MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Coût d'une école privée (3 à 10 ans)

44 ans Lille 7000
mamisha a écrit:
Ce que je lis ce sont des parents qui d'un coté ne sont pas satisfaits des moyens accordés à l'école publique (et là, je ne peux  
qu'être d'accord) et d'un autre ne sont pas satisfaits des grèves faites par les enseignants.

Du coup, je me demande comment ces memes parents s'engagent pour faire évoluer l'école? Parce qu'après tout, quand les enseignants font grève ils le font pour les enfants des autres...

ch'uis complètement d'accord...
39 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
Je n'ai rien contre les profs, ils ont même mon soutien quand ils font grève. LEs moyens donnés à l'école publiques certes sont dérisoires par rapport à ce que l'on demande aux profs.

Mais je vis dans un coin où certains voient l'école comme une garderie. Ils ne voient aucun intérêt à suivre la scolarité de leurs enfants, qu'ils lâchent à la porte de l'école le matin..pour ceux qui emmènent leurs enfants parce qu'il y en a qui avant l'age de 6 ans vont déjà seul à l'école.

Quand je passe près de la cour au moment de la récré et que j'attrappe au vol les paroles de leur "jeux d'enfants"...ça fait froid dans le dos.

et je n'ai pas envie que mon fils est à subir d'insultes raciste comme celle que j'ai eu.
39 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
et je suis la ère à monter au créneau pour défendre l'école publique et à montrer mon respect au monde enseignant
38 ans ??? 363
Je suis un peu triste de lire certains propos. En effet, certaines écoles ont mauvaise réputation. Mais ces différences ne feront que s'aggraver, et je trouve cela déplorable. J'ai choisi ce métier par vocation. Je m'occupe de mes élèves, quelque soient leurs origines sociales, je ne pense pas faire de différence.
Je suis moi-même, ainsi que mon compagnon des élèves issus du public. Si nous n'avions pas eu la chance de suivre un parcours "offert" par l'état, nous n'en serions sans doute pas là aujourd'hui : instit et enseignant chercheur. Nous avons choisi délibérément de travailler dans le public pour donner aux autres la même chose que nous avons eu.

Quand vous comparez les écoles publiques avec le privé, il faut faire attention de ne pas faire d’amalgame. Concernant les ordi ou les sorties scolaire, perso avec ma classe cette année, les élèves vont sur l'ordi très régulièrement et j'ai prévu de faire des "sorties poney" ( 3 demi-journées + 1 journée) ainsi qu'un voyage de fin d'année dans une ferme pédagogique.
A côté de cela, j'ai des parents d'élèves très impliqués dans la vie de l'école, même s'ils n'ont pas de gros moyens financiers.
Tout cela ne dépend que de la motivation des enseignants et des parents!
39 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
Je suis désolée que mes propos t'attristent. Mais en attendant que les différences s'atténuent,est-ce que je jette mon fils "dans la cage aux lions ?"

Je ne remets pas en cause le travail des profs. Tu as la vocation et vous êtes nombreux à l'avoir. C'est tout à votre honneur. Je n'ai connu dans toute ma scolarité qu'une seule enseignante qui m'a causé du tort.

J'ai été à l'école publique qui m'a apporté le gout de l'instruction. Mais j'ai déjà fait étalage de mes motivations plus haut alors je ne réitèrerais pas (sinon faudrait que je raconte ma life et je crois que je me ferais jeter pour post trop long)

Je te souhaite plein de courage pour ton métier. A mon sens c'est un des plus difficiles au monde mais un des plus beaux aussi.
Je ne méprise pas les enseignants.
c'est l'institution qui me pose problemes. et comme Calinka, j'en aurai trop à dire.

et comme elle, je ne veux pas jeter notre enfants aux lions.
on exagere peut etre, mais, quand il s'agit de son enfant, dur de rationnaliser.
44 ans Lille 7000
ici aussi pr certains l'école c'est la garderie... j'entends bcp de parents à la sorties des écoles râler pr tout, ms en même tps peu sont prêts à s'investir pr que sa change ( les grandes section font du sport en dehors de l'école et vont à la piscine, combien de fois c'est annulé car sur les parents des 33 grandes sections , aucun parent n'est dispos ( tous ne bossent pas), svt d'ailleurs les maîtresses sont obligés de demander aux parents de moyenne section d'accompagné car sinon, les gamins ne feraient plus rien... ah ça a râlé les peux de fois uo il y a eût grêve ( alors qu'il y avait un service minimum) ms qd on a besoin d'eux, brusquement y'a plus personne...
je veux entre plusieurs barres d'immeuble, l'école est classé zep et c'est pas pr autant que j'ai l'impression de jeter mes gamins ds la fosse au lieux, alors oui, y'a des cas, y'aaussi des gami,s qui cherchent la bagarre et disent des gros mots, les miens n'en disent tjs pas et ne sont pas plus violents ni n'ont des jeux douteux... parce qu'on leur explqiue régulièrement que c'est pas beau et qu'il faut pas faire comme ces enfants là... je rajouterais aussi que c'est pas parce que la famille vit avec peu de moyens et ds des quartiers pas forcément glop que les enfants sont forcément mal élevé et mal éduqué, j'ai plusieurs exemple autour de moi ou les parents ont de beaux revenus, ou les gamins ne manquent de rien et ou les gamins sont des petits monstres et que si l'école est une fosse aux lions, ils feraient partis des lions...
alors bien sûr y'a des écoles publics pas glop ms faut pas généraliser non plus... j'ai une très bonne école privée à coté de chez moi, j'aurais pu y mettre mes gamins ( et ils auraient cotoyés que des enfants de notre milieu social) ms l'école public a très bonne réputation et puis finalement, en grande section pr ma fille, ils étaient 13 contre 30 ds celle de l'école privée, ma fille étaient donc pas si mal lotis que ça, elles fait pr le moment une très bonne scolarité et sa meilleur copine depuis ses débuts de maternelle est une petite fille très bien élevée qui vit ds la barre d'immeuble derrière chez ns...
71 ans 3528
L'intérêt de la mixité sociale c'est justement cet apprentissage de l'altérité. Les enfants seront confrontés, un jour où l'autre, à la vie avec toutes sortes de personnes. L'école ne doit pas être un monde clos, une prison dorée. Elle est là, non seulement pour offrir une instruction à tous les enfants, mais aussi, et surtout, pour favoriser le "vivre ensemble". C'est un apprentissage essentiel à la vie en société. D'autant qu'il faut être clair, même dans les écoles privées ou le milieu social est "homogène", les difficultés sont les mêmes : harcèlement, racisme, insultes, discipline, vol, racket. Par contre, cela prive les enfants de contacts avec d'autres qui vivent différemment, qui ont une autre structure familiale, qui viennent d'un milieu et d'expériences différentes.
44 ans Lille 7000
mamisha a écrit:
L'intérêt de la mixité sociale c'est justement cet apprentissage de l'altérité. Les enfants seront confrontés, un jour où l'autre, à la vie avec toutes sortes de personnes. L'école ne doit pas être un monde clos, une prison dorée. Elle est là, non seulement pour offrir une instruction à tous les enfants, mais aussi, et surtout, pour favoriser le "vivre ensemble". C'est un apprentissage essentiel à la vie en société. D'autant qu'il faut être clair, même dans les écoles privées ou le milieu social est "homogène", les difficultés sont les mêmes : harcèlement, racisme, insultes, discipline, vol, racket. Par contre, cela prive les enfants de contacts avec d'autres qui vivent différemment, qui ont une autre structure familiale, qui viennent d'un milieu et d'expériences différentes.

je suis encore totalement d'accord avec toi...
38 ans ??? 363
+ 1 !!
Entièrement d'accord avec vous!!!
47 ans à côté de Rouen ;-) 5361
On a visité une école privée pour Jade ce matin (pour le CP)

Le coût mensuel est de 110€ par mois cantine comprise, actuellement, la cantine nous coûte environ 40€ par mois, ce qui représenterait un surcout d'environ 70€ par mois.

C'est une toute petite école (c'est la plus petite école privée du département), il n'y a que 2 classes : CP, CE1 et CE2 et l'autre avec CM1/CM2. Il y environ une douzaine d'enfants par classe. Une petite taille permet un suivi plus personnalisé des enfants : les enfants en difficulté sont mieux soutenus et on permet à ceux qui plus à l'aise d'aller plus vite.

Dans l'école maternelle où va Jade, il y a 9 classes, 3 de chaque niveau et il sont 26/27 par classe. Et ils sont aussi très nombreux dans l'école primaire du secteur...

C'est sûr que si on décide de mettre Jade dans l'école qu'on a vu ce matin, le changement sera radical...

D'un autre côté, j'ai le souvenir en primaire de fois où j'avais fini mes exercices avant les autres et où je m'ennuyais un peu...

En fait, on songe au privé d'une part,parce que la population fréquentant l'école est pas toujours top, mais aussi parce que c'est une grosse structure dans laquelle les effectifs sont importants. Le genre de structure où si l'enfant est dans la norme, tout va bien mais pas franchement épanouissant ni pour les enfants en difficulté (surtout que le poste d'instit de soutien est menacé), ni pour ceux qui pourraient être plus à l'aise....
L
21 ans 1
Aaaaah, ça je ne savais pas !
Les écoles sous contrat sont moins chères que les autres, merci bcp ! 👍
40 ans très au sud 7914
Actuellement enseignante dans le public, je suis partie du privé sous contrat.
Là bas les familles sont... des clients! Qu'il faut satisfaire quitte à s'asseoir sur beaucoup de choses y compris des valeurs chrétiennes (puisque à 99% le privé sous contrat c'est du catho). Les chefs d'établissement promettent tout ce que veulent les parents mais dans les faits c'est le chiffre qui l'emporte, celui du compte en banque.
J'ai encore vu à la rentrée une pratique scandaleuse. Pour avoir les subventions de l'État un élève que je connaissais de REP+ a été accepté dans un bel établissement privé sous contrat avec la chanson du "oh le pauvre enfant on lui donne sa chance oui oui, personne ne le comprend chez les gueux du public, il est tellement spécial!" tout cela pour... le virer dès le mois de décembre une fois les chiffres des subventions acquis! Et des comme ça on en voit chaque année, sous couvert d'une autre chance ils sont sacrifiés pour que les bons aient encore plus de moyens sans faire payer plus les parents... Parce que si les parents devaient payer les profs, là on bascule dans le hors contrat et c'est plus du tout la même...
J'ai eu aussi des élèves avec un suivi spécial en dispositif Ulis dans le privé, c'te blague! On colle 3 AVS pour 10 gamins de CAP, on les mélange avec une autre classe de CAP à profil très compliqué (des ados là en dernière chance avant l'incarcération pour 3 d'entre eux enjoy, les autres en situation complexes face à l'autorité, la justice). Ça a donné une affaire de viol bien étouffée par la direction... elle l'avait cherché après tout aussi (oui enfin bon c'était une enfant de 8 ans dans le corps d'une jeune femme et c'est pour ça qu'elle était là hein, rapport à ses difficultés...). Des affaires comme ça je peux en citer au moins 3 dans chacun des établissement où je suis passée.
Voilà moi j'en suis écoeurée du privé et de son hypocrisie.
Le public c'est pas parfait loin de là, mais au moins je ne cautionne plus le privé et son système , je suis libre de ma pédagogie, de mes appréciations (oui là aussi le chef d'établissement a son mot à dire et faut faire plaisir aux parents). Y'a plein de défauts mais c'est honnête, c'est déjà ça!
Et au final je croise plus de profs engagés dans le public que dans le privé sous contrat!
P
54 ans 3726
Faut bien se renseigner avant parce que l'école privée n'est plus ce qu'elle était (et que pour ceux qui s'imaginent depuis toujours que le taux de réussite au bac est supérieur au public, mis à part dans quelques établissements, c'est une légende tenace).

On paye alors les élèves sont mieux suivis. Ça c'était vrai de mon temps, mais d'un certain point de vue : j'y suis allé 2 ans et ça ne m'a pas empêché de ne rien foutre !

Il n'y a pas de délinquance, de bordel, etc. C'est vrai si on compare avec des lycées sensibles mais faux par rapport à des établissements de ville. Les 2 grands lycées généralistes publics de ma ville ne sont pas plus difficiles que le lycée privé.

Il y a de meilleurs équipements (informatique, musique, labos, etc). Rien de systématique mais faut pas s'attendre à des monts et des merveilles.

Il y a moins d'élèves par classe. Faux (chez moi) !

Les profs son mieux formés. Faux ! Déjà de mon temps il y avait quelques "flèches" et d'après ce que je sais, ça n'a pas changé.

Les élèves sont sur un pied d'égalité. Faux ! À mon époque, il n'y en avait que pour les enfants de notables (pourtant ultra-minoritaires) et je sais que malgré les années, dans ce bahut (catholique), la direction a toujours une préférence pour certains.

Après ça, dans une école privée (quasiment toutes religieuses), même si le catéchisme n'est plus obligatoire, même si elles se sont fortement laïcisées (je n'ai toujours comme référence que celle de ma ville), faut s'attendre à des signes religieux ostentatoires inconnus dans le public, comme par exemple des filles musulmanes "voilées", acceptées comme élèves chez les cathos, ce qui aurait été impensable de mon temps.

Donc, quand on choisit de mettre son gosse dans le privé, faut bien peser le pour et le contre (par exemple, songer que la cantine est plus chère que dans le public pour une bouffe encore plus dégueulasse !) et ne pas le faire pour de mauvaises raisons, qui sont à mon avis plus nombreuses que les bonnes..........
40 ans 16970
on paye 800 euros de frais de scolarité a l' annee pour une classe ulis primaire cm1 et 85e de cantine par mois :::
B I U