MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

pensée sinistre certes, mais à votre enterrement......

41 ans ici et ailleurs 4571
j'ai souvent imaginé que j'etais morte et je voyais mon enterrement... en fait j'imagine encore maintenant qui viendrait et à qui je manquerais... et aprés moulte reflexions je me rend  
compte que je ne manquerai pas à grand monde, et que donc mon enterrement passerait innapercu (sauf pour la taille du cercueil) l'inutilté de ce que je suis montre que je n'apporte rien à personne... ni en amitié ni en rien...
j'ai vu partir tant d'amis, dont le depart avait aneanti plus d'une personne dont moi, mais je me rends compte avec le temps que mis à part mon père ma soeur et peut etre mon copain je ne manquerai à personne...
je parle meme pas de ma mere elle ne m'a jamais aimée de toute facon... mais voilà...

vous concernant, cela vous est il deja arrivé de penser à ca?

oais je suis egoiste tant pis.....
43 ans 2914
Oui.
Pas grand-monde, je dirais une 10aine actuellement serait réellement affecté (enfin je pense :roll: ), on passera à moins de 3-4 si la logique des choses sur la mort l'emporte.

Et je dirais:
Tant mieux.
Cela me ferait chier de mourrir en faisant beaucoup de peine.

C'est quelque part une pression supplémentaire pour que tu vives.
Et comme j'espère mourrir en me suicidant, j'espère que je ferais le moins de peine possible en partant, cela me sera plus facile le jour où j'en aurais assez.
46 ans Alsace (68) 1115
misk a écrit:
...
C'est quelque part une pression supplémentaire pour que tu vives.
Et comme j'espère mourrir en me suicidant, j'espère que je ferais le moins de peine possible en partant, cela me sera plus facile le jour où j'en aurais assez.
Heuu.. je crois pas que ce soit l'une des meilleures façon de mourir :?

Et pour répondre à la question, je préfère ne pas y penser. Je profite à fond des gens que j'aime et qui sont supposés m'aimer (ben oui, on est jamais sûr de rien :P ) et je ne me prends pas la tête avec le jour où je devrais mourir, pake là, je vous dis pas, je ne vis plus... :roll:
43 ans 1551
Moi ce que je me suis toujours demandé, c'est le nombre de gens qui seront la par protocol, principe, paraitre... genre la belle famille que je hais plus que tout et qui me le rend bien mais qui sera surement la à verser la pitite larme de crocrodille et ce genre de parasites...
43 ans 2914
Selphy a écrit:
misk a écrit:
...
C'est quelque part une pression supplémentaire pour que tu vives.
Et comme j'espère mourrir en me suicidant, j'espère que je ferais le moins de peine possible en partant, cela me sera plus facile le jour où j'en aurais assez.
Heuu.. je crois pas que ce soit l'une des meilleures façon de mourir :?


Perso, si j'ai le choix (souvent la vie ne te la laisse pas), je préfère mourrir comme je veut avant de devenir grabataire et une de ces personnes qui font le tour du parc en fauteuil roulant avant que l'on change leur couche et qui se rapellent à peine de leur prénom.

Je n'ai pas envie de vivre dans la déchéance physique et mentale, donc si j'ai le choix je préfèrerais choisir de me donner la mort.

Mais cela n'engage que moi ;)
51 ans Genève 345
C'est drôle (enfin si je peux dire) mais ce matin, j'ai pensé que je finirai dans la fosse commune. Inconnue de tous. En tout cas je suis sure d'une chose. Je refuse de payer pour un quelconque enterrement. Je n'aurai certainement plus de famille alors pas de problème de frais
Ma plus grande joie (même si je serai plus là pour le voir, bref), c'est que si je meurs avant mon père il vienne à mon enterrement et pleure comme un débile en regrettant toutes ces années de silence. ça, ça me ferait VACHEMENT plaisir :twisted:
39 ans Toulouse, ou pas très loin 3982
A priori, je vais demander aux hopitaux de Paris d'accepter mon corps comme don.

Donc, il n'y aura pas d'enterrement.
Quand ils auront fini leurs petite affaire avec ma dépouille, ils rendrons les cendres à ma famille (c'est pour cette option que j'ai choisi les hopitaux de Paris), mais ca se fera peut etre des années après ma mort...

Alors à ce moment la, aussi longtemps après, il n'y aura que les personnes à qui j'aurais vraiment manqué qui viendront me faire un dernier coucou.
48 ans Nice 591
Par respect pour la vie je ne choisirai pas ma mort.
Par flattrie, j'aime a pensé que des gens pleurerons, même si je ne le souhaite pas (Paradoxe quand tu me tiens)
Avec le temps sur le net, je suis un anomyme pour beaucoup de mes connaissances.
Remarquerez vous les absents ?
Euh c'est vrai je parle d'enterrement mais je suis pas catholique ou quoi et je veux être incinérée, alors l'enterrement pas trop lol
51 ans Genève 345
fanny-manon a écrit:
A priori, je vais demander aux hopitaux de Paris d'accepter mon corps comme don.

Donc, il n'y aura pas d'enterrement.
Quand ils auront fini leurs petite affaire avec ma dépouille, ils rendrons les cendres à ma famille (c'est pour cette option que j'ai choisi les hopitaux de Paris), mais ca se fera peut etre des années après ma mort...

J'ai demandé à l'hôpital universitaire de Genève et ils m'ont répondu qu'ils n'acceptaient plus les corps en don car ils en avaient trop :evil:
44 ans Nord 1567
Je m'interroge rarement sur le sens de ma propre mort...

J'espère juste ne pas faire trop de peine à ceux que j'aimais et qui restent... et les rejoindre plus tard.

Oui, je crois à la réincarnation, c'est mon choix non ?
B
36 ans 3449
Et bien, si je meurs prématurément, j'espère que mes organes pourront servir. Mais bon, je veux pas être enterrée mais incinérée aussi, et répandue dans la terre sous un petit arbre.

J'espère surtout que les gens, au lieu de se réunir pour pleurer, se rappelleront que j'étais une grande marrante et que parfois, si j'étais trop bavarde, au moins, j'aurais profité de chaque mètres cube d'air que j'aurais respiré.
39 ans Toulouse, ou pas très loin 3982
Freya a écrit:


J'ai demandé à l'hôpital universitaire de Genève et ils m'ont répondu qu'ils n'acceptaient plus les corps en don car ils en avaient trop :evil:


Y'a plein d'autres endroit pour donner son corps... y'a surement des liste aussi en suisse... et le problème souvent c'est que les gens pensent toujours à l'hopital, ce qui fait que les hopitaux sont engorgés, et pas aux autres organismes qui eux manquent...
S
40 ans 985
Ben je vois pleins de monde très triste, mais soulagé parce que la maladie m'aura emporté... comme musique je voudrais Dust In The Wind des Kansas, et un morceau des Soft Machine mais je ne sais plus le titre, celui avec les saxos, hyper joyeux. Après les gens iraient faire une fête, se réunissant tous, et ceux qui avaient perdu contact renoueraient des liens, un peu grâce à moi...

Mais ça me fout le bourdon d'y penser trop... donc je vais m'arrêter là.
B I U


Discussions liées