MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Se reconstruire après une relation toxique?

40 ans Belgique 21
Bonjour,

Nouvelle sur le forum, même si je le parcours régulièrement depuis longtemps, je me décide à poster et en profite pour une petite présentation : 29 ans et ronde (presque)  
assumée, mon poids m’a longtemps complexée, j’ai eu ma dose de régimes comme certaines d’entre vous, et finalement opté pour une RA, et ma foi de ce côté-là, ça va plutôt bien. :)

J’ai envie de vous raconter mon histoire, peut-être en recherche de conseils ou d’avis objectifs, j’ai pu constater que beaucoup de personnes étaient vraiment à l’écoute sur VLR.

Il y a bientôt 3 ans, très peu de temps après mon divorce (autre histoire douloureuse mais passons les détails) dont je suis tombée follement amoureuse. Un homme marginal, très charismatique et très cultivé. Il vivait loin de chez moi, mais n’avait aucune attache. Il s’est installé chez moi rapidement . Complètement accro, le reste n’avait plus d’importance. Il ne travaillait pas, et ne voulait pas travailler. On a vécu 2 ans et demi ensemble, pendant lesquels j’ai tout assumé, financièrement, pareil pour toutes les tâches du quotidien, je faisais tout, sans me plaindre, j’étais tellement heureuse avec lui. On avait la même façon de voir les choses (mise à part la vie professionnelle, j’en avais non seulement besoin pour vivre, mais aussi pour m’épanouir). Il me comblait, intellectuellement et sexuellement aussi. On avait également les mêmes centres d’intérêt.

Il y a quelques mois, nous avons appris le décès de son père et l’existence d’un héritage assez conséquent. Depuis qu’il sait qu’il sera bientôt « riche », il est devenu méprisant avec moi, faisait encore moins de choses dans la maison, fichait un bordel pas possible, dormait la journée, ce qui fait qu’on se voyait peu. Et il n’en avait rien a faire. Je n’ai jamais voulu le changer profondément, mais quand je lui demandais un minimum d’efforts, il se braquait, et refusait systématiquement de changer une seule de ses habitudes. Il était d’une mauvaise foi sans nom, aggressif, râlait pour un rien, et tous ses soucis, aussi infimes soient-ils, étaient toujours de ma faute.

Après des mois de souffrance, après de multiples tentatives pour que l’on dialogue, que l’on arrange cette situation, des mois à me heurter à un mur, je l’ai mis dehors. J’ai du me faire violence. Parce que mon amour pour lui est intact, mais vivre avec lui au quotidien devenait un enfer. J’ai repoussé l’échéance longtemps, mais je l’ai fait.

J’ai eu l’espoir que ma décision lui ferait prendre conscience qu’il fallait qu’il change de comportement pour qu’on puisse continuer quelque chose ensemble. Mais non.

Il est parti, se retrouve pour l’instant sans ressources et je m’inquiète pour lui.

J’ai même fini par apprendre qu’il comptait partir dès qu’il aurait hérité. Son meilleur ami m’a dit qu’il lui avait avoué avoir profité de moi. Même sa maman m’a dit que j’avais pris la bonne décision, il a profité d’elle autant qu’il a pu, avant de profiter de moi.

J’ai regretté de l’avoir mis dehors, je me disais que ce n’était qu’un cauchemar, qu’il allait rentrer, qu’on allait repartir sur de bonnes bases. Je l’ai appelé en pleurs, il a été froid, méchant, me disant que tout était de ma faute et qu’il ne pardonnerait jamais de l’avoir jeté.

Je passe par plein de phases : je m’en veux de ne pas avoir essayé encore que cela s’arrange, après je fais le compte de tous les aspects négatifs et je me dit que c’était la seule chose à faire, ensuite je me remets à douter…J’ai l’impression que je ne pourrai jamais vivre sans lui, même s’il ne m’aime pas, parfois je me trouve passionnée, mais le plus souvent, pathétique. Je n’arrive même pas à lui en vouloir, alors que tout ça est objectivement sa faute, du moins en grande partie.

Je souffre beaucoup de la solitude, je n’ai pratiquement jamais vécu seule… Je fais le tri des affaires qu’il a laissée chez moi, c’est dur. Je n’arrive même pas à aller dans « son espace », son bureau, son ordi, qui sont pourtant dans mon salon.

J’ai aussi peur d’être enfermée dans ce genre de relation. J’ai rencontré très récemment un garçon charmant, gentil, attentionné, qui semble vraiment s’intéresser à moi. J’aime beaucoup être avec lui mais j’en viens à être gênée par tant de gentillesse et d’attention. C’est peut –être encore trop tôt pour envisager une relation

J’ai si peu l’habitude qu’on prenne soin de moi… J’ai aussi une famille géniale et des amis qui me soutiennent. Je pleure parfois d’émotion en voyant tout ce qu’ils font pour moi, alors que cette relation destructrice m’avait éloignée d’eux depuis longtemps.

Même si je suis super fragile, j’essaie vraiment de me botter le derrière, de sortir, voir des gens, m’occuper de moi, mais je sais que j’aurai encore longtemps au fond de moi l’espoir qu’il revienne un jour, qu’il change, et qu’un jour on vivra heureux à deux.

C’est assez récent, la douleur est encore grande, je sais que le temps aidera bien sûr, mais les jours où je vais mal, des tonnes de questions me rongent ;

Pourquoi je continue à aimer quelqu’un qui ne m’aimera jamais ? Pourquoi suis-je affectivement dépendante d’un manipulateur, d’un profiteur? Pourquoi j’ai fermé les yeux si longtemps sur une relation qui n’avait pas d’avenir et qui avait définitivement plus de bas que de hauts? J’ai aussi peur de reproduire ce schéma dans mes futures relations, peur d’être d’office attirée par les salauds sans cœur. :roll:

Je cogite donc beaucoup. J’ai pensé à consulter un psy, mais j’en ai fait l’expérience après mon divorce et ça n’a pas été concluant. J’attends que le temps passe…Mais on dirait parfois qu’il s’est arrêté.


Désolée pour ce gros pavé, j’avais besoin de faire sortir tout ça, merci de m’avoir lue. Je sais qu’il n’y a pas de recette miracle qui me fera me sentir bien en un claquement de doigt, mais vos avis et conseils sont les bienvenus.
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
ouf, j'ai tout lu :)

Après t'avoir lu, la question qui me vient (tu l'évoques aussi d'ailleurs) c'est pour quelles raisons, d'une certaine manière, tu te punis en choisissant des hommes toxiques ?
Est ce que cela a été le seul avec ton ex mari ou il y en a eu d'autres ?

Je pense que c'est vers ça qu'il faut que tu tournes tes réflexions.

Je m'excuse de ressortir encore ça mais tu as l'air d'être une dépendante affective, en plein dedans même. Tu as l'air de manquer de confiance en toi, de te sous estimer, de te punir de je ne sais quoi en ayant des relations toxiques et douloureuses où l'autre te fait souffrir, peur de l'abandon sans doute ?

Ton expérience avec le psy n'a pas été concluante mais ce serait peut être une bonne chose de retenter avec quelqu'un d'autre ?
49 ans Vendée 1478
Coucou,

Tu t'es accrochée à cet homme, parce que après ton divorce tu étais fragilisée, et tu avais besoin de tendresse et d'attention, ce que lui a pu t'apporter même si à la base il n'était pas sincère.

Il a bien senti ta fragilité et que tu étais un peu perdue,
et il a bien vu que tu acceptais tout même un peu l'inacceptable, pour préserver votre relation
son changement d'attitude soudain est la preuve qu'il s'est servi de toi.

Tu as très bien fait de le mettre à la porte, il se débrouillait bien sans ressources avant toi, donc après toi ce sera pareil.

En plus, tu vois, il comptait partir après avoir touché son héritage,

Tu n'as rien à te reprocher, ne l'écoutes pas, avec ce genre de mec, ce sera toujours la faute des autres.

Qu'il te pardonnes pas, tu t'en fiches, c'est lui qui doit se faire pardonner, mais tu peux toujours courir.

Arrêtes de l'appeler.

Personnellement j'ai mis quatre ans à me remettre de mon divorce douloureux et j'étais tellement méfiante que pendant longtemps je n'ai plus fait la différence entre le bon et le mauvais.

Et je suis passée à côté de personnes intéressantes, mais je n'étais pas prête tout simplement, et complètement fermée à toute forme de gentillesse.

Profites de la relation naissante que tu as, tu peux rester sur tes gardes mais ne t'empêche pas de voir ce garçon que tu as rencontré,

Cela te distraira et t'occuperas l'esprit, et tu pourras peut être constater, qu'il existe des gens gentils sans arrière pensée. ;)
38 ans Dublin (Irlande) 296
Deja, je tiens a te dire que je te trouve relativement forte puisque tu dis que tu sors et que tu vois des gens. Tu ne t'appitoies pas trop sur ton sort et je trouve ca plutot positif.

Je pense effectivement que le probleme a la base vient peut etre du fait que tu ne t'apprecies pas. Un jour ou je me plaignais que j'attirais que les boulets et les mauvais garcons, on m'a dit que c'etait uniquement parce qu'au fond de moi, je pensais ne pas meriter mieux. J'ai realise que c'etait vrai. Il en est peut etre de meme pour toi.

Le psy n'a peut etre pas ete efficace apres ton divorce mais les choses peuvent etre differentes cette fois.

Quoi qu'il en soit, je te souhaite tout plein de bonnes choses et suis persuadee que tout ira mieux bientot ;)
36 ans chez les chtis 6262
aenor a écrit:
J’ai rencontré très récemment un garçon charmant, gentil, attentionné, qui semble vraiment s’intéresser à moi. J’aime beaucoup être avec lui mais j’en viens à être gênée par tant de gentillesse et d’attention. C’est peut –être encore trop tôt pour envisager une relation

J’ai si peu l’habitude qu’on prenne soin de moi… J’ai aussi une famille géniale et des amis qui me soutiennent. Je pleure parfois d’émotion en voyant tout ce qu’ils font pour moi(...)


Aenor tu n'es pas la seule a passer par là... je vis dans la même situation en ce moment... du mal a accepter que l'on puisse m'apporter autant d'attention, d'affection, d'amour...


Tu as besoin de poser les choses a plat, de prendre du recul mais souviens toi que la discussion n'appartient qu'à toi :)
40 ans Belgique 21
Mumu, je suis à peu près d'accord avec ce que tu me dis, le manque de confiance en moi, le fait de me sous estimer, j'en ai plus ou moins conscience...

Mon ex mari était quelqu'un d'attentionné, sur qui je pouvais compter, c'est lui qui gérait pas mal de choses, notament le budget, mais les "tâches" étaient bien réparties, en apparence c'était une relation équilibrée.

Le fait est qu'il n'était pas sûr de son orientation sexuelle, et que je l'ai découvert. Concrètement, il a rencontré des hommes. Je ne l'ai appris qu'apres le mariage. Ca a été impossible à surmonter, et je pense que mon manque de confiance vient en grande partie de cette blessure.

Je pense aussi qu'en vivant avec quelqu'un qui dépendait de moi financièrement, j'ai cru que je pourrais le garder près de moi tout le temps, puisqu'il avait "besoin" de moi. Comme tu me le dis, la peur de l'abandon, sans doute oui.

Je garde toujours en tête l'idée de consulter quelqu'un d'autre, je me laisse un peu de temps.

Nath, tu me dis exactement la même chose que mon entourage. Et tu as raison, tout comme eux, en tout cas ça me conforte dans l'idée que j'ai pris la bonne décision. Je vais suivre aussi ton conseil avec le garcon que je viens de rencontrer.

Lily, je me pose aussi cette question "est-ce que je mérite mieux?" Je crois que je vais devoir creuser par la aussi.

Merci à toutes en tt cas ;)
43 ans de l'aisne 50
j'ai tous lu aussi ;)
enfin ce que tu d'ecrit est valable pour les hommes comme les femmes rond(e) ou pas.

aprés ces difficile de refaire confiance aprés une expérience pareil, prend le temps de faire le point .
il faut savoir ce construire un mur autour de sont coeur mes pas trop car aprés ces plus dur.
40 ans Belgique 21
lulutheone, oui c'est d'autant plus dur que je ne veux pas risquer de le blesser en fonçant tête baissée dans une relation sans avoir le recul necessaire. Je pense que je vais lui en parler...

David, effectivement mon histoire a peu de rapports avec mes rondeurs, mais j'ai vu qu'on pouvait parler de bcp de choses ici ;)

Et oui, la confiance, en soi, en l'autre, je sais que ça ne sera pas simple à retrouver.

J'ai vraiment un coup de mou qui m'a poussé à poster aujourd'hui, ca me rebooste d'avoir vos avis, je me sens moins seule :)
36 ans chez les chtis 6262
aenor a écrit:
lulutheone, oui c'est d'autant plus dur que je ne veux pas risquer de le blesser en fonçant tête baissée dans une relation sans avoir le recul necessaire. Je pense que je vais lui en parler...


C'est ce que j'ai fait... on en a discuté... et il a tout fait pour me rassurer...Alors Oui je fonce sous le conseil de mes amis...!
40 ans Belgique 21
Je ne sais pas encore comment aborder ce sujet délicat avec lui, parce que je sais que je risque d'être submergée par mes émotions, mais j'y travaille. Pour l'instant je lui ai juste dit que je voulais y aller doucement, sans entrer dans les détails, en tout cas il ne l'a pas mal pris et on a décidé d'espacer un peu nos rencontres.

En tout cas, c'est très chouette pour toi, j'ai pu lire un peu ton histoire en parcourant les forums, et je te souhaite le meilleur ;)
36 ans chez les chtis 6262
aenor a écrit:
je lui ai juste dit que je voulais y aller doucement, sans entrer dans les détails


Moi c'est bizarre... un jour suis prête a tout pour lui et un jour je suis pleine de doutes et prête a fuir...

aenor a écrit:
on a décidé d'espacer un peu nos rencontres

ca va te permettre de voir si tu tiens a lui et pourquoi tu as envie de le voir...
40 ans Belgique 21
lulutheone a écrit:

Moi c'est bizarre... un jour suis prête a tout pour lui et un jour je suis pleine de doutes et prête a fuir...


exactement pareil, en me levant ce matin, gros doutes alors que la veille je me sentais comme sur un nuage. C'est limite un peu frustrant, ca me donne l'impression d'etre une girouette!

Mais bon, en réfléchissant à mon vécu, ça ne me parait pas anormal... Puis il y a la peur de souffrir encore, il faut dépasser ça, oser, et ça prend du temps.

Tu as raison, ne pas se voir trop souvent c'est clairement un test pour faire le point sur tout ca :)
36 ans chez les chtis 6262
aenor a écrit:


exactement pareil, en me levant ce matin, gros doutes alors que la veille je me sentais comme sur un nuage. C'est limite un peu frustrant, ca me donne l'impression d'etre une girouette!

Mais bon, en réfléchissant à mon vécu, ça ne me parait pas anormal... Puis il y a la peur de souffrir encore,


Lulu sort du corps d'aenor... ( ok ok je :arrow: )

Ben voila, moi c'est tout pareil...
43 ans de l'aisne 50
Aenor a écrit:

David, effectivement mon histoire a peu de rapports avec mes rondeurs, mais j'ai vu qu'on pouvait parler de bcp de choses ici ;)


ce que je voulais dire ces que une relation toxique est valable pour les deux sexes.

la confiance va revenir avec le temps .
2630
Je pense pouvoir comprendre ce que tu vis, moi j'ai véçu une histoire toxique aussi, pas au même point, mais ça m'a beaucoup tourmenté, et ça me tourmente encore ...

Je ne sais pas si on finit vraiment par oublier, si on arrive à passer totalement à autre chose un jour ...
Il y aura toujours des doutes, des peurs, parce qu'on a peur que ce qu'on a vécu se reproduise, et c'est normal ...

Le tout est de savoir positiver cette histoire, se dire qu'en fait, c'était une mauvaise expérience, mais que maintenant tu as retenu la leçon, tu feras plus attention la prochaine fois et ça ne t'arrivera plus ...
B I U