MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Relations tendues avec ma famille

30 ans Paris 3680
Bonsoir,

Je sollicite votre avis car j'avoue être un peu dans le noir.
Récemment, j'ai des relations plutôt tendues avec ma mère (alors que d'ordinaire non). Elle m'accuse d'être constamment à  
fleur de peau, sur les nerfs, de passer par des phases de pêche et de dynamisme puis d'abattement, sans raison apparente. Cette tension rejaillit dans mes relations avec mon père aussi, mais comme j'ai toujours eu ce type de relation un peu conflictuelles avec lui c'est "moins grave".

Elle a raison jusqu'à un certain point. Oui je vis des hauts et des bas. Une rupture m'a fait beaucoup de mal. Un décès dans mon entourage aussi. Et c'est vrai que j'ai des phases ascendantes et des moments de creux. Sauf que visiblement quand j'explique cela à ma mère, elle ne comprend pas où est le problème. Et de toute manière, ce qu'elle dit (cf plus haut) est antérieur aux événements.

Elle dit que je m’apitoie sur mon sort, qu'elle ne pleurera pas avec moi, que je devrais me secouer. Or j'essaie de le faire, je sors, vois des gens, j'ai même fait un suivi (malheureusement je crois que cela n'a pas vraiment aidé), je me prends en main, je cherche à avancer. Alors je ne comprends pas sa réaction.

Il y a maintenant deux ans, une affaire assez violente d'accusations d'abus sur mineur par un membre de la famille a beaucoup secoué mon environnement. Pareil au niveau de sa réaction quand j'allais pas bien vis à vis de cette histoire.

Donc je me demande est-ce que sans me rendre compte j'ai un comportement totalement bipolaire? Est-ce que c'est elle qui ne sait pas communiquer avec moi (le problème s'appliquant aussi à moi pour la communication) est ce qu'elle ne sait pas comment me consoler? Si vous avez des conseils ou témoignages, peut-être que cela m'aiderait!

Merci et bonne soirée
34 ans 3196
Est-il possible qu'elle projette son mal-être sur toi ? Peut-être qu'à travers toi c'est elle-même qu'elle souhaite convaincre d'aller mieux...

Comment va-t-elle, dans sa vie personnelle ? As-tu l'impression que c'est un événement en particulier, dans sa vie ou dans la famille, qui a déclenché ce malaise qui a priori n'existait pas auparavant ?
30 ans Paris 3680
Je crois que cette histoire d'abus il y a deux ans, l'a beaucoup ébranlée, normal.
Et peut être qu'elle est aussi ébranlée par ma rupture, car j'ai été très mal en point et cela peut lui avoir fait du mal (bien que cela n'ait pas été mon but).

Je ne sais pas.
Je me demande si ce n'est pas lié aux relations qu'elle avait étant jeune avec sa propre mère. J'ai souvent essayé de parler de ça avec elle mais jamais moyen. Devrais-je retenter le coup?
34 ans 3196
Cela dépend de son caractère et de votre relation, mais tu pourrais peut-être essayer de mettre les choses à plat, dans la plus parfaite sincérité ?
Lui dire simplement que cela fait quelque temps que tu sens un changement d'attitude, que tu te poses des questions...

Le tout en appliquant LA règle d'or (valable pour toute relation sociale), lui parler de ton ressenti, de tes interrogations ("j'ai l'impression que..." au lieu de "tu fais ceci ou cela"), pour ne pas qu'elle se sente prise en faute ou mise en accusation. Mais bon, pour t'avoir lue plusieurs fois sur le forum, je pense que tu n'auras aucun mal à être diplomate et à parler de tout cela avec délicatesse. ;)

Qu'en penses-tu ? Ca te paraît jouable ?
Et si tu prenais un peu de distance?
Tu n'es pas bien, ce n'est peut-être pas le moment idéal
pour aller au carton avec ta maman. ? :(
30 ans Paris 3680
Alors le souci c'est que j'aimerais bien mettre cela derrière moi. Mais je ne sais pas comment. J'ai l'impression que cela m'aiderait à aller mieux si je n'avais pas cette impression qu'elle me culpabilise pour mon mal-être.

Le souci c'est qu'en ce moment même si ça commence à aller bien mieux (ouf !) j'ai peur de ne pas réussir à amener une conversation de manière diplomate ou délicate... :(

Je rentre chez mes parents cette semaine, donc j'aurai sans doute l'occasion de parler avec elle. La question est : est-ce que ça vaut le coup de tenter maintenant ou vaut-il mieux patienter un peu ? (au risque que la tension persiste)
34 ans 3196
Alors je rejoins Blueb', attends un peu, protège toi... Ta mère continuera à t'aimer, ne t'inquiète pas. Quand ce sera le bon moment pour en parler, tu le sentiras.

Plein de :kiss:
S
30 ans 3465
Elle n'est peut-être tout simplement pas douée pour consoler? Elle ne supporte peut-être pas de te voir mal et l'exprime de manière maladroite? Je ne sais pas si tu t'apitoies réellement sur ton sort (toi seule possède la réponse), mais je sais que quand on se rend compte qu'on n'arrive pas à aider une personne, on a tendance à donner un coup de pied dans la ruche.

Je m'explique: j'ai une amie qui a passé une phase très difficile. Elle me parlait beaucoup de ses histoires, on passait des heures sur son problème. Je lui donnais des conseils quand elle me le demandait, l'écoutait quand elle avait juste besoin de parler, la prenait dans mes bras quand elle pleurait... Sauf que les mois ont passés et j'ai constaté qu'elle n'allait pas mieux et que, même si comme toi elle sortait et s'aérait l'esprit, elle ne faisait rien pour penser à autre chose et à avancer intérieurement. Sortir et faire comme si on continuait sa vie, c'est bien... Mais si on le fait sans y croire, ça ne sert à rien (je ne dis pas que c'est ton cas). Quoiqu'il en soit, au bout d'un moment, constatant que je n'arrivais pas à l'aider, le fait qu'elle me parle de ses problèmes m'a agacé, alors j'ai été sèche également, et je lui ai suggéré d'arrêter de regarder son petit nombril et de focaliser sur autre chose que ses problèmes et que dans tous les cas moi je ne voulais plus en entendre parler.

Bref, je ne dis pas que tu es comme ça, je partage cette expérience juste pour dire que des fois c'est l'impossibilité d'aider l'autre à aller mieux qui fait réagir de manière plutôt agressive face à sa peine.
30 ans Paris 3680
Je ne sais pas.
Je ne pense pas m’apitoyer dans la mesure où je fais vraiment tout ce que je pense être bon pour avancer dans ma tête car c'est le seul moyen d'avancer tout court.

Après oui j'ai des moments de creux, et en ce moment c'est l'un d'eux, sans raison apparente, comme quoi un petit rien peut bousculer bien des choses...

Je comprends ton expérience, et c'est aussi pour ça que je pense que je ne m'apitoie pas. Je ne pense pas constamment à cela. Je ne parle pa constamment de ces soucis, de mon ex, de tous ces problèmes...
Donc je ne sais pas.

Je peux comprendre que dans ma famille, comme la communication est parfois dure, elle ait du mal à trouver quoi faire ou dire pour que ça aille un peu mieux.
Mais je trouve qu'elle penche dans l'autre extrême à savoir me brusquer et se désintéresser totalement de ce qui cause ça, pour ne voir que l'effet ...
29 ans 1489
Coucou Kuro, contente de te revoir!

C'est difficile à accepter, mais parfois les parents ne sont pas en mesure de nous aider ou de nous comprendre, au contraire. Ça ne fait pas du tout de ta mère une mauvaise personne, mais son manque de recul et le fait qu'elle s'y prenne "mal" n'arrangent pas ta situation déjà difficile.

Tes changements d'humeur ne sont pas forcément indicateurs de troubles bipolaires, pour moi c'est plutôt la manifestation d'une grande nervosité, ce qui est normal vu la période que tu traverses.

Ne pourrais-tu pas envisager de pratiquer une activité relaxante, ou de parler à quelqu'un d'extérieur et de qualifié? En tout cas sache que c'est normal d'avancer à ton rythme, et de prendre tout le temps qu'il te faut pour aller mieux. Ta mère n'a pas à te dire que tu dois te sortir les pouces du cul alors que tu as été ébranlée par une histoire d'abus dans ta famille, plus une rupture... Je pense comme blues qu'un peu de distance avec elle ne serait pas de trop, je ne dis pas forcément une distance physique mais plutôt essayer de moins prendre en compte ses remaeques
29 ans 1489
Je penses comme blueB pardon et remaRques à la fin ;)
30 ans Paris 3680
Lady par "parler à qn d'extérieur et de qualifié" tu penses à un suivi par un psy ?
Si oui j'ai tenté plusieurs fois de parler avec des psys, et de ce que je peux constater, cela ne m'a pas franchement servi. Peut-être que ce n'était pas "le" bon psy.

Pour l'activité relaxante je ne sais pas, peut-être que je devrais essayer.
Je vais surtout essayer de faire en sorte que tout ça ne ressorte pas pendant la semaine que je vais passer chez mes parents, sinon l'ambiance risque d'être pesante... Et je pèse mes mots ^^'

Je vais essayer de prendre sur moi ^^
29 ans 1489
Oui je pensais à un ou une psy, personnellement ça m'avait un peu aidée pour des histoires "de famille".
Sinon à tes amis, ou ici comme tu es en train de le faire, c'est toujours bien de vider son sac

Le comportement que tu évoques est pour moi le fruit d'une accumulation de trucs pénibles, et d'une grande nervosité. J'ai moi-même tendance à être très nerveuse, je sais à quel point s'est dur à contrôler, et on se sent vite coupable de faire endurer ça à ses proches. Ce que je voulais dire, c'est que c'est normal d'être dans un tel état vu ce que tu vis en ce moment, chacun réagit différemment et ta maman devrait essayer de respecter ça et d'être plus patiente, même si je conçois volontiers que ça doit aussi être aussi difficile pour elle, évidemment!

Chacun doit faire des efforts et être à l'écoute, comme le dit Aphasie, mais j'ai le sentiment que tu prends déjà beaucoup sur toi!
30 ans Paris 3680
Je pense que parler sur le forum peut m'aider un peu (si ça n'ennuie personne of course)

Parce que les psys, j'ai donné pour un moment. 3 en deux ans, plus une relaxologue. Donc pour l'instant j'ai pas spécialement envie d'y retourner de suite !

Je suis en effet, un peu tendue en ce moment, même si ce n'est pas le cas H24 (heureusement)
Peut-être que c'est difficile à gérer pour elle aussi et le reste de ma famille certes. Mais plutôt que de m'envoyer bouler, est-ce que ce ne serait pas plus constructif de le dire simplement?
Je suis peut-être naïve mais j'ai toujours pensé que le dialogue pouvait être utile dans ce genre de cas...
S
30 ans 3465
La psychothérapie c'est comme tout; ce n'est pas fait pour tout le monde. Je suis persuadée qu'il y a des gens pour qui ce n'est pas efficace...
B I U


Discussions liées