Les bas de contention en cas d’hypertension : une aide précieuse

Qu’est-ce que l’hypertension ?

L’hypertension artérielle (HTA) est une pathologie entraînant une élévation permanente des chiffres de la pression artérielle ou tension artérielle (TA). Lorsqu’une personne est hypertendue, les chiffres de sa tension artérielle sont supérieurs à 14/9. En cas de tension normale, ces chiffres sont en général de 12/8, sachant que le chiffre de la valeur minimale traduit la résistance des parois artérielles et leur souplesse. L’hypertension, pathologie fréquente chez les personnes en surpoids ou obèses, peut également se déclarer avec l’âge et/ou une composante héréditaire.

Il est question d’hypertension artérielle permanente dès lors que la tension artérielle est tout le temps trop élevée. Afin de diagnostiquer une hypertension chez son patient, le médecin doit alors contrôler régulièrement les chiffres tensionnels, qui sont susceptibles de varier durant la journée. Ce contrôle devra être effectué allongé, debout, au repos, en activité, etc, afin de constater que la tension demeure trop haute de manière constante. Chez le jeune sujet, l’hypertension peut être labile, c’est-à-dire qu’elle peut ne pas être haute de manière continue. En cas d’hypertension labile, pathologie alors bénigne, il convient tout de même de surveiller les chiffres de la tension artérielle afin de s’assurer qu’ils n’évoluent pas négativement avec l’âge.

Avec la généralisation des appareils de mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA), les patients peuvent maintenant prendre en continu leur tension artérielle afin de s’autosurveiller, cette pathologie pouvant faire peser un réel risque sur la santé lorsqu’elle n’est pas traitée.

Les conséquences de l’hypertension sur la santé

Lorsqu’elle n’est pas correctement prise en charge, l’hypertension peut entraîner des accidents neurologiques, des accidents sensoriels comme une hémorragie oculaire ou bien une paralysie des nerfs oculomoteurs. Souffrir d’hypertension artérielle expose également à la survenue d’un accident cardiaque, d’un infarctus du myocarde, d’un accident rénal ainsi qu’au développement d’une insuffisance rénale.

Outre ces pathologies graves, l’augmentation de la pression artérielle peut fortement endommager la paroi des artères, entraînant alors un processus d’athérosclérose. C’est pourquoi il est notamment très important de traiter une hypertension artérielle, même si le patient semble ne souffrir d’aucun de ses symptômes.

Le traitement de l’hypertension artérielle

Traiter l’hypertension artérielle impose de prendre en compte les différents facteurs et causes ayant contribué à son déclenchement, s’il en existe. Chez les personnes en surpoids ou obèses, perdre des kilos constitue une étape primordiale. Les patients présentant un excès de masse graisseuse doivent ainsi se tourner vers leur médecin et leur diététicien ou nutritionniste, afin d’établir un régime alimentaire adéquat leur permettant de perdre du poids. Ce régime veillera également à éviter les aliments trop salés et l’ajout de sel, qui entraînent l’élévation de la tension.

Ainsi, tout comme le diabète, la meilleure façon de prévenir l’hypertension artérielle est de modifier ses habitudes de vie et de s’en tenir à des règles hygiénodiététiques. Des mesures qui vont alors constituer la base nécessaire à tout traitement médical, si l’hypertension artérielle ne peut être guérie par une nouvelle hygiène de vie. Si traitement médical il doit y avoir, alors le choix de ce dernier se fera en fonction du stade de la maladie et du profil du patient.

Le port de bas de contention aide à lutter contre l’hypertension

L’utilisation de bas de contention fait partie des mesures préconisées dans le traitement de l’hypertension, étant donné que cette dernière est liée à l’insuffisance veineuse. Le mode d’action des bas de contention repose ainsi sur deux principes : le principe hémodynamique et le principe de dégressivité.

Le principe hémodynamique

Ce principe s’appuie sur la notion de pression transmurale, qui est la différence entre la pression veineuse et la pression mesurée dans les veines périphériques. Le diamètre de la veine dépend justement de cette pression.

Lorsque l’on passe de la position couchée à la position debout statique, la pression transmurale augmente de fait. Au contraire, lorsque l’on marche, elle diminue. C’est le maintien de la pression transmurale qui entraîne un gonflement des veines ainsi qu’un mauvais fonctionnement de l’ensemble du système veineux. Porter des bas de contention aide à rétablir une pression transmurale normale, en augmentant la pression extérieure de la jambe de manière proportionnelle à l’excès de pression des vaisseaux variqueux. Une aide qui s’avère extrêmement précieuse étant donné qu’en cas d’insuffisance veineuse, la pression transmurale demeure en permanence anormalement élevée.

Le principe de dégressivité

Dans le corps humain, la pression diminue physiologiquement de manière graduelle, de la cheville à la cuisse. Ainsi, lorsque l’on porte un bas de contention, il est impératif de respecter ce principe de décroissance. De ce fait, la pression exercée par le bas de contention doit être supérieure au niveau de la cheville est inférieure à la cuisse.

Les bienfaits des bas de contention dépendent donc de la force de la pression exercée par ces derniers. Il existe 5 classes de bas de contention, votre médecin vous prescrira ceux les plus adaptés à votre pathologie et votre profil.

Les effets bénéfiques des bas de contention en cas d’hypertension

En cas d’hypertension, porter des bas de contention adaptés aidera votre système sanguin à contenir la pression exercée dans vos artères et à repartir cette dernière de manière adaptée. La dilatation veineuse est ainsi réduite, ce qui contribue à la préservation de vos artères, tout comme la vitesse du flux sanguin.

Cette mesure seule ne peut permettre de traiter un cas d’hypertension, toutefois, elle contribue à la réduction de ses symptômes et permet de prévenir la dégradation des artères.


... Charger plus