MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Parvenir à maigrir.

35 ans 24
Maiadi a écrit:
hailey a écrit:
personnellement j'ai tenter la Ra ces deux dernieres semaines j'avais perdu 1kg et compris que je mangeais surtout le soir et que  
qd je mangeais une soupe le midi (soupe liebig au st jacques une tuerie!!) avec un yaourt et un café bah mes excès du soir ne se voyait pas sur la balance mai également que je me sentais moins coupable.
Seulement, lundi j'ai eu un coup de stress entre ma relation avc mon copain et mon oral d'anglais le lendemain et bam! j'ai manger un peu plus, j'ai repris du poids et çà m'a desespérer. J'ai l'impression de toujours lutter contre ce poids, je suis à 93kg pour 1.70 j'aimerais juste perdre 10/13kg c'est tout je ne serais pas mince mais beaucoup mieux dans ma tete, dans mes vetements et je suis totalement déprimée


Tu devrais peut-être chercher d'abord à être un peu mieux dans ta tête, pour ne pas risquer de reporter ton stress sur la nourriture.

Le but premier de la RA n'est pas de maigrir, mais d'avoir une attitude spontanément saine vis-à-vis de la nourriture. Et si ton set-point (poids que tu peux maintenir sans te restreindre) est plus bas que ton poids actuel, alors la RA te fera maigrir.

En plus, une RA c'est souvent très long (voir les témoignages de celles qui le font depuis des années). Alors surtout ne te décourage pas parce que tu as craqué au bout de 2 semaines.


bah j'essai j'arrivais plutot à suivre et retrouvais même du plaisir, j'ai même constater que manger ce dont j'avais vraiment envie (ex: une mousse au chocolat) qd j'en avais envie me satisfaisait et je n'avais pas forcément après envie de me goinfrer et j'étais contente mais bon...apres je sais tres bien que 93kg n'est pas mon poids normal, je tourne plutot autour des 77/78kg
48 ans manche 29
Pour moi cela va être compliqué car je mange de tout et j'essaye de répartir dans la journée (fruits, légumes, féculents, protéines, laitages) mais j'ai tendance à craquer sur du sucré ou du salé peu importe par envie.

Dans ma vie au quotidien, je ne vois pas de problème "grave" ou "provoquant" cela.
35 ans 2879
Pas besoin de problème grave pour manger sans faim :roll:
L'ennui, la solitude, le manque de but dans la vie, sont des choses qui m'ont beaucoup fait manger sans faim, par compulsion.

Est-ce que tu as une idée de ce qui fait que tu grignotes fréquemment ?
48 ans manche 29
Ce n'est pas l'ennui car je suis assez active (boulot, famille, loisirs créatifs, il n'y a qu'à voir mon blog pour comprendre) pas plus de stress que normal.

Je pense (à étudier) que c'est tout simplement parce que j'aime manger et que je suis (un peu) beaucoup gourmande.
C
52 ans moselle 104
cannellechoco a écrit:
Moi aussi j'ai du mal à faire face à mes problèmes autrement qu'en mangeant, je me jette sur le pot de nutella. Alors j'ai décidé de ne plus en acheter (dur dur quand on est accro) et là je mangeais des biscuits chocolatés ou un yaourt chocolaté (bref je pourrais dire plus de chocolat à la maison mais non pas possible je peux pas priver les autres). Alors pour le sport comme ça peut prendre à toute heure ces pensée des choses difficiles de la vie bah je pouvais pas et pour le moment la seule solution s'est de m'enfouire sous ma couette mais bon pas sûr que ça soit top pour le moral tout ça :roll:


Se priver d'un aliment que l'on aime ne fait qu'entretenir la frustration et ne t'empêchera pas de ne pas manger quand tu auras des pbs.
Si ce n'est plus le nutella, ce sera le pain et la confiture ou le saucisson ou... encore bien d'autres choses.
Ce qu'il faut arriver à faire, c'est se confronter à ses sentiments, ses conflits.
Dire à certaines personnes ce qu'on pense vraiment plutôt que de manger pour se museler.
Agir au lieu de se morfondre et de s'énerver toute seule. Mais pas agir en faisant du sport (ce qui reste un moyen de diversion promulgué par les nutritionnistes bien pensants). Non, il faut affronter nos pbs, les verbaliser et trouver des solutions. Et ce n'est pas en mangeant ou en faisant du sport pour se forcer à oublier de manger qu'on y arrivera.

La bouffe nous bouffe la vie. Il faut lui redonner sa vraie place: un plaisir mais surtout un carburant pour notre corps et c'est tout. La bouffe n'est pas un pansement à nos pbs.

C'est très difficile d'accepter ça, c'est très angoissant car on a souvent peur de nos propres réactions. De ne plus être la bonne grosse sympa, de devenir qqu'un de moins "aimable".
C'est dur, mais c'est le seul moyen.
C'est à ce prix que l'on se construit et que l'on pourra vraiment faire la paix avec la nourriture;
R
31 ans 8
J e commence ma rééducation alimentaire aujourd'hui
je commence qu'il faut manger équilibré et les produits dits sucrés en petites quantités car manger de tout en petite quantité c pas facile on a besoin de se remplir donc légumes et féculents faut un minimum quand mm
2812
Je crois que tu devrais lire ou relire la rubrique RA. Il s'agit surtout de manger à sa faim, que ce soit du sucré, du salé, des légumes, des frites...
R
31 ans 8
ok calista je vais lire

j'ai commencer un carnet car je me suis rendu compte que pour ma part c'etai tres psycologiques je mange bcp avc l'ennui la contrariete l'angoisse
M
36 ans 3802
Calista09 a écrit:
Je crois que tu devrais lire ou relire la rubrique RA. Il s'agit surtout de manger à sa faim, que ce soit du sucré, du salé, des légumes, des frites...


le problème que je rencontre dans ma ra, c'est parfois la frustration d'avoir un si petit appétit et si le stress est trop présent, je viole les sensations de faim et je bouffe plus!

bref, habituée à bien manger, en fait je vois que je mange souvent mais des ptites quantités alors que j'aimerais pouvoir des fois m'enfiler plus...
S
40 ans Région parisienne 606
Thalia a écrit:
le problème que je rencontre dans ma ra, c'est parfois la frustration d'avoir un si petit appétit et si le stress est trop présent, je viole les sensations de faim et je bouffe plus!


Arf, je me retrouve tout à fait dans tes paroles!

On a su s'écouter, décrypter les signaux de la faim, de la satiété...au final, on n'a pas beaucoup mangé, mais tout est ok...jusqu'au moment où la bouffée de stress, d'angoisse, monte...
Et là, soit on craque, sachant pertinemment que ce n'est plus une question de faim, soit on trouve comment calmer ses angoisses en passant par autre chose que la nourriture...et ça, ce n'est pas évident.

J'avoue que n'ayant tjs pas vraiment trouvé l'origine de ces moments de "malaise", j'imagine que ça n'aide pas à les combattre autrement qu'avec de la bouffe!
B
48 ans 2
Bonjour,
Le lien figurant sur la 1ère page de ce topic n'aboutit pas. Si on pouvait le réactualiser ou me donner son contenu ça m'aiderait bien. ;)
Merci et bonne journée.
48 ans 35 10308
Voilà un lien réactualisé : http://www.gros.org/si...sic/il-existe-des-alternatives
Mais je pense qu'il serait préférable d'avoir carrément le lien de la page d'accueil du GROS : http://www.gros.org tout simplement!
B
48 ans 2
Merci beaucoup, j'ai consulté les deux ;)
48 ans 35 10308
Et çà t'inspire? ;)
B I U