MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Que peut-on espérer comme relation avec ses enfants adultes?

29 ans 1489
florence4444 a écrit:
Saralou, comme toi, je crois que j'ai aussi acquis une capacité d'adaptation mais aujourd'hui malheureusement elle ne m'est d'aucun secours car je suis vraiment dans le  
brouillard.
Ma mère est décédée 3 mois après le départ de mon ex, et mon père est décédé lui aussi 9 mois plus tard, ce qui fait qu'en 12 mois, ma vie a été bien chamboulée... il a fallut gérer les deuils, la paperasse, vider l'appartement de mes parents, se faire à une nouvelle vie de maman seule avec 4 enfants, se battre contre mon ex (qui est vraiment qqun de particulièrement ch... :? ) mais on s'en est sorti avec les enfants, je dirais même que cela nous a beaucoup rapproché et qu'ils ont pu continuer leur chemin sans trop de heurts... et aujourd'hui j'ai l'impression que tout ressort, la peur de l'abandon, l'angoisse du lendemain, plus aucun but dans cette vie... Comme si je n'arrivais pas à m'appuyer sur les expériences passées, à savoir que l'on se sort de TOUT, et que même dans les pires moments, on peut trouver du soleil... Là, j'ai l'impression de ne voir aucune lumière...

Le psy que je consulte depuis peu (afin de ne pas stagner dans cet état encore 110 ans!!) m'a parlé "de possibles erreurs d'aiguillage", comme si je ne pleurais finalement pas le départ de mon fils mais d'autres choses (décès parents, ou même trucs plus anciens...), j'ai trouvé cela intéressant. A creuser.


En te lisant j'aurais tendance à être d'accord avec ton puy.. Je pense que c'est tout à fait normal que tu ressentes cette angoisse de l'abandon, vu le nombre de "départs" auxquels tu as dû faire face dans un laps de temps si court! Le deuil de tes parents l'un après l'autre, le départ de ton ex, ton fils qui devient indépendant... Je suis d'accord avec Saralou, il y a totalement de quoi avoir un contre-coup!

Prends bien soin de toi et beaucoup de courage! :)
29 ans 1489
pSy pardon :oops:
28 ans Strasbourg 558
Pour ma part c'est ma grand-mère qui m'a élevée pendant mon enfance (la maison à côté), mes parents travaillaient beaucoup, je les voyais tard le soir ou de temps en temps les WE..
A 16ans je suis plus ou moins partie m'installer dans une ville que je ne connaissais pas avec mon ex, & à 18ans j'ai pris un appart' plus proche de chez eux.

Maintenant je vis avec mon copain, qu'ils apprécient, je vais les voir eux & ma grand-mère chaque dimanche & de temps en temps dans la semaine 1h ou 2. Depuis que je ne vis plus chez eux nos rapports se sont nettement améliorés ! Je sais qu'ils sont là si j'ai besoin & ça marche dans l'autre sens aussi.

Quand je vois mon copain, il a beaucoup moins de chance sur ce coup.. :? Après le décès de son grand-père, sa mère & sa grand-mère lui ont reprochés de les "abandonner". Du coup les rapports ne sont plus trop ce qu'ils étaient.. Surtout avec moi :?
45 ans région parisienne 5831
florence4444 a écrit:
Je reviendrai ici, je sens que mon chemin va être intense et mouvementé...


C'est bien normal!

Mes filles ont 10 mois et 8 ans, et je pense parfois avec tristesse qu'elles vont un jour quitter le nid! :lol:

Le jour où elles partiront, je devrais ré-organiser ma vie, ça va être un vrai chamboulement: à la fois une fierté d'avoir su les rendre autonomes, mais aussi un regret de leurs jeunes années (car j'étais alors juene, moi aussi!). C'est une étape importante.

On a beau se dire que c'est normal, qu'on est heureux qu'ils volent de leurs propres ailes, c'est normal d'être chamboulée, triste, et d'avoir des sentiemtns ambivalents quant à leur départ. ;)
37 ans Dans un petit village dans le Sud 2273
mamykro a écrit:
florence4444 a écrit:
Je reviendrai ici, je sens que mon chemin va être intense et mouvementé...


C'est bien normal!

Mes filles ont 10 mois et 8 ans, et je pense parfois avec tristesse qu'elles vont un jour quitter le nid! :lol:

Le jour où elles partiront, je devrais ré-organiser ma vie, ça va être un vrai chamboulement: à la fois une fierté d'avoir su les rendre autonomes, mais aussi un regret de leurs jeunes années (car j'étais alors juene, moi aussi!). C'est une étape importante.

On a beau se dire que c'est normal, qu'on est heureux qu'ils volent de leurs propres ailes, c'est normal d'être chamboulée, triste, et d'avoir des sentiemtns ambivalents quant à leur départ. ;)


Je suis entièrement d'accord! Je redoute déjà le départ de mes enfants (3ans et 4 mois et demi à ce jour :lol: )

Leur départ est normal mais ne pas savoir ce qu'ils feront au quotidien, s'ils vont bien ect ...cela me travaille déjà mais je sais que le jour où ils me diront qu'ils partent, je ferais tout ce que je peux pour les aider en ce sens.

On n'a pas le droit de les priver d'autonomie juste parce qu'on voudrait les garder auprès de nous. Après, on a le droit d'espérer avoir souvent de leurs nouvelles!! :D
M
36 ans 10
Sujet très interressant
54 ans 50
Bonjour,
Moi j ai mon fils ainé qui est parti vivre avec sa copine il avait 20ans.
Il ne travaillé pas encore (juste par intérim quelque mois par la).
Donc pour moi c’étais dure de les voir s’installer ensemble sans CDI.
J ai aidée comme j ai pue, beaucoup parler avec lui et elle.
Elle est très gentille et mature…
Aujourd’hui ca fait 6ans qu’ils sont ensemble,3 ans qu’il a un CDI, j ai un petit fils qui a 4ans et une petite fille de 3semaine et c’est aussi un grand bonheur.
Ensuite j’ai un fils qui a 22ans, lui est handicapé, la c’était beaucoup plus dure avec lui…
Je me suis toujours occupée de lui, je ne peux pas le laissé seul, depuis 1an et demi il est dans un FAS.
Pour moi ca était très dur, lui a retrouvé des copains de sa classe d’avant.
Il est bien la bas, bien encadrer, je vais le chercher tout les week-ends, il est content de rentré mais il est content de retourner au FAS le lundi.
Et la j’ai mon dernier qui a eu 18 en aout.
Il a une copine mais pour l’instant il reste à la maison et cherche du boulot…
Pour moi les enfants qui s’installe c’est une autre vie pour eux et pour nous … et quand il y a du bonheur c’est encore mieux…
Voila une partie de ma vie de mère très proche des 3 enfants.
On peu dire que je les ai élevée toute seule…
Mon mari est la que le week-end, mes parents je les ai perdu j’étais trop jeune pour ma part.
Mon père est décédé quand j’avais 15ans et ma mère quand j’avais 21ans…
Bon courage.
39 ans 191
Les enfants deviennent un jour adultes et ne doivent pas avoir de "dettes" envers leurs parents.

Je pense après qu'il tient aux deux cotés de vouloir construire une relation adulte/adulte. Personnellement j'ai mis un peu de temps à trouver une complicité avec ma mère, car je ne me défaisais pas de mon image de petite fille, et du coup je n'arrivais pas à avoir une relation sincère avec elle. Elle de son côté, me jugeait ou avait toujours un avis, des conseils, etc. Ca m'étouffait un peu avec le recul !
Mais j'ai franchi le cap, et le fait d’être maman à mon tour a surement joué un grand rôle. C'est une relation tellement agréable maintenant ! Une vraie complicité et des échanges simples et sincères.
G
50 ans 1626
une fois grànd

c est dur de se dire ce ne sont plus des bébés

ils font leur vie
45 ans gagny 3067
en tant qu'enfant et je ne pense pas être la seule, oui on sent redevable ms ce n'est pas un pblm pr moi en tout cas

je suis partie tard de chez ma mère (26 ans) ms soeur à 23 ans

je ne conçois pas ma vie loin d'elle.elle est à nveau seule (2 eme veuvage) pt être que je veux la protéger .... ma soeur est en province elle et à certainement voulut couper le cordon

ma mère a fait comme moi avec ses parents.on répète un peu le même schéma ms qd je vois ma soeur si différente cela montre bien qu'une éducation donne des effets différents.

les voir partir les miens.... ils sont petits c'est clair alors cela me semble encore loin

ms qd on a subit des pertes comme toi on a du mal et c'est naturel.qd ma mère a perdu mon beau père il ya 2 ans, cela ns a détruit car pr moi ils allaient vieillir ensemble

la savoir seule est un grd chagrin pr moi car je me mets un peu à sa place.on ne pt empêcher l'empathie envers ses parents.alors la grde théorie officielle qui dit que l'on ne fait pas ses gosses pr soi et qu'il faut les laisser partir avec le sourire, même très loin .... :lol: je n'adhère pas.

en théorie je suis d'accord ms le vivre .... c'est autre chose

j'ai l'espoir que mes enfants ne partiront pas au bout du monde pr pouvoir un peu les voir, égoistement.on verra bien ce qu'ils feront de leur vie.je souhaites leur bonheur
S
85 ans 4897
clelia_1975 a écrit:
alors la grde théorie officielle qui dit que l'on ne fait pas ses gosses pr soi et qu'il faut les laisser partir avec le sourire, même très loin .... :lol: je n'adhère pas.


bon faut pas pousser, ;) je crois qu accepter l'inévitable et etre heureux qu'ils puissent devenir des adultes heureux et libres de leur choix est une chose, ne pas ressentir de souffrance en est une autre


[quote="clelia_1975"
j'ai l'espoir que mes enfants ne partiront pas au bout du monde pr pouvoir un peu les voir, égoistement.on verra bien ce qu'ils feront de leur vie.je souhaites leur bonheur

on souhaite tous leur bonheur, j'aimerais tellement qu'ils ne partent pas trop loin, mais si leur bonheur doit passer par le fait qu'ils doivent habiter à l'étranger ou loin de nous, je ne tenterai pas de les culpabiliser en les envahissant par ma souffrance.

je suis dans la tranche d'age qui a des amis qui ont des enfants qui quittent le nid et je t assure que meme si les parents sont très fiers, ils en souffrent également. Maintenant qu'ils le gardent pour eux ne veut pas dire qu'ils en ont rien à faire. :D
G
50 ans 1626
mon grànd est pàrti en petites coupures et là complètement

il est très heureux en couple donc que du bonheur pour moi


je lui téléphone ou lui ou mà bru presque tous les jours je les vois souvent et

là çà devient long je vàis etre mémé d un jour à l àutre :lol:
34 ans 2879
saralou a écrit:

clelia_1975 a écrit:

j'ai l'espoir que mes enfants ne partiront pas au bout du monde pr pouvoir un peu les voir, égoistement.on verra bien ce qu'ils feront de leur vie.je souhaites leur bonheur


on souhaite tous leur bonheur, j'aimerais tellement qu'ils ne partent pas trop loin, mais si leur bonheur doit passer par le fait qu'ils doivent habiter à l'étranger ou loin de nous, je ne tenterai pas de les culpabiliser en les envahissant par ma souffrance.

Pour ma part je suis partie relativement loin sans doute parce que le lien familial n'était pas très fort. Je souhaite le bonheur de mes parents, mais je souhaite aussi mon espace vital, dans mon coin.

J'estime que je peux avoir un rôle de soutien pour eux, je trouve normal de les voir (comme le reste des proches), mais je n'ai certainement pas vocation à remplir leur vie ; j'ai confiance en leur capacité à le faire par eux-mêmes. Comme je pense que la vocation des parents n'est pas de remplir la vie de leurs enfants, juste de les éduquer pour justement parvenir à l'émancipation et à l'autonomie.
45 ans gagny 3067
Okapi a écrit:
saralou a écrit:

clelia_1975 a écrit:

j'ai l'espoir que mes enfants ne partiront pas au bout du monde pr pouvoir un peu les voir, égoistement.on verra bien ce qu'ils feront de leur vie.je souhaites leur bonheur


on souhaite tous leur bonheur, j'aimerais tellement qu'ils ne partent pas trop loin, mais si leur bonheur doit passer par le fait qu'ils doivent habiter à l'étranger ou loin de nous, je ne tenterai pas de les culpabiliser en les envahissant par ma souffrance.

Pour ma part je suis partie relativement loin sans doute parce que le lien familial n'était pas très fort. Je souhaite le bonheur de mes parents, mais je souhaite aussi mon espace vital, dans mon coin.

J'estime que je peux avoir un rôle de soutien pour eux, je trouve normal de les voir (comme le reste des proches), mais je n'ai certainement pas vocation à remplir leur vie ; j'ai confiance en leur capacité à le faire par eux-mêmes. Comme je pense que la vocation des parents n'est pas de remplir la vie de leurs enfants, juste de les éduquer pour justement parvenir à l'émancipation et à l'autonomie.



je pense que lorsque tu es proches des tiens tu n'as pt être pas envie de les voir 1 à 2 fois pas an....

on remplit une partie de leur VIE quoique l'on fasse et je le comprends mieux depuis que j'ai des enfants

ce n'est pas qu'une mission d'avoir des gosses non ? OK pr les rendre autonome ms pas pr ne jamais plus les voir sous prétexte de vouloir leur bonheur.je sais que ce n'est pas politiqmt correct de dire cela ms ça me gave ce discours car je l'entends pas mal et je vois aussi pas mal de parents souffrir qd leurs gosses sont supers loin ms ils préfèrent souffrir en silence .....bah non qd on aime on pt aussi dire les choses je crois
34 ans 2879
clelia_1975 a écrit:

je pense que lorsque tu es proches des tiens tu n'as pt être pas envie de les voir 1 à 2 fois pas an....

on remplit une partie de leur VIE quoique l'on fasse et je le comprends mieux depuis que j'ai des enfants

ce n'est pas qu'une mission d'avoir des gosses non ? OK pr les rendre autonome ms pas pr ne jamais plus les voir sous prétexte de vouloir leur bonheur.je sais que ce n'est pas politiqmt correct de dire cela ms ça me gave ce discours car je l'entends pas mal et je vois aussi pas mal de parents souffrir qd leurs gosses sont supers loin ms ils préfèrent souffrir en silence .....bah non qd on aime on pt aussi dire les choses je crois

Sans doute que lorsqu'on est proche on n'a pas envie de les voir si ponctuellement. Mais peut-être aussi que la relation avec leur enfant est justement bancale quand eux ont envie de ne pas voir les parents plus que ça.

Je sais que ma mère est triste que je ne l'appelle pas plus. Je ne suis pas à l'aise avec elle, et elle m'a fichu la trouille quand j'étais gamine, a minimisé mes états d'âme (ce qui ne m'a pas aidée) voire dit que c'était un peu ma faute, donc bon je ne m'en sens effectivement pas proche.
Parent est un rôle ingrat ; si tu foires (et que tu ne t'en excuses pas) les enfants gardent une dent contre toi même si tu t'es coupé(e) en quatre.

Mais le fait est que les enfants ont à mon sens le droit de ne pas se forcer à la relation.
Si vraiment tu veux renouer, tu peux essayer de comprendre pourquoi ils n'ont pas envie de te voir plus de deux fois par an, et décrisper les choses (bien sûr il n'est pas interdit de mettre son enfant face à ses responsabilités également).

Si mon enfant part à pétaouchnok et m'appelle tous les 36 du mois je me remettrai en question avant toute chose.
B I U