MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

J'ai été en couple avec une femme ronde

42 ans Paris, France 22
Bonjour à toutes et à tous,

Je voulais simplement apporter un petit témoignage.

Il y a déjà quelques années, je suis sorti avec une jeune femme ronde. Au début, il y  
a avait une vraie complicité entre nous, on passait de très bons moments ensembles. Le fait qu'elle était ronde faisait partie de ce que j'aimais chez elle. J'avais autant flashé sur son physique que sur sa personnalité pleine de bonne humeur.

Mais les choses ont changés quand on a commencé à rencontrer mes amis et ma famille. Je me suis rendu compte qu'elle était très mal à l'aise en public à cause de son physique. Sa bonne humeur était souvent un masque pour cacher son mal être. Et j'ai commencé aussi à me rendre compte du regard des gens sur elle et également sur moi. Comme si je devais me reprocher d'être avec une femme ronde. Le pire est surement venu de mes parents, qui ne manquaient pas une occasion de parler régime en sa présence.

J'ai tenté maladroitement de la rassurer. Je pensais que mes sentiments pour elle suffiraient à la faire aller mieux et à ne plus tenir compte des autres. Mais j'ai échoué. Je n'ai pas su lui enlever cette pression que la société faisait peser sur elle (et sur moi).

Notre histoire a malgré tout tenu presque deux ans, jusqu'à ce qu'elle décide de rompre. Ca a été une rupture indécise, elle ne voulait pas être seule, moi j'étais tombé amoureux, je me réjouissais chaque fois qu'elle revenait.

Puis elle est sorti avec un de mes meilleurs amis. J'ai eu du mal à l'accepter, mais aujourd'hui ils sont mariés, ont des enfants et sont heureux. Elle est amoureuse. Elle a même pris un peu de poids :) Elle est plus heureuse que jamais.

Aujourd'hui, j'ai compris qu'elle était resté avec moi juste pour ne pas être seule. Mon amour pour elle s'était en partie transformé en une forme d'affection protectrice. Je voulais être celui grâce auquel elle ne verrait plus son poids comme une honte.

Je ne regrette rien, je pense qu'on a passé des moments de sincères bonheurs ensemble. On se voit encore très régulièrement. J'ai toujours un désir fou pour elle, mais ça je le garde pour moi. Nous sommes amis.

Ce que je retiens de notre histoire c'est que le fait d'être une femme ronde dans notre société actuelle n'est pas anodin. Dès que nous étions en société, je ne pouvais ignorer que j'étais accompagné d'une femme ronde. Mais j'ai surtout compris que le problème venait de moi, du fait que pour moi également, sa rondeur n'était pas anodine.

Je pense que son mari a une attitude complètement différente de la mienne. Il y a beaucoup de femmes rondes dans sa famille, il n'y a jamais de remarques. En fait, ce n'est même pas un sujet de discussion. Ce devrait être partout comme ça, mais ça ne l'est pas.

Je vous souhaite à toutes de trouver cette compagnie, de ne pas tomber sur des hommes comme moi, qui malgré leur attirance et leur gentillesse, ne font que renforcer le mal-être par leur maladresse, leur éducation et leur environnement.

N'hésitez pas à répondre si vous avez vécu ce genre de situation et si vous avez des idées sur la façon dont je pourrais changer pour ne pas faire fuir la prochaine femme ronde dont je tomberai amoureux.

Merci.
34 ans 2879
C'est un très beau récit, et je pense que s'il y a une retouche à faire dans une éventuelle autre relation c'est de prendre la parole quand tes parents parlent de régime et de leur dire que c'est déplacé, qu'ils vous mettent tous deux mal à l'aise en faisant cela.
Et espacer les visites s'ils s'entêtent.

Puis effacer les mauvaises expériences en les faisant suivre d'une sortie romantique et de gros câlins :)
42 ans Paris, France 22
Effectivement, je n'ai jamais vraiment réagi quand d'autres personnes avaient des propos qui pouvaient être violents envers elle. Le modèle de ma famille, où ne pas trop manger est presque une règle de vie, a fait que j'avais l'impression de braver un interdit en étant avec ma chérie. Je me rends compte en écrivant tout ça que j'avais moi même une forme de honte. J'étais jeune et bête :) Avec l'âge je me sens capable de mieux réagir, surtout que d'écrire ces mots me force à réfléchir (pour une fois :)). Parler, parler, telle est la leçon que je retiendrai. Ne pas tout garder pour soi.

A propos des sorties romantiques et des gros câlins, je dois avouer que je pense que c'est ce qui a fait tenir notre couple ces deux années. Lorsque nous étions dans notre monde, elle se libérait. Et je n'ai jamais connu une femme aussi désirable dans l'intimité. :) Mais ça, je ne peux pas le raconter, ça ferait fumer mon ordinateur!!
S
85 ans 4896
La meilleure attitude a avoir est celle de ton ami.

Cest a dire que la rondeur ne definit pas la personne, des ge
S
85 ans 4896
saralou a écrit:
La meilleure attitude a avoir est celle de ton ami.

Cest a dire que la rondeur ne definit pas la personne, des ge


fausse manip


des gens qui critiquent quelque chose chez l autre, il y en aura toujours, a chacun de s en detacher, on ne peut pas faire le travail a la place de l autre, mais s occuper de nos propres blocages.

Tout depend de la maniere dont ta famille parlait des regimes, si c etait en general, tu peux les renvoyer au rapport de l anses dans ma signature ou sur le site www.gros.org.

Si c est directement cible a ton amie du style, t es trop grosse, tu dois vraimenr maigrir, tu peux intervenir en disant que tu apprecies ton amie comme elle est et que ce n est pas leur probleme.

Le fait d avoir des remarques de ma belle mere ne m a pas fait quitter mon mari en tout cas, car je savais que mon mari m appreciait comme j etais et que cela n avait aucune incidence sur son comportement.
S
85 ans 4896
La meilleure attitude a avoir est celle de ton ami.

Cest a dire que la rondeur ne definit pas la personne, des ge
42 ans Paris, France 22
Merci pour tes répondes. En fait, je me rends compte que c'est moi qui ai un problème. Effectivement, pour moi la rondeur est une partie non négligeable d'une personne. Je fais moi-même le yoyo en terme de poids, et je ne suis pas le même quand je suis gros et quand je le suis moins. Et mon regard sur les femmes est influencé par leur poids. Je vais essayé de travailler sur moi pour changer ça.

Cela dit, je me dis que ce n'est pas en restant sur un site qui s'appelle 'Vives les rondes' et qui ne se consacrent qu'à elles que je vais réussir à changer :)
S
85 ans 4896
clement2 a écrit:


Cela dit, je me dis que ce n'est pas en restant sur un site qui s'appelle 'Vives les rondes' et qui ne se consacrent qu'à elles que je vais réussir à changer :)



Je ne vois pas le probleme a evoluer en restant ici, C est pas un guetto. Il y a des gens minces sur ce site, il y a pas un poids minimum a avoir.

ce forum est un site d acceptation de soi, pas de "les rondes sont les meilleures".

Dans la charte c est d ailleurs precise.
33 ans 1547
Je m'excuse du hors sujet, mais le fait que tu aies grandi dans un environnement où la restriction cognitive est de mise (c'est à dire où il faut contrôler son alimentation) (cf www.gros.org ), n'a-t-il pas un lien avec tes propres yoyos?

En tout cas, tu ne changeras pas forcément ta famille, mais tu peux tout à fait te questionner (et ici est un lieu intéressant pour) sur tes propres représentations liées au surpoids.

Le fait que ça en soit devenu un caractère d'attrait sexuel est peut-être un développement après-coup, ou lié à l’opprobre familiale à ce sujet, qui sait ?

En tout cas pour moi ce n'est pas être jeune et bête, c'est juste avoir une certaine culture de grossophobie, la banaliser ou la minimiser n'aidera pas forcément à s'en dégager.

Tu peux aussi te demander ce qui te faisait honte: le surpoids en lui-même et/ou le fait d'être excité par des personnes en surpoids. Parce qu'il y a aussi une certaine difficulté qui peut être ressentie à tolérer ce qui fait l'objet d'une excitation, que ce soit pour soi ou chez les autres.

J'ai grandi dans une culture grossophobe ni plus ni moins marquée j'imagine que beaucoup d'autres gens. J'avais moi-même, peut-être renforcé par ma propre expérience de l'obésité, des ressentis différents par rapport aux personnes grosses. J'ai remarqué que j'ai changé de perception à l'égard des personnes grosses depuis que je suis à l'aise avec ma propre obésité.

Quelqu'un de bienveillant envers moi parce que je suis grosse me ferait le même effet de violence que quelqu'un de réticent à mon égard. J'aurais envie de lui dire: Bonjour je m'appelle 50kg par centimètre carré. (un imc quoi).

Sinon, ton récit est intéressant à lire, mais je trouve ça un peu douloureux quand même.

Je rejoins Saralou, je dirais même que Vive Les Rondes est un très bon endroit pour comprendre qu'au final, "les rondes", ça ne veut pas dire grand chose, comme "les femmes", "les hommes", etc ;)
42 ans Paris, France 22
Un grand merci pour vos réponses, c'est agréable de lire des messages intelligents. J'ai l'impression d'apprendre plein de choses :)

Papille, je pense que tu n'es pas du tout hors sujet et tu évoques beaucoup de choses qui ont du sens pour moi. Je vais essayer de garder tout ça en tête et d'y réfléchir, même si c'est très difficile de lutter contre ce que l'on est.

Je pense que ça va me prendre du temps de toute façon de comprendre (et d'acquérir peut-être) la subtilité qui se cache ici. Mais je ne désespère pas! Tu dis "les Rondes ça ne veut pas dire grande chose", mais c'est quand même pas simple à intégrer sur un site qui a ce titre :) Pourtant je sens au fond de moi que vous avez raison et je vais m'efforcer de comprendre.
33 ans 1547
Il ne s'agit pas de lutter contre ce qu'on est, à mon sens. Au contraire.

Mettre du sens sur ce qui nous anime c'est d'abord reconnaître que c'est là, tolérer que ça soit ainsi, l'accepter mais avoir besoin d'aller au-delà. Mettre du sens ne change pas le fait qu'on soit tel ou tel, ça change la façon dont on le vit.

Sinon, lis le forum, tu verras qu'il y a son nom et il y a les milliers de participants qui le font vivre, tous différents les uns des autres.

Par exemple, sur VLR, on ne promeut pas la rondeur comme beauté en rabaissant d'autres formes de silhouette. On ne dit même pas forcément qu'il est important d'être beau. Juste d'être bien (ou de s'entraider pour tendre vers). :-)
38 ans très au sud 7830
Hello, comme cela a été dit tu as toi même trouvé la réponse à ta question en fait... tu n'arrivais pas à ne pas voir son surpoids et la considérer comme ton ami la considère. Mais à quoi bon des regrets? Tu n'étais pas prêt voilà tout, tu ne mérites pas la flagellation pour cela ;)
Tu fais acte de réfléchir sur toi même, je trouve cela intelligent et louable. Beaucoup de personnes ne font pas cette démarche.
Pour ce qui est de ne pas avoir pris sa défense c'est en effet dommage, surtout en famille. Rencontrer la belle famille et se faire accepter est toujours délicat. Alors on a tendance à prendre sur soi histoire de ne pas planter une fourchette dans la main de belle maman de suite... :lol:
Et si en face on ne voit pas de réaction chez son cher et tendre, ça peut vraiment bloquer. Se défendre soi même face à des inconnus est une chose. devoir "mordre" les personnes qui ont élevé l'homme que j'aime c'en est une autre que j'essaierais au max de ne pas faire (mais s'ils insistent...).

Tu dis dit ne pas être le même selon ton poids, comment ça? tu peux expliquer un peu plus si c'est pas trop indiscret?
42 ans Paris, France 22
reinette81 a écrit:
Tu dis dit ne pas être le même selon ton poids, comment ça? tu peux expliquer un peu plus si c'est pas trop indiscret?


Si on part dans cette direction, on risque de discuter longtemps :) Surtout que j'aurais du mal à trouver les mots justes. Je crois qu'il vaut mieux que je sois spectateur ici.
45 ans région parisienne 5831
Spectateur? Pourquoi? De quoi as-tu peur?
38 ans très au sud 7830
Je crois que des messieurs par ici l'on mise en garde sur nos "réactions" en cas de machisme ou sexisme avéré ;)
Du coup il ose plus parler et a peur de se faire mordre.

ceci dit je ne vois pas en quoi il pourrait dire une bêtise sur son ressenti. Une personne est liée à son "enveloppe" et des changements dans l'un ne vont pas sans affecter l'autre... c'est légitime!
B I U