accomplie on recommence l'an prochain!!! voilà les fêtes qui arrivent et sont pre mier anniversaire que de joie... il est malade pourtant il a une laringite pas grave disent les docs
quatres long jours où il dort peu mange quasi rien fait des poussées de fièvre et on se sent impuissant mais on vou dit d'être patiente....
je dormais près de lui mais le matin du 29 décembre 2006 il ne s'est pas réveillé, j'ai tout tenté réanimation en attendant les pompiers et que mon mari rentre, son petit coeur est reparti mais trop faible... il est décédé pendant le transport....
et notre vie c'est arrête là....
colère désespoir vide envie de mourir trop de questions sans réponses...
ça fait 6 mois mais j'ai l'impression que c'était hier...
il me manque tellement
est ce que quelqu'un peut m'aider l'avez vous déjà vécu???
N
34 ans 255
Je ne l'ai pas vécu mais ton témoignage m'a beaucoup touché.
Il est normal que meme après 6 mois, tu y repenses toujours. C'est une douleur au coeur qui reviendra régulièrement puis s'estompera petit à petit.
Je suis de tout coeur avec toi et te souhaite une plus belle vie.
B
41 ans cher 10
c'est gentil et on y travail mais le coeur n'y est pas en ce moment je devrais pourtant être heureuse la fiv à marcher une deuxième fois mais être enceinte ne solutionne pas ce vide énorme je donnerais n'importe quoi pour l'entendre rire ou entendre un de ces jouets qui fait un bruit qui vous casse les oreilles à longueur de journée
de plus je suis térorisée pour le prochain
33 ans marseille 2582
on n'oublie jamais quand notre enfant décède quelque soit l'âge...
Tu pourra juste etre moins triste avec le temps mais aucun des enfants que tu fera ne pourra le remplacer. :cry:

Pourquoi n'essaye tu pas d'en parler avec un psychologue, il n'est pas bon d'etre trop déprimée pendan tune grossesse... de plus si tu ne désires pas vraiment ton deuxieme enfant, il ne sera peut etre pas heureux, enfin je veux dire s'il voit tout le temps sa maman triste, qui ne rit pas, qui pense toujours à son premier bébé et le lui fait ressentir, je en sais pas comment un enfant pourrai réagir à ça.

Enfin si tu l'a mis en route c'ets que tu le voulais ;) bon courage surtout et ne baisse pas les bras!
B
41 ans cher 10
je meurs d'envie de l'avoir ce petit bout et je suis bien consciente que ce ne sera jamais mon fils mais je crois qu'en fait j'essaye de me blinder de peur de perdre celui-ci aussi
en plus j'ai du trop miser sur le fait que d'être enceinte me soulagerait ma peine.... mais les hormones doivent faire l'effet inverse, quant à la psy j'ai du mal avec elle c'est un mur sans émotions...
je ne veux pas de pitié je souhaite juste qu'on me dise que la vie peut être encore belle après tout ça. je ne veux pas oublier mon fils je voudrais juste être sûre que là où il est il est bien et que quelqu'un prend soin de lui,
tout me parait paradoxal, cette envie de revivre alors que tout a été détruit, c'est comme un lendemain de guerre où on a tout perdu et qu'il faut tout reconstruire pierre après pierre
notre enfant n' que 4 semaines aujourd'hui rien de gagné et j'ai très peur vraiment très peur
106 ans 2475
Je ne l'ai pas vécu en personne, mais ma soeur aînée a perdu sa première fille, ma filleule, alors qu'elle devait avoir 5 mois le lendemain.

Mort subite du nourrisson... Pas d'explication logique à ce drame...

Cela fait maintenant 15 ans que c'est arrivé. Cette petite fait toujours partie de nos vies à tous. On y pense toujours. Mais soyons honnête, un peu moins souvent...

Ma soeur a eu une deuxième fille qu'elle a failli perdre pendant sa grossesse. Elle a 13 ans aujourd'hui. Bien sûr elle a eu beaucoup d'inquiétudes en tout genre pendant longtemps. Mais aujourd'hui elle vit sa vie de famille "normalement", sans se focaliser sur cette perte terrible.

Le temps n'efface rien, il aide juste à voir et à ressentir les choses différemment. Mais le chagrin reste toujours un peu là. Garde courage, ne baisse pas les bras...

Je t'embrasse
48 ans Var 2447
Bonsoir Bennie18

Ton histoire me bouleverse.
Comment ne pas te sentir perdue ? Tu vis la mort en attendant de donner la vie. Cette grossesse vient réactiver ton chagrin. Alors oui fais toi aider par un psy, ce que tu veux, pour pouvoir faire ton deuil.

Changes de psy si la tienne ne te convient pas, parce que tu as plutôt besoin d'exprimer tes émotions, et devant un mur C pas facile.

Je te souhaites tout plein de courage et je t'envoie plein de petites bulles d'amour. Tu en as besoin....
B
41 ans cher 10
merci pour votre soutient, et je souhaite bon courage à tout le monde car la vie n'est pas tendre mais elle a des côtées tellemnt magique....
chaque jour de passé me rappelle l'abscence de Benjamin mais me montre tout ce qu'il me reste, un mari extraordinaire, une belle famille formidable et cette petite étoile qui brille au fond de mon coeur que personne ne pourra éteindre, cette petite étincelle qui me donne chaque jour la force de me lever et de continuer qui me rapelle que j'ai le bonheur de ne pas être seule et que nous avons un deuxième petit bonheur qui se transforme au fond de moi qui pousse et qui grandit
déjà 5 semaines... plus que 35!
37 ans Montréal 752
Quelle épreuve, je ne l'ai pas vécu, moi je l'ai perdu avant qu'il ne vienne au monde (40semaines) mais j'ai été folle de douleur lorsque c'est arrivé, et j'ai été longtemps avant de pouvoir y repenser sans pleurer ou souffrir.

Le temps te permettra d'accepter l'inévitable, mais entre temps, c'est très dur. Peut-être as-tu besoin d'en parler avec quelqu'un, quelqu'un qui pourrait t'aider à comprendre et à faire ton deuil.

Moi je n'en ai pas parlé, et ça a duré longtemps.

Je vois que tu es enceinte. Je te souhaite que tout aille le mieux du monde. Bon courage.
37 ans Brest 532
! wow



je suis très touchée pr ton récit

je viens de le lire a mon mari, j'avais du mal a finir la gorge nouee...

Ca doit être vraiment dur... je pense que la douleur doit rester toujours là meme si on continue à vivre...
je ne peux que te dire toute ma solidarité...

courage pour la suite et j'espère qu'ici tu trouveras des personnes ayant vécu ce genre de choses pour t'en parler...
39 ans sud 762
Je ne sais pas trop quoi te répondre,sauf que je te souhaite tout le bonheur possible avec le petit bout qui arrive.
:kiss:
B
41 ans cher 10
merci, merci merci
déjà de pouvoir en parler dans se forum m'aide beaucoup
avec la psy ça ne passe pas en plus c'est tel jour tel heure et ce n'est pas forcément à ce moment là qu'on veut en parler....
je souhaite pouvoir tenir ma grossesse jusqu'au bout et du mieux possible
m'en voilàa donc à 5 semaines et lundi je vais à clermont faire une écho
évidement je suis stressée car je suis consciente de tout ce qui peut arriver pendant et après la grossesse...
de plus j'ai ce vide affectif qui est là ce vide dans les bras ...
ma voisine est passée me voir hier avec sa petite qui aura 1 an en juillet et quand elle était près de moi j'avais telllement envie de la serrée contre moi et de ne pas la rendre....
mais elle m'a montré que monsourire et mes rires étaient là pas très prêt à resurgir quand p'ti bizou sera là et ça c'est encourageant
je ne veux pax être une maman triste ou mélancolique mais pour le moment c'est ce que je suis et ça me faitpeur
il n'est parti que depuis 6 longs mois....
48 ans Var 2447
Bennie

Moi je trouve que tu fais preuve d'une grande force et d'un grand courage.

Alors oui tu seras encore triste et toute ta vie tu penseras à ton petit bout d'chou. Seulement la VIE reprend ses droits avec l'enfant que tu attend et tu arriveras à nouveau, à être une maman heureuse et épanouie.

Mes plus douces pensées à toi.....

:kiss:
55 ans Québec, Canada 1655
La mort d'un enfant est sans doute la plus dure épreuve qui soit.

Une chose est certaine après une telle épreuve tu as besoin d'un bon soutien. Par conséquent si tu n'es pas à l'aise avec ta psychologue, si le courant ne passe pas comme on dit, il faut en chercher une autre.

Il est trop important que tu puisses évacuer tout ce que tu ressens.

Bien sur l'inconvénient majeur avec les psy c'est que nous avons rendez-vous telle heure, tel jour.

Dans l'intervalle ... si tu ressens le besoin d'exprimer tes sentiments etc. pourquoi ne pas écrire tout ça sur papier ... que tu pourras lui remettre à ta prochaine visite ... mieux encore ... un dictaphone.

Ma copine en a acheté un à la mort de son mari et de son fils dans un accident de la route.

Elle enregistrait ainsi ses pensées sur bande ... et ensuite les faisait écouter à son psy ... cela l'a beaucoup aidé dans son cheminement car devant lui ... à froid ... elle n'arrivait pas à exprimer ses sentiments.

Je t'envoie plein de bonnes ondes ... en espérant que tu retrouveras bien vite la paix de l'âme.
40 ans isere 164
bennie, je te souhaite d'être très forte; pour toi et le petit bout qui arrive.
je ne l'ai pas vécu: je suis le bébé qui est resté. j'avais 6mois quand ma soeur est morte: elle avait 4 ans 1/2 et c'était un accident. elle est décédée dans les bras de ma mère.
ma mère m'a toujours dit qu'elle avait été comme amputé. aprés, on vit avec, c'est tout. on n'oublie jamais. ni les dates, ni les gouts.......
mais pour petite graine, je te demande de faire très attention à tout ce qui pourrais faire que bébé2 se sente comparé à ton petit benjamin: la comparaison avec un ange est très lourde à supporter.
je vous souhaite beaucoup de courage à ton mari et toi,
et malgré tout beaucoup de bonheur à venir. :kiss:
B I U


?>