MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

perdue

33 ans fresnay sur sarthe 54
tout d'abord, désolé je ne savais pas trop où mettre mon post
maintenant je vous explique mon soucis

j'ai commencée a prendre du poids à l'âge de 8 ans suiteà la mort  
brutale de ma meilleure amie et ce sans changer quoi que ce soit à mon alimentation
depuis dès que je me sens mal, je prend du poids et dès que je me sens bien j'en perds ( il m'est arriver de perdre 11 kilos en 1 semaine en mangeant normalement)
bien sur j'ai essayer toute sorte de régimes, je n'ai rien perdu mais alors rien du tout par contre j'ai pris ^^
bon jusqu'à je m'acceptais encore, mais au mois de novembre encore un choc , mon cousin est décédé suite à un accident de moto, je l'ai très mal vécue si bien que j'ai pris 25 kilos depuis ce qui fait 95 kilos pour 1 m52.
j'ai fais la belle bêtise de ne plus rien manger tellement je me sentais mal ( je me fesais vomir) et j'ai quand même trouver le moyens de prendre encore du poids
et maintenant ras le bol, je ne supporte plus, j'arrive à peine à marcher car mes genoux ont beaucoup souffert de cette prise de poids soudaine et je ne parle pas des vergetures... j'en ai partout même au coudes
je me sens mal au plus haut point et je ne trouve personne pour m'aider, mon copain n'arrive pas a comprendre que je souffre d'être comme ça ( lui c'est une brindille maigre comme pas possible)
je ne sais plus quoi faire pour mon poids et les gens autour de moi commence a me souler avec ça si bien que depuis 2 semaines , à force de m'être privée pendant des années pour rien, je me venge sur la nourriture enfin je mange un peu trop et surtout des trucs pas très bien ^^
j'ai essayer les psy ça n'a rien donné je n'arrive pas à parler, je suis extrêmement renfermée et pour couronner le tout agoraphobe.
voilà je suis perdue et j'ai peur de sombrer dans mes anciens démons ( alcool et drogues)...
27 ans 3
je ne peux pas vraiment t'aider, je ne tiens aucune place particulière pour.
je ne connais pas ce que tu vis, si ce n'est que moi-même il ya peu d'années ( tout début de l'adolescence) j'ai commencé aussi à prendre mes "formes de femme" comme disent les mamans qui se veulent rassurantes :)
j'ai donc commencé à cessé de manger, à me faire vomir..enfin bref...
depuis mes 12 ans je fais une "petite" dépression
suite également à un décès ( ma grand-mère que je considère comme ma mère en fin de compte).
l'alcool m'a guetté aussi , j'ai souvent eu très peur...
mais toi, je vois, qu'il t'a déjà auparavent attrapé et tu le sais , tu en es aujourd'hui sorti mais il te guette toujours ( d'après ce que j'ai compri).
Quand rien ne va, en effet, nos "vieux demons" nous rappellent qu'ils sont là...juste cachés.
Tu as eu la force de les combattre alors ne fais pas l'erreur de les laisser gagner.
Pour t'aider les psychologues sont souvent là mais peu efficace quand on est, ( je m'y inclu), très introverti et que parler nous est compliqué et peu "libératoire".
En tout cas , ce n'est pas l'échapatoire qu'il te faut.
D'après ce que j'ai lu, c'est finalement ta tête qui dirige ton poids , en quelque sorte.
Ton moral influence beaucoup ton poids, autant dans la prise que dans la perte.
c'est pourquoi, et je sais combien c'est dur, mais il faut essayé de prendre conscience des aspects positifs de la vie, de la sienne propre.
Tu as un chéri, ce qui est déjà une bonne chose
tu sais que tu peux compter sur lui, même si il ne peut pas te comprendre; il est là, près de toi à t'épauler.
Il t'aime tel que tu es et te renvoit une image, donc, positive de toi.
dans ton cas , c'est plutôt la quête du bonheur qui va te sauver ;)
je n'en connait nullement la recette mais il faut que tu ne te prives de rien , te priver atteindra tôt où tard ton "mental" et donc aura des conséquences direct sur ton poids.
Il faut que tu te fasses plaisir
prends soin de toi, fais ce qu'il te plaît vraiment, profite de tout ce que tu veux, voyage..ect...
tes hobbies sont essentiels dans ta perte de poids.
car n'oublie que finalement ton bonheur à beaucoup d'importance dans tout cela...
je ne pense pas t'avoir été d'une grande aide mais ent out cas garde courage
tiens l'coups , ça en vaut suremment la chandelle...
tu es consciente qu'auhjourd'hui tu prends des risques, que tes démons te guettent alors fais en sorte de te battre encore...oui encore :/.
Bisou Bisou bonne soirée
33 ans fresnay sur sarthe 54
mon copain ne m'aide pas vraiment, hormis me dire que je suis bien comme ça c'est vrai que j'ai de la chance il se fout de l'image
mais si je lui demande un cou pde main pour que moralement j'aille mieux, il se sais pas comment faire, je ne lui en veut pas mais j'ai besoin qu'il comprenne mes douleurs
enfin bref, le plus dur c'est de s'extérioriser et je ne sais pas comment faire
27 ans 3
je pense que tu l'as déjà fais, mais il faudrait essayer d'en parler avec lui... lui dire
que t'as besoin de son soutiens, même au risque qu'il s'y prenne mal , s'avoir que tu peux vraiment compter sur Lui...
qu'il se mette à ta place aussi, parfois...

plus facile à dire qu'à faire , surtout qi tu as du mal a extérioriser tout ça...
Il faut que tu trouves un moyen ( sain) d'exterioriser ta peine, tes douleurs...
peut-être trouver un meilleur psy ? mais je pense que ce n'est pas vraiment la solution, pas pour toi en tout cas...
Il faut que tu trouves, une passion ou autre qui te libère vraiment ...
En faite, il faut que tu te trouves un exutoire.
Parce que tu as le risque de te renfermé , et de retomber dans ton passé :?
Un travail sur soi
sur ta propre personne est nécessaire
remets tout à plats , ce qui va , ce qui ne va pas
ce que tu aimerais changer, qu'est-ce qui te rendrais plus heureuse, comment y parvenir etc...
je pense qu'avant de chercher de l'aide il faut déjà Vouloir vraiment de l'aide et s'aider soi-même.
Cessez d'être Contre soi au risque de n'avoir aucune solution.
Gros bisou :)
49 ans strasbourg 6049
liligoth a écrit:
enfin bref, le plus dur c'est de s'extérioriser et je ne sais pas comment faire


je connais bien le soucis. donc quand j'arrivais pas à parler je tentais l'écriture, raconter son histoire en mettant le nom de quelqu'un d'autre (pas une lettre : un roman) parce que ca permet d'analyser ca de l'extérieur. comme une analyse de philo...

le gravage dans le bois : oui c'est bizarre. donc en fait au lieu de se scarifier comme l'aurait fait mon pote JL, moi je prenais une planche en bois ou une buche, et un couteau. je gravais des formes simples qui voulaient dire quelque chose : amour, un coeur, douleur, une larme etcetc... ca me calmait. et comme t'as mal aux mains t'oublie complètement le reste. mais ca peut débloquer la situation d'expliquer ensuite ce que veut dire le symbole.

autre moyen d'exprimer : la comédie ou le chant. ce que je fais faire à ma fille quand elle va mal. moi j'étais plus du genre à danser. mais la ptite, elle aime bien me raconter une histoire à travers une petite pièce improvisée, ou chanter son mal.

ton copain t'as déjà essayé de lui parler dans le noir? parfois ca marche mieux qu'en pleine lumière.

voilà les pistes d'expression que je vois en espérant que ca puisse aider d'une manière ou d'une autre. je me dis que si tu en parles sur un forum c'est déjà un grand pas en avant donc... on continue et on résiste aux démons hein!!! je sais que c'est dur mais dis toi que si tu arrives à aller mieux le reste suivra. courage :kiss:
33 ans fresnay sur sarthe 54
je fesais de la musique ( écriture de chansons et chant en particulier), j'avais un groupe, on fesait même des concerts ( d'ailleurs ça ne m'a jamais poser de problèmes de chanter devant 1000 personnes , je sais ça parait pas très logique) j'avais l'impression d'être quelqu'un d'autre mais je suis partie loin de mon groupe et donc de mes seuls amis et j'ai arrêter, j'ai bien essayer de m'y remettre seule mais y'a pas la magie, ça m'ennuie carrément , parfois j'aimerais aussi reprendre les instruments dont je jouais ( guitare, basse, batterie, clavier, flute traversière et accordéon) mais à cause de mon handicape je ne peux pas ( j'ai le tendon de mon bras droit qui se déplace au moindre effort un peu "brutal")
ça aussi ça me tue à petit feu, car ça m'empêche beaucoup de chose entre autre le travail.
pour mon copain rien n'est grave, si je peux pas travailler, il le fera pour 2 ( c'est gentil quand même)
mais bon moi je n'ai pas envie de passer ma vie enfermée entre 4 murs à me sentir inutile...
49 ans strasbourg 6049
dis le lui :) faudra qu'il comprenne de toutes manières...

essaye peut être de trouver un autre groupe, si tu ne veux pas t'y remettre seule? ca peut t'aider à trouver d'autres personnes à qui parler. et tes amis plus moyens d'avoir des contacts, de les voir?
33 ans fresnay sur sarthe 54
je n'arrive plus à aller vers les autres, je sors uniquement pour aller voir mes grands parents ( qui habitent la même rue que moi), ou je sors la nuit avec mes chiens( vers 3 h du mat), mes amis je discute encore avec eux mais ils sont trop loin pour se voir ( 500 km)
je discute via forum c'est tout
et je parle à mon copain mais il n'imprime pas ^^ pour lui y'a pas de problèmes quand à mon poids.
il a commencer à réagir quand j'ai craquée et que j'ai dis des propos violents envers moi alors ça solution c'est me répéter 500 fois par jour qu'il m'aime, que je suis jolie , bon ça fait du bien, mais ça aide que moyennement ^^
49 ans strasbourg 6049
faut vraiment trouver quelqu'un à qui parler... je sais c plus facile à dire qu'à faire (dit elle alors qu'elle a mis 8 ans à sortir de chez elle ;)) mais y'a pas d'autre choix.

si ton copain il comprend pas, à part t'exprimer je vois pas quoi faire de plus. pour lui ca n'est pas un "big deal" comme on dit en anglais, parce que ca n'a aucune importance, il ne sent pas ca comme étant quelque chose de déterminant dans une vie. il a la vision qu'ont beaucoup de "tant qu'on s'aime tout va bien". ben va falloir lui expliquer jusqu'à ce qu'il comprenne, que tu soignes ton agoraphobie (si si ca se soigne), et que tu trouves le moyen de sortir. t'y arrives puisque tu vas chez les grand-parents, tu sors tes chiens (moi pour chercher le pain il me fallait 2 jours de conditionnement avant, j'aurais pas pu promener un chien)... donc tu peux le faire pour autre chose.

pis vois les choses positivement, tu leur parles à tes amis puisque le contact internet existe, ils peuvent toujours venir (le train c pas si cher).

courage, c'est possible de se sentir mieux. molly le disait dans son dernier message, tu n'as pas le choix, faut faire un travail sur toi, et pour ton copain y'a pas d'autres solutions que de lui expliquer encore et encore, pourqu'il comprenne que l'amour ne suffit pas. l'estime de soi (un minimum) c'est important.
la preuve : quand tu vas bien ton poids se stabilise, mm il descend. cependant les changements d'humeur ne viennent pas du poids, donc c'est ca qu'il faut "controler", une fois que tu te sentiras mieux le reste se stabilisera de soi mm...

essaye de pas voir ca négativement. je sais que c pas évident, mais bon faut passer cette période très noire, et tenter d'aller de l'avant.
33 ans fresnay sur sarthe 54
c'est vrai qu'en ce moment j'ai du mal à relever la tête, je l'ai souvent fait mais là j'avoue que j'en ai pas envie enfin à moitié ^^
de toute façon la semaine prochaine sera une semaines de défi en tout genre ( vive les crises de larmes et d'angoisse lol)
mes parents viennent donc ce sera resto, magasins de fringues ( j'en ai déjà les jambes qui trembles) et pleins de petites choses comme ça, c'est pas gagner
49 ans strasbourg 6049
:kiss:
44 ans 1805
Liligoth,
Si ton copain peut t'écouter (comme il le fait déjà si j'ai bien compris) il ne faut pas attendre que ce soit lui qui règle ton problème (dsl si je suis un peu dure car ce n'est pas mon intention). Je crois qu'il ne doit pas faire fonction de psy (même si je me doute que ce n'est pas ça que tu cherches). Ton mec visiblement t'aides vraiment beaucoup déjà en t'écoutant, le reste tu trouveras ton chemin toute seule.
Déjà en venant tout déballer ici c'est un bon début pour toi je pense. Ensuite peut-être que les moments ou tu as consulté des psys n'étaient pas les bons moments. Pourquoi ne pas réessayer dans quelques temps? Et puis, essaye de te raccrocher aux petits plaisirs de ta vie (tu dois bien en avoir) ça fonctionne toujours dans ces moments là. Quant à la musique ou aux chants, tu ne peux plus jouer des instruments (c'est ça?) et bé lance-toi dans le chant (en plus tu chantais avant)! C'est une formidable thérapie le chant (enfin je crois). Utilise tes atouts pour en faire une force...
bisoux. ;)
33 ans fresnay sur sarthe 54
la seule chose que je demande a mon copain c'est de comprendre que ça me fasse souffrir c'est tout ^^
qu'il comprenne pour quoi je pleure devant le miroir
et s'il peut m'aider à trouver une solution comme un psy ou du taff ça serait encore mieu
quand au chant, je ne trouve plus de plaisir dedans ...
Coucou!


As-tu essayé d'écrire à ton copain ou à tes amis? Parce que c'est vrai, il t'écoute mais peut-être que par écrit il prendra davantage conscience du poids des mots et du mal qui te ronge.
C'est vrai il ne va trouver de solution à ta place mais il peut te soutenir et te "pousser" pour que tu avances.

Je pense aussi que l'idée d'écrire ce que tu ressens sous forme de journal ou autre peut t'aider. Parfois ça soulage de vider son sac, de dire tout ce qu'on a sur le coeur sans retenue.

Bon courage à toi!
33 ans fresnay sur sarthe 54
oui j'ai essayer de lui écrire mais l'impact est le même :s
B I U


Discussions liées