MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les cours sur la sexualité dans les écoles ..

R
35 ans 15384
Coucou,

Alors perso,j'en ai eu de ces cours,mais qu'est ce que j'ai pu entendre comme conneries ! Je cite :

- Prof de SVT : " On ne peut etre enceinte que  
le 12eme et le 14eme jour du cycle,pendant les règles,aucun risque "

- Mon gynécologue : " Totalement faux. Même pendant les règles une femme peut tomber enceinte "

- Prof de SVT : " La pilule prise en continu détraque totalement le corps et provoque des cancers et une stérilité certaine "

- Mon gynécologue : " Tu peux la prendre en continu sans risque "

J'en passe et des meilleures,si vous saviez :roll:
Pourquoi ces cours ne sont pas assurés par des médecins ? Parce qu'excusez moi,les vérités des profs de sciences,permettez moi d'en douter,surtout au collège et au lycée !
Donc je pose la question,faut-il que les profs suivent des formations spécifiques pour ce genre de cours ou faut il que ce soit des médecins qui les assurent ? Parce que même l'infirmière scolaire disait n'importe quoi ...
Je trouve déjà super genant de parler règles,pertes blanches et serviettes hygiéniques devant les mecs qui étaient tous morts de rire ... :?

Donc ce genre de cours,c'est très limite vis a vis des jeunes qui se trouvent mal informés. Et on s'étonne que le taux d'IVG chez les ados ne baisse pas !!
27 ans Vienne, Lyon 521
J'ai bien ris, perso j'ai toujours des sexologues ( que des femmes en plus..), pour les cours d'éducation sexuel.

Je pense que ton prof n'a aucun vie sexuel :mrgreen:
R
35 ans 15384
C'était il y a environ 2,3 ans donc pas si longtemps que ca en plus ... :?
Ce serait une bonne idée que des sexologues/gynécologues se déplacent,et surtout que les cours de ce genre ne soient pas mixtes ! C'est simple,les filles n'osaient pas poser de questions par gêne ...
Je trouve que les histoires de règles,de perte blanche,de choix de tampon et de serviettes ca regarde pas les mecs !
107 ans 3096
Il y a un truc qui me gène, ce n'est pas aux profs de faire les cours d'éducation sexuelle. Les profs de SVT font les cours sur la reproduction. Rien à voir avec les contraceptions, les tampons etc.

En revanche les cours d'éducation sexuelle sont (ou du moins devraient être) faites par des intervenants spécifiques. En tout cas pour moi ça a toujours été le cas.
Bien souvent, les filles et les garçons étaient séparés aussi, ça évite les problèmes soulevés par Cute.

Et puis n'oublions pas le rôle des parents aussi :roll:
36 ans chez les chtis 6262
CuteVengeance a écrit:
Prof de SVT : " La pilule prise en continu détraque totalement le corps et provoque des cancers et une stérilité certaine "

- Mon gynécologue : " Tu peux la prendre en continu sans risque "


Là suis pas d'accord avec toi... tout depend de la pilule... pour certaines faut absolument couper
R
35 ans 15384
Bah mon gynéco m'a confirmé que ca ne posait absolument aucun problème,et pourtant j'ai souvent changé de pilule ! Je suis sous Trinordiol en ce moment.
36 ans 5932
Je me souviens d'avoir eu d'un côté des cours sur la reproduction, en SVT, et de l'autre côté des interventions sur la sexualité, les moyens de contraception, les risques, l'importance d'oser dire non quand on n'a pas envie, etc, faites par l'infirmière scolaire et une personne du Planning Familial.

C'est vrai que pendant les cours de SVT les garçons riaient pas mal.
Par contre, devant les intervenantes tout le monde était gêné pareil.

Du coup, je me souviens vaguement qu'on avait droit à une petite pause et qu'elle pouvait servir à écrire discrètement ses questions sur papier. Après c'était tout mélangé, tiré au hasard, et on avait des réponses.

Ça c'était au collège, et je me souviens qu'alors beaucoup de personnes de ma classe avaient déjà des rapports sexuels. Mais je crois que ça n'a pas marqué tout le monde. Il y avait des gens pour qui le sexe c'était sérieux, qui avaient compris que ça pouvait avoir de lourdes conséquences, et d'autres qui préféraient se contenter de penser que le sexe c'était cool (comme la clope, et la méga biture plus tard, quoi... :roll: )

Je n'ai pas trop pu compter sur mes parents pour ce genre de choses. On a toujours facilement parlé de sexe, ça oui, et de pilule aussi. Mais comment demander comment se pose un préservatif à quelqu'un qui ne sait pas ? Ma mère ne sait pas. Je crois que si elle voulait savoir comment ça fonctionne, ce serait à la fille à apprendre à la mère :lol:
Pareil pour le préservatif féminin : même dans mon groupe de copines de la fac, j'étais la seule à en connaître l'existence. La nana du stand de prévention qui s'était brièvement installé à la fac nous a confirmé que les gens qui savent ne sont pas si nombreux, et que beaucoup de gens fuient carrément les stands de prévention parce que "c'est la honte" :roll:
Comme quoi coucher ce n'est pas tabou, mais se préserver des risques, se renseigner, ça l'est.

Alors, finalement, qu'il y ait des cours, de la prévention, des gens clairement identifiés à qui poser les questions, c'est bien, mais uniquement si on veut savoir. Si on ne veut pas savoir on peut nous dire tout ce qu'on veut on ne retiendra jamais rien.
29 ans Angers 522
Je suis un peu comme toi Cute, question d'âge , de mon côté on avait eu l'intervention d'un mec du Sidaction, histoire de comprendre mieux le rôle d'une capote, et le tout avec humour, ca c'était plus ou moins chouette.

C'est sur que mes cours de 4ème.. j'étais toujours tétanisée a l'idée de devoir compter des jours sur un petit calendrier et tout.
Après oui, ce n'était que des profs de sciences, donc des schémas de penis avec des petites fleches de "qu'est ce que c'est" ou les a eu, mais "a quoi sa sert, comment, quels risques" non :?
A
34 ans Caen 6651
j'ai eu des cours sur la sexualité en 5ème ou en 3ème et c'était la prof de SVT qui s'en chargeait (oulà mais ça remonte à 10 ans... aïe dans ta face Almarita)

je n'ai rien appris (je suis dans une famille de "soignants" divers et variés) mais j'ai pris tous les documents qu'on nous a distribué et je les ai lu de façon très détaillées une fois chez moi

il y avait notamment : le livret des filles et quelques années plus tard un de mes cousins a eu le livret des garçons (bien plus intéressant quand on est une fille et vis-versa à mon avis)

plus tard, au lycée, il y a eu des journées sur le SIDA organisé par des élèves et un monsieur atteint du SIDA nous a fait un cours (il faisait sûrement partie d'une association de sensibilisation)... là j'ai vraiment appris des choses mais j'ai de nouveau récolté un maximum de prospectus à lire chez moi (qui m'ont très bien rassuré quand j'ai rencontré mon copain)

et quand je vais chez le gynéco, j'aime bien reprendre des prospectus et les relire parce que rien n'est acquis à mon avis (par exemple, au lycée, on ne nous parlait pas du stérilet, etc.)

mais voilà j'avais aussi la curiosité de comprendre comment marche le corps d'une femme et le corps d'un homme... y a ptet des tas de gens trop pudiques ou pas assez curieux pour se poser les questions
39 ans chez moi 5070
Moi je crois que c'était en 4ieme ( bon vu mon grand âge c'était y a plus de 15 ans), nous avions un super prof de svt qui a très bien expliqué les choses!
Mais bon pour être honnête c'était un peu tard j'en avais déjà appris pas mal avec la télé puisque les années 1990 furent les années debut du sidaction. Et puis les bouquins aussi.
Et l'équipe médicale du collège eu aussi une grande importance ils étaient beaucoup à l'écoute et faisaient des ateliers participatif.
Mais bon ce fut il y a un baille et dans un petit collège...
40 ans Nice 2811
Pareil je trouve que ces cours sont vraiment "léger" je pense en effet qu'il faudrait des sexologues ou gynéco et pourquoi pas séparé faire une session filles et garçons ensemble et ensuite par groupe séparé .

CUT pour la pilule pas sur :? que ce soit sans "danger" de toute façon je suis pas pour mais bon ça c'est mon avis perso sur la pilule en général ;)
R
35 ans 15384
A mon age,on est hyper méga fertile c'est connu,donc je me protège contre une grossesse quoi :lol: ... Je veux un bébé et j'avoue que si par hasard je tombais enceinte j'en serais la plus heureuse mais bon !
1289
lulutheone a écrit:
CuteVengeance a écrit:
Prof de SVT : " La pilule prise en continu détraque totalement le corps et provoque des cancers et une stérilité certaine "

- Mon gynécologue : " Tu peux la prendre en continu sans risque "


Là suis pas d'accord avec toi... tout depend de la pilule... pour certaines faut absolument couper


CuteVengeance a écrit:
Bah mon gynéco m'a confirmé que ca ne posait absolument aucun problème,et pourtant j'ai souvent changé de pilule ! Je suis sous Trinordiol en ce moment.


Tout dépend de la pilule et de la personne qui la prend, tout le monde ne réagit pas de la même façon. Pour moi, enchainer 3 plaquettes de pilules ça a causé un joli bordel à l'intérieur, j'ai eu des saignements pendant quasiment un mois sans interruption, et encore, je te passe les détails gore de l'explosion... Le pied,quoi.

A mon époque (lointaine) c'était l'infirmière du collège, ou quelqu'un de Sidaction qui faisait les "cours" d'éducation sexuelle. Une journée par an, filles d'un côté, garçons de l'autre, mon père qui était notre principal avait insisté pour ça et j'étais bien contente. Je me voyais pas causer règles ou pertes blanches devant des mecs de 13 ans!!!
C'est sur que ça tournait beaucoup plus autour des MST et des risques de grossesse que sur le reste.

Maintenant je sais pas comment ça se passe. Quand je lis des trucs sur les forums ça me sidère... des gamines de 13-14 ans qui donnent des conseils sur comment pratiquer une fellation, mais qui savent pas qu'on peut attrapper le SIDA en le faisant. Ou qui croient qu'elles peuvent tomber enceinte alors que leur mec prend le chemin boueux... c'est grave quand même.
40 ans Lille 4849
Je me souviens surtout qu'en 4e, la prof de SVT nous a montré la vidéo d'un accouchement, on a eu droit au cri, au gros plan du bébé qui sort, etc...

Bref, à 13 ans, j'ai été traumatisée par cette vidéo, et pas la seule, c'était bien la première fois que la classe était aussi calme... :roll:
R
35 ans 15384
Bizarre que le fait d'enchainer la pilule t'ai fait saigner,tu as pu avoir des explications médicales ? Mon gynéco m'a dit que de toute facon au départ la pilule a été concue pour etre prise en continu. C'est juste que les femmes de l'époque ne voulait pas etre privées de règles,donc les scientifiques ont instaurés ce système d'arret de 7 jours,qui ne sert en fait a rien,car ce ne sont pas des règles mais des saignements de privation du a l'arret brutal des hormones ..
Franchement j'avais des règles ultra douloureuses et super abondantes,en gros cauchemardesques,et la pilule en continu m'a soulagée,je suis comme libérée ! Plus de douleurs,plus de règles,je revis ;)
B I U


Discussions liées