MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Présence du papa à l'accouchement

41 ans 31
Le papa a également voulu être présent à mon accouchement. Je ne suis pas à l'aise avec mon corps non plus, mais la naissance de son fils c'était un moment  
magique pour lui aussi.
Lui aussi avait peur de voir "des choses", donc il est resté auprès de ma tête. Pour tout dire, il ne savait même pas s'il voulait couper le cordon ou pas (en même temps il a pas eu le choix vu que fiston avait deux tours de cordon autour du cou, c'est l'équipe qui l'a fait fissa).
Il avait peur de ce qu'il pouvait voir, et c'est vrai qu'il m'a vue en train de vraiment souffrir (accouchement pas terrible). Il est également tombé dans les pommes (pour la péri, alors qu'il a rien vu... une odeur paraît-il... Et maintenant on en ri.
Il y a aussi le fait que je l'avais briefé, quoi qu'il se passe, tu restes avec le bébé. Donc quand ils ont enfin sorti fiston (forceps... mon homme a rien vu, quand je lui posé des questions sur quelle forme ça a, il a jamais pu me répondre), ils l'ont emmené pour lui donner de l'oxygène. Le papa a suivi, et même si j'étais inquiète, j'étais plus tranquille.
Quand ils sont revenus avec le bout de chou, le papa était concentré sur moi et sur bébé, on m'a fait des soins (qui ont duré car quelques soucis), je m'en souviens pas franchement et le papa non plus (hypnotisé par son fils).

Et là, il est partant pour le prochain.

Ton ami se concentrera sur toi, sur t'aider à mettre votre enfant au monde. Préviens-le de ce qu'il risque de se passer, que même si tu l'insultes, c'est pas grave, c'est les hormones et la douleur... Mais dans ces moments-là crois-moi, il ne s'occupera pas de ce à quoi tu ressembles.

Après si tu es vraiment gênée, il ne faut pas te forcer car c'est déjà quelque chose de difficile que l'accouchement. Mais si lui y tient, et que tu aimerais quand même un soutien moral, laisse-toi convaincre.
Et parles-en à la personne qui te suit puisque tu es suivie. Tu peux également demandé au personnel de la maternité si le père peut rester sans rien voir, ils ont assez d'expérience pour te répondre sans problème.

J'ai fait un roman, non par pour te forcer à faire quelque chose dont tu ne veux pas, mais que tu y réfléchisses bien pour que tu ne regrettes rien plus tard. Et bon courage !
44 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
Moi pour mon premier il était là, tout le long.
A la fin il n'a vu ni mon pepito en choux fleur ni du sang partout, il n'était pas en face mais à mes côtés. En face c'est la pace de la sage-femme et pour bosser il ne faut pas que quelqu'un lui colle au train.
Il a même été déçu de ne pas avoir pu couper le cordon.
Son soutien pendant les contractions était très important, ses massages, son soutien psychologique.

Pour le second c'était une césarienne et il n'avait pas le droit d'être au bloc. Il était très inquiet pour moi, et frustré de ne pas avoir vu bibou tout de suite. Et moi j'étais tellement paniquée que j'aurais voulu qu'il soit là.

Le lendemain il m'a aidée à me laver les pieds car je ne pouvais pas me plier en deux avec la césa. J'ai cette vision de lui à genoux à mes pieds, ça m'a beaucoup émue.
Je n'arrêtais pas de pleurer car j'avais honte de la situation et je me sentais fragile. Mais lui ça ne l'a pas géné du tout, ça n'a pas changé sa vision de moi. Il m'aime et me désire toujours autant, je l'ai trouvé plus mature que moi la dessus.

Si vous n'êtes à l'aise ni l'un ni l'autre avec la chose, personne n'a à vous juger, j'ai des copines qui ont préféré que leur mère ou une copine soit là plutôt que leur conjoint, d'autres qui ont accouché seules car il n'a pas pu se libérer. Ce n'est qu'un passage, ce n'est pas ça qui va conditionner le reste de ta vie de couple ou la vie de ton enfant.
71 ans 3528
Et pour revenir sur l'aspect séduction/vision que l'autre a de notre corps, personnellement je trouve qu'au contraire, assister à mes accouchements a rendu le regard de mon mari sur moi/mon corps encore + positif. Un genre d'admiration de ce que la nature fait, de ce par quoi les femmes passent pour donner naissance, une fierté de "l'exploit" que j'ai pu accomplir... Quelque temps après, ou quand il se le remémore, je vois bien que son regard sur moi est "admiratif", très fier et protecteur.
Comme quoi, tous les hommes ne sont pas séduits ou rebutés par la même chose, et pour avoir entendu un ou deux autres copains en parler, ça ne me semble pas isolé comme réaction.
mamisha a écrit:
Et pour revenir sur l'aspect séduction/vision que l'autre a de notre corps, personnellement je trouve qu'au contraire, assister à mes accouchements a rendu le regard de mon mari sur moi/mon corps encore + positif. Un genre d'admiration de ce que la nature fait, de ce par quoi les femmes passent pour donner naissance, une fierté de "l'exploit" que j'ai pu accomplir... Quelque temps après, ou quand il se le remémore, je vois bien que son regard sur moi est "admiratif", très fier et protecteur.
Comme quoi, tous les hommes ne sont pas séduits ou rebutés par la même chose, et pour avoir entendu un ou deux autres copains en parler, ça ne me semble pas isolé comme réaction.


tout pareil pour mon compagnon, je suis sa super héroïne (accouchement sans péri), et son désir pour moi n'a pas faibli.
et pourtant, lui, de par sa formation médicale, il a été invité par mon gynéco à aller voir ce qui se passait!!!

et il y est allé!!

il a vu la tête de son fils sortir de mon corps. et des choses pas glam du tout.
:shock:
46 ans dans la lune 1661
il n'y a pas une qui va reconnaître qu'ils ne servent à rien à ce moment là ? comme tout au cours de la grossesse ?
je trouve ce que tu dis insultant pour nos témoignages.
ce sont des peres, pas des donneurs de sperme.
109 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Divisions-de-la-Joie a écrit:
il n'y a pas une qui va reconnaître qu'ils ne servent à rien à ce moment là ? comme tout au cours de la grossesse ?

J'ai pas encore accouché mais je ne nous reconnais pas du tout dans le "il sert à rien" pour la grossesse, mais faut dire aussi que ma grossesse est un peu compliquée. Il fait tous les travaux ménagers, en plus de son boulot à temps plein et de ses études et il me fait des massages de pieds. Faut pas hésiter à demander hein!

Pour l'accouchement, je vais avoir besoin de lui comme accompagnateur, qu'il me touche, qu'il me parle, qu'il me rassure, qu'il me dise qu'il m'aime et qu'il est fier de ce qu'on a accompli à deux.

C'est du HS, mais nous, la grossesse et toutes les horreurs qu'on a vécues en lien avec elle nous ont rapprochés, précisément parce que c'était horrible.
109 ans Sous la neige au fond à droite 7534
blueberrycat a écrit:
je trouve ce que tu dis insultant pour nos témoignages.
ce sont des peres, pas des donneurs de sperme.

Faut pas le prendre comme ça, Blueb', Divisions s'est expliqué à plusieurs endroits sur les difficultés qu'elle a à ce niveau.
il n'empeche, c'est insultant.
46 ans dans la lune 1661
non je n'ai insulté personne ni vos témoignages (regardez bien ce que j'ai écrit avant) ni vos compagnons ;)
qu'elle souhaite exclure le pere de la naissance, ça la regarde.
c'est son choix

mais qu'elle mette en doute nos témoignages,et par là même nos choix, je ne suis pas d'accord.
109 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Je me sens pas du tout insultée, mais par contre, je réalise que mon message est hyper maladroit. Ce que je voulais dire, c'est qu'il faut pas hésiter à demander et à spécifier ce que tu attends de lui maintenant et à l'accouchement, qu'il y assiste ou pas.
:D
109 ans Sous la neige au fond à droite 7534
blueberrycat a écrit:
mais qu'elle mette en doute nos témoignages,et par là même nos choix, je ne suis pas d'accord.

Elle met rien en doute du tout, Blueb'.
Enfin bref, je vais aller voir ailleurs si j'y suis pas déjà.
:)
Pareil, j'ai pas du tout bien comprendre...
S
87 ans 4951
je pense que divisions de la joie aurait juste aimé savoir si quelqu'un d'autre que les personnes qui ont témoigné ressentait le meme genre de choses qu'elle.

Quand elle disait "il n'y en a pas une qui va reconnaitre" elle parlait d'une autre personne, pas de celles qui ont déja témoigné à mon avis.

Pour ma part, je suis loin d'avoir eu des accouchements de rêve, mais le regard de mon mari a changé sur moi et mon regard sur lui a changé aussi.

Je lui ai été très reconnaissante d'avoir été là, de s'être transcendé à venir me tenir la main, car j'avais la trouille d'accoucher et j'ai apprécié sa présence. Pour lui c'était pas évident du tout, car il avait peur de l'hopital, du sang, etc..

J'avais avant d'être maman, assisté à l'accouchement de ma soeur pour son deuxième enfant, et honnetement pour l'accompagnant c'est pas si facile, en tout cas j'ai mieux vécu mes accouchements que celui de ma soeur en tant qu'accompagnante!
B I U