MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'en ai marre

30 ans 300
Bonjour,

Je poste ici, j'ai besoin d'exprimer mon ras-le-bol monumental ...

Ma famille me gave complètement. En fait, je m'entends très bien avec mes parents, on se dispute presque jamais. Mais mon  
frère ... Pff. Rien que dire ca ca m'exaspère.

En gros, c'est vraiment un raté, il va avoir 19 ans, il n'a aucun diplôme à part les années scolaires obligatoires, il ne fait aucune formation et il ne travaille pas (et ne se donne absolument aucune peine pour remédier à ca). Il fait ce qu'il veut, il crée plein de problèmes (il a meme du être placé un temps ...).

Mes parents s'engueulent tout le temps à cause de lui, ils se rejettent la faute et disent tout le temps "c'est toi tu lui passes tout" alors que franchement, y a en pas un pour rattraper l'autre. Mon pére est obligéde louer une chambre parce que la cohabitation entre mon frère et ma mère est impossible (alors que franchement à part lui, ils s entendent super bien).

Je comprends pas pourquoi ils continuent de le nourrir, de le loger, de laver et repasser ses vêtements (alors que meme moi je dois les repasser moi meme pff) alors qu'il faita bsolument rien pour mériter. Il pompe tout leur fric et leur patience, la mienne par la meme occasion (ben oui qui subit les mauvaises humeurs ou qui a le droit de réparer les pots cassés ?! sans parler de la pression absolue du "au moins toi tu es sage tu travailles bien à l école blabla machin").

Ce qui me fait poster, c'est que mes parents sont partis 2 semaines, ma mére m'a donné des sous pour lescourses, mon frère en a eu séparément aussi. Sauf que apparement il a décidé de squatter (Alors qu en fait il a meme pas le droit d etre là) et il me bouffe tout ce que j'achète POUR MOI. En plus il fait plein de bordel et il sait pas pisser correctement dans les toilettes, et devinez qui peut ranger/nettoyer? TT' J ai appelé ma mère elle m a dit "je te rembourserais la différence des sous" et aussi "Il a le droit d etre là" blabla .... Elle a dit qu elle allait lui téléphoner mais bon, je sais déjà que je vais pouvoir me taper cet imbécile pendant 2 semaines (oui oui, quand mse parents sont à lamaison, on le voit jamais)

Pff je suis tellement en colére que j ai les larmes qui coulent.

(Je ne vous accuse de rien d'avance mais dès que j en parlais j avais droit à des "il faut le comprendre" or j en ai absolument rien à cirer. Il est assez grand pour comprendre qu il vit pas tout seul et il se fiche totalement des autres. mes parents ont tout fait pour l aider et il les a juste de plus en plus enfoncé, j aimerais qu il disparaisse de ma vie car il gache tout, il me gache tout depuis que j arrive á me souvenir ...)

merci d avoir lu, désolé pour le gros pavé T_T'
36 ans 5932
Si je comprends bien, il est logé dans une chambre louée à part ? Et si tu lui piquais ses clefs et que tu allais squatter chez lui ? Evidemment, en disant à tes parents où tu te trouves et pourquoi. Comme ça tu n'auras pas à le supporter et lui continuera à squatter mais sans les courses que tu te fais.
A
36 ans Nice 21965
à 19 ans c'est un raté parce qu'il bosse pas? hé bah jte trouve bien dur, tu dirais quoi de mon frere qui a va avoir 25 ans, ne bosse pas, n'a pas le permis et vis chez ma mere.... est ce que tu t'es posé une fois la question du pourquoi il etait comme ca, qu'il a pas ete trop couvé du coup il est pas capable de prendre de decisions
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)
A
33 ans Nord (59) 310
Alors moi, je te comprends à 200%. Oui, j'ai vécu la même chose. Je n'irais pas jusqu'à dire que mon frère est un raté, il fait bien ce qu'il veut de sa vie, tant qu'il ne touche pas à la mienne. Mais mes parents s'engueulent aussi, se rejettent la faute, se plaignent de son comportement, et pourtant ils continuent de tolérer ses conneries.
Pire, mon frère ne cesse de se plaindre de ses problèmes d'argent, et mes parents se retournent vers moi pour m'en faire part et se plaindre à leur tour. Quand je leur répond gentiment que j'en ai rien à carrer de ce que mon frère peut faire, je m'en prends plein la gueule. Bichette, faut le comprendre, faut le soutenir. Ben voyons, il va s'acheter des fringues à 100 euros et après il faudrait que je le plaigne de sa vie chaotique. S'il apprenait à se sortir un peu les doigts du c... et qu'au lieu de se plaindre constamment, il se remettrait un peu en question, ce ne serait pas plus mal.
M'enfin.
Tout ça pour dire que je comprends amplement ton ras de bol. Malheureusement, je n'ai pas de solution à te proposer, moi j'apprends à m'en foutre joyeusement, je vis avec mon copain, et quand mes parents commencent à me parler des problèmes récurrents de mon frère, j'ignore et je change de sujet. Chacun ses merdes, je me débrouille pour régler les miennes, pas besoin d'aller régler les siennes sous prétexte qu'entre frères et sœurs faut s'entraider (surtout qu'il n'a jamais mais alors jamais rien fait pour moi...)
Donc voilà, je te souhaite bon courage et j'espère que tout s'arrangera. Et honnêtement, les liens du sang, c'est peut-être beau, mais ça n'est pas une raison pour tout supporter.
R
35 ans 15384
The-Pumpkin a écrit:
à 19 ans c'est un raté parce qu'il bosse pas? hé bah jte trouve bien dur, tu dirais quoi de mon frere qui a va avoir 25 ans, ne bosse pas, n'a pas le permis et vis chez ma mere.... est ce que tu t'es posé une fois la question du pourquoi il etait comme ca, qu'il a pas ete trop couvé du coup il est pas capable de prendre de decisions
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)


+1 :roll:
( et je bosse ! )
31 ans 2571
The-Pumpkin a écrit:
à 19 ans c'est un raté parce qu'il bosse pas? hé bah jte trouve bien dur, tu dirais quoi de mon frere qui a va avoir 25 ans, ne bosse pas, n'a pas le permis et vis chez ma mere.... est ce que tu t'es posé une fois la question du pourquoi il etait comme ca, qu'il a pas ete trop couvé du coup il est pas capable de prendre de decisions
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)


Je comprends ton point de vue, mais est-ce à elle de le comprendre? de l'aimer quand même? de supporter la différence que semblent faire ses parents? (au passage, le jalousie est normale dans une fratrie, même quand tout va bien, alors, là...)
Je connais aussi ces exigences différenciées entre les enfants, et c'est vraiment quelque chose qui te ronge...

Je crois que son souci, ce n'est pas tellement qu'il soit ou non un "raté" (je trouve aussi que ce jugement est dur), mais le fait qu'il soit odieux, et que ses parents acceptent de la part du frangin ce qu'ils n'accepteraient pas de la sienne.

Thirteen, as-tu un dialogue avec ton frère? As-tu la possibilité de quitter la maison bientôt?
41 ans 04 5576
Salammbo a écrit:
The-Pumpkin a écrit:
à 19 ans c'est un raté parce qu'il bosse pas? hé bah jte trouve bien dur, tu dirais quoi de mon frere qui a va avoir 25 ans, ne bosse pas, n'a pas le permis et vis chez ma mere.... est ce que tu t'es posé une fois la question du pourquoi il etait comme ca, qu'il a pas ete trop couvé du coup il est pas capable de prendre de decisions
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)


Je comprends ton point de vue, mais est-ce à elle de le comprendre? de l'aimer quand même? de supporter la différence que semblent faire ses parents? (au passage, le jalousie est normale dans une fratrie, même quand tout va bien, alors, là...)
Je connais aussi ces exigences différenciées entre les enfants, et c'est vraiment quelque chose qui te ronge...

Je crois que son souci, ce n'est pas tellement qu'il soit ou non un "raté" (je trouve aussi que ce jugement est dur), mais le fait qu'il soit odieux, et que ses parents acceptent de la part du frangin ce qu'ils n'accepteraient pas de la sienne.

Thirteen, as-tu un dialogue avec ton frère? As-tu la possibilité de quitter la maison bientôt?


+1000 (à la fois pour le raté à 19 ans : à 19 ans on ne peut pas encore être raté on n'est encore qu'un gamin paumé la plupart du temps et pour le message de Salammbo qui est plein de bon sens).
4240
The-Pumpkin a écrit:
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)


C'est aussi le premier truc qui m'est venu à l'esprit :roll:
41 ans 04 5576
Low-s a écrit:
The-Pumpkin a écrit:
je vais mettre ca sur le coup de la colere (voir de la jalousie vu certains de tes propos)


C'est aussi le premier truc qui m'est venu à l'esprit :roll:


et alors ? colère et jalousie (désolée, hein mais il y a clairement une différence de traitement entre le frère et la soeur) sont légitimes. Je ne vois pas pourquoi elle devrait en avoir honte.

quant à savoir pourquoi il est comme cela, est ce son problème ? Est ce que ça empêchera son frère de lui pourrir la vie, de savoir ? est ce que ça empêchera ses parents de faire des différences, d'accepter que la vie de l'un des gosses semble privilégiée (et gachée d'ailleurs mais ce n'est pas le propos) par rapport à l'autre qui a le mauvais goût de faire ce qu'on attend de lui (réussite scolaire, visiblement suffisament dautnomie pour se gérer et gérer une maison en l'absence des parents etc).
A
33 ans Nord (59) 310
S'il ne fait rien pour changer sa situation (le fait qu'il squatte, qu'il ne bosse pas, et qu'il apporte des soucis à sa famille), il n'est peut-être pas un raté, mais il risque de le devenir.

Je comprends ce que vous voulez dire, le mot "raté" est un peu dur, et je pense que la colère y est pour beaucoup. Mais ce n'est pas à elle d'essayer de le comprendre ou de régler ses problèmes. C'est à ses parents. Et si les parents n'y arrivent pas, qu'ils se fassent aider, mais qu'ils n'imposent pas à leur autre enfant une telle situation.
A
33 ans Nord (59) 310
Citation:
Je ne vois pas pourquoi elle devrait en avoir honte.


+1 (voir justification au dessus :lol: )
36 ans 5932
Je crois que je comprends cette colère. Déjà que visiblement les inégalités et les tensions entre l'un et l'autre sont déjà bien présentes, je comprends que ce soit amplifié en ce moment. Elle a dû se dire qu'elle aurait la paix pendant deux semaines, deux semaines d'une "autre vie" en quelque sorte, sans les tensions entre ses parents, sans son frère à supporter (puisque personne pour le chouchouter), etc. Sauf que non, perdu. Ça doit être très étouffant comme situation pour elle.

Après, ce qui concerne le fait que son frère ne veuille pas grandir (enfin, visiblement) et qu'on ne l'aide pas à aller dans ce sens (puisque ses parents lui passent tout, si je comprends bien), ce n'est pas le problème de Thirteen. C'est une situation à régler entre les principaux intéressés, sans coller un boulet à la jambe de qui que ce soit d'autre.
Ou alors il faut aussi comprendre que les gens auprès de qui on impose ses travers ont également besoin de temps de respiration, de jours (semaines ?) où on leur fiche la paix, sous peine de manque de tolérance dans un premier temps. Puis de pétage de câble si ça dure.
29 ans 159
Bon, je peux pas dire que je comprends puisque je suis fille unique. Mais j'ai l'impression en te listant, d'entendre ma mère lorsqu'elle parlait de son petit frère. En effet, celui-ci n'en foutait pas une, que ce soit pour l'école ou n'importe quoi d'autre. Il n'avait aucune corvée à faire, c'était le petit chouchou des parents et il était odieux avec tout le monde. Pourtant, il n'avait jamais de punition. Par contre ma mère a eu droit au martinet plus d'une fois. Et quand elle a demandé pourquoi elle et pas lui alors que ses bêtises étaient plus graves on lui a répondu "Parce que toi au moins, tu écoutes...". En somme, elle était punie pour avoir été obéissante à ses parents. Elle recopait les journaux de classes, les copies et les cahiers de son frère, prenait sur elle quand il la faisait chier (jouer de la trompette pendant qu'elle étudiait par exemple). Aujourd'hui, ma mère va avoir 47 ans et son frère 44, et devinez quoi ? Rien n'a changé ! Il est toujours le petit chouchou (aide financière de la part de ses parents qui n'ont pourtant plus que leur petite retraite et qu'ils sont dans des soucis financiers). Pourtant, il continue de leur demander de l'argent et de l'aide niveau voiture et essence. Je vous laisse imaginer, ma mère qui a aidé mes grands-parents financièrement et qui n'a jamais eu un merci (on s'est pourtant endettés pour eux) alors que lui quand il fait l'effort d'apporter un paquet de biscuit il est "trop gentils, trop attentionné !".
Honnêtement je peux comprendre que tu l'envies s'il peut tout avoir et pas toi. Pas de quoi s'en vouloir et ce n'est certainement pas sur le coup de la colère. Ne te laisse pas faire, envois le ballader et si tes parents rouspète, dis leur que toi tu fais ce qu'eux auraient du faire depuis longtemps : ne plus rien leur passer.
36 ans 5932
Quand je lis des histoires pareilles je me dis qu'il y a des familles où le meilleur moyen d'avoir la paix est de cracher à la face des gens et de se comporter en être nombriliste. Mais... pourquoi ? Les parents ont-ils trop la tête dans le sac pour se rendre compte de qui leur fait du bien au quotidien ? Est-ce que c'est tellement devenu une habitude qu'ils ne s'en rendent même plus compte ? Tandis que quand "l'ingrat" de la famille fait un truc sympa, même minime, c'est tellement rare que c'est forcément remarquable ? :-k
31 ans 2571
Lalwende a écrit:
Quand je lis des histoires pareilles je me dis qu'il y a des familles où le meilleur moyen d'avoir la paix est de cracher à la face des gens et de se comporter en être nombriliste. Mais... pourquoi ? Les parents ont-ils trop la tête dans le sac pour se rendre compte de qui leur fait du bien au quotidien ? Est-ce que c'est tellement devenu une habitude qu'ils ne s'en rendent même plus compte ? Tandis que quand "l'ingrat" de la famille fait un truc sympa, même minime, c'est tellement rare que c'est forcément remarquable ? :-k


J'aurais pu écrire ça! Ce doit être un sentiment répandu dans les famille, je me sens moins seule en lisant ce sujet... (encore que ma soeur ne va pas aussi loin que le frère de Thirteen).

Un peu l'impression que le frère/la soeur occupe le centre de la famille (ses problèmes, son mal-être que chacun s'ingénie, s'épuise à décortiquer, analyser, comprendre, supporter - peut-être avec raison d'ailleurs de la part des parents : s'ils veulent s'efforcer de comprendre leur enfant, pourquoi pas!), alors que "l'autre" de la fratrie ne reçoit aucune gratitude pour ses efforts (plus fréquents peut-être, mais bien réels), subit la pression d'être "l'enfant qui ne pose pas de problème", ainsi que la tyrannie d'une famille qui s'est centrée sur un de ses enfants.

Que faire contre ça, à part s'éloigner ? Le bien que ça fait quand on a enfin sa propre vie...
Comment l'éviter avec ses propres enfants ? J'ai bien vu comment on glisse insidieusement vers ce système injuste - au début il s'agit simplement d'être attentionné avec l'enfant qui a des problèmes...
B I U