Le 09.05.05 Par Leen

Ces kilos qui pourrissaient ma vie : Ma thérapie (3)

Journal 3 adulte (suite et fin).

18 ans … Je me prends en main …un matin … je décide de maigrir. J’entame et j’alterne poudres magiques et bonbons pharmaceutiques. Je fonds. Je maigris et m’aigris à vue d’œil. Je suis heureuse et désespérée à la fois

, je ne sais plus qui je suis, je m’égare. J’entame des études supérieures et je rencontre un homme, un vrai, un sensuel… qui me trouvera belle mais me demandera pourquoi je veux tant perdre de poids, quelle est celle en moi qui ne veut pas s’accepter. Il me quitte un jour sans trop d’explications en me disant que j’ai besoin de grandir pour comprendre que je ne serai belle que quand je m’accepterai … leçon que je ne capterai pas tout de suite. Je continue à maigrir, je perds mes amis, mes envies, je pourrais vivre sans frigo. Mais le moindre stress me fait vaciller et je perds pieds, je reprends du poids, je m’en veux, je serais capable de me faire du mal pour ne plus être aussi mal … personne ne m’entend, mais ne suis-je pas seule finalement ? Je travaille la nuit, je fuis la lumière du jour et ces regards qui me dévisagent, je dors quand le soleil luit, je fuis ma vie, je ne veux plus vivre comme les autres, parmi les autres qui me méprisent, je fuis la vie. Mais là mes parents interviennent et me sortent de mon hibernation. Un ami sorti de loin, de mon passé d’adolescente me retrouve et m’oblige à redevenir moi-même, à ouvrir les yeux et réaliser que je suis avec un homme qui me détruit, que je suis enceinte de cet homme malade, que l’IVG est une décision difficile. Avec lui tout s’ouvre à nouveau et même si l’épreuve est difficile et ô combien pénible je renais, je me retrouve, je ne me nie plus. Je n’oublierai jamais ce moment, je n’effacerai jamais ces quelques minutes de ma mémoire, mais cet instant si cruel m’a, quelque part, ramenée à la vie, obligée de faire face à des responsabilités que je ne pouvais assumer.

Quatre ans, il m’a fallu quatre ans pour redevenir moi, et même si j’ai repris le poids perdu, il faut croire que, quelque part, c’est ce dont j’avais besoin pour redevenir moi …

22 ans … La vie me sourit, j’ai rencontré l’amour et bien que le poids a failli me coûter la vie j’apprends à accepter mon corps sous ses doigts, dans ses yeux. J’arrive à me trouver belle et voir mon corps s’arrondir par l’effet d’un enfant me comble de bonheur.

Dix ans plus tard le poids n’est plus une priorité. J’ai entamé une rééducation douce, je ne suis plus pressée, je m’aime comme je suis et même si je suis ronde, je sais maintenant qu’être femme n’est pas question de kilos … il m’a fallu tant de temps et de peurs pour le comprendre, tant d’angoisses et d’horreurs pour l’accepter que le chemin qui est devant moi me paraîtra toujours plus beau, toujours plus joyeux que ce passé où je me suis tant niée …

Leen

Lire la première partie : Journal 1 enfance

Lire la première partie : Journal 2 adolescence


... Charger plus