MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Même plus mal !

1289
C'est très bizarre cette sensation, je la ressens de plus en plus fort depuis quelques mois. Avant j'étais dépressive, je le savais, les commentaires sur mon poids me faisaient un  
mal de chien. J'avais tellement peur qu'on m'attaque encore, que je ne sortais plus du tout de chez moi.

Et puis dernièrement je me suis rendue compte que je ne ressentais plus rien. J'ai cette impression complète de vide, rien ne me touche plus, plus rien ne compte. Ca fait longtemps que je sais que je ne ferais pas de vieux os, mais même ça, ça ne me fait rien. Il reste quelques trucs matériels qui me rendent non pas heureuse, mais qui rendent la vie supportable, bien sûr je pense que bientôt ça ne suffira plus. Pas grave. Quand y'aura plus rien,il sera temps de décider comment partir.
Je sais que je n'aurais pas d'enfants et c'est tant mieux, on fait des mômes pour leur donner la meilleure vie possible, alors que moi je sais que je leur gâcherai l'existence. Je sais que je serais seule jusqu'à la fin. Il y a quelques années, parler de ça m'aurait fait pleurer toutes les larmes de mon corps. Pourquoi moi?? C'est tellement injuste! Hé ben non. C'est comme ça.
Je suis résignée, blasée, vidée de tous sentiments.

Aller voir un psy, pourquoi faire ? Ca fait trop longtemps que c'est ancré dans ma 'tite cervelle. C'est pas un psy qui va me faire changer d'avis maintenant! J'ai pas envie d'être un zombie sous anti-dépresseurs,surtout que je déprime même pas! Suis pas schizo ou bipolaire ou quoi que ce soit, juste lucide.

Mais à choisir je crois que je préférais la déprime, au moins c'est un comportement relativement normal par rapport à la situation. Là, y'a des moments où je me demande si j'ai un tout petit peu d'humanité qui reste!
33 ans Parisienne exilée à Liège 1628
Un psy ne va pas forcément te mettre sous antidépresseur, il est plutôt là pour que tu exprime ce que tu ressens, t'aider à parler et trouver d'où vient ce mal être.

Mais pourquoi seule jusqu'à la fin? pourquoi te dire que tu ne ferais pas de vieux os et qu'un jour tu choisirais comment partir?
Tu as vécu jusque là, tu as un job, un appart, t'as galéré jusque là pourquoi abandonner?

Ce n'est pas être lucide de penser tout ça, tu es très négative, t'as un problème d'estime de soi, de confiance en toi et aux autres. Même si c'est dur essaie de te demander d'où tout ça vient pour mieux comprendre ton état actuel et comment y remédier.

En tout cas courage, ne sois pas si négative :kiss:
35 ans Orgrimmar 6511
De plus, c'est aussi un comportement dépressif, l'immobilisme et la négation de la souffrance...
Ton fatalisme je le connais aussi, mais j'ai encore des moments où je me bats contre lui.

Si tu n'as plus mal, alors profites en pour remplir ton vide de sentiments agréables... Il fait beau?les oiseaux chantent?une super musique passe à la radio?

Quand je ne sais plus faire des plans pour l'avenir car je ne le vois que trop noir, je m'attache au présent... Il y aura toujours des petites choses qui feront que la vie vaut d'être vécue.

En plus je vois pas pourquoi tu finirais seule si c'est pas ça que tu veux. Il y a assez de celibataires pour que tu trouves quelqu'un avec qui ça colle!
R
36 ans 15384
Le zombie que je suis selon tes dires te remercie ... Je prends : neuroleptiques,anti psychotiques,anti dépresseurs,anxio,je suis borderline et je ne suis pas comme une loque incapable de penser. Franchement,c'est blessant de lire ca :?

Bref,c'est pas le sujet,mais je tenais a le dire ...
Un psy ne te gavera pas forcément de médicaments. Les psychologues ne sont pas habilités a délivrer des médicaments,car ils ne sont pas médecins,donc va en voir un .. Ca te ferait surement du bien ;)
34 ans 918
je vois un psy et meme si au premier RDV j'étais "raz des pâquerettes", jen voyais presque la racine..., enfin bref, ce n'est pas pour ça qu'il ma mise sous antidépresseur, ce n'est pas quelque chose de systématique lorsque tu vois un psy.
il y a aussi une différence entre psychiatre et psychologue...
Et quand bien meme il te donnerait quelque chose, c'est parce qu'il l'aura jugé nécessaire et il faut, parfois , en passer par là pour aller mieux. que ce soit pour une plus ou moins longue période.
Il n'y a pas de honte à ça, chacun peut, à un moment de sa vie, etre mal, mal a un tel point qu'il faille une prise en charge. et alors?! on vit d'abord pour soit meme. et si on ne va pas bien soit meme, on ne peut pas etre bien avec les autres.

l'absence de sentiment ça a un nom: l'athymie (si je me rappelle un peu mes cours)

alors lorsque tu dis que tu n'es pas dépressive, excuse moi de te dire que tu en as quand meme, bcp les symptômes!

Je ne connais pas ta vie ni le problème de fond, mais pourquoi baisser les bras sans avoir au moins essayé?!
35 ans 1433
Personnellement je ne comprends pas trop ton refus à te faire aider

Ce que tu penses des psy et des médocs vient certainement d'un manque d'information. Il est vrai que les médocs peuvent shooter mais tu sais il en existe des tonnes de sorte et chaque personne réagit différemment
De plus psy = ne veut pas dire médoc obligatoire, peut etre juste trouver une solution à tes problèmes

Certaines personnes s'en sortent seules et d'autres ont besoin d'aide, on a qu'une vie alors il faut la croquer à pleines dents ;)
34 ans 918
pour citer une marque, je ne sais pas si on a le droit sur le fofo

perso le médicament A----X (vous avez compris?) meme à la plus petite dose ne me convient pas duuuuuuuu tout!!
alors que chez d'autres personne, ça leur fera un bien fou et elles seront capable de faire des choses de la vie quotidienne, moi oui effectivement avec ça JE suis SHOOtée!!
c'est donc vraiment une grande subtilité entre chaque personne, chaque organisme
1289
CuteVengeance a écrit:
Le zombie que je suis selon tes dires te remercie ... Je prends : neuroleptiques,anti psychotiques,anti dépresseurs,anxio,je suis borderline et je ne suis pas comme une loque incapable de penser. Franchement,c'est blessant de lire ca :?


Mon intention n'était pas de blesser qui que ce soit, d'ailleurs je n'ai pas dit que tous les gens qui prenaient des antidépresseurs étaient des zombies. Dans MON cas précis, vu qu'un Nurofen me met dans un état quasi-comateux pendant des heures, et que la seule fois où j'ai pris un QUART de Lexomil j'ai dormi pendant plus de 24h, tu peux imaginer le résultat sous antidépresseurs.

Comme dit VanyMouss on réagit tous différemment, et dans mon cas antidépresseur = zombie.
34 ans 918
il y a plein de dosages différents et tellement d'anxiolytiques, antidépresseurs différents.

Stresam c'est très léger, la preuve......
Et pourtant je m'endore en prenant des actifèdes.....
49 ans Lorraine 4326
maybesomeday a écrit:
Dans MON cas précis, vu qu'un Nurofen me met dans un état quasi-comateux pendant des heures, et que la seule fois où j'ai pris un QUART de Lexomil j'ai dormi pendant plus de 24h, tu peux imaginer le résultat sous antidépresseurs.

Comme dit VanyMouss on réagit tous différemment, et dans mon cas antidépresseur = zombie.

le lexomil n'est pAS un anti-depresseur mais un anxiolitique si je ne me trompe pas...
R
36 ans 15384
Non non tu dis vrai ... C'est bien un anxiolytique.
34 ans 918
le stresam aussi mais rien a voir avec le lexomil...

De toute façon si tu n'essayes pas autre chose que le lexomil et surtout la posologie, tu ne seras jamais ce qui peut réellement te faire du bien sans te "chooter"
ce n'est pas la solution que d'etre un "zombi" toute la journée.
Il faut quelque chose qui t'aide à avancer au jour le jour.

Mais il le faut, fait le avant d'avoir trop de regrets.... un conseil d'amie^^
48 ans 35 10308
maybesomeday a écrit:

Mais à choisir je crois que je préférais la déprime, au moins c'est un comportement relativement normal par rapport à la situation. Là, y'a des moments où je me demande si j'ai un tout petit peu d'humanité qui reste!

La déprime et la dépression, c'est pas tout à fait la même chose. La dépression c'est une vraie maladie, qui se soigne. Ce que tu décris sur l'absence d'envie, sur le vide des sentiments, des sensations, c'est un symptôme de dépression.
Et je te dis comme les autres, il n'y a pas UN antidépresseur mais DES antidépresseurs et tu peux tout à fait en trouver un (et avec le bon dosage) qui te conviendra. Ta réaction au Lexomil ne peut absolument pas prédire comment tu réagiras à un AD, ça n'a rien à voir.
En plus, aller voir un psy ça ne veut pas forcément dire se retrouver sous AD et rien d'autre. Un AD ne sert à rien si il n'y a pas un suivi en parallèle, ça aide à trouver de l'énergie et de l'envie pour s'en sortir par ce suivi, justement.
Je sais que je répète ce que les filles ont déjà dit, mais moi non plus je ne comprends pas ton refus et je pense aussi que tu n'as pas eu les bonnes informations, il est possible de te faire aider et ta situation peut s'arranger.
34 ans 918
+1^^
54 ans 37 10
accroche toi tu as encore beaucoup de chose a vivre .moi je suis comme toi j'ai fait une depression il y a 2 ans suite a differente galere,puis suite a une maladie qui m'a fait changer ma vie ,je m'accroche ,c'est dur je sais mais il le faut .je suis suivie par un psychiatre que j'ai vu au debut toute les semaines puis tout les 15 jours et maintenant tout les 2 mois ,bien sûr j'avais des medicaments au debut mais quant cela te diminu trop le medecin change de traitement car ce n'est pas le but de t'endormir mais de te sentir mieux. il m'afait faire de la sophrologie qui m'aide .je suis aussi suivie par une pshycologue a qui je parle beaucoup cela m'aide .ne decroche pas pense au gens qui t'aime ,je sais que quant on ai mal comme c'est ton cas ,on as du mal a pensé aux autres ,on pense que l'on ai pas aimé mais c'est faut .il faut te faire aider il n'y a pas de honte a cela .!!je te souhaite plein de courage .bise
B I U