MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vos parents vous ont-ils poussés dans vos études?

5210
Voila une question!!!!

Nan sérieusement j'ai des amies qui on fait les etudes que maman et papa ont décidé pour elles, d'autres qui doivent demander l'autorisation, les parents de mon cheri  
l'ont poussé à faire maths sup parce que ca faisait bien...

Personnellement moi ma mere m'a toujours dit de faire ce que je voulais je n'ai aucune autorisation a demandé si demain je veux arreter elle respectera mon choix.

Et vous qu'en est-il?
G
49 ans bretagne 1134
mes parents nous ont toujours laissés libre des choix importants de nos vies, et nous avons pu tous les trois faire ce que nous souhaitions comme études !
1301
oui et ils ont toujours eu du mal a comprendre comment est ce possible de ne pas aimer la physique et la chimie, sans parler de "la clé du savoir en sciences = les maths" ... ouais ... "mais enfin Katia le dessin n'est pas une science on en fait pas un metier sauf en etant un talent né" ... ok ok merci je vous aime bien aussi ..... parfois :twisted: :lol:
44 ans 1551
Mon père m'a tellement fait ch... pour que je fasse des études que mon seul regret est d'en avoir fait (Bah ouai je voulais en faire de toute façon mais j'aurais limite arrété juste pour le contrarier....)
aie , aie , grande question

je voulais etre dans la medecine , ma mère ne m'a pas poussé dans cette voie et quand je me suis retrouvée en litteraire , elle etait ravie ... moi beaucoup moins ... mais j'ai fait avec .
aujourd'hui je vais l'appeller pour lui annoncer que je vais changer de voie , j'ai decidé de finir mon année de lettres modernes , d'avoir mon deug et de m'inscrire à la fois en licence lettres et en deusieme année de socio. je veux tenter le master recherche -pro en socio / théatre !!!
mon reve ...
bref , maman ne sera pas contente " tu devrai arretter et trouver un emploi ... tu ne pense pas que je vais te laisser etudier toute ta vie ... tu devrai essayer le capes ... fais si ... fais ça ... "
comme d'hab ...
mais bon...
moi je m'accroche à mon reve alors , elle n'a aucune chance . ( surtout qu'elle ne me donne rien pour mes etudes ... rien ... )

mes soeurs aussi ont eu des soucis avec maman ...

S. voulait etre coiffeuse , elle se retrouve en bac STT avec pour objectif un BTS d' assistante de direction ...
A. voulait tout arretter pour se consacrer aux chevaux ( sa passion ) .. et là , ok ok ok j'avoue , maman a assuré ... bref , la pitchoune est dans un lycée agricole avec les chevaux ... et elle adore
J. veux etre veterinaire ... heuuu ... maman veut pas ... elle a quatorze ans la mome .. alors bon.. on va pas se prendre la tete maintenant ...

dans la famille il faut travailler !!!
les etudes c'est pour les nuls !!!
les penseurs sont des imbeciles pretencieux qui ne font rien de leur vie!!!
les vrais hommes ( femmes ) sont des travailleurs !!!!
tous à l'usine !!!

.... ça se passe de commentaire ....
13610
Ils ne m'ont jamais obligés à faire quoi que ce soit.
Ils voulaient juste que j'ai un formation, un diplôme, quelque chose qui fasse que je ne me retrouve pas sans rien.
Que si ça devait prendre 30 ans, ben que ça prendrait 30 ans!
Ils ne m'ont pas forcé dans mes choix, ce que je leur en remercie!

Merci maman, merci papa ;)
40 ans Lyon 1372
J'ai été libre de choisir mon orientation, mais ma mère m'a vraiment poussée à donner le meilleur en tout ce que je faisais.
Elle en était même stressante parfois, mais bon, je la remercie maintenant.
Grace à elle j'ai toujours été la première de ma classe jusqu'en terminale et je n'ai redoublé qu'une seule année de fac : ma première année de médecine (comme 99% des gens).
En terminale S, j'avais encore 16 de moyenne. Je pense que c'est grace à la pression qu'elle me mettait.
Bon, ça m'a pas servi à grand chose, puisque j'ai maintenant un bac+5 en Neurosciences et Sciences Cognitives qui ne mène absolument à rien. Je suis actuellement dans une année de flottement et je compte recommencer la fac de psycho à 0 l'an prochain (c'est reparti pour 5 ans!)... :(
Définitevement oui... J'ai eu cette chance.
49 ans Au fond d'une théière ? 8186
J'étais par définition fainéante pd mon adolescence. Mes parents étaient tjs derrière moi pour me pousser à l'école et heureusement car à l'époque il n'y avait que les copains et les copines qui comptaient.

Merci Papa, Merci Maman :P
25680
Au lycée, ma mère voulait que je choissise un bac scientifique, moi je voulais faire un bac litteraire (A3 option théatre à l'époque).
Au final on a coupé la poire en 2 et j'ai poursuivie vers un bac économie (B), je deteste l'economie :evil:

En seconde elle m'a fait redoublé à cause de cette decision, ma deuxième année de seconde mes résultats du premier trimeste était bon pour passer un 1ere D(bio) ou C(plus physique).
Je voulais pas :roll: j'ai arrêté de bosser comme une malade pour avoir de bon résultas dans cette matière (oui je sais pas bien et flemmarde :lol:), mais pour faire une première A comme je voulais il fallait m'inscrire sur Paris, ce qui m'a été refusé par les parents :|.
Voilà comment je me suis retrouvée dans une section qui ne plaisait à personne, mais qui au moins "n'était pas la poubelle des sections scientifique :?".

Tanpis, à la fac j'ai tout de même choisi une section "communication et mediation culturelle", mais bon là c'est moi qui payais mes frais donc .... :roll:
37 ans Bxl 449
Non absolument pas, je m'y suis poussée moi-même...Mes parents n'ayant pas fait d'études supérieures, ils n'ont jamais chercher à jouer aux gens qui comprennent mieux les choses que moi. J'ai toujours réussi, et ils étaient heureux. Quand est venu le moment de choisir quelles études entreprendre, j'ai automatiquement voulu m'éloigner un peu du cocon, en allant vivre seule dans la capitale et ils ne me l'ont jamais reproché, même s'ils étaient déçu que je ne choisisse pas une haute école à proximité du domicil familial.
48 ans pépettesland 1803
"En dehors des maths point de salut" dixit mes parents, frères et soeurs (je suis la petite dernière et j'ai 14 ans d'écart avec le plus jeune) donc direction bac scientifique alors que j'ai l'impression que naturellement je suis plutot quelqu'un de littéraire.
Finalement j'ai l'impression que le choix de mes études s'est fait un peu en dehors de moi.
Bilan des courses : juste un deug de math et abandon des études en licence pour passer des concours adminstratifs et entrer dans la vie active.
43 ans Jura 2256
Chez nous c'était "tu dois faire comme ton frère".

Je voulais faire économique et social. "Tu n'y penses pas ? Ca ne mène à rien. Ton frère a fait scientifique, tu feras scientifique !".
Ouais. Sauf que mon frère, il voulait bosser dans l'informatique alors forcément il devait faire scientifique. Je voulais bosser dans le social. Au bout du compte j'ai passé un bac D sans aucune conviction, je me demande encore comment j'ai fait pour l'avoir du premier coup. Je n'ai pas été prise dans les prépa où je voulais aller car dossier trop faible, je ne voulais pas redoubler parce que je détestais le lycée, j'ai refusé d'aller dans une école privée à 30000 francs par an sur Paris que je devais payer moi-même avec un prêt étudiant (je n'avais même pas 18 ans !), j'ai commencé un BTS assistante de direction que je n'ai pas terminé parce que ça me gonflait sérieusement, j'ai enchainé avec un apprentissage en pharmacie que je n'ai pas terminé non plus car grosse dépression. J'ai bossé en usine, j'ai fait une formation en informatique, et aujourd'hui j'en suis toujours au même point : je n'ai pas vraiment de compétences dans un domaine particulier, alors pour trouver du boulot... :roll:

Alors non je ne les remercie pas. Ils ont réussi à me dégoûter de l'école et aujourd'hui je regrette de ne pas avoir vraiment fait d'études supérieures :( d'autant que j'en étais largement capable, si on m'avait laissée aller dans la voie que je voulais.
48 ans Bordeaux 190
Je ne peux pas dire que j'ai été vraiment "poussé" par mes parents, disons que de se sentir épaulé, écouté m'a donné sans contrainte l'envie de continuer.
36 ans En haut à droite 2485
Ils ne m'ont pas poussé dans les études que je fais maintenant, mais ils m'ont empêcher de faire les études artistiques dont je rêvais, car "on ne trouve pas de travail dans la musique, à part si on joue TRES bien" (merci maman de juger mon niveau en piano... :? )
B I U