MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Votre passé ...

21 ans 5
Coucou les filles , alors j'aimerais vous demander comment avec vous vécue vos années lycée et fac en étant ronde niveau amour ? Déception, grand amour ? Cela est demander  
aux hommes également qu'elle vision aviez vous de rondes ?
G
29 ans 36
Au lycée je ne pensais pas trop aux garçons, et j'étais dans une classe de 40 filles :!:

A la fac, je rigole pas mal, j'ai fait une petite rencontre...tout se passe plutôt bien (à la fac). Avec ce garçon, je ne suis plus avec lui, mais pour des raisons extérieures à mon physique.

Le grand amour ça ne se commande pas, et les déceptions, ça fait grandir!

Tu as peur de quelque chose?
100 ans 591
Au lycée je n'étais pas ronde, cependant je me rappel que les rondes et les grosses n'étaient pas sujet de moquerie et avaient le même succès que toutes les autres jeunes filles (ce qui est tout à fait normal, en fait).
Par contre, c'est vrai que certaine mauvaises langues parlaient, mais de la bouche de ces gens là tout le monde en avait pour son grade..
Rien de plus banal finalement dans un lycée !
46 ans calvados 1616
Pour ma part le lycée ça a été le calme plat! Je pensais aux garçons mais aucun ne s'intéressait à moi ( j'étais déjà ronde à l'époque)... J'ai "fricoté" avec un garçon pendant cette période mais il était plus âgé que moi et n'était pas lycéen ( cousin d'une amie à moi). Ça s'est décanté quand je suis rentrée en bts ou j'ai eu plusieurs aventures dont le première qui a durée 3 ans. J'ai rencontré le père de mon fils a 25 ans une fois mes études terminées.
21 ans 5
Gardenia23 a écrit:
Au lycée je ne pensais pas trop aux garçons, et j'étais dans une classe de 40 filles :!:

A la fac, je rigole pas mal, j'ai fait une petite rencontre...tout se passe plutôt bien (à la fac). Avec ce garçon, je ne suis plus avec lui, mais pour des raisons extérieures à mon physique.

Le grand amour ça ne se commande pas, et les déceptions, ça fait grandir!

Tu as peur de quelque chose?
. Un peu , vu qu'on m'en fait voir de toute les couleurs je me demande si en grandissant certains aiment les rondes
G
29 ans 36
J'ai subi les moqueries aussi, mais au collège.

Je ne peux pas répondre quelque chose de sûr, mais autant au lycée, y'a vraiment un effet de groupe sur ce qui est cool et ce qui ne l'est pas, autant à la fac, c'est tellement la jungle... Tout le monde commence à s'émanciper de ces règles là, on se mélange, on discute ...

Y'a toujours des groupes de potes impitoyables etc, je ne dis pas qu'ils disparaissent, mais ce n'est plus l'écrasante majorité. On peut faire son trou...

J'ai vraiment de belles années fac, quand ce sera fini je serais triste :lol:

N'aie pas peur, considère toi comme ce que tu es, Lolabc et pas une ronde. Les gens ne te voient pas forcément comme toi tu te vois. Et ce qui est attirant, ce n'est pas tellement le physique au final, mais ta personnalité, la confiance, le charisme, toutes ces choses implicites que tu peux dégager.
25 ans 262
Au lycée j'ai très peu été le sujet de moqueries et c'est la période de ma vie ou je me suis fais les amies les plus sincères qui soit,on était tout un petit groupe aujourd’hui encore bien solidaire malgrè les chemins différents que nous avons pu prendre. Par contre pour les mecs,en dehors de la période ou j'étais en couple avec quelqu'un qui n'était pas du même lycée que moi,sinon le calme plat, je n’intéressais vraiment personne et j'étais bien trop timide pour tenter ma chance de toute façon.
38 ans très au sud 7830
Lycée = calme plat. J'avais bien repéré un ou 2 gars mais rien ne c'est passé.
Puis la fac et là de vilain petit canard je suis passé au statu "de la fille qui assure". Par quel miracle, je ne sais pas! Si au lycée mes profs d'art me prenaient pour une demeurée, à la fac c'était l'inverse. J'étais la meilleure et en faisant pas grand chose en plus. Du coup bah j'ai commencé à être celle que l'on regarde et à qui on demande conseil. Ce rôle m'a de suite plu et je l'ai donc illico adopté. Je ne me suis jamais pris la tête pour autant, c'est juste que partager et être prof c'était déjà en moi.
Et ce nouveau statu est aussi allé de pair avec un certain succès avec les gars. J'ai eu des flirts, mais pas plus. De toute façon que ça soit dans le sens vilain petit canard ou joli signe, j'ai toujours été à côté de clous et plus j'avance et plus ça me va.
J'ai donc eu des flirts, du succès et j'aurai pu coucher facilement. Mais j'ai attendu une histoire pas du tout politiquement correcte avec un gars plus âgé et en couple, le tout à 23 ans pour franchir le cap. Et ça me convient très bien comme cela. C'est mon parcours à moi et je en regrette rien. ;)
21 ans 5
Merci a tous pour vos réponses :)
45 ans région parisienne 5831
reinette81 a écrit:
vilain petit canard ou joli signe


C'est un signe qui ne trompe pas, tu as trouvé ta voie. ;)
45 ans Alfortville (94) 645
lolabc a écrit:
Un peu , vu qu'on m'en fait voir de toute les couleurs je me demande si en grandissant certains aiment les rondes

Bien sûr que oui :)
En fait, au collège, tu te laisses facilement influencer par les copains et tu remarqueras que celles qui ont du succès sont limite des clones !
En grandissant, tu t'affirmes, tu te forges ta propre identité et tu assumes tes goûts.
Donc ...
38 ans très au sud 7830
mamykro a écrit:

C'est un signe qui ne trompe pas, tu as trouvé ta voie. ;)

ah ben oui, joli lapsus ;)
E
99 ans Occitanie 3854
Alors revenons en arrière ...

Collège... je déteste mes années collège donc on passe..

C'est vrai que le lycée c'est mieux passé, à part quelques lourdingue de ma classe mais ça y en aura toujours :roll:

En fait le premiere histoire que j'ai eu c'était en terminal... euh et ensuite ça a été un peu le défilé :oops: bah oui j'ai attendu longtemps pour commencer, alors après l'a fallu que je me rattrape :lol:

Après ça n'a jamais été là où je faisais des études, j'ai souvent été trop décalé par rapport au milieu où je faisais mes études (souvent passé pour zarbi :lol: )
M
43 ans 153
Collège et lycée : moqueries et aucun garçon ne s'est intéressé à moi. J'étais déjà très ronde et très mal dans peau.
36 ans Niort 1336
Au lycée, j'ai eu mes années noires, puis mes très belles années. J'étais très appréciée, ma classe et moi étions très soudés, j'avais des copains/copines partout. Mais pas d'amoureux. Au lycée, il y avaient les "beaux/belles", celles et ceux qui font tourner la tête de tout le monde. Sinon pour le reste on était assez discrets, et je crois que les rencontres se passaient plutôt à l'extérieur. Pour ma part je n'ai plus à personne, j'ai longuement désespéré, absolument certaine qu'il s'agissait de mon poids.

A la fac, pareil, bande de copains, mais pas de drague. Re-désespoire lié à mon poids, mais je m'amusais bien avec les copains. pour moi, les rencontres devaient se passer à l'extérieur. Mais rien.

Juste après, j'ai fait trois ans d'associatif à plein temps, à rencontrer des milliers de personnes. Là je me suis dit "c'est bon ! avec autant de brassage, autant de monde, je vais bien rencontrer quelqu'un !". Rien.

Bien sûr que mon poids était mon problème majeur, c'est bien pour a que je suis devenue anorexique, boulimique, TCA dans tous les sens, je suis devenue mince et belle, grosse et moche, puis... grosse et belle :)

Et j'ai posé x fois la question à mes potes : "c'st mon poids qui dérange ?" : réponse "mais non, c'est pas ton poids, c'est moi, je suis pas prêt...."

Donc en fait c'est pas mon poids, c'était moi, le dénominateur commun. Je devais être trop "affamée", trop demandeuse, trop exubérante... ou juste pas sur la bonne longueur d'onde ?
Je ne saurais jamais. Je comprends ta peur. Je suis un exemple parmi d'autres qu'un jour, ça change. En 4 mois, j'ai rattrapé des années de retard, et au cinquième mois, j'ai rencontré, sans conviction, celui qui s'apprête à devenir l'homme de ma vie. (Il l'est déjà, c'est juste qu'il m'a demandé en mariage la semaine dernière :D )
B I U


Discussions liées