MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Et si la depression était héréditaire.

5210
A la mort de mon grand pere j'ai fait une forte depression et mon medecin m'a espliqué que la depression était une vraie maladie qu'on ne connaissait pas encore trop  
mais qu'on trouvait des comportements similaires avec les malades.

Si c'est une maladie à part entière pourquoi ne seriat-elle pas hériditaire? C'est vrai mon arrière grand mere s'est suicidée, le neveu de mon grand pere, mon grand pere, j'ai fait des tentatives, mon cousin aussi.

Du coup je vis dans la peur que quelqu'un d'autre se suicide, j'ai vecu deux ans dans cette peur quand mon grand pere enchainait tentative sur tentative et maintenant qui'l a reussit je continue à vivre dans la peur que ca arrive aux autres.

Ma mere ne va pas bien j'ai peur, mon parrain ne va pas bien j'ai peur.... et j'en ai marre de vivre dans cette peur constante ca me pese tellement!!!!

Pensez vous que ca puisse etre hereditaire?
57 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
la depression en elle meme je ne pense pas ou alors ça doit etre extremement rare
mais il y a tellement de facteurs qui font qu'on est plus ou moins solide face aux difficultées de la vie
et ça a mon avis c'est plus transmis par l'education et l'exemple qu'on reçoit quand on est enfant que par les genes
A
50 ans Genève 732
Il semblerai bien qu'il y ait un lien d'hérédité pour certaine forme de dépression. Prouvé scientifiquement donc !

Je l'ai lu je sais plus ou... :?:

Ma mère à souffert de dépression.. j'en ai moi-même souffert par le passé. Boh ?
51 ans Nice 591
Sans vouloir trop raconter ma vie, je ne pense pas que cela soit hereditaire, mais plutot contagieux.
Je m'explique.
Mon geniteur a quitté ma mere alors que je n'avais 4 ans, ma mère est rentré dans une grande depression (dans la quelle elle est encore) J'ai donc grandi dans la depression de ma mère et pour moi c'est devenue une reference de la vie. Je l'adore, et ne lui reproche bien evidement rien, mais c'est ainsi que j'ai grandi. Il y a un peu de temps un psycologue m'a dit que je vivais la depression de ma mère.
Elle m'aurait donc contaminé.
A
50 ans Genève 732
Soslan a écrit:
Sans vouloir trop raconter ma vie, je ne pense pas que cela soit hereditaire, mais plutot contagieux.
Je m'explique.
Mon geniteur a quitté ma mere alors que je n'avais 4 ans, ma mère est rentré dans une grande depression (dans la quelle elle est encore) J'ai donc grandi dans la depression de ma mère et pour moi c'est devenue une reference de la vie. Je l'adore, et ne lui reproche bien evidement rien, mais c'est ainsi que j'ai grandi. Il y a un peu de temps un psycologue m'a dit que je vivais la depression de ma mère.
Elle m'aurait donc contaminé.


Intéressant ce que tu dis là Soslan.. que la dépression serai contagieuse. Mais comment font les compagnons et les "soigneurs" de ceux qui souffrent de dépressions pour ne pas y tomber eux-même ?
37 ans Bordeaux 739
Il existe différentes formes de dépresson... Certaines seraient liées à un défaut d'un neuromédiateur dans le cerveau, défaut qui pourrait etre héréditaire j'imagine... Mais je pense quand meme que les facteurs déclenchants principaux sont plus liés à l'environnement et au vécu...
676
etoile64 a écrit:
Il existe différentes formes de dépresson... Certaines seraient liées à un défaut d'un neuromédiateur dans le cerveau, défaut qui pourrait etre héréditaire j'imagine... Mais je pense quand meme que les facteurs déclenchants principaux sont plus liés à l'environnement et au vécu...


la dépression est effectivement une maladie mentale qui a une part d'hérédité mais la seule hérédité ne détermine pas ce qui va arriver aux enfants et aux membres de la famille bien heureusement.

Il faut faire la part des choses entre des moments de déprime, d'angoisse, de grande tristesse que chacun d'entre nous est appelé à vivre +/- souvent dans sa vie et la vraie dépression qui EST une maladie (déficit des neurotransmetteurs dans le transport de la sérotonine dans le système nerveux central) et qui doit être soignée.
Heureusement donc la seule hérédité n'explique pas tout, et comme tu dis étoile64, les éléments déclencheurs sont importants ainsi que l'environnement et la façon dont on a grandi, son entourage.
Quand on a des membres de sa famille qui en souffre, on ne va pas forcément vivre des épisodes dépressifs dans sa vie mais on remarque que les risques de développer un épisode dépressif est augmenté chez les personnes qui ont des parents ou des membres de la même famille qui souffre de cette maladie encore tabou de nos jours
51 ans Nice 591
Maxima a écrit:
Intéressant ce que tu dis là Soslan.. que la dépression serai contagieuse. Mais comment font les compagnons et les "soigneurs" de ceux qui souffrent de dépressions pour ne pas y tomber eux-même ?


Suposition hein ;)
Ils n'auraient pas été affecté étant jeune ?

Je ne plaisante qu'à moitié, en fait pour moi, je pense vraiment avoir été "contaminé"
Mais chacun est different. Et sans doute il ne peut y avoir de regle.
676
Je voulais ajouter qu'en raison de ce côté tabou, les gens qui souffrent de cette maladie sont rendus responsables de leur état...ce qui renforce d'autant plus le malaise.
La dépression n'est pas encore considérée comme une réelle maladie, ce qui empêche les gens qui en souffrent de voir un médecin qui pourra poser le diagnostic. Des gens souffrent pendant des années, ignorant qu'ils ont une maladie et c'est d'autant plus dommage que cette maladie est la maladie mentale qu'on peut le mieux soigner et durablement
51 ans Nice 591
yeyelle a écrit:
la vraie dépression qui EST une maladie (déficit des neurotransmetteurs dans le transport de la sérotonine dans le système nerveux central) et qui doit être soignée.


Je ne savais pas ça...
Il y a t-il une façon de diagnoster ça serieusement ?
Un vrai remede ?
51 ans Nice 591
Erf désolé "Diagnostiquer"
676
Soslan a écrit:
yeyelle a écrit:
la vraie dépression qui EST une maladie (déficit des neurotransmetteurs dans le transport de la sérotonine dans le système nerveux central) et qui doit être soignée.


Je ne savais pas ça...
Il y a t-il une façon de diagnoster ça serieusement ?
Un vrai remede ?


seul un médecin peut émettre un diagnostic ;)
Il y a des signes qui , ensemble, peuvent aider à penser à la dépression (sommeil et alimentation perturbés, manque de tonus, idées noires, perte d'intérêt ou de plaisir pour les activités, baisse de l'estime de soi, difficulté de concentration....) mais il faut qu'il y ait une certaine durée dans le temps et SURTOUT faire appel à un médecin (généraliste ou spécialiste psychiatre) pour émettre un vrai diagnostic et ne pas se fier à l'internet seul pour poser un diagnostic ou se soigner
40 ans En haut à droite 2485
yeyelle a écrit:
Il faut faire la part des choses entre des moments de déprime, d'angoisse, de grande tristesse que chacun d'entre nous est appelé à vivre +/- souvent dans sa vie et la vraie dépression qui EST une maladie (déficit des neurotransmetteurs dans le transport de la sérotonine dans le système nerveux central) et qui doit être soignée.


Quand on a des membres de sa famille qui en souffre, on ne va pas forcément vivre des épisodes dépressifs dans sa vie mais on remarque que les risques de développer un épisode dépressif est augmenté chez les personnes qui ont des parents ou des membres de la même famille qui souffre de cette maladie encore tabou de nos jours


C'est ce que j'allais répondre, il y a un caractère héréditaire, prouvé scientifiquement.
Et effectivement il faut différencier dépression, tristesse, angoisse...



yeyelle a écrit:
Je voulais ajouter qu'en raison de ce côté tabou, les gens qui souffrent de cette maladie sont rendus responsables de leur état...ce qui renforce d'autant plus le malaise.
La dépression n'est pas encore considérée comme une réelle maladie, ce qui empêche les gens qui en souffrent de voir un médecin qui pourra poser le diagnostic.


Et pour etre passé par là, je peux même ajouté que quand le diagnostic est posé, ça aide énormément, c'est comme un "statut", on passe de la personne qui "se laisse aller", au statut de malade, et ça c'est tres important, car quand on est reconnu malade, je pense qu on accepte plus de se faire soigner
51 ans Nice 591
En fait, je suis convaincu d'avoir une depression depuis ma plus jeune enfance. Bien sur je vis avec, on s'habitue a tout, et j'ai eu des moments très heureux, mais cette drepression latente et redondante se rappelle à moi à chaque difficulté, echeque (sentimental). Je ne pense pas faire plusieurs depression, mais en avoir une seule jamais vraiment soignée. et c'est la premiere fois que j'entends parler de cette maladie ainsi (Genre "cool ça serai pas ma faute !!") Dès que je rentre de vacances j'prends rendez-vous avec le premier doc' venu ^^
40 ans En haut à droite 2485
Soslan a écrit:
et c'est la premiere fois que j'entends parler de cette maladie ainsi (Genre "cool ça serai pas ma faute !!") Dès que je rentre de vacances j'prends rendez-vous avec le premier doc' venu ^^


Peux tu développer?
B I U