MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Plus jamais des vacances comme ça !!!

56 ans 91 25732
Il a fait un temps pourri. L'hôtel était sale et bruyant. La plage n'était qu'un ramassis de saloperies. Vous détestez le camping. Les amis avec lesquels vous vous réjouissiez de  
partir en vacances se sont révélés insupportables. Vous vous êtes ennuyés ferme...

Quelque soit la raison, vous avez peut-être passé une fois ou plusieurs des vacances pourries et vous vous êtes dit : "plus jamais ça !!!!"

Racontez nous !!! ;) :lol:
39 ans 3006
Une fois, un été dans les Vosges.. L'été d'avant, nous étions parti début septembre, nous avions eu un temps magnifique, superbement agréable, nous avions donc décidé de réitérer, cette fois en fin aout, en emmenant le frère de monsieur.

Plus jamais ! Déjà, comme nous avions déjà vu la région, visité ce qu'il y avait à voir, randonné tranquillement, nous avons laissé carte libre au frère, en lui disant ce que nous avions aimé, et en lui laissant choisir ce qui le tentait. Déjà, l'horreur de la réponse : "euh ben comme vous voulez". Une fois, deux fois.... A la fin il a manqué se manger des mandales tellement on n'en pouvait plus de son "ben comme vous voulez".

En plus, un temps POURRI ! Nous créchions à 1000 m d'altitude au pied des pistes de ski, avec vue sur la montagne... Il faisait tellement moche qu'on ne voyait plus les premiers arbres, c'est à dire à 50 M.. Et 12 ° en plein été, non. Je dis non, pas possible, trop froid, résultat on a bien écourté, heureux de rentrer chez nous.

En plus on avait pris les vélos, résultat ils sont restés dans l'abris à vélos, et une des pédales a fait un superbe pet dans la peinture, et le porte vélo a fait casser le feu stop du milieu.

On a tout gagné cette année.
A
40 ans Montlouis/Loire (37) 295
l'année dernière nous sommes partis une semaine en Bretagne du côté de Fouesnant.
on avait réservé dans un chouette camping. on arrive le samedi après-midi, temps magnifique. le soir, je couche les enfants mon petit me met le doigt dans l'oeil gauche.
ça me fait mal sur le coup mais je pense que ça va passer.
résultat, j'ai pleuré toute la nuit tellement j'avais mal, j'ai même failli m'évanouir. le dimanche matin mon chéri m'emmène à l'hosto de Concarneau (temps toujours splendide!!) les docs m'envoient d'urgence voir un ophtalmo à l'hosto de Quimper.
à quimper, l'ophalmo me dit que ce n'est pas trop grave: une bonne partie de la cornée arrachée mais il faut que je reste dans le noir pendant 2 jours.
le mardi ça va mieux, je peux enfin sortir mais avec mes lunettes de soleil alors qu'il pleuvait à verse et ce jusqu'à la fin de la semaine à tel point que tout le auvent de la caravane était sous l'eau.
le jeudi Adam était très malade, il a fallu trouver un doc. trop marrant on est tombé sur un collègue de la cousine de mon mari.
la fin de semaine se passe. mon homme rentre à la maison pour aller au boulot (il était en moto) et moi, je prends la route de Granville pour une semaine avec mes parents. j'allaitais encore Adam est j'ai fait une méga lymphagite et j'ai fini sous augmentin.

des vacances comme ça plus jamais!!!!!!
56 ans 91 25732
Pour ma part ce n'est pas la faute des vacances en elles-mêmes...

C'était en février, on devait partir une semaine en Bretagne, je pétais la forme, super heureuse de revoir ma maman (c'était l'année qui a suivi son installation définitive en Bretagne).

La veille du départ, je me lave les cheveux et je me couche alors qu'ils ne sont pas tout à fait secs. Est ce que ça a un rapport avec la suite ?

Le matin en me réveillant, je me sentais bizarre... Mal à la tête, vague mal de gorge. Tant pis, on part quand même, ça va passer ! :D

Plus les kilomètres passaient, plus je me sentais mal... J'avais de la fièvre, ma gorge me faisait atrocement mal, mon nez se bouchait...

Quand je suis arrivée chez maman, j'étais une vraie loque. Elle m'a mise au lit et m'a fait un citron pressé chaud au miel.

Le lendemain matin, 39°6 de fièvre, la gorge qui me faisait atrocement mal... J'étais dans une espèce de torpeur. Et on était dimanche, pas de médecin à appeler. Maman et zom m'ont soignée avec les moyens du bord...

Le lundi 40° au thermomètre. Le médecin est venu et a diagnostiqué une superbe angine blanche.

J'ai passé toute ma semaine au lit, chouchoutée par ma maman certes, mais ce n'est pas ce que j'aurais voulu...

Nous sommes rentrés le samedi et le dimanche j'allais mieux, j'ai pu reprendre le boulot le lundi.

Plus jamais ça !!!!!! :evil: :evil: :evil: :lol:
60 ans Au bord de la mer 15536
En 1994, en camping sous la tente dans le nord de la Corrèze, avec mes 2 filles (8 et 7 ans) et ma nièce (10 ans).
On devait rester 2 semaines, on a tenu 8 jours, il a plu tous les jours. Les 3 gamines ont eu des poux, on s'en est aperçu la veille du 14 juillet, toutes les pharmacies fermées.
On part de là pour la Haute-Loire, il pleut toujours, il fait 15° un samedi midi sous la tente, et ma nièce a les oreillons.....
On a appelé mes beaux-parents dans le Doubs, et on leur a dit : on arrive ce soir :lol:
On ne a reparlé récemment avec mes filles, ça n'est pas vraiment un si mauvais souvenir ;)
320
Les filles, j'ai cru faire pipi tellement je riais à lire vos posts! :lol: :lol: :lol:
Moi aussi, j'ai eu ce genre de plan:
on part une année à Paques avec les potes d'enfance de mon Chéri de l'époque; on était étudiants et un peu fauchés, mais quand meme, 400 balles les 2 semaines de location près de Dinard, pour 2, j'étais soupçonneuse [ je connaissais déjà les loupsloups, et j'étais pas chaudechaude! ]... C'était le plan de Franck dont le tonton lui prétait sa " maison de campagne rustique"...
On quitte la région parisienne sous un soleil torride...et on arrive là bas tant bien que mal sous des trombes d'eau...ce qui relevait du miracle, car pendant le trajet, un des essuie-glaces avait laché...déjà, je trouvais que c'était mauvais présage...
On arrive dans la cour d'une sorte de ferme désafectée; je dis " naaaaan, ils sont barges et limites concons tes potes, mais enfinlà, c'est sur, on s'est perdus..."; on sort, on fait le tour:de la bouillasse en guise de sol -mais PARTOUT PARTOUT, hein!Pas que dehors! DEDANS aussi! :evil: ... Enfin, je dis " dedans", mais c'était des pièces avec 4 paillasses sur des sortes de sommiers tout pourraves, pas de porte - juste un truc style canisses à tirer pour empecher l'air de passer (!), pas de fenetre en dur, des stores en bambou tout humides, pas de wawas autres que la cabane au fond du terrain en friche...
Le summum: la douche dehors, sans eau chaude bien entendu puisque à l'eau de pluie et pas de soleil...
Ben si, c'était bien là! Mais c'est meme pas le manque d'électricité qui m'a faite craquer, c'est plutot la bestiole non identifiée qui nous est passée dessus, à mon Chéri et à moi, alors qu'on tentait de se réchauffer l'un contre l'autre la 1ere nuit ( j'avais pas voulu faire ma chieuse, j'avais accepté de rester un tit peu par Amour... )...
Pis ben, en partant, notre vieille R14 en reculant a heurté un vieux soc qui trainait dans la boue...et qui nous a zigouillé un pneu!!! :evil:
On est rentrés chez mes beaux parents crevés, malades, dégoutés et en plus quasi ruinés! Alors les plans "potos", depuis, j'évite! :oops:
52 ans 9077
Pour nous les pires vacances c'était en 2002...
Cette année là j'ai réservé une maison 'typiquement bretonne" sur internet.
Les photos intérieur/extérieur étaient superbes...
Je savais grosso modo où ça se situait car avec mes parents on allait en vacances dans un camping très près de ce village....
Petit village un peu en retrait de la mer...pour éviter l'agitation du bord de mer...parceque papa était un peu fatigué, zom completement crevé d'une année de boulot intense et moi.... je voulais absolument me changer d'air car ma meilleure amie etait mourrante et c'était pour moi un calvaire de la voir dépérir.....
La maison était effectivement splendide.... mais.... coincée entre deux porcheries !!!!!!! l'horreur ! des mouches à ramasser à la pelle (le sol en était noir le matin quand on se levait après avoir mis du produit partout avant d'aller se coucher). On ne pouvait pas manger dehors (pourtant il y avait une terrasse magnifique avec du super gazon (je cherhce pas l'engrais :? ) tellement l'odeur nous soulevait le coeur. On devait rester fenetres fermées pour éviter le relan pestidentielle... et dire qu'on avait fait 1000 km pour ça !
Pour requinquer mes parents je les ai emmené avec zom au resto où ma mère a fait une intoxication carabinée...2 jours au lit, une vraie loque...
Dès le samedi matin on a fait nos valises pour rentrer fissa à la maison... où j'ai juste eu le temps de dire au revoir à ma copine qui s'est éteinte deux jours après....
Depuis avec maman pour garder une note d'humour de cette semaine horrible on achete toujours des "dédé" à gratter en pensant aux cochons qui nous ont pourris les vacances et on espere toujours que le cochon dédé va nous en offrir des biens meilleurs ;) (mais depuis 6 ans ça marche pas.....)
49 ans finistere 416
moi c'était l'été 2002,on avat réservé avec mon ex mari ,mes soeurs,mon beauf,mes parents ainsi que les enfants une maison au pays basque pour 400€ les 10 jours.
Il faisait déjà super chaud sur la route et évidemment on n'avait pas la clim,des bouchons à n'en plus finir,les enfants en avaient marre,bref on avait hâte d'arriver.
En franchissant le portail ,la maison était superbe,mais une fois les portes ouvertes,l'Horreur!!
Ca sentait le renfermer,les murs étaient moisis,la vaisselle super crade,et les enfants nous ont réveillé un matin en hurlant parce-qu'il y avait des souris!

quelques jours après notre arrivée,mon ex belle-mère nous appelle pour nous dire que l'oncle de mon ex a eu un accident de voiture très grave ,en allant en vacances en italie avec sa femme et la mère de celui-ci.Dans l'accident la mère et la marraine de mon ex sont décédées,et lui était très sérieusement blessé.
Nous avons alors voulu rentrer au plus vite,mais mon ex belle mère a refusé ainsi que la famille parce que mon ex mari a perdu son frère dans un accident de voiture,et 12 ans après il ne s'en remettait toujours pas.

Nous sommes donc rsstés,mais il a plu tous les jours,on ne pouvait rien faire et pour finir j'ai eu une angine en rentrant!!

Alors plus jamais des vacances comme ça!!
35 ans Devant mon ordi au Québec :P 1147
Bref...la morale de cette histoire est: Ne jamais louer de maison pour des vacances...vous aller être déçu... :P :P

Dans mon cas, les pires vacances que j'ai eu...c'était noël 2006.

Mes parents étaient parti en croisière dans les Caraïbes alors je suis aller passer noël dans la famille d'une amie du CÉGEP.

Je crois que ça aurait été de très belle vacances si je n'avais pas été obligée tout le temps de me surveiller (comment je parles, comment je manges, comment je me déplaces) pour pas que son père ne la chicane.

Bref j'étais tout le temps sous mes gardes et j'avais tout le temps peur de dire ou faire quelque chose de déplacé parce que je ne voulais pas que son père ne la chicane.

ça été très très très désagréable.
56 ans 91 25732
J'ai l'impression que la Bretagne arrive en tête des vacances ratées. :lol: Hasard j'espère ? ;)
320
oh ben wiii, pasque moi, sinon, le peu que j'en avais vu cette fois là - et c'était vraiment peu! seulement le champs du Père Loic! ;) -, ça m'avait donné l'envie d'y revenir...je l'ai fait, et comme cette fois là, les ostrogoths ne faisaient pas prtie de l'histoire, ben ça a été GEANT!
Vive la Bretagne, la Corse et le Pays Basque ( oui, je sais: c'est mon coté autonomiste! ;) )
37 ans France : Lille 3505
Alors mes pires vacances .

La Roche-Posay la première fois quand j'étais ados . Ma mère mon père et ma soeur avaient tout les trois besoins d'une cure, donc eux à la cure tout les matins et moi pendant ce temps là ???

Bah j'étais tout seul .

Le "fleuve" à côté pour aller pécher ? J'ai payé le permis mais les deux premières semaines la municipalité faisait quoi ? et bien elle faisait draguer le fond du "fleuve" partout il y avait des pontons pour pêcher les pieds au sec (bah oui j'avais pas prévu de pécher à la base) .

La MJC de la Roche Posay fermée le matin et l'après midi elle n'ouvrait qu'à 15 heures (useless quoi)

Bon y a bien un cyber pour que je m'occupe le matin ? Non pareil que la MJC ouvre pas le matin .

Une bibliothèque ? en dehors des saintes écritures et de policiers que j'avais déjà tous mangé quand je venais étant petit pas de nouveaux ouvrages (ah si un Stephen King tout juste sorti et en anglais (bon au moins maman pourra pas dire que je bosse pas mon anglais :P ) la page de fin mal imprimée )

Les vélos le seul loueur c'est le fleuriste - magasin de pêche - loueur de vélos, et le prix de la matinée est exorbitant même ma grand mère refuserait de payer plus de deux fois la matinée . (bon j'ai eu droit à un matin de vélo quand même)

Les remparts de la ville ? Je les connais par coeur vu que je suis venu jusque l'âge de 8 ans et que là j'ai 14 ans je reviens et que la ville a pas vraiment changer .

Des manèges ? bah en dehors de celui de la place de la ville y en a pas et celui de la place j'ai plus l'âge .

Une promenade ? pas le droit si je m'éloigne de trop de la ville je me fais engueuler par ma mère .

Le billard alors .... ah bah non encore raté réservé aux clients de l'hôtel pour friqués et comme mes parents ne sont pas friqués bah on est pas clients . Donc bien que juste sous nez j'ai pas le droit d'y jouer .

Bref la Roche Posay quand on a 14 ans et pas de problèmes de peau et qu'on est le seul de la famille à avoir une peau qui fait briller les yeux des dermatos , bah faut bien le dire C'EST CHIANT !!!!!!!!!!
48 ans dans mes baskets 635
Nous sommes partis passer cinq jours aux Deux Alpes pour aller skier, nous étions deux couples.

Nous avons mis plus d'une heure et demi à trouver le gîte niché (caché oui !) dans la montagne. Nous arrivons dans une maison ancienne, authentique perdue au milieu de nulle part, à 10 minutes à pieds de notre voiture. Avec l'autre fille, on se regarde, il pleut, tout est gris et l'ambiance est limite glauque : si on tombe sur des psychopathes, on est tous morts !!! on en rigole et on entre.

La maison est immense, mais toutes les chambres sont des mezzanines ouvertes qui donnent toutes sur le RDC donc intimité zéro. Pas grave on est seuls.

Le premier jour, je veux jouer les kakou et je m'explose le genou. Le docteur en station diagnostique une triple entorse. Je ne veux pas gacher le week end des autres, donc je minimise, une atelle et on y va...

Le soir, au retour une surprise nous attend : un groupe d'handicapés moteurs est arrivé. Bon pas de soucis... Mais ils sont quand même 14 et les éducateurs ne sont que 3 et ne gèrent rien, ils sont débordés grave !!! et là ambiance vol au dessus d'un nid de coucou, en pleine montagne. Ils nous piquent la bouffe dans nos assiettes, bloquent ma copine dans l'escalier pour "lui faire l'amour". Ils hurlent toute la nuit... Le matin, je me réveille et pousse des hurlements : il y en un au pied de mon lit.

J'ai mal au genou et oui le lendemain à froid c'est pire... il a doublé de volume un bel épanchement

Bon ça suffit on fait les sacs et on se barre !
38 ans Genève 217
Heureusement pour moi je n'ai eu jusqu'ici que des vacances de rêve.

J'ai quand même une petite anecdote: Je suis partie l'année passée en séjour linguistique à Tokyo. C'est l'agence qui organise tout mon voyage et je paie assez cher pour un transfert aéroport-logement.
Je quitte Genève vers 10h du matin, je transite par Rome et la, on me dit que mon avion pour Tokyo qui était sensé partir vers 13h ne partira que vers 21h et que je ne peux pas sortir de l'aéroport. Je passe donc ma journée dans un aéroport quasiment vide ou les seuls magasins sont Gucci, Armani ou Etro. 21h, j'embarque enfin, 12h plus tard j'arrive épuisée à Tokyo, et la, personne pour m'attendre avec un pancarte à la main comme promis. 20 minutes plus tard, je trouve les organisateurs complètement débordés dans un coin et me dit d'attendre un tout petit peu avant mon transfert. 1h après, je me dis qu'il y a un truc qui cloche. Je me plains une fois, 2 fois, 3 fois et je quitte enfin Narita dans un taxi avec deux autres étudiants. En déposant le premier étudiante, le chauffeur se perd et les organisateurs sont injoignables. Il dépose le deuxième étudiant, et ensuite se perd une seconde fois! Je suis finalement arrivée à destination environ 30 heures après mon départ de Genève... Heureusement le reste du voyage à largement compensé!

Ah, et aussi plus jamais de vacances en famille pour moi, sous peine de meurtre.
40 ans Campagne poitevine 2253
Pour ma part, mes vacances les plus pourries étaient davantage liées à la personne avec qui je suis partie qu'au lieu en lui-même. L'an dernier, vers le mois de mai, je suis partie en vacances (pour la 1ère fois) avec mon ex. Il avait des problèmes de santé (je n'ai jamais percé le mystère de ce qu'il avait exactement, ni même si ce n'était pas psychosomatique) et il a fait son "mourant" pendant toutes les vacances. On était au bord de la mer, dans la maison de ses parents, un peu isolée, et comme on n'avait pris que sa voiture et qu'il ne pouvait pas concevoir que je conduise sa bagnole, je me suis retrouvée à devoir aller me ballader à pied pendant que monsieur restait faire sa loque devant la TV à la maison. J'ai passé quelques après-midi à la plage et je me suis promenée...seule. Les rares fois où il daignait lever son cul de son canapé (je précise qu'en plus, je me suis tapé tous les repas toute seule, il ne m'a jamais proposé le moindre coup de main), on allait manger quelque part (sans se dire un mot de tout le repas) mais certainement pas se promener (trop fatigant, vous pensez bien). Quand on est rentrés, après ce qui me semble être la semaine la plus longue de toute ma vie, il m'a dit "c'était bien, tu vois, on aurait dû prendre 2 semaines plutôt qu'1 seule". J'ai répondu par un sourire poli et je l'ai largué 1 semaine après être rentrée de nos vacances...
B I U


Discussions liées