MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Son manque de tact : un déclic ?

33 ans Verneuil en Halatte 805
Bonjour à toutes et à tous,

J'ai souvent parcouru le forum pendant des heures sans rien poster mais voilà que depuis quelques jours, je me sens un peu perturbée et avoir  
des avis extérieurs me permettra sans doute de relativiser.

Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut savoir que mon obésité (appelons un chat, un chat!) m'accompagne depuis l'âge de 7 ans, période à partir de laquelle j'ai commencé à prendre 7kg par an. Pour arriver à 115kg pour 1,63m à l'âge de 22 ans (en 2010). Complexée mais sans plus, jamais gênée pour pratiquer des activités sportives, mon poids n'a jamais été un réel problème dans ma vie. J'ai rencontré des hommes, pour des relations sérieuses et d'autres non. Bref, une vie normale!
En 2010 donc, rythme de vie stressant : formation d'auxiliaire de puériculture, 3h de transports par jour, en couple depuis 3 ans dans une relation qui me tire vers le fond ==> je perds 20kg en 2 ans sans efforts, ni sport, ni modification de mes habitudes alimentaires. Mon entourage le remarque, je me sens mieux dans mon corps, mieux dans mes vêtements, je suis plutôt fière de moi :D

Aujourd'hui, après une rupture difficile qui m'a ôté toute confiance en moi, je suis de nouveau en couple depuis un peu plus d'un an avec un homme adorable. Il me redonne confiance en moi, me réapprend à (m')aimer. Il est dans une problématique totalement inverse à la mienne : 68kg pour 1,83m et aimerait, pour sa part, prendre quelques kilos.
Lorsque nous parlons de poids, il me suggère qu'avec 10kgs en moins, je me sentirais sans doute mieux dans mon corps. Ma bataille n'est pas finie, j'en ai conscience, mais pour le moment, j'ai l'impression de me sentir bien.

Mais... (forcément ! ;) )

La semaine dernière, au cours d'un repas avec une amie à lui (qu'il considère un peu comme sa 2ème maman) qui, comme moi, est petite et ronde (mais elle a l'excuse d'avoir eu 2 enfants), nous discutons donc de nos problèmes de poids, j'explique alors que la volonté d'en perdre est présente mais que c'est facile à dire, et là, petite intervention fatale de mon homme : "ce n'est pas en descendant le pot de N****** en une semaine que tu vas y arriver". Bam, prends ça dans ta tête ! :oops:
Et là, je fonds en larmes ! Je vais passer une nuit blanche à me poser un tas de questions : si j'étais si à l'aise que ça avec ce corps, pourquoi aurais-je réagi de la sorte ? et lui, qu'en pense-t-il ? est-il dégoûté par ce corps que finalement, je déteste tant ?
Le lendemain, j'appelle son amie pour m'excuser d'avoir craqué en sa présence, elle m'explique alors qu'ils ont discuté, elle lui a bien évidemment dit que ce n'était pas en réagissant de la sorte qu'il allait m'aider. Et à ma question : "mais pourquoi il réagit comme ça ? J'étais comme ça quand il m'a rencontré." Elle m'explique alors qu'il se fout de mon physique, mais qu'il s'inquiète pour l'avenir, pour ma santé : comment cela se passera-t-il quand nous voudrons un enfant ? est-ce que je vais finir avec des béquilles (j'ai un problème de genou suite à une chute et forcément, le poids n'aide pas...) ?

Bref, devant tant d'inquiétude de sa part, je crois qu'un déclic s'est produit, j'ai décidé de me reprendre en main, j'ai RDV la semaine prochaine chez un nutritionniste.
Son manque de tact m'a blessé, il m'a promis de faire plus attention à ses paroles à l'avenir, mais il m'a peut-être permis de prendre conscience de certaines choses, de mon mal-être caché notamment. Outre le nutritionniste, il faudra sans doute que je consulte en parallèle un psy comportementaliste pour me faire parler, me libérer, comprendre d'où vient ma prise de poids (bien que je ne sois pas persuadée que de savoir m'aidera à maigrir...).

Et vous, quel a été le déclic ?
45 ans région parisienne 5831
Je n'ai jamais eu de "déclic" perso quand j'ai fait des régimes, enfin, je veux dire que c'était toujours le regard des autres qui me faisaient entamer un régime.

Moi, globalement, quel que soit mon poids, je crois que je me suis toujours sentie pas trop mal dans ma peau (enfin, il y a bien eu des péridoes où je me sentais un peu "lourde", mais c'est surtout le manque de sport qui provoque cette sensation, pas le poids). Par contre, les remarques et le regard négatif des autres, ça, j'ai toujours eu du mal et ça m'a bien des fois provoqué le déclic de faire un régime.

Mais le vrai déclic, celui qui m'a convaincue de m'occuper vraiment de moi, c'est la lecture du bouquin de zermati, maigrir sans régime. Là, j'ai compris que se sentir bien, ce n'était pas une question de chiffre sur la balance. Et, cerise sur le gâteau, j'ai aussi compris comment il fallait que je m'y prenne pour y arriver.
34 ans 3196
Salut Feenembule,

Je pense que tu devrais arrêter les régimes, tant qu'il en est encore temps... Tu es en train de passer par les différentes étapes qui risquent de te conduire, à terme, à une frustration permanente ou à des compulsions alimentaires.
Si tu veux te sentir mieux, voire perdre du poids, je te conseille d'aller faire un tour du côté des forums RA ou sur le site du http://www.gros.org/
Je peux t'envoyer par MP quelques passages du livre du Dr Zermati dans lequel il décrit très bien l'engrenage des régimes auquel tu risques de faire face. Je t'envoie ça si tu veux.

Je conseillerai la lecture de ces textes à ton homme aussi. Ce n'est pas en te culpabilisant qu'il va t'aider, bien au contraire. Il a peut-être de bonnes intentions, mais il est très maladroit. Ta santé te regarde toi avant tout, tu n'es pas idiote, et aucun homme – aussi bien intentionné soit-il – n'a le droit de t'infantiliser à ce sujet.

Je suis à ta disposition pour discuter de la RA si tu le souhaites.
34 ans 3196
mamykro a écrit:

Mais le vrai déclic, celui qui m'a convaincue de m'occuper vraiment de moi, c'est la lecture du bouquin de zermati, maigrir sans régime. Là, j'ai compris que se sentir bien, ce n'était pas une question de chiffre sur la balance. Et, cerise sur le gâteau, j'ai aussi compris comment il fallait que je m'y prenne pour y arriver.


Arf, devancée par Mamykro, qui donne toujours de très sages conseils ! ;)
45 ans région parisienne 5831
:lol: 2 minutes d'avance sur toi! :lol:
33 ans Verneuil en Halatte 805
Mamykro : j'ai toujours eu l'impression que le regard des autres m'importait peu. Le plus important pour moi, c'est le regard que je porte sur moi, en me regardant dans le miroir et bien que je ne m'admire pas, je n'en ai jamais été au point de refuser de me regarder dans un miroir ou de vomir en voyant mon reflet, comme certaines. Mais pour le coup, je fonde tellement d'espoir dans cette histoire, tellement différente de celles que j'ai vécu jusque-là, que c'est un déclic dans le sens où je ne veux pas le perdre et je ne veux pas être une source d'inquiétude pour lui, qui souhaite fonder des projets avec moi, chose qui ne lui était pas encore arrivé jusque-là.
Pour ce qui est du sport, je viens de passer un an dans une salle de sport, où je me suis affinée quelque peu, mais où je n'ai pas perdu un gramme. Il va falloir que je trouve un autre sport qui me convienne mieux.
Merci pour la référence du bouquin, je vais voir de ce pas pour me le procurer ;)

_Aphasie_ : j'ai essayé pas mal de régimes (la fameuse soupe brûle-graisse du matin au soir, les réunions WW qui m'ont fait perdre 10kgs pour en reprendre 20, et j'en passe...) et j'ai bien compris que ce n'était pas la solution miracle. J'ai souvent pensé à l'opération mais au vu des avis sur le sujet(certains positifs, beaucoup négatifs), de l'avis de mes proches et des suites d'une telle opération (fini la bonne bouffe ? très peu pour moi!), je suis vite revenue sur cette idée.
Pour ce qui est de mon homme, je ne crois pas que l'idée première soit de me culpabiliser. Il exprime peu ce qu'il pense et ressent et quand il se lance, c'est souvent maladroit.

Concernant mon prochain RDV chez le nutritionniste, j'ai bon espoir, je le consulte sur conseil de la fameuse amie. D'après elle, c'est un spécialiste qui encourage plutôt que de culpabiliser et qui ne met pas la pression si la perte de poids n'est pas effective ou nulle au prochain RDV et je pense que c'est ce qu'il me faut, être suivie par quelqu'un de compétent et compréhensif, pas par un bourreau.
Car je ne me fais pas de films, je viens d'une famille où le surpoids est présent, j'ai des os lourds et je n'atteindrais jamais la taille mannequin, mais au fond, ce n'est pas ce que je recherche, je veux juste me sentir bien dans ma peau et ne pas fondre en larmes lorsque je parle de mon poids...
S
85 ans 4914
les conseils de mamykro et aphasie sont très pertinents et je n'ai rien à rajouter si les régimes devaient fonctionner sur toi, le premier aurait marché.

as-tu regardé sur le site www.gros.org s'il y a des praticiens dans ta région ?
33 ans Verneuil en Halatte 805
Je pense que les régimes sont utiles quand on a 5kg à perdre avant l'été, pas quand on voudrait en perdre 30...
48 ans Lorraine 4326
feenembule a écrit:

Car je ne me fais pas de films, je viens d'une famille où le surpoids est présent, j'ai des os lourds et je n'atteindrais jamais la taille mannequin, mais au fond, ce n'est pas ce que je recherche, je veux juste me sentir bien dans ma peau et ne pas fondre en larmes lorsque je parle de mon poids...


Alors bosse là-dessus . Avec un psy si tu veux .

Les régimes font grossir .Conseillé par ton amie "petite et ronde" , bah encore un point qui montre que ce nutritionniste ne te servira à rien ;-)


Pis franchement, se mettre en stress car ton homme , qui n'est pas medecin si ? , pense deja que tu seras handic' ou que tu n'auras pas d'enfants. On s'detend ! tous les grosses sont steriles ? et finissent en fauteuil roulant ?
33 ans Verneuil en Halatte 805
ladybugette : une de mes questions un peu dissimulée dans mon post : est-ce que savoir d'où vient ma prise de poids m'aidera à perdre mes kilos ? J'ai commencé à en prendre à l'âge de 7 ans, un an après la naissance de ma deuxième petite soeur. Y'a-t-il un lien ? J'ai du mal à le faire, ayant eu une enfance heureuse et n'ayant jamais ressenti de jalousie envers mes soeurs.
L'amie "petite et ronde" en question a perdu 10kgs en quelques mois en allant voir ce nutritionniste. Elle a arrêté de le voir par choix, par manque de temps.
Pour le projet "bébé", le surpoids n'est pas une fatalité, mais pour ma part, je sais que je me sentirai mieux pour mettre en place ce projet si je perds du poids.
Et non, toutes les "grosses" ne finissent pas en fauteuil roulant, mais mon genou me fait de plus en plus souffrir (bien que les douleurs ne soient à l'origine pas liées au poids, mais à une chute) et le fait d'être en surpoids n'aide pas...
48 ans Lorraine 4326
on parle de reussite de régime apres 3 à 5 ans , ca fait un peu jeune donc pour dire que ta copine a reussi .


Comprendre pourquoi tu manges "trop" t'aidera sans doute à arreter ca .
Tu as l'impression que la nourriture est un doudou , tu manges plus quand tu es stressée, quand tu ne geres pas une emotion ?

Apres non c'est pas magique, un psy ne va pas te dire que tu es grosse à cause de tel ou tel truc . Et le savoir ne te fera pas perdre des kg . Il n'a pas de baguette magique ;-)
52 ans Région nîmoise 1567
Le-Sport-N'-Est-Pas-Fait-Pour-Perdre-Du-Poids !!!

Le "bon" sport pour toi, c'est celui qui te procure du PLAISIR!!
33 ans Verneuil en Halatte 805
Mon souci a toujours été là justement : je ne mange pas assez. Mais sûrement mal, me direz-vous... Je n'ai pas réussi à suivre le dernier "régime" proposé par une diététicienne car c'était trop, je n'arrivais pas à manger tout ce qu'elle me demandait.
S
85 ans 4914
La RA et le site www.gros.org pourraient vraiment t'intéresser alors
45 ans région parisienne 5831
feenembule a écrit:
Pour ce qui est du sport, je viens de passer un an dans une salle de sport, où je me suis affinée quelque peu, mais où je n'ai pas perdu un gramme. Il va falloir que je trouve un autre sport qui me convienne mieux.


Pourquoi un autre sport? Celui-là ne te plaisait pas?

Ne t'attens pas à perdre du poids par le sport: tu remplaces de la graisse par du muscle, et le muscle pèse plus lourd que la graisse, mais pour un volume moindre. Donc sur la balance, le poids ne bougera pas, mais par contre, tu te sentiras bien mieux et ta silhouette sera plus esthétique.

feenembule a écrit:
Merci pour la référence du bouquin, je vais voir de ce pas pour me le procurer ;)


Le site conseillé par Saralou plus haut a été écrit par la même personne que celle du bouquin que je t'ai conseillé: tu peux aller jeter un oeil. ;)

Je te conseille vraiment le livre maigrir sans régime: on est nombreuses sur le forum à considérer que ce livre a changé beaucoup de chose pour nous.
B I U


Discussions liées