MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Présentation!

36 ans Rennes 94
J'ai trouvé un lien me proposant de faire une présentation et voilà!
Déjà, je voudrais dire que le site me semble sympa, il n'est pas moche aussi ce qui est plutôt  
agréable.

J'ai lu pas mal de postes en étant encore non inscrit et je dois dire que beaucoup m'ont intéressés. Je suis simplement ouvert d'esprit comme beaucoup de personnes et j'ai voulu m'approcher de votre communauté pour tenter de participer. C'est un peu comme une découverte, connaître la pensée des uns et des autres.

Je ne sais pas quoi dire sur moi. Je suis assez réservé bien que quand on me connaît je deviens un vrai livre ouvert.

Je peux éventuellement vous dire des choses que je n'aime pas et d'autres que j'aime.

Je n'aime pas le manque de sociabilité, limite ça me révulse. De même je n'aime pas que l'on garde sans arrêt ses avis pour soi, on peut donner sa pensée par esprit de communication et pas uniquement pour se satisfaire. Je n'aime pas les personnes qui ont peur alors que la menace n'est que potentielle (La vie est de toute façon dangereuse et la peur ne sert à rien en société si ce n'est qu'être tétanisé et inefficace). Ce n'est pas grave d'avoir peur mais l'on a pas raison d'avoir peur. Je n'aime pas qu'on se repose sur moi psychologiquement. Je n'aime pas l'idée de vivre en répondant aux normes de mon genre(homme). Je n'aime pas les voitures, je n'aime pas l'illusion que l'argent puisse générer le bonheur et je pense profondément qu'il n'y contribue pas non plus.

J'aime m'oublier moi-même, un peu comme le métaphysicien qui prend acte du monde sensible afin de comprendre ce qui compte vraiment. Le but n'est néanmoins pas de décortiqué mon âme mais simplement de me permettre d'apprécier tout ce qui m'entoure à sa plus juste valeur possible. D'ailleurs, je le fais sans y penser. J'aime apprendre des choses et je suis bien triste du temps que je perds à travailler sans rien apprendre ou si peu humainement. J'aime avoir des amis et les voir heureux si possible. J'aime lire (mais je ne lis que des choses pas connues ou presque), j'aime faire de la musique et j'adore cuisiner.

J'ai 36 ans, avec des cheveux blancs bien cachés mais qui sont déjà là. Je n'ai pas construit une vie de famille et je n'ai pas d'enfants. je crois que c'est mon seul regret.
83 ans 97
Bonjour Haris-tote
J'aurais envie de te dire, construire ce n'est pas forcément mieux que de ne pas le faire ou l'avoir fait. Bien sûr je respecte que c'est ton regret, c'est juste une pensée comme une autre.
38 ans Pas de calais 52
bonjours l'ami et bienvenus, tu as 36ans donc la vie devant toi et encore le temps pour une belle rencontre et des enfants, ravie que tu viennes échanger avec nous ?
36 ans Rennes 94
Effectivement, ce n'était pas entièrement pessimiste. Disons que je sais que c'est encore éventuellement possible de fonder une famille mais tout en gardant les pieds sur terre car du temps a passé déjà.
C
33 ans 1143
Bonjour et bienvenue. Qu'est-ce que vous entendez par manque de sociabilité ?
36 ans Rennes 94
J'entends cela de manière vaste. Qu'il s'agisse de choses faites exprès ou non. On peut par exemple être irritable dans ses paroles ou ses actes de façon volontairement blessante (du moins on peut penser qu'on le fait volontairement même si j'ai un grand doute sur la question), mais on peut tout aussi bien dénigrer et juger par son simple comportement de façon très passive. Dans les deux cas je crois que l'on vit dans sa bulle. Je manque souvent de patience mais aussi d'individualisme pour le supporter. (je ne dis pas que c'est bien, j'ai mes faiblesses)

Je rentre souvent très tard du travail la nuit, je vois des personnes raser les murs et d'autres (bien plus rares) qui cherchent à déranger les autres. Dans les deux cas je trouve que le manque de sociabilité est de mise en réalité. Les deux comportement me semblent violents. Je ne veux pas avoir à me justifier de ma respectabilité en tant qu'être humain si on me perçoit comme une personne potentiellement néfaste et je ne veux pas m'enfermer dans le rôle de victime si on vient me déranger. Les deux formes sont aussi agressives l'une que l'autres à mes yeux même si l'une est d'avantage passive et l'autre active.

La peur et la méfiance ne sont pas des sentiments plus dignes que l'agressivité en société pour moi. J'accepte totalement que la peur puisse tous nous emporter face au danger car on ne le fait pas exprès. Mais quand le danger est là. Si l'on a peur alors que le danger n'est pas devant nous ou que nous montrons une méfiance soulignée c'est qu'il y a des choses que nous devons dépasser sur le plan personnel et pour notre entourage. Ce qui m'irrite est de me rentre compte que la peur et la méfiance sont souvent une justification en soi comme une "normalité" alors que c'est l'expression d'un rejet pour sa survie. J'accepte parfaitement que l'autre ait peur ou se méfie et je ne lui en veux pas, mais ce n'est pas une justification. C'est pour moi un raisonnement antisocial qui en réalité en entraîne d'autres bien sûr.

Par tout cela, je veux dire que la violence ou l'incivilité ne sont pas toujours démonstratives et que l'on ne pourra jamais attendre de la législation de vivre en toute quiétude et bien être. Bien vivre, c'est un développement personnel que l'on fait pour soi et pour les autres en société. Faire passer une idée inverse est pour moi un amalgame ou se niche le manque de sociabilité.
83 ans 97
Salut
Je comprends le fond de ce que tu dis même si je trouve que c'est exprimé un peu durement. Effectivement la peur de l'autre ne devrait pas non plus être une norme parce que la personne qui est enfermée dans sa réalité, ne peut pas en sortir si elle considère le phénomène comme normal. Pour autant, chacun avance selon ce qui est possible pour lui/elle. Certaines personnes obèses, à force de blessures et d'humiliations peuvent être non seulement plus fragiles mais aussi fragilisées en continu, donc c'est pas évident d'arrêter le procédé. Tout le monde n'a pas le réflexe de se tourner vers un psy ou de chercher du soutien etc. Faut aussi être clair, c'est pas la personne qui te blesse en disant : "tu es grosse et moche" qui va t'aider ou réparer le mal causé. C'est encore à "toi" de t'aider et de t'en sortir. On n'est pas non plus toujours tous égaux, certains sont plus sensibles, fragiles que d'autres alors t'ajoutes à ça des traumatismes, ça peut peser lourd à un moment. Une personne qui rase les murs a une histoire personnelle. En toute honnêteté ça me dérange aussi quand on a peur ou on se méfie sans connaître la personne, mais je laisse tomber car je sais que certain/es n'y peuvent rien. Au pire, j'essaie de faire réfléchir l'une ou l'autre personne, mais en général je passe mon chemin car on ne peut pas aider tout le monde et faut aussi respecter les différences. J'ai perdu pas mal de poids, je connais un peu les femmes... mais tu me feras pas monter dans un avion. Pourtant je l'ai déjà pris une 10 aine de fois avant, mais à ce jour, c'est pas possible, et t'auras beau m'expliquer tout ce que tu veux, statistiques réelles en main, que ça me fera pas changer d'avis pour autant.
83 ans 97
Je voulais dire faut respecter les choix, possibilités et surtout les limites des autres. Séduire "la blonde du coin" c'est une chose, monter dans un avion, c'est pas du tout pareil. Je vais pas me forcer pour faire plaisir à la société ou autres ou parce que c'est normal ou bien ou je ne sais pas.
C
33 ans 1143
Ces comportements sont le reflet d'un vécu, comme le dit Passant. Mais vous en savez peut-être quelque chose, parce que j'ai remarqué que les prises de position fortes comme les vôtres émanaient souvent de blessures passées.
28 ans La Ville Rose 2108
Bonjour à toi, bienvenu sur le forum.

Je pense avoir le profil des personnes que tu indiques ne pas apprécier lol mais bon ... J'espère que tu te plairas tout de même parmi nous !
36 ans Rennes 94
J'ai eu la volonté de de me présenter comme je suis avec les défauts que cela comporte. Plus loin que l’antipathie que je peux avoir pour certains comportements j'aime tout le monde quand même. (je crois que nous en sommes tous plus ou moins là)

Je voulais répondre que c'est très juste. On ne peut pas dépasser toutes ses phobies et je n'en suis pas capable non plus. Ce que j'ai du mal à accepter c'est qu'on me les présente parfois comme quelque chose de justifié et rationnel. Quand j'ai peur d'une personne avec qui j'entre en contact et que je me rends compte que je n'avais pas de raisons d'avoir ce comportement, je m'excuse. Je ne me justifie pas. En général ça se passe bien mieux pour elle et moi quand même.

Je n'ai jamais été rond et je dois avouer que je ne sais pas du tout ce que c'est (je vais peut-être l'apprendre). Après avoir lu de très nombreuses interventions du forum maintenant je voudrais simplement dire que je suis un homme et que j'ai toujours pensé que les rondeurs étaient toutes aussi attirantes que la minceur. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien. C'est différent et c'est très bien, voilà!
83 ans 97
Bien évidemment, je me mets à la place de ce genre de personnes que j'ai citées. Je ne peux pas les juger, mais il est clair que tout le monde va pas forcément leur tendre la main non plus, pas par égoisme, cruauté, méchanceté ou autres. Faut être réaliste. Si je vois une personne très obèse, je peux discuter, boire un verre etc, pour plus j'ai jamais été mis en situation. Peut-être que pour certaines personnes être confrontées plus à des gens qui disent aimer les rondes ou que les rondes est plus "safe", plus réconfortant, moins stressant, je me pose la question. Je ne trouve pas ça très valorisant non plus pour la personne mais c'est encore un autre problème. Quelqu'un qui est ancré profondément dans un sentiment de peur et qui cherche une relation, tu peux pas l'aider, ça se voit au premier coup d'oeil. Autant tout le monde n'a pas de temps à perdre avec quelqu'un qui est au top physiquement mais qui vit dans les apparences, autant une ronde qui a trop peur, que veux tu y faire ? Y a aussi des gens qui peuvent paraître superficiels à cause de leur apparence, style mais qui ne le sont pas. On peut prendre plein d'autres exemples, j'ai pris celui-là volontairement pour cibler un profil particulier. Désolé d'avoir écrit ça sur ta présentation mais je trouve intéressant le sujet que tu as abordé.
36 ans Rennes 94
Cela fait trois jour que je ne sais pas quoi répondre à ta dernière intervention Passant. Je n'y vois pas grand chose à redire, je la constate mais les questions posées ne sont pas inintéressantes du tout. Je pense que tu devrais faire partager ces questions à la communauté. De mon côté j'ai bien du mal à faire émerger un sujet avec tout ce que tu viens d'écrire et pourtant je sens qu'il y en a un.

Je vais me tenter :
Effectivement la minceur est mise en avant ici et là comme positive (press, publicité, ect...). Mais pourquoi? Cela n'a pas toujours été le cas dans l'histoire. On est purement sur un préjugé social et culturel. Il est vrai que de nos jours on est conscient qu'il n'est pas bon pour la santé d'être enveloppé (quoi que cela dépend de l'environnement), mais ce n'est pas une explication suffisante. Bien des choses sont mauvaises pour la santé et parfaitement mises en avant. Quelle est la cause de cette à priori? Comprendre le sens profond de cette à priori pourrait peut-être aidé bon nombre de personnes. Très sincèrement j'ai bien du mal à l'expliquer. Je ne crois pas que la raison en est l'esthétisme puisque c'est un avis qui change dans les population avec les époques mais aussi le lieu où l'on se trouve dans le monde. Peut-on trouver un moyen de se trouver mieux dans sa peau et se défendre sans se faire du mal à soi-même si on répond bien à toutes ses questions? (J'ose y croire on va dire...)


D'un autre côté je n'aime pas mon sujet, car il n'apporte rien de positif sur les rondeurs ou avec de la chance sur un plan individuel. Enfin, voilà, c'est une piste... Rien d'autre.

Tu vois peut-être les choses tout autrement, je ne sais pas... J'ai essayé de trouver un sujet pouvant tourner autour de tout ce que tu as développé. Ce n'est peut-être pas ton but d'ailleurs et il ne s'agit là que de mes interprétations sur ton intervention.
37 ans très au sud 7288
Hello!
Tout d'abord bienvenue (avec du retard ^^) Haris Tote.

Pourquoi chercher quelque chose de positif uniquement? Rien n'est jamais tout positif ou tout négatif et tout mal apporte un bien et inversement. Non?
Je pense que ton sujet a du être posé de bien des façons par les ronds, à eux mêmes ou en débat.
Je répondrai en posant une autre question: que reproche t on aux gros quand on les caricature? D'être faibles, sans contrôle d'eux mêmes, paresseux, de ne pas prendre soin d'eux. Voilà ce que la société projette sur les gros et qui est loin d'être la vérité bien sur. J'ajouterai que le gros est la matérialisation de la peur de beaucoup de devenir gros.
Mais rien de tout cela n'est vrai bien sur... le gros a souvent perdu plus de poids que les autres. Il c'est souvent déréglé le corps à force de vouloir trop le contrôler pour perdre du poids. Il peut être sportif aussi, souvent. Il en connait souvent plus sur la diététique et les régimes que les médecins eux mêmes. Les médecins parlons en... comme le régime est un échec quasi garanti, ils sont renvoyés dans les cordes mais rares sont ceux qui l'admettent. Ils préfèrent en masse dire que c'est la faute du patient sans volonté face à la nourriture et lui renvoyer tout dessus. Une oui quoi c'est quand même pas compliqué de tenir un compte permanent des calories, de tout peser et de ne manger que ce qui est dans une liste! Zut à la fin quoi! Une vie sociale? c'est quoi ça d'abord?! (c'est de l'humour hein)

Notre société est plutot schizophrène. Elle veut que nous consommions tout le temps, que nous soyons dans la plaisir (au point que certains ne supportent plus la frustration ou pire l'infliger à leurs enfants) mais que nous soyons dans le contrôle de nos corps. Nous sommes inondés de nourriture "plaisir" industrielle, inondés de pubs sur cette nourriture mais nos librairies regorgent de "bibles" healthy, vegan & co. Le magasin bio essaie de narguer les hypers...
Nous n'avons jamais vu autant de corps nus et allaiter en public fait débat. Il y a des corps nu exhibés certes, mais pas humains... ils ne doivent surtout pas être humains ou alors ils deviennent insupportables. Le gros est trop humain sans doute lui aussi...
83 ans 97
Haris, j'ai posé la question sur ta présentation car tu semblais t'intéresser aussi à ce phénomène de peur de l'autre, peur d'ailleurs injustifiée. Je n'ose pas faire un sujet sur un forum comme ici (sans aucun jugement) parce que tout simplement j'ai cru remarquer certaines sensibilités ou "tabous" et je ne trouverais aucun intérêt à chercher des conflits ou à taper sur la sensibilité de certain/es volontairement. J'ai quand même autre chose à faire que ce genre de choses. Ma question serait simplement pour un sujet de ce genre, "la peur de l'autre" ou "la peur des autres en rapport avec l'obésité". Je cherche juste des réponses et éventuellement faire avancer un peu le débat de préférence dans un sens positif et constructif pour ces personnes.

J'ai lu sur le forum un ou des sujets qui m'ont amené à cette question, que peut on faire face à une personne qui a peur notamment ici, par rapport à ses kilos, le jugement des autres etc.

Quand une personne va sur un site de rencontres et qui pense que ses kilos posent problème quelque part c'est un peu perdu d'avance et ça me dérange, pas pour moi, mais pour la personne. Je ne vise pas quelqu'un en particulier, même si j'ai lu des sujets ou un sujet précisément. Je parle en général de ce souci. Quand je dis tout le monde ne va pas forcément tendre la main à une personne persuadée du jugement des autres sur ses kilos c'est pas une question de méchanceté, égoïsme etc mais plus d'impuissance, perso si une personne est convaincue que ses kilos seraient un obstacle, ça me désarme un peu vu que de base si j'engage une convers amicale ça n'a pas d'importance pour moi. Sur des sites de rencontres, je suis tout à fait d'accord que le physique compte, mais une photo de visage n'est pas non plus un physique dans le sens kilos. On peut donc avoir une image de la personne et se dire, si on trouve la personne jolie ou pas, c'est pas pour autant que c'est très physique non plus.

Après comme je l'ai déjà dit sur d'autres sujets, j'ai été obèse sur très peu d'années sur une vie donc avant j'étais un peu rond sans plus, pas mince non plus et peut être que certain/es pourraient me dire, mais pourquoi tu nous em... avec ce genre de question. Tout simplement parce que j'ai vu par le passé des personnes qui rasaient les murs ou marchaient dans la rue la tête baissée et qui on pouvait supposer avaient peut être peur du regard des autres. Sans parler de sites de rencontres et autres. Je trouve regrettable que des femmes jolies s'arrêtent sur des peurs alors qu'elles auraient je crois certaines des belles qualités et beaucoup à apporter à un homme, et certaines je les trouve sincèrement jolies en face à face ou sur photo et je doute de ce fait, d'être le seul. Ce n'est pas car je ne recherche rien de ce genre moi personnellement que je trouve super de lire que d'autres s'empêchent de vivre mais voudraient une relation.

J'aurais donc presque envie de dire mais quel beau gâchis.
Pour moi, tout le monde mérite d'avoir de belles rencontres, une vie amoureuse épanouie etc.
B I U


Discussions liées