MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les papas à l'accouchement

N
47 ans Domaine réservé. 540
- Vous êtes un papa et vous avez assisté à l'accouchement...

:arrow: Comment avez-vous vécu ce moment? Comment avez vous accompagné la maman (C'était beau, difficile, impressionnant, racontez :D  
)

- Vous êtes une maman et le papa a assisté à l'accouchement...

:arrow: Comment avez-vous vécu la présence du papa? Comment le papa vous a t'il accompagné? (ses gestes, sa voix, ses mots, si vous vous en souvenez malgré le feu de l'action :D )

- Si le papa n'a pas assité à l'accouchement, pourquoi, comment?
M
49 ans 1134
Ayant eu une césarienne avec anesthésie totale, le papa n'a pas pu être là
1488
marion06 a écrit:
Ayant eu une césarienne avec anesthésie totale, le papa n'a pas pu être là


La maman non plus en fait donc..

gawan - Oh ça va hein ! poussez pas, je sortais tout façon.. 8)
M
49 ans 1134
gawan a écrit:
marion06 a écrit:
Ayant eu une césarienne avec anesthésie totale, le papa n'a pas pu être là


La maman non plus en fait donc..

gawan - Oh ça va hein ! poussez pas, je sortais tout façon.. 8)


Non la maman non plus donc...mais heureusement
52 ans 176
le papa n'a pas "assisté" à l'accouchement, mais était là une partie de la journée.

et j'avoue que j'ai été soulagée qu'il sorte.... un vrai pitre
est ce qu'il n'en menait pas large ? je ne sais pas, mais pour résumer :

on a déclenché l'accouchement car j'avais une sciatique et je ne pouvais plus marcher.
Je me retrouve sur la table d'accouchement...
contractions... et il me balance... "et si tu tapais des fesses sur la table, il sortirait plus vite" et autres blagues "dans le genre"... à chaque fois que j'avais des contractions...
Alors j'ai hésité entre le coller au mur, ou lui dire que j'avais mal et qu'il m'énervait plus qu'il ne "détendait l'atmosphère" ainsi qu'il l'imaginait.

Arrive l'anesthésite... Bien bronzé l'anesthésiste... pour la péridurale.

Monsieur l'interroge. Oui il rentre de vacances; Bassin d'arcachon, plateaux de fruits de mer, des huitres, du jambon de bayonne, bla bla bla...
je leur balance que je n'ai rien mangé depuis 2 jours.

Là dessus mon mari se lève, regarde sa montre, demande à l'anesthésiste : "elle n'est pas prête à accoucher dans l'heure" ?

-non

- bon et bien ca m'a donné faim, je vais aller à la pizzeria X, ils servent une pizza, avec une pâte bien croustillante, et du jambon de parme... un délice... :bad-words:

retour au bout d'1 h de monsieur... tu n'accouches toujours pas ? :onfire: bon je crois que je vais aller acheter des chocolats aux infirmières...
et là 15 mn ensuite... on l'a fait appeler au supermarché style "monsieur X est demandé d'urgence à la maternité !"

Quand il est arrivé c'était trop tard... :roll:

Bref si c'était à refaire... PAS DE PAPA, IL RESTE A LA MAISON ET NE VIENT PAS ME CASSER LES PIEDS. J'étais mieux seule, avec mon walkman et mon cd de sophrologie pour calmer les contractions (parce que soit dit en pasant, l'anesthésite au lieu de parle de ses vacances, il aurait mieux fait de me faire une vraie péridurale au lieu d'endormir le côté gauche du ventre, et uniquement le côté gauche :evil: )
7404
premier enfant: césarienne en urgence sous anesthésie générale donc pas de papa mais les infirmières l'ont appelé directement après

deuxième enfant:accouchement par voies basses, papa présent. Discret, près de moi, il me tenait la main (le pauvre :lol: ) un amour
43 ans Les pieds dans l'eau 1060
Le papa était là... et il n'en menait pas large... (ben oui, il pouvait pas m'aider, hein... ;) ) mais j'étais contente qu'il soit là pendant tout le travail... un gros soutien psychologique et une belle aventure...
S
58 ans 138
Le papa était présent à mes 2 accouchements. Je retiens ces moments comme une belle aventure que nous avons partagée à deux. Nous étions là tous les deux pour accueillir nos bébés et ça reste un bon souvenir.

Pour le 1er il n'en menait pas large : après toute une nuit, bébé est arrivé le matin, et le papa a failli tomber dans les pommes parce que MONSIEUR avait l'estomac vide (et moi alors ???) et que MONSIEUR est sensible aux odeurs !!! Une aide soignante est allée lui chercher des biscottes et un peu de confiture (moi j'ai eu droit à une perf de glucose pour me redonner un peu d'énergie) et hop! c'est reparti pour un tour, il a pu assister à la naissance sans tomber dans les pommes !

Pour le 2ème , il nous l'a joué au "grand habitué" : il m'a beaucoup fait rire parce qu'en enfilant la blouse trop petite qu'on lui avait donnée, il l'a toute craquée, de temps en temps dès qu'il bougeait un peu on entendait des "cracs"et nous on prenait le fou rire. C'était trop drôle, on aurait dit "HULK" !!! Puis l'aide soignante nous faisait aussi beaucoup rire, jusqu'au moment où... PLUS RIEN ne me faisait rire (aïe aïe bobo !!!! parce qu'en plus j'ai voulu être téméraire et donner naissance à mes enfants sans avoir recours à la péridurale : ceci dit je ne le regrette pas) alors là il a compris que les choses sérieuses commençaient, il m'a donc tenu la main jusqu'à l'arrivée de bébé, c'était très réconfortant. Ah au fait ! je crois que j'ai oublié de préciser que je lui ai broyé la main :lol:
693
Je voudrais bien moi que quelqu'un me broit la main...

Je sais pas comment je pourrais me comporter.
Je sais pas si je serais "à la hauteur".
Je sais pas si j'arriverais à garder l'oeil sec.

Mais je sais que je voudrais être là quitte à défaillir après.
Pour partager ce moment difficile et si beau.
Pour la soutenir psychologiquement dans l'effort.
Pour lui caresser la tête et lui éponger le front.
Et pour lui dire que je l'aime même si elle m'entend pas.

Yoj
49 ans 76 10598
Pour la naissance de chloée, il est resté à mes cotés les 13 heures à me soutenir du mieux qu'il pouvait. Heureusement, grace à la peridurale, il ne m'a pas vu souffrir ( il deteste me voir mal sans rien pouvoir y faire).

Pour la seconde ( j-29), j'espere qu'il sera là mais comme tous ses collegues le charrient sur le fait qu'n second arrive tellement vite que le papa n'a pas le temps d'être là, on verra.
G
51 ans bretagne 1134
Yojik a écrit:
Je voudrais bien moi que quelqu'un me broit la main...

Je sais pas comment je pourrais me comporter.
Je sais pas si je serais "à la hauteur".
Je sais pas si j'arriverais à garder l'oeil sec.

Mais je sais que je voudrais être là quitte à défaillir après.
Pour partager ce moment difficile et si beau.
Pour la soutenir psychologiquement dans l'effort.
Pour lui caresser la tête et lui éponger le front.
Et pour lui dire que je l'aime même si elle m'entend pas.

Yoj

je voulais juste dire que je trouvais ça absolumment magnifique comme paroles, si bien que c'est moi qui n'ai pas su garder l'oeil sec
G
51 ans bretagne 1134
pour mes trois accouchement les papas ont été present : :shock: non pas en même temps, mes deux grands loulous ont un papa different du petit dernier

c'était à chaque fois un moment magnifique et vraiment intense en emotion : ils ont eus la larme à l'oeil et ce sont montrés discret et surtout attentifs à mon bien être :)

ah oui j'oubliais pour mon premier et pour mon dernier j'ai eu une peridurale et bien les deux papas ont eu très peur de la grande aiguille :lol:
47 ans 3697
Hélas, il n'a pas assisté aux deux premiers accouchements et ne pourra pas assisté au troisième car que des césariennes sous anesthésie locale.
49 ans pépettesland 1803
Le papa a été présent pour les 2 accouchements et je dois dire que j'en suis extrèmement heureuse. Pour moi cela a été un grand soutien psychologique.
Par contre j'ai un défaut (ou une qualité, c'est selon), je ne souffre absolument pas pendant mes accouchements (même sans péri). Du coup, il s'inquiète pas trop pour moi et ne ressent pas le besoin de me dorlotter outre mesure. Il pourrait au moins faire semblant d'être stressé mais non, rien, pfffff ;)
On papotte donc tranquillement ( c'est cool parce que y'a pas beaucoup de chose à faire dans une salle d'accouchement) jusqu'à ce que je lui dise "Ok, c'est bon, va chercher la sage femme, faut vraiment qu'il sorte là."
Par contre, j'ai rarement vu qq d'aussi curieux. Tout juste si pour le dernier il a pas pousser le gynéco pour prendre sa place pour voir sortir le bébé.
Rester en haut c'est pas son truc et franchement il semble pas impressionné par la chose. Tout ce qui lui importe c'est le bébé, moi il voit que je me débrouille très bien toute seule (forcément comme j'ai pas mal je suis comme d'habitude).
A chaque fois j'ai vu ses yeux brillés de plaisir et un grand sourire béat apparaître sur ses lèvres en prenant son enfant.
Bref, pas du tout traumatisé par les naissances de nos enfants, juste super heureurx (et gare au gynéco qui oubliera de lui faire couper le cordon. Le dernier a faili le faire et le papa s'est vite interposé. Je pense que pour lui c'est important)
39 ans 4422
Je n'ai pas l'expérience du vécu.. mais j'en ai parlé il y a peu de tps avec mon copain. Je le voudrais pres de moi ! Il n'avait pas l'air tres sur de lui, et m'a rappelé qu'il allait surement tourner de l'oeil.. (il le fait à la moindre goutte de sang!)
Ca m'a un peu décue.
Je le voudrais tout pres comme vous ! :roll:

Mais c'est pour dans euh... bippp années alors j'ai le tps de le faire changer d'avis ! ;)
B I U