Image Description

Simplifiez votre shopping grande taille !

Trouvez vos vêtements rapidement parmi plus de 30 boutiques, sur plusAZ.shop

Le 15.01.11 Par Nancy

8 conseils pour choisir son soutien-gorge idéal !

Choisir le bon soutien-gorge à la bonne taille n’est pas toujours facile !
Tout simplement parce que parfois on ne sait pas vraiment qu’elle est notre taille, ou on pense le savoir et il se peut qu’on se trompe.

Êtes-vous de celles qui choisissent un soutien-gorge pour le côté pratique ou plutôt de celles qui s’en amusent ?
Ça remonte à quand la dernière fois que vous avez acheté un soutien-gorge ?
Votre choix a-t-il été facile et était-il le bon ?

On est nombreuses à avoir du mal à trouver un soutien-gorge qui nous convienne parfaitement.
Vous en avez peut-être plusieurs qui dorment dans l’armoire our le tiroir pour cause de trop petit, trop grand, pas confortable !

Un soutien-gorge c’est une nécessité et un moyen de se faire plaisir, on le sait, c’est difficile à trouver en grande taille et sexy.
Maintenant on trouve un peu de tout, encore faut-il trouver les boutiques qui les vendent et suivre les conseils qui suivent…

1. Trouvez votre taille

Commencez par prendre vos mesures, car même si vous savez à peu près jongler entre les tailles de tout de dos et bonnets pour y trouver votre compte, c’est quand même mieux de savoir quelle est votre VRAIE taille.

Attention, la taille de soutien-gorge peut varier au cours d’une vie, puberté, grossesse, prise ou perte de poids même minime influent et la taille peut se modifier au fil des mois ou des années.
Quand on change de taille, on peut prendre en bonnet sans changer de tour de poitrine.
Une bonne mesure c’est un bon départ !

On trouve souvent des indications qui s’avèrent inadaptées aux grandes tailles, alors pour les rondes il y a la méthode d’Izadora !

A. Prenez vos mesures

  • Le tour de dos
    Mesurer son tour de dos en cm. Elle se mesure juste sous les seins. Ce sera la taille de soutien-gorge à prendre (96cm on prend du 95, 110cm du 110, etc.)
  • Le tour de buste
    Mesurer le tour de buste (en passant dans le dos et comprenant le pointe des seins)
  • Mesure ton tour de poitrine pour trouver ta vraie taille

    B.Trouvez votre bonnet
    Voici une petite méthode de calcul du bonnet :
    Tour de buste en cm – tour de dos en cm = un résultat
    Résultat divisé par 2,54 = Taille de bonnet

    Exemple : Tour de buste=139 et Tour de dos=126 – 139-126=13 – 13/2,54=5,12 donc Taille de bonnet=E
    Si on obtient un chiffre comme 12,7 par exemple on arrondit à 13.
    126 cm de tour de dos = 125 en soutien-gorge
    La bonne taille est donc 125E

    Le chiffre obtenu correspond à une taille de bonnet :
    1 = A
    2 = B
    3 = C
    4 = D
    5 = E
    6 = F
    etc.

    Attention comme pour les vêtements les tailles de soutiens-gorge varient selon les marques et les boutiques, donc n’hésite pas à en essayer plusieurs et sur les sites internet visite des guides de tailles.

    Astuces : Prendre soi-même les mesures ça peut fausser les données. L’idéal, se mettre debout, se faire aider par une amie ou son homme et utiliser un mètre de couturière.

    Une autre méthode : prennez 10 tailles de soutien-gorge différentes et essayez tout pour trouver la bonne, vous aurez peut-être une surprise.

    Le truc en plus : Changement de taille, commande en ligne, achat vite fait sans vrai essayage en cabine, tour de poitrine introuvable… on peut vite se retrouver un peu serrée !
    Pour combler ces quelques centimètres de tour de dos manquant il existe des extensions ou rallonge de soutiens-gorge bien pratiques. C’est un basique toujours utile, à avoir absolument !


    Lot de 3 extensions de soutiens-gorge – 4€ – Kiabi

    2. Déterminez raisonnablement ce dont vous avez besoin

    Quelle que soit la forme naturelle de votre poitrine, un soutien-gorge pourra modifier un peu l’allure, mais ne transformera pas des seins petits et tombants en gros seins pigeonnants, il apportera juste un meilleur soutien et un peu plus de relief.
    Un soutien-gorge, ça ne fait pas de miracle, ça ne peut pas doubler le volume et ça ne peut pas non plus le diminuer de moitié.
    En revanche, un soutien-gorge peut modeler, minimiser, mettre en valeur, sculpter, arrondir, remonter…
    Explorer vos envies en restant réaliste sur le résultat possible.
    Pour les modèles fantaisie c’est un détail qui se regarde au moment de choisir le modèle, la couleur et la matière.

    Un coup d’oeil dans le dressing, pour faire le point sur les vêtements qui ne se porte qu’avec un soutien-gorge adapté, c’est utile et permets de s’équiper en conséquence !
    Il faudra faire un juste milieu entre la vraie nécessité et les envies.
    Pas la peine d’acheter un 3e soutien-gorge confort version grand-mère si il y a déjà 5 t-shirts avec un décolleté à craquer qui dorment dans l’armoire !

    3. Choisissez la forme

    Si vous avez besoin de remonter une poitrine tombante optez pour les balconnets.
    Les poitrines menues seront mises en valeur par des push-up.
    Les très grosses poitrines seront maintenues par des soutiens-gorge à baleines ou à armatures.

    Si vous avez beaucoup de vêtements qui reste dans le placard parce que vos soutiens-gorge marquent et se voient sous le tissu, alors votre choix devra se porter sur les “invisibles” : sans couture, sans fioriture et sans dentelle.
    Les coutures sur un bonnet vont quant à elles aider à donner une forme ronde (couture verticale), pointue (couture horizontale) ou classique (couture en biais) à votre poitrine.
    Les plus aventureuses pourront aussi essayer les bonnets “obus” mais c’est assez risqué ! Réservé aux nostalgiques assumées des années 50.

    4. Choisissez la couleur, les motifs et la matière

    Niveau esthétique il y a du choix, même en grande taille on trouve maintenant des modèles tendances.
    Adieu les chairs, blancs, noirs et bleus marine en coton de mamies tristounes.
    Bienvenues les dentelles, les broderies, les imprimés, les microfibres, les vintages, les couleurs chocolats, bleuets, dorés, fuchsia, brodés.

    Le choix n’appartient qu’à vous, mais n’oubliez pas que sous certains tissus et sous le blanc ou transparent (comme le lin même de couleur) le soutien-gorge peut être visible, pour éviter la faute de goût, à moins de vouloir jouer avec les contrastes et transparentes, l’idéal est de trouver de la lingerie couleur chair.
    Même sous le noir, le blanc peut aussi transparaître donc on opte pour du noir ou du chair !

    5. Essayage obligatoire !

    Pas toujours évident de passer en cabine pour les sous-vêtements. Il fait trop chaud, il fait trop froid, pas forcément envie de se déshabiller, mais pourtant il va falloir le faire, car la lingerie c’est encore plus important que les vêtements pour une belle silhouette.
    Même en portant ta plus belle tenue, si le soutien-gorge est inadapté ou inconfortable il va gêner toute la journée (ou soirée) et vous aurez peut-être du mal à penser à autre chose.
    Pire, le coup du sein qui rebondit hors du bonnet, vraiment inesthétique au possible et inconfortable.
    Le confort dans la beauté ça compte !
    N’oubliez pas que se sentir belle c’est important, lorsqu’on se sent mal cela se voit et ça casse tout. Alors, même si c’est parfois délicat, essayez votre soutien-gorge avant de l’acheter, ou commander le en ligner pour essayer tranquillement à la maison.

    6. Évaluez le confort au porter

    Dans la cabine c’est le moment de bouger, même si la cabine est toute petite (sans se faire mal pour autant)
    Faites des mouvements, balancez les bras et sautillez comme si vous marchiez, penchez-vous, levez les bras et regardez si le type de bretelles vous convient, irrite, gêne…
    Si vous choisissez un modèle avec bretelles amovibles, interchangeables ou modulables ou au contraire sans bretelles, testez vraiment leur résistance aux mouvements (sans démonter la cabine évidemment !)

    7. Pensez aussi aux soutiens-gorge qui se portent seuls, mais pour deux, amusez-vousi !

    Un soutien-gorge c’est indispensable, ça doit être pratique, mais ce n’est pas qu’utilitaire.
    C’est aussi un accessoire de séduction avec lequel on peut (on doit !) jouer.
    Pour se plaire à soi, à son âme soeur ou à sa conquête d’un jour, même en grande taille on peut trouver des soutiens-gorge sexy et coquins.
    La lingerie de nuit sexy, le soutien-gorge bustier, on y pense pas spontanément et quand l’idée nous traverse l’esprit on s’imagine tout de suite les dentelles rouges sur satin noir, les lacets et frous-frous extravagants.
    Si vous êtes joueuse, pourquoi ne pas s’y aventurer ? (On le dira à personne…) Et pour les timides, rassurez-vous, il en existe aussi des sages.

    8. Ne pas attendre d’en avoir besoin !

    Un soutien-gorge c’est difficile à choisir et à trouver. Attendre que notre préféré n’ait plus de maintien c’est la porte ouverte à un mauvais maintien avec le temps, un résultat pas terrible à voir et aussi le risque de ne pas s’apercevoir à la longue qu’il n’a plus du tout le même rendu qu’au premier jour…
    Le pire serait qu’une bretelle lâche au moment où on se prépare et qu’aucun autre soutien-gorge ne puisse le remplacer alors que vous en avez besoin là, maintenant, tout de suite.
    Alors, si vous avez peu de soutiens-gorge qui vous “collent” à la peau prennez le temps d’en chercher un autre, de bien le choisir. Ça évitera les mauvaises surprises et la recherche à la hâte d’un soutif de rechange qui finira au placard.

    Quels sont vos trucs pour choisir votre soutien-gorge idéal ?